Skip to main content

Full text of "Généalogies de la noblesse (les Batutsi) du Ruanda : dans l'Afrique centrale, région du Lac Kivu, une des sources du Congo and du fleuve Kagera, la source du Nil"

See other formats


es 

m? 



V 



THE LIBRARY 
OF 

THE UNIVERSITY 
OF CALIFORNIA 
LOS ANGELES 



LÉON DELMAS 

DES PÈRES BLANCS 




AU PAYS DU MWAMI 
MUTARA III CHARLES RUDAHIGWA 



GENEALOGIES 
LA NOBLESSE 

(LES BATUTSI) 

DURUANDA. 



Cinquantenaire de l'arrivée au Ruanda 
des Pères Blancs du Cardinal Lavigerie 
1900 - 1950 



Vicariat Apostolique du Ruanda 
Kabgayi. 



Digitized by the Internet Archive 
in 2015 



https://archive.org/details/genealogiesdelanOOIeon 



LÉON DELMAS 

DES PÈRES BLANCS 

AU PAYS DU MWAMI 
MUT ARA in CHARLES RUDAHIGWA. 




( LES BATUTSI ) 

DU RUANDA. 

IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIHIIIIIIIIIIIIIIIIIIIllll 

DANS L'AFRIQUE CENTRALE 
RÉGION DU LAC KIVU, 
UNE DES SOURCES DU CONGO ET DU FLEUVE KAGERA, 
LA SOURCE DU NIL. 

iiiiiiiiiiiiiiniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii 



Cinquantenaire de l'arrivée au Ruanda 
des Pères Blancs du Cardinal Lavigerie 
1900 - 1950 



Vicariat Apostolique du Ruanda 
Kabgayi. 



7 



PREFACE. 



Une poignante émotion m'étreint au moment où j'entame la rédaction de ces li- 
gnes: le Révérénd Père Lcon Delmas n'est plus! 

Il était venu, il n'y a guère, me faire une brève visite pour m' annoncer l'achève- 
ment de la monographie qu'on va lire et me demander de bien vouloir la présenter au 
public. J'étais loin de pressentir que cette entrevue était notre ultime rencontre. 

Missionnaire dans toute la force du terme, il appartenait à cette héroïque pha- 
lange partie à l'aube de ce siècle pour s'enfoncer hardiment au coeur d'une Afrique 
jusqu'alors hermétique, afin de l'arracher aux vaines terreurs d'un paganisme haineux 
et sans âme. 

Dieu a voulu rappeler à lui ce fidèle ouvrier, qui inlassablement consacrait le-, meil- 
leur de soi-même à répandre parmi les Banyarwanda les consolantes lumières de la 
Foi et le rayonnement de son inépuisable charité. 

Dès que son ministère lui aczordait quelque répit, il s appliquait avec la sereine patience 
d'un bénédictin, à recueillir, à vérifier, la prodigieuse somme de matériaux qui devait 
lui permettre, un jour, d'offrir le remarquable travail auquel il se consacrait silencieu- 
sement depuis de nombreuses années : la généalogie complète des clans batutsi du 
Ruanda. 

Labeur obscur, ingrat et de longue haleine, comme toutes les recherches ethno- 
graphiques qui entendent éviter l'écueil des résultats superficiels plus préoccupés de 
satisfaire la curiosité du lecteur que d'enrichir ses connaissances. Non. le Père 
Delmas ne s'est jamais proposé d'éblouir par le recours aux artifices faciles, dont 
on ne trouve hélas ! que trop d'exemples dans une récente littérature pseudo-scien- 
tifique. Sa modestie et sa probité intellectuelle s'opposaient à la poursuite d'un pareil 
but. Il le proclame sans ambages lorsqu'il écrit dans l'Introduction : 

«Ces notes n'ont pas de prétention scientifique. Elles ont été glanées à l'avenant 
«des circonstances, en de nombreux points du Ruanda pendant notre vie de 
«missionnaire de 1905 à 1950.>y 

Nous nous trouvons donc en présence d'une exploration opiniâtre et méthodique 
des origines lointaines des diverses familles, qui aujourd'hui peuplent cette terre cotn- 

1134J-33 



bien curieuse où nait le Nil 

Toute la sourde gestation d'où devait jaillir l'organisation sociale du Ruanda vit 
sous sa plume alerte lorsqu'il évoque l'aube, tantôt légendaire, tantôt historique, des clans 
patriciens du Pays. Hallucinante fantasmagorie où les ombres de paladins impétueux et 
implacables s'agitent ou s'affrontent dans une atmosphère tumultueuse d'âpre rivalité, 
édifiant ainsi une épopée digne de nos vieilles chansons de geste. 

Les tables généalogiques constituent la partie technique de cette longue étude ; leur 
froide minutie pourrait rebuter d'aucuns. Nous leur répondrons qu'à l'instar d'un recense- 
ment, la généalogie est un dénombrement c'est dire qu'elle ne souffre ni omission, ni dé- 
faillance. 

En bref, le Père Léon Delmas nous laisse une oeuvre magistrale, où tous ceux qui 
ont choisi la noble mission de guider les Banyarwanda sur la voie ardue du Progrès 
trouveront de précieuses informations en s'évitant la peine de laborieuses et parfois déce^ 
vantes investigations. A certains d'entre eux, elle cuvrira des horizons nouveaux en leur 
dénonçant le passé et les surprenantes institutions d'un peuple, sevré depuis des siècles 
de tout contact extérieur. 

"Ex Africa semper aliquid ncvi„ s'écriait déjà Pline l'Ancien,.., 

Géorges SANDRART 
, , , Résident du Ruanda, 



AVANT PROPOS 
DU PREMIER ESSAI DE CE TRAVAIL FAIT EN 1942. 



On pourra se demander à quoi bon ces travaux généalogiques ? 

Le Créateur a fait l'homme sociable. La famille, le clan, la tribu font partie 
du plan divin dans toutes les nations. 

Pourquoi donc laisserions-nous plus longtemp cette étude sur ce qui est la base 
de l'organisation sociale du peuple que le bon Dieu nous a donné à évangéliser. 
Si ce moyen peat nous faciliter la voie pour etteindre les âmes, pourquoi ne l'utili- 
serions nous pas ? 

Nous l'avons souvent constaté, du fait qu'on peut montrer aux indigènes qu'on 
connait leurs us et coutumes dans les grandes lignes, leurs relations entre clans et 
familles, surtout au point de vue des alliances matrimoniales, on n'est plus des étran- 
gers pour eux, on gagne leur sympathie et de là à avoir leur confiance, il n'y a 
qu'un pas. 

11 est encore temps de recueillir des documents sur ce sujet ; dans quelques 
années ce sera trop tard. Les jeunes gens et même les hommes qui ont fréquenté 
nos écoles dans leur enfance, sont pour la plupart incapables de nommer leurs 
arrières grands parents. 

C'est que les anciens avaient besoin de connaitre les noms de leurs morts 
pour le culte des esprits, des mânes {abazimu) ; le paganisme disparaissant, les 
généalogies se perdent. 

* 

Son Excellence Monseigneur Déprimoz, Vicaire Apc stolique du Ruanda, auquel 
nous dédiâmes ce premier essai au lendemain de son Sacre (17 mars 1943) nous 
répondit, le 18 mai suivant: 

« Bien cher Père, de tout cœur, je vous remercie du manuscrit que vous m'offrez 
et que vous me dédiez. J'ai été v^'ivement touché de votre délicate attention et 
suis heureux de pouvoir profiter largement de vos patientes recherches pour les 
relations plus suivies que je dois avoir maintenant avec les chefs et sous-chefs dq 
Ruanda». 



(5) 



INTRODUCTION. 



Ces notes n'ont pas de prétentions scientifiques. Elles ont été glanées à l'avenant 
des circonstances, en des nombreux points du Ruanda pendant notre vie de mission- 
naire de 1905 à 1950. 

Nous prévenons le lecteur que ce n'est pas l'histoire du Ruanda que nous écrivons. 
Bien plus et à dessein, nous ne tenons nul compte des travaux faits, ou des supposi- 
tions émises par tous ceux que le Royaume Hamite intrigue. 

Notre travail se place à un point de vue spécial, et inédit pensons-nous, dans son 
ensemble : les généalogies et l'origine des clans batutsi. 

C'est surtout depuis 1940, date de notre nomination à Nyanza, la capitale indigène, 
ce phare qui domine le Royaume hamite. où se rencontrent et s'affrontent toutes les 
vedettes indigènes, chefs anciens, gardiens des coutumes (ahiru), les chroniqueurs, 
archives vivantes nationales (ahasizi, abacurabivenge), les poètes et troubadours que 
notre documentation, jusqu'à cette époque restée éparse et sans autre but que notre 
intérêt personnel, a pris corps. 

Tout ce que nous avançons est d'information directe auprès des gens les plus 
qualifiés du Ruanda et a été contrôlé plusieurs fois. (I) 

En outre, nous avons vu la plupart des chefs de chefferie, une cinquantaine, de 
nombreux sous-chefs et le défilé des Bagaragu (vassaux) du Mwaini, qui à longueur 
d'année, surtout de 1940 à 1945 venaient à Nyanza. 

Le Mwami Mutara Rudahigwa qui s'intéresse beaucoup à tout ce qui touche au 
Ruanda ancien, se faisait volontiers notre complice, pour demander aux personnages 
capables d'éclairer nos informations, s'ils avaient causé avec le Père Supérieur ; et il 
nous envoyait avec ordre de ne nous rien cacher. 

En résumé, nous ne sommes que le secrétaire de nos informateurs indigènes. 
Si parfois leurs dépositions contredisent d'autres travaux sur le même sujet, alors 
nous n'avons qu'un souhait, que du choc jailHsse une plus grande lumière, pour é- 
clairer l'ensemble de nos recherches. 

Monsieur l'Abbé Alexis Kagame (prêtre indigène du clan des Basinga), le grand 
spécialiste pour rechercher et fixer, par la plume, les documents verbaux historiques 
et littéraires, nous a aussi aidé plusieurs fois, à résoudre des problèmes qui nous pa- 
raissaient inextricables, dans le dédale des généalogies. Nous lui renouvelons ici nos 
remerciements amicaux. 

(1) Citons quelques noms, pour les initiés à ces travaux : 

Sekatama du clan des Basinga ; Karera du clan des Banyiginya de la famille des 
Benegahindiro ; Sebinagana et Rukewarnpunzi du clan desBazigaba; Kayijuka (l'aveuglej 
du clan des Banyiginya de la famille des Basigaye ; Serukenyinkware et son frère 5e- 
nyakazana du clan des Basinga ; Lwubusisi du clan des Bega, famille des Bakagara ; 
Rtvamanywa et Senihuga du clan des Bega, iamille des Bahenda ; Benempinga du clarî 
des Banyiginya, famille des Benegitori ; Cyenge du clan des Banyiginya, famdle des 
Bakobwa ; Mukomangando et Sezibera de la famille des Batege ; Rukemampunzi du 
clan des Banyiginya, famille des Bahindiro ; P. Nturo du clan des Banyiginya, famillç 
des Banana, . , . . etc 



C'est e.nfin avec les chaleureux encouragements de Mpjiseigneur Dépr,inao2, le 
Vicaire Apostolique du Ruanda, que nous nous décidons à livrer au public, si mo- 
destes soient-ils, les résultats de nos investigations. 

Les indigènes nous sont reconnaissants de conserver pour la postérité, ce qu'ils 
ont de plus cher dans leurs origines. Maintes fois ils nous l'ont manifesté et, bien 
plus, certains parmi les jeunes viennent se renseigner, auprès de nous, sur la lignée 
de leurs ancêtres et apparentés. 

Et parmi les Européens, Agents de l'Etat Belge, Missionnaires, Colons ou au- 
lïss, peu nombreux, sont ceu v qui ont dss connaissances précises sur l impovtar.cs 
des clans hatut-si, leurs différents degrés de noblesse, etc. - 

Nous pensons faire oeuvre utile pour tous, si, tout en leui évitant L fastidieux 
travail que nous avons dû nous imposer, nous pouvons les aider, par le fruit de nos 
recherches, à mieux réaHser leur idéal de Civilisateur et d'Apôtre, auprès de nos chers 
Ruandais. 

Léon Uelmas. 



Remarques prélirnin.iires. 

l"^ Le e n'est jamais muet. On écrit e et on prononce é. 

2° Le u se prononce ou. On écrit umwami et on prononce oumouami (le roi). 
3 ■ Pour les personnes, le singulier est rendu par la particule mu et le pluriel par 
la particule ba. 

L'article qui précède la particule mu est toujours u pour le singulier, et celui qui 
précède la particule ba est toujours a pour le pluriel. Exemple : le mot femme se 
traduit : u mu goré (singulier), a ba goré (pluriel). 

c se prononce tsh : on écrit Gaceye, on prononce Gatsheye 
cy se prononce tshy : on écrit Bacyaba, on prononce Batshyaba 

Cyilima, on prononce Tshyilima. 

4° En pratique, pour ceux qui ne sont pas initiés à ces langues, nous supprimons 
l'article indigène et le remplaçons par l'article français. Par exemple pour désigner 
les clans, nous écrirons les Bega, les Bashambo au lieu d'écrire les a Bega, les a Basha- 
mbo, ce qui serait un pléonasme. 

5° Le mot mucutsi (au pluriel batutsi), est un mot étranger ; il n'a pas de sens 
dans la langue du pays. Comme nous le dirons plus loin, le frère de Sabizeze se nom- 
mait Mututsi. 

Dans le langage courant, on emploie ce mot, non seulement pour désigner la 
race, mais aussi pour désigner les nobles en général. Peut-être en souvenir de l'ancêtre 
Mututsi qui fut leur prototype. 

On traduit Banya-Ruanda (Habitants du pays) par Ruandais. 



(7) 



• PREMIERE PARTIE • 

Chapitre I 
GENERALITES SUR LE RUANDA. 

1. LES RACES AU RUANDA. 

ON distingue trois races : les Batwa, les Bahutu, les Batutsi. Nous donnons ici 
la moyenne des tailles, telle qu'elle nous fut communiquée par le Docteur 
Czekanowsky, ethnologue de la Commission d'Etude du Duc Fréd. A- 
dolphe de Mecklemburg en 1907, pendant le séjour d'un mois qu'il fit à la mis- 
sion de Nyundo (près de Kisenyi) où nous nous trouvions. Cette moyenne a été éta- 
blie à la suite de centaines d'expériences dans plusieurs régions du Ruanda, et en 
particulier à Nyanza, où il fit un long séjour. 

1 - Les Batwa (taille: !, 61 m.), vulgairement dénommés pygmées, seraient, 
dit-on, les aborigènes. Peu nombreux, de 3 à 4000 ; les uns vivent de chasse et 
de troc en lisière de la forêt qu'ils traient selon leur expression ; les autres en grou- 
pes compacts et isolés vivent de leur métier de potiers, à proximité de certains 
grands chefs, qui les emploient pour porter les hamacs de leurs femmes, pour des 
exhibitions de danses et jadis, comme exécuteurs des hautes oeuvres. 

Les autres races les méprisent ; ce ne sont pas des hommes (des bantu), di- 
.sent-ils, ce sont des Batw^a, ni plus ni moins. On peut déduire de là leur ancienneté 
par rapport aux «bantu>'. 

2 - Les Bahutu (taille : I m. 67) sont du groupe des bantous. ils forment la mas-, 
se de la population. Parmi eux trois claas sont considérés com.Tis les premiers 
occupants du sol : les Bazigaba, les Bagesera, les Basinga ; les autres clans seraient 
venus après eux. 

3 - Les Batutsi (taille : L 80 m.J sont la classe noble. Ce ne sont pas des bantous ; 
on peut dire, pensons-nou?, que ce sont des Négroïdes. C'est le peuple de l'Afri- 
que centrale qui a le plus de ressemblance avec les habitants de l'Afrique dq 
Nord, d'où leur dénomination de Hamites, mot arabe qui traduit bien le mot indi- 
gène «nzobe» (teint rouge clair). 

Les Batutsi, sur une population de L800.000, sont environ 180.000. Dans les 
régions du centre du Ruanda, où les Batutsi sont plus nombreux, la population 
muhutu est fortement métissée de sang mututsi. 

Les Batutsi sont tous d'accord pour dire qu'ils sont venus du Nord : Nkole, 
Bunyoro; et au delà, c'est le mystère hamite. 

Dans l'impossibilité de citer dans les tableaux généalogiques tous les noms ba- 
tutsi connus, nous avons pris pour base de cette étude, les noms des chefs et sous- 
chefs (soit 50 chefs et 630 sous-chefs) en fonction en l'année 1947-48. 

1 



Nous avons l'assurance d'atteindre ainsi tous les clans et même les principales 
famil' rs du Ruanda. Plus tard il sera facile de rattacher à ces souches qui resteront 
imniucbles, des noms nouveaux, ceux de leurs enfants, par exemple. 

Oans cette étude, ou s'occupe spécialement des Batutsi (le mot mututsi étant 
pris dans le sens général de nobles) ; si on parle des Bahutu ce n'est que par 
exception. 

2° ESQUISSE RAPIDE SUR LES BATUTSI. 

Les Batutsi sont un peuple fier ; certaines publications leur en font un reproche. 

Ils ont derrière eux des pages glorieuses d'histoire ; ils avaient atteint ^ous le 
régime autocrate- féodal, un degré de civilisation qui dépassait le stade des peuplades 
nègres en général. Ils ont su par leurs propres moyens se faire respecter, même des 
esclavagistes Arabes. 

Rwàbugiri eut avec l'un de leurs chefs, Rumaliza, une entrevue restée célèbre. Us 
échangèrent des présents. Le Mwami offrit de l'ivoire et des fourrures et reçut en 
échange 2 ânes harnachés. Les pauvres bêtes, pendant des années, suivirent la Cour du 
Mw^ami dans ses déplacements. Les anciens nous ont raconté que personne n'osait les 
toucher : horreur ! ils n'avaient pas d'orteils aux pieds ! et puis, ils lançaient des bruits 
sonores... S Evidemment il n'était pas question de les monter ; bien plus, on ne leur 
enleva jamais les selles, jusqu'au jour où ils s'en débarrassèrent eux-mêmes. 

Oa reproche aux Batutsi d'être pointilleux pour la politesse, arrogants pour 
les étrangers, même prétentieux comme s'ils sortaient de la cuisse de Jupiter. 

L-^iurs origines légendaires (quel est e peuple qui n'a pas de légendes !ans sa 
préhistoire, comme la louve de Romulus et Rémus), leur histoire, leurs poèn es épi- 
ques, qui retracent les faits et gestes des rois et les exploits des héros qui se sont dis- 
tingués dans les guerres pour l'extension du royaume (i), les trophées de guerre, 
ou dépouilles macabres des rois ou chefs vaincus, qui ornent les tambours anciens, 
et ces tambours eux-mêmes, dont nous parlons ailleurs, ne sont-ce pas là des docu- 
ments sérieux et comme des témoins irrécusables de leur prestigieux passé. 

Toute cette littérature orale a été conservée par les familles des basizi (chroni- 
queurs) qui étaient les bibliothèques nationales vivantes, rapportant les faits a ^ec une 
exactitude remarquable. Des chroniqueurs habitant aux quatre coins du royaume, l'ex- 
périence a été faite, ont récité les mêmes textes de ? à 300 vers sans y changer un 
mot. On dit que la langue de ces poèmes est archaïque, mais raison de plus pour 
en apprécier l'ancienneté. 

A côté des poèmes épiques, le=î Batutsi ont toute une floraison littéraire ; citons : 
les chants de poésie pastorale où l'on exalte les vaches dites sacrées : inyamb^)» pour 
honorer le Mwami, le grand pasteur ; les contes {imigani) et les proverbes (2) ; les ré- 
cits dithyrambiques (ibywugo) que les jeunes gens débitent avec une volubilité verti- 
gineuse dans les parades et réunions de gala; les serments de féodalité (irnihigo), 
vrais joutes oratoires, qui se déroulent dans le gutarama (festival nocturne) en pré- 



(1) L'ensemble de ces récits historiques mis par écrit par Mr. l'Abbé Alexis Kaga- 
me, formera plusieurs volumes, le jour où ce sera publié. 

(2) Un volume de 266 pages de contes et proverbes publié par le R. P. Harel est 
loin d'avoir épuisé la matière. 



2 



sence du Mwami et des grands.da royaume ; même le genre pédant se rencontre dans 
les plaidoiries qui commencent par remonter au déluge ; les devinettes, les énigmes, 
les traits d'esprit, les phrases cacophoniques agencées à dessein et répétées en vi- 
tesse, comme notre «si 6 scies scient 6 planches. ., » jugez en: «Kahya kago ka ka- 
gero, kalimo agakoko ka gakokokazi nti karaye amazi kayaraye kayaraye : dans cette 
maisonnette là-bas dans le petit enclos, il y a une poulette qui a passé la nuit et le 
jour, sans boire de l'eau, sans en boire, oui sans en boire, sans en boire». 

C'est à se demander s'il est un genve littéraire qui n'ait été employé par les 
Ruandais. 

Les Batutsi sont dans l'ensemble de beaux types, au profil Egyptien. Ceux qui 
atteignent et dépassent deux mètres ne sont pas rares. 

Loin de nous la pensée de les proposer comme des modèles. Ils ont leurs dé- 
fauts, leurs vices, leurs instincts pervers, leurs carences ataviques, mais à parité de 
stade d'évolution, nos ancêtres n'en eurent-ils pas davantage ? 

E-ref, nous ne dirons pas avec le fabuliste: «Mes petits sont mignons; mais 
nous dirons qu'ils sont dignes d'occuper une place honorable parmi les plus honorés 
de la race noire. 

3° COMMENT DÉLIMITER ET CLASSER LES CLANS BATUTSI ? 

Après avoir longuemerit considéré le problème sous toutes ses faces, nous les 
divisons en quatre groupes : 

1er groupe. Ce sont les Batutsi proprement dits, ceux qui constituent la haute 
noblesse, les Bimanuka, ceux qu'on est convenu de désigner sous le nom de Hami- 
tes. 

2me groupe. Il est constitué, à notre avis, par les sujets issus du métissage de la 
classe dirigeante autochtone de la race des bahutu avec des épouses qu'ils reçurent 
des Hamites. Nous leur donnons le nom générique de Batutsi-basangwa butaka (pre- 
miers occupants du sol). 

Ca sont les Bazigaba, avec leur mv/ami au nom dynastique de Kabeja, (nom qui 
revenait après un cycle de 3 ou 4 noms) ; les Eagesera, avec leur mwami au nom 
dynastique de Kimenyi ; enfin, les Basinga, avec leur mwami au nom dynastique de 
Rurenge. 

Si nous nous basons sur les dires de nos informateurs les plus quahfiés, à l'arri- 
vée des Bimanuka-Hamites il n'y avait pas au Ruanda d'autres Batutsi. Toute la 
population était de race bantoue. 

3me groupe. Ce sont les nobles de clans d'origine étrangère. Soit ceux qui sont 
venus du Nord plus récemment, comme les Bashigatwa ; soit Bahut u qui par des 
métissages avec des femm.es Batutsi sont sortis du rang, comme les Bacyaba, les Bo- 
ngera, les Babanda, les Bashingo, les Bungura, les Bakiza, les Baskete. 

Nous les désignons sous le nom de Batutsi b'impaga (petite noblesse qui vit en 
marge des Hamites). 

4me groupe. Ce sont les nobles sans clan déterminé, ou d'origine inconnue. Le 
public les désigne sous le nom générique de Bahozi, terme de mépris équivalent de 
mauvaise race. 



3 



Il 



Les autres clans les évitent, non seulement pour les alliances matrimoniales, 
mais aussi dans les relations sociales ; ils portent malheur, disent-ils {bâter' umwaku) ; 
ils sont de mauvais présages pour ceux qui les saluent avant le lever du soleil. . .etc. .. 
Et tout cela bien à tort, car il y a parmi eux de très beaux types. 

Ils ont noms : les Basita, les Bsbgibgi, les Bayiruntu 

Parmi eux, il n'y a présentement ni chef ni sous chef. Leurs généalogies sont 

très limitées : cinq ou six ancêtres environ. 

Pratiquement, il nous suffit de signaler leur existence ; nous n'en parlerons plus. 
Ils sont peu nombreux, et se marient entre clans de même race. 

4° PARALLELISME DES NOMS DE CLANS DANS LES TROIS RACES. 

On constate que dans les trois races, les noms des clans principaux sont les mê- 
mes, ainsi, il y a des Batwa, Bahutu, Batutsi qui se disent du clan des Bega, des 
Banyiginya, des Babanda, Bazigaba... Mais d'où peut venir cette similitude ? 

La question étant ainsi posée, ceux du 2ième et 3ième groupe, vous répondent 
que la fortune ou la misère ont été la raison d'être de la hausse des uns et de la 
baisse des autres. 

A l'origine, ils étaient tous Bahutu, mais grâce au bugaragu (vassalité) qui leur a 
amené la fortune, avec les vaches, certains ont pu faire des alliances avec des fem- 
mes Batutsi ; d'autres, favoris de leurs patrons qui voulaient se les attacher, recevaient 
une fille en mariage, parfois même une infirme que les autres batutsi délaissaient. 
Après quelques générations, leurs enfants étaient considérés comme Batutsi, dans des 
clans à l'origine purement bahutu. 

Pour les clans hamites, c'est-à-dire, ceux du 1° groupe, l'explication est tout 
autre. 

Disons d'abord qu'au Ruanda le nom du clan des enfants vient toujours du 
père. Nous ne connaissons qu'une exception, c'est quand celui qui n'a que des fil- 
les prend gendre à domicile. Alors l'époux est considéré comme l'enfant de la mai- 
son, et les enfants gardent le clan du grand-père. 

D'autre part, si les Batutsi de race étaient pointilleux et même puristes pour 
le choix d'une épouse officielle, dans la vie privée ils n'avaient d'autre règle que 
la satisfaction de leur passions, il suffisait donc qu'un Mwega, Munyiginya ou 
autre eût des relations avec une servante, voisine, ou fille d'un mugaragu (vassal), 
pour que l'enfant qui naissait portât le nom du clan du père. Ces enfants grandissaient 
dans leur milieu, y faisaient des alliances et ainsi se créaient des familles Bega ou 
Banyiginya bahutu. Cependant ce n'étaient là que des exceptions. Il y a une autre 
explication admise par tous. 

Le patronat et le servage sont aussi anciens au Ruanda que les Hamites et leurs 
vaches. 

Les Bagaragu (suivants ou serfs de race muhutu), à force de se dire les hom- 
mes de tel ou tel Hamite Mwega ou Munyiginya finirent par délaisser leur clan 
d'origine Bazigaba ou Basinga, pour se dire des Bega ou des Banyigmya tout court. 

Ce qui frappe chez ces bahutu à nom de clan hamite, c'est qu'ils ne peuvent 
jamais spécifier la famille (umaryângo) d'où ils prendraient origine, ils ne donnent 
que le nom du clan duquel ils relèvent, 

i 



Tandis que les Batutsi spécifient dans les détails, ainsi Kayijuka d'aveuglf ) 
dira qu'il est fils de Nyantaha, delà famille des Basigaye ; Nsigaye était fi:s 
de Yuhi III Mazimpaka, du cb n des Banyiginye . 

5° PROPORTIONS DES CLy\NS BATUTSI, PAR RAPPORT A LA RACE ET 
PAR RAPPORT AUX CLANS' BAHUTU ( jui portent les m-mes noms. 

Incontestablement, les plus nombreux sont les Hamites. ceux du premier groupr. 

Si on les compare aux Batatsi du 2 ième et 3 iènie groupe, chaque groupe pr s 
isolément, nous pensons qu'on peut admettre la proportion de 90 hamites Banyigi- 
nya ou Bega pour 10 Bazigaba. Basinga ou Babanda 

Si nous comparons les clans batutsi hamites, aux clans bahutu des mêmes 
noms, nous donnons la même proportion de 90 Batutsi hamites Banyiginya ou Bega 
contre 10 Bahutu Banyiginya ou Bega. 

Maintenant si nous comparons les Batutsi c!u 2 ième et 3 ième groupe Bazigaba 

Basinga, Bacyaba avec les Bahutu des mêmes noms, nous rc nversons les rôles : 

pour 90 Bahutu nous aurons à peine 10 Batutsi 

Nous faisons cependant un t exception pour les Bagesera-Bazirankende, (la dynaf. - 
tie royale du Kisaka) qui, à notre avis, sont cela race des Bahutu avec métissags 
hamite par les Bahinda, dynastie royale du Karc gwe et qui sont très nombreux, peu - 
être à proportion égale avec les Bahutu- Bagesera d'oià ils descendent. Nous en re- 
parlons dans l'aperçu historique sur les Bagesera-Bazirankende (VIII). 

De là, on peut faire des déductions pour confirmer ce que nous avons dit s\jr 
l'origine du 2 ième groupe, issu du métissage Ce la classe dirigeante des clans baht- 
tu autochtones avec des épouses hamites. 

C'est à cause de cela qu'ils sont si peu nombreux. 



Chapitre 81 



APERÇU GENERAL SUR LES PRE MIERS HAfvllTES ARRIVES 
AU RUANDA, QU'ON NOMME «LES BIMANUKA». 

1° LES ORIGINES DES HAMITES. 

DE SABIZEZE A GIHANGA. 

D'APRES la légende, Sabizeze ( surnommé Kigwa, le tombé), son frère Mututsi 
et leur sœur Nyampundu, apparurent un jour dans le Nord-Est du Ruanda, 
clans la chefferie du Mutara et se fixèrert dans la savane de Rweya, en pays 
occupé f)ar le clan des Bazigaba, dont le Mwami se nomn ait Kabeja. 

LeUi' apparition fut si subite qu'on les nomma les Bimanuka (les descendus d'en 
haut), ccmme nous dirions les tombés de la lur.e. 

La légende et l'histoire concordent pour faire venir ces étrangers, de teint pres- 
que blanc, inzobe (rouge pâle) d'où leur nom de hamites, des régions du Nord, Nkole, 
Bunyoro et au delà... mais les indigènes n'en savent pas davantage. 

Leur premier habitat, dans ce que nous apelons aujourd'hui le Ruanda, fut la 
grande savane du Mutara-Mubari-Buganza. Se suffisant avec leurs troupeaux, ils pri- 
rent pied pacifiquement dans le pays. 

Le Buganza fut toujours considéré comme le berceau des hamites et ces pâtu- 
rages jusqu'à nos jours furent réservés pour les troupeaux de vaches sacrées (/ni/a- 
mbo). Bien plus, sans doute pour que des impurs ne souillent pas ce terrain privilégié, 
il était interdit aux Blancs d'y séjour aer, ou même pour les Missionnaires d'y placer 
des catéchistes. (1) 

D'après la légende encore, Sabizeze n'avait pas d'épouse et n'en trouvant pas de 
son rang parmi les sauvages autochtones ; il épousa sa sœur Nyampundu. 

Entre autres enfants, ils eurent Muntu, l'ancêtre des Banyiginya et une fille Suki- 
ranya qui fut épousée par son oncle Mututsi. 

La coutume prohibait alors absolument — et il en est encore ainsi — toute relation 
sexuelle entre la nièce et l'oncle ou entre le neveu et la tante. Pour obvier à cet 
empêchement, ils eurent recours au stratagème suivant : Mututsi alla habiter, pour 
un temps, sur la rive opposée de la Kagera, ,grand fleuve qui sépare le Ruanda du 
Karagwe. De là, il envoya dire à son frère Sabizeze : «Le Mwega, c'est à-dire, ce- 
lui de l'autre rive, demande ta fille en mariage». Mwrega, en langue vernaculaire, 
signifie : rive opposée. 

Moyen pratique pour faire cesser l'empêchement au mariage : ils changèrent le 
nom du clan. Ce serait là l'origine du clan des Bega (celui de la Reine-mère actuelle 
Radegonde Kankazi), le clan le plus puissant après celui des Banyiginya. 



(1) Ce ne fut qu'en février 1919, grâce à l'intervention énergique du Ré- 
sident Belge Major Declerck, (lequel s'étonnait que nous n'eussions pas de mission 
dans tout le Nord- Est au delà de Kigali) que nous-mêmes nous eûmes la joie de 
fonder la piission de Rwamagana, en plein Buganza. 

6 



bu mariase de Mututsi et de sa nièce Sukiranya naquirent Senvega. l'ancêtre 
les Bega proprlen. dits, et Man.fa.e.a eu, fut le pére de Mukono et de Muha. 
5 ancêtres des Bakono et des Baaa, ^ 

De ces données m> légende et mi-h^stoire, il y a plusieurs choses a retemr . 
1- Les Bega, Bakono et Baha ne se marient pas entre eux. Us sont frères, disent- 
ils, dans leur ancêtre Mututsi. 

Ils ne prennent pas non plus des épouses dans leur propre clan. 
2 Les Banyiginya épousent les tilles des Bega. des Bakono et des B.ha et ré- 
ciproquement, en vertu de la dispense de parenté octroyée par le stratagème de 
Mututsi. 

i 3 Les Banyiginya et apparentés (descendants de Gihanga) jouissent toujours du 
privilège qui leur fut concédé par leur ancêtre Sabizeze qui épousa sa so.ur. de se 
Ichoisir des épouses dan. leur propre clan ; cependant ils évitent la parenté trop 

rapprochée. . , 

Si nous demandons pourquoi Sabizeze ne put pas trouver d épouse parmi les 
lautochtones Bazigaba ei fut réduit a épouser sa soeur, le fier hamite en faisant la 
Imoue donne toujours la même réponse: c'étaient des Bahutu qm ne connaissaient 
îpas la vache ; ils vivaient de chassa et de racines. , , 

Mais à la longue ces sauvages ^'apprivoisèrent. La curiosité et 1 intérêt les mi- 
rent au service des nouveaux venus qui leur étaient supérieurs en beaucoup de cho- 
ses. Ils disent, par exemple, que les Bahutu ne savaient pas fondre le minerai, 

ni travailler le fer. , , , n ■ i j 

i Les oitelets de ces clans bahutu, les Bazigaba d abord, les Basmga plus tard, 
' firent av- c eux des ail ances détensives et s'ingénièrent à obtenir des épouses ha- 
mites De telle sorte qu'après quelques générations, ils purent offrir à leurs maîtres 
des filles métissées, dignes d'être des épouses de choix, voire même des Reines 

mères. i • . i 

La tradition nous apprend que Nyirarukangaga. femme de Kazi ei mere de 

Gihanga, était du clan des Bazigaba ; que les premiers successeurs de Gihanga 
' eurent des mères du clan des Basinga. 

Tout cela laisse présumer qu'entre les Bimanuka et Gihanga il y eut une pé- 
riode assez longue, que noas nommerions la période des pasteurs : les bashumba 
période pacifique, qui a servi de préparation et pour ainsi dire d'incubation au 
ROYAUME HAMITE. 

D'ailleurs ce n'est pas une pure fiction que nous émettons. Les chroniqueurs 
indigènes (abasizi) ont c onservé une dizaine de noms qui font la transition entre 
Sabizeze et Gihanga, ainsi: Kijum, Kobo, Merano. Randa, Gisa, Kizira, Kazi, 

^'^^EHre a priori, comme on peut le hre dans certains ouvrages, que ces ancêtres 
de Gihanc^a cités par la légende ne sont que des mythes, que ces noms Kijuru, 
Kobo ne liment à rien, c'est facile à écrire, mais demandez à n'imp3rt î q x^l in- 
digène A vous dira q ae les noms propres n'ont pas de sens réel. N .us trou- 
vons actuellement des noms propre ; teL que Gakaba (petit tonnerre) Kim va (gros- 
se pluie) qui ne sont p s plui sl-n fica ifs que Kijava (firmament) Kobo (trou). 

Même si ces noms de la préhiGtoire (Kijuru. etc.. ) n'ont pas correspondu à 



des personnages réels, ils ont sûrement correspondu à une période d'évolution qui. 
a été la préparation du royaume- hamite. 

On comprend mieux ainsi que Gihanga, fort de tout une lignée d'apparentés 
et alliés (Bazigaba et Basinga qui occupaient uas r/rande partie du Ruanda actuel), 
apparaisse comme le principal personnage de l'époque. De là pour le fier mutu- 
tsi, fait pour commander, à s'imposer comme Mwimi (roi), il n'y avait qu'un pas. 
Il le franchit et fonda la dynastie des Banyiginya, laquelle règne encore. «C'est 
Gihanga qui a fat le Ruandc. (au sens large d'organiser): Gihangct niwe wahanze 
Urwanda», dir enoore la rumeur publique. 

C'est un fait historique que les roitelets des Bazigaba et des Basinga ont ac- 
cepté l'autorité des rois Banyiginya sans résisSance {batayobotse, disent-ils) : ils fu- 
rent «conquis » par les femmes qu'ils reçurent des Hamites. 

Tandis que l.!S autres, comme les Babanda, les Bongera, les Benengwe, au 
centre, les Benyandorwa, les Banyagisaka, sur la périphérie du Ruanda, furent le 
fruit de conquêtes guerrières longues et laborieuses. 

2° A QUELLE E-ATE POURRAIT-ON SITUER LA VENUE DES BIMANU 
KA OU PREMIERS HAMITES AU RUANDA? 

En nous basant sur les dires de nos informateurs, nous ferions les Bimanuka 
contemporains des Basita. premiers rois hamites qui régnèrent au Bunyoro (colonie 
anglaise de l'Uganda), chefferie de l'ancien royaume de Kitara, vers l'an 1 000-1 100. 

Les Bimanuka n'étaient pas apparentés aux Basita, mais étaient des hamites 
comme eux ; ils purent les accomoagner ou les suivre, avec leurs troupeaux de va- 
ches à longues cornes, du Haut-Nil vers le centre africain, à la recherche des gras 
pâturages. 

Tandis que les Basita se fixaient au Bunyoro ; ils continuèrent leur progres- 
sion vers le Sud et à travers le Nkole et le Mpororo, arrivèrent au Ruanda, dans 
la chefferie du Mu tara. 

Ils n'ont, que nous sachions, laissé nulle trace dans les régions qu'ils traversè- 
rent ; ils devaient former un bloc familial bien uni, avançant progressivement à l'a- 
venture ; peut être avaient ils entendu parler des régions où étaient les sources du 
Nil ? 

Quoique la lécjende n'en r.omrie que trois : Sabizeze, Mututsi et leur soeur Nya- 
mpundu, ils n'éteient pas seuls ce leur clan, et sûrement ils avaient aussi des 
serviteurs bahutu oui les aidaient à garder et convoyer les troupeaux : mais des Ba- 
hutu nul souvenir n'est resté dans l'histoire ; ils durent se fondre dans la masse de 
leurs congénères bantous. 

Par contre la légende parle d'un Mutwa, nommé Mihwabaro, qui était avee 
eux, et serait l'ancêtre de Bgami dont certain clans batwa se réclament encore. 

Outre les bêtt-s à cornes, ils t.vaient aussi des couples d'animaux : de chiens, 
de moutons, c'e peu les. 

Il semble évident que Sabize-e, Mututsi et leurs soeur Nyampundu, ne sont 
que les prototype:- d'un clan lui-même. 

Dans le langage indigène au Ruanda, se disent frères et soeurs, non seulement 
ceux qui ont les mêmes parents, mais aussi les cous ns dont les parents sont frères. 

Rien ne s'oppose à croire que Sabizeze épousa sa soeur, c'est-à dire une pa- 

8 



Le Ftère Pancrace 
a la fondation de 
Rwaza (1902) 




Le Père Paul Barthélémy 
fondateur de Zaza (1901) 
A sa droite, Nkwaya 
(Abazigaba) (p. 156) 



Le Major Declercq, 
Premier Résident du 
Ruanda, est le premier 
à avoir vu la Reine 
Mère et les femmes de 
Musinga. 

Au centre, Musinga 
(p. 91). A gauche, 
sa mère Kanjogera 
(p. 125). 

\ 





rente de son clan, ce qui pouvait être défendu par la coutume, comme le cas s6 
présente encore pour les Bega et d'autres. 

Quant aux Bashambo qui régnèrent au Mpororo jusqu'au début de ce siècle, 
ils sont les frères des Banyiginya, comme eux fils de Gihanga. Ils ont les mêmes 
coutumes, ils peuvent se marier entre eux, avec les Banyiginya et autres clans ha- 
mites ; ils ont la dot traditionnelle : la houe et le bident, et pas plus que les Banyi- 
ginya, ils ne peuvent donner des Reines-mères. (1) 

De plus, il est admis qu'au royaume de Kitara au Bunyoro, la dynastie des Ba- 
sita dont nous venons de parler, après trois ou quatre siècles, fut supplantée par cel- 
le des Bacwezi. Les Bacw^ezi étaient un clan hamite, venu lui aussi des régions in- 
connues, mais de teint plus p^le que les autres, dit-on. Leur règne fut pendant une 
centaine d'années d'un éclat sans pareil et puis, il cessa subitement, et la dynastie 
des Bacv^rezi fit place à celle des Babito, laquelle règne encore au Bunyoro. (2) 

Il est historique que les Babito du Bunj'oro, ceux que nos informateurs nom- 
ment les Banyoro de Cwamali de Nyabungo, à deux reprises firent des incursions 
pour razzier le Ruanda, le pays des vaches, et qu'ils furent repoussés. C'était pen- 
dant les règnes de Kigeri-Mukobanya et de Ruganzu-Ndori, entre 1475 et 1600. C'est 
là semble-t-il une preuve évidente que les Banyiginya n'étaient pas seulement au 
Ruanda, mais que leur dynastie y était fortement établie. 

On situe en général vers 1520 la fondation des royaumes Bahinda au Sud du 
Victoria-Nyanza : Kiziba, Ihangiro, Ujinja, Karagwe... par un descendant des Ba- 
cwezi nommé Ruhinda rwa junege (Junege était sa mère et Wamala était son père). 

Il est certain que la dynastie des Banyiginya au Ruanda est bien plus ancienne, 
que celles des royaumes Bahinda, que nous venons de citer. 

Le roi Ruganzu-Ndori, le ! 8 ième après Gihanga, fut élevé, pendant sa minori- 
té, comme nous le disons ailleurs, chez sa tante paternelle Nyabunyana, femme de 
Karemera I Ndagara, fils de Ruhinda, le fondateur de la dynastie des rois du Kara- 
gwe (voir notice sur Yuhi 11 Gahima 1-16). 

Bref, nous concluons de cet ensemble de circonstances, que les Bimanuka furent 
les premiers hamites qui pénétrèrent dans les régions avancées du Ruanda, et 
qu'au début ils y furent les seuls de leur race. 

En résumé, en admettant la venue des Bimanuka ver s l'an 1 000- I 100, siècle qui 



(1) Ce n'est que par insuffisance d'information que Mgr. Gorju a pu écrire dans 
«Entic les lacs Victoria, Albert et Edouard » page 33, que les Banyiginya du Ruanda 
descendent des Bashambo du Mpororo. 

Pourquoi alors auraient-ils inventé la légende de Sabizeze, qui, manquant de fem- 
me, épousa sa sœur Nyampundu ? 

S'il y avait eu à proximité à quelques heures de marche, au Mpororo, d'autres Ha- 
mites amis, il n'aurait pas été embarrasé pour y trouver des épouses de son choix. 
(Voir Ch. 111, les fils de Gihanga ; ou encore 11° partie, notice sur les Bashambo). 

Pour les Bahima, hamites des régions entre les lacs Albert et Edouard, ils purent 
être les contemporains des Bimanuka, mais sans autres relations entre eux. 

(2) Ce sont les esprits de ces Bacwezi qui sont devenus le motii; du culte des ima- 
dwa dans une grande partie de l'Afrique centrale. Nous en parlons dans la notice sur 
les Bashambo (II). 



9 



Servit à l'inaubation du royaume hamite, pour le reste, on peut suivre la chronologië 
donnée par Menaisur l'Abbé Alexis Kagame dans s«n livre Inganji Karinga. 



1 1 00 - 


1 . 


C il kk AT) Cf^ 
1 Cl 1 1 ^ cl 


I2@0 - 


4 . 


R 11 mp7a 


1300 - 


8 - 


1 ^ \-iciixi± V./ & ixuyciii^w 


1400 - 


1 1 - 


Nsoro-SaiTiulco'nfio 

X ^ \_/ X *^ 1 X X U XW V/ X X \^ %_/ 


1500 - 


15 - 


Mibambwe I Sekarongoro 


1600 - 


19 - 


Mutara I Semugeshi 


1700 - 


22 - 


Yuhi m Mazimpaka 


1800 - 


25 - 


Mibambw^e III Sentabyo 


1865 - 


28 - 


Kigeri IV Rw^abugiri 


1897 - 


29 - 


Yuhi V Musinga 


1931 - 


30 - 


Charles Mutara III Rudahigv^a 



10 



Chapitre III 



G I H A N G A. 



1. QUELQUES MOTS SUR GIHANGA. 

2. QUELQUES COUTUMES QUI, DIT-ON, REMONTENT JUSQU'A LUL 

3. QUELQUES OBJETS TRÈS ANCIENS CONSERVÉS A LA COUR. 
- QUELQUES PRIVILÈGES DE LA DYNASTIE ROYALE. 



1. QUELQUES MOTS SUR GIHANGA. 

CErtains auteurs ont émis l'idée qwe Gihanga n'a pas existé. Pour eux, il 
ne serait que le mythe symbolique du Créateur, selon l'étymologie du mot 
gihanga qui signifie produire, créer, organiser. 

Ce n'est pas l'idée que s'en font les Ruandais. Ils le considèrent comme le 
fondateur du Ruanda et jouant sur son nom, ils disent : «Ni Gihanga wahanze 
u Rwanda» : c'est Gihanga qui a fait le Ruanda (ce qu'il est), c'est-à-dire, le royau- 
me des Banyiginya. 

Ils donnent des précisions sur ses relations, ses femmes, ses enfants, ses vo- 
yages, les lieux où il a résidé, les coutumes qui se réclament de lui.... toutes 
choses qui supposent une base réelle. 

1 - Ses femmes et ses enfants» 

Trois femmes surtout ont laissé des traces dans la tradition, ce sont : 

a) NYAMUSUSA, fille de Jeni de Rurenge, roi des Basinga. Elle fut la mè- 
re des rois (Abami) dont voici les noms : 

- Sabugabo qui fut le père de Mushambo, fondateur de la dynastie des Ba- 
shambo, ex-rois du Mpororo. 

- Magondo qui fut le père de Gahondogo, fondateur de la dynastie des Baho- 
ndogo, ex-rois du Bugesera. 

- Gahima le plus jeune des fils de Gihanga et son successeur au tambour {Ingo- 
ma) du Ruanda. Il fut l'ancêtre de la ligne des Basindi qu'on nomme Banyiginya 
de leur nom dynastique. 

Enfin Nyirarucyaba, une fille, qui a donné son nom au clan des Bacyaba, 
dont l'époux, d'après la légende, fut Gahu. mukutu du clan des Bazigaba (voir 
notice sur les Bacyaba). 

b) NYIRAMPINGIYE (sœur de Nyamususa, selon les uns, et plus problement 
sa servante, selon les autres), qui fut la mère de Rutsobe, l'ancêtre du clan des 
Balsobc. 

c) NYIRAMPIRANGWE qui fut la m^re de Gafomo, surnommé Gashubi : 
c'est lui qui, d'après la légende, effraya le taureau Rutenderi (voir aperçu sur les 
Bacyaba). 

11 



2 - Ses voyages 

La tradition raconte que Gihanga a été un grand voyageur. Son prestige était 
tel qu'il n'avait qu'à se présenter pour rallier sous son sceptre les pays qu'il par- 
courait. 

Ses fils Sabugabo, Mugondo, Gahima, reçurent de lui directement leurs royau- 
mes, et même Gashubi que la légende fait mwami du Bushubi (Uswi). 

Quant aux Batsobe et Bacyaba qui eux aussi descendent de Gihanga, ils se sont 
vus attribuer, faute de mieux, des royaumes fantoches. (Nous en parlons dans les 
aperçus sur ces clans). 

3- Lieux où Gihanga aurait habité et auxquels il a donné son nom. 

C'est d'abord et surtout à Buhanga, à quelque kilomètres au Sud du Poste de 
Ruhengeri. dans la plaine du Muko, sur les bords plantureux de la rivière Muku- 
ngwa. (1) 

Nous vîmes de même, en i9î2, dins la chefferie du Kibali, un autre bosquet 
sacré (Umusezero) à Kangoma, qu'on signalait comme une ancienne résidence de 
Gihanga ] aujourd'hui il n'en reste que le souvenir. 

De la montagne de Ruhanga, pr'^s de la mission de Rulindo, on disait la mê- 
me chose. 

Enfin, son tombeau, d'après les gardiens des coutumes, serait à Nyamilembe 
de Gishubi, dans la chefferie du Rukoma, territoire de Nyanza. 

(1) Au mois de février 1906, en nous rendant de Kabgayi à Nyundo (près de Ki- 
senyi), nous passâmes en caravane à côté de l'imposant bosquet sacré (Umusezero) 
de Buhanga. Nous m soupçonnions pas alors les arcanes que ces vénérables lieux 
recélaient. Ce fut là, d'après la tradition, que Gihanga époussa Nyamususa, la fille de 
Jeni de Rurenge roi des Basinga, lequel avait une de ses résidences dans la plaine de 
lave, au pied de la chaîne des volcans (Sabyinyo. . . . etc. . . ) 

C'est là que fut le berceau de ces bami que nous venons de nommer. 

En 191 î (nous étions alors supérieur de la raision de Rwaza à 2 h. de marche de 
Buhanga), nous dressâmes notre tente à proximité de ces fourrés impénétrables, refu- 
ges des léopards et des hyènes. 

Notre premier soin fut de tuer deux pintades qui se trouvaient sur la lisière du 
bosquet. Ce geste inattendu en un tel lieu attirra aussitôt le vieux gardien du bois sacré. 
11 se nommait Nyamuhindura. héritier d'une lignée d'ancêtres bahutu de la classe des 
Bahinza, gens qui cumulaient avec le titre honorifique de mwami, les fonctions de chef 
politique et religieux de la région. Nous nous connaissions de réputation et nous fûmes 
vite bons amis. 

11 nous montra discrètement quelques vieux tambours qu'il disait être des sou- 
venirs du séjour que Gihanga fit jadis en ces lieux, tandis que tous les soirs d'au- 
tres tambours rendaient les honneurs à l'ancêtre fondatt^ur de la dynastie. Actuel- 
lement on peut voir encore à Buhanga un reste important de ce bois sacré {amuse' 
zéro). 

C'est à proximité de là, du côté-Ouest, que sortait la rivière souteraine Muto- 
bo, trou qu'on a surnommé gipfuna (trou qui crache bruyamment). On en parle 
dans la légende sur la vache (voir aperçu sur les Bacyaba). 

Cette rivière qui coule toute l'année, est visible un moment à une dizaine de ki- 
lomètres plus haut, a<.i pied du pic Karisimbi, puis elle disparait sous la lave. Nous 
pensons qu'elle est alimentée par les petits'lacs qui se trouvent dans le cratère ef- 
fondré del'ancien volcan Karisimbi. 



12 



2° QUELQUES COUTUMES QUI DIT-ON, REMONTENT JUSQU'A GIHA- 
NGA. 

1 - La dot : "houe et bident : isuka n'isando«. 

Parmi les traditions qu'on fait remonter à Gihanga, une des plus mémorables et 
toujours en vigueur chez ses descendants, est celle de donner, pour les filles qu'ils 
épousent de n'importe quel clan, ou de recevoir peur celles qu'ils placent en ma- 
riage, la dot symbolique: la houe et le bident (isuka n'isando). 

Mais ça ne les dispense pas de donner la dot véritable, nationale, qu'est la vache. 

L'isando est une forte baguette en bois de ! m. 60 environ terminée par une four- 
che à deux dents de 1 5 à 20 cm. Pour la plupart des gens, le raotif pour lequel or 
donne l'isando est énigmatique. C'est une des coutumes reçues de Gihanga, disent 
ils, et «la coutume ne se perd pas {umahango nf ukuka),,. 

Plusieurs explications méritent de retenir notre attention : 

La première nous fut donnée par Rukemampunzi des Bahindiro du clan des. 
Banyiginya, vieux païen habitué de la Cour du temps de Musinga. 

Selon lui, avant la venue des Bimanuka, le travail du fer était inconnu. Les pre- 
miers occupants du sol {abasangtva-biitaka) ne se servaient que d'instruments en silex, 
ou en bois, tels que le nkonzo ; espèce de croc taillé à la jonction de deux branches, 
qui servait de houe, et qu'on emploie encore pour sarcler le sorgho, dans certaines 
régions du Ruanda. 

Alors le bident {isando) leur servait de râteau. 

Gihanga, en faisant des deux l'étalon-dot, en fit le symbole de l'union du pré- 
sent (la houe) et du passé (le bident), le nouveau régime et l'ancien, l'un complé- 
tant l'autre. 

La seconde explication a-nalogue à la première, nous fut dcnnée par Sezibere 
du clan des Batege, chef de la corporation des gardiens des coutumes des tambours 
{abiru b'ingoma), lui aussi vieux païen, Selon lui, Gihanga aurait ordonné à ses des- 
cendants défaire, de la houe et du bident, l'étalon-dot (rnArifano) pour leur inculquer 
l'amour de la culture : la houe et le bident formant un couple symbolique pour l'en- 
tr'aide, comme l'homme et la femir e. 

C'est très beau comme l'araire et la herse le furent dans d'autres pays pri- 
mitifs. 

En^in, une dernière explication que nous tenons d'un historien de marque, l'a- 
veugle Kayijuka. 

Selon lui lorsque Gihanga offrait à Rurenge, roi des Basinga la houe {isuka) pour 
dot de Nyamususa, sa petite fille, celui-ci lui aurait dit : une houe c'est bien, mais 
tu me donneras aussi le bident (isando), notre dot tradiîioniielle. Depuis lors la cou- 
tume s'est perpétuée. 

Jusqu'à ces dernières années, sous le règne de Musinga, les cultures sur lesquel- 
les on prélevait les prémices du sorgho et de l'eleusine (umagan tra), étaient faites 
dans la cheffeiie du Bumbogo (territoire de Kigali), avec l'aide de ï isando. Nous 
en parlons dans l'aperçu sur le clan des Batsobe (JV). 

13 



Cette dot symbolique a été en usage jusqu'à nos jours, mais la raison initiale 
n'en étant plus connue de la masse, les gens lu: en ont trouvé une autre plus utili- 
taire : ce sont les arrhes, disent-ils, qui sent données pour le contrat de mariage, 
lequel sera complété par la livraison de la vache. Dans les autres clans, en dehors 
des descendants de Gihanga, cette coutume n'exixte pas. 

C'est encore une preuve de plus que Gihanga a existé. (\) 

2- Le feu sacré. 

C'est dans la hutte dédiée à Gihanga (une des dépendances de la Cour qui 
portait le nom de l'ancêtre) que l'on entretenait depuis des siècles, le :eu qu'on 
faisait remonter jusqu'à lui. C'était le symbole de la pérennité de la dynastie royale 
des Banyiginya. Des fontionnaires batutsi responsables sur leur vie, veillaient avec 
l'aide de nombreux subalternes à écarter jusqu'aux soupçons de négligence dans 
l'accomplissement de cette charge redoutable. L'entretien de ce feu a cessé peu 
après la destitution de Musinga. Le régime ancien a fait place au nouveau. 

3- L'usage des tambours que Gihanga emprunta aux rois des Basinga. 

Le p>remier tambour, dit la tradition, lui fut donné par son beau-père JENI, de 
Rurenge. 

4- C'e&t encore à Gihanga qu'on fait remonter l'usage des «insengo, espèces d'oca- 
rina en terre cuite, ou en corne d'antilope». Plusieurs familles de bahutu portant le 
nom de la fonction , «les Basengov (joueurs d'ocarina) se relayaient à la cour. Ils 
combinaient avec les sonneries de tambours leurs ritournelles trainardes et plaintives 
qu'ils agrémentaient de contorsions comiques en guise de mesure. 

(1) Oa parle souvent de l'aveugle Kayijuka ; dNSons quelques mots de son histoire : 
Kayi;uka eut les yeux crevés au fer rouge et vidés de leurs orbitest par ordre de la 
Reine-mèi e Nyirayuhi-Kanjogera, le 18 février 1906, pour des menées politiques. Il était 
chef de la chefferie du Nyaruquru et autres lieux, un des grands les plus en vue du 
royaume. 11 est de la famille des Basigaye, du clan des Banyiginya, descendant à la 7ième 
génération du roi Yuhi IIÎ Mazimpaka. 

L'avc.nt veille de cette date, à notre arrivée au Ruanda et alors que nous faisions 
route pour Nyundo, notre premier poste de mission, nous avions logé à Nyanza, et 
avions été reçus à la Cour de Musinga avec notre confrère, le Révérend Père Werfurth. 
Nous fûn esle dernier cliché de face blanche que ses yeux, maintenant à jamais disparus, 
enregistrèrent. 

Sa mémoire fidèle ne l'a pas oublié et il nous a été d'autant plus facile de lier ami- 
tié avec lui. Nous lui devons beaucoup de détails cités dans cette étude. 

Mais notre plus grande joie fut de délivrer un certificat d'entrée au Catéchuménat 
à ce vénérable vieillard à la face voilée qui, du Laut de ses deux mètres, nom eh faisait 
la demande. C'était en 1947. 

Depuis 1900, date de l'arrivée des premiers Pères, nous dit-il, je vous connais. J'ai 
été souvent l'émissaire du roi Musinga auprès des Pères de Save (la première mission 
qui fut fondée). J'ai été en relation avec beaucoup de Pères, entre autres le Révérend 
Père Schumacher, j'ai longtemps réfléchi, je conna-s votre religion, je ne veux pas mourir 
païen. Jusqu'ici mes deux femmes m'empêchaient d'être baptisé, maintenant, je me suis 
entendu avec mes deux fils qui sont sous-chefs, pour que l'un s'occupe de leur mère, je 
me faire f-aptiser avec l'autre. 

Depi.is, il continue son instruction. A son dernier examen, il disait au Père Su- 
périeur de la mission de Byimana, où il fut interrogé, (il était en visite chez la Reine- 
mère à Shyogvs^e), interrogez-moi de nouveau, votre Confrère m'a posé des questions trop 
faciles ; il n'a pas pu juger de ce que je sais. 

H 



Nous avons vu souvent de passage à la mission de Rwaza de 1910 à 1914, la 
:lique de Sebiruri, peti : chef mukutu du cla» des Basengo, près du lac Ruhondo 
[territoire de Ruhejîgeri) qui, en se rendant à la capitale, nous donnait une auba- 
de (I). 

30 QUELQUES OBJETS TRÈS ANCIENS CONSERVÉS A LA COUR ET PRIVI- 
LÈGES DE LA DYNASTIE. 

1- Les lances (les macumu). 

Nous avons vu dans un magasin de la cour, un gros paquet de lances (une cen- 
taine environ) aux modèles variés et sûrement très anciennes. 

On dit que ces lances sont celles qui ont tué des roitelets ou des personnages 
de marque pendant les guerres pour l'unification du royaume. 

Les héros de ces hauts faits venaient, les uns après les autres, déclamer leurs 
exploits, en présence du Mwami et de sa Cour et puis déposaient leurs lances ; 
chacune, dit-on, étant un témoin de victoire (2). 

2- Les bidents : «les masando.» 

On conserve à la cour une centaine de ces baguettes qui rappellent les maria- 
ges des princesses et des Reines au cours des siècles. Nous les avons vues ; n'était 
le sens symbolique dont nous avons parlé, le profane n'y verrait qu'un fagot de 
vieux bois ; notons cepsndant que quelques unes sont en fer forgé. 

Témoignage authe:îtique que la coutume, établie par Gihanga, a été de tout 
temps bien observée. 

3- Les tambours : "ingoma,,. 

Les plus anciens sont au nombre de huit. Nous les avons vus plusieurs fois, 
dans le magasin qui leur est réservé, et où ils sont gardés nuit et jour. Nous don- 
nons la liste de leurs noms, avec quelques expHcations succinctes, que nous tenons 
en grande partie de Monsieur l'Abbé Alexis Kagame 

1) Kalinga {tambour-emblème). 

Quoique n'étant pas le plus ancien, il a la préséance sur les autres. Il fut don- 
né au Mv/ami Ruganzu-Ndori par Nyamikenke, chef pohtico-rehgieux de la chefferie 
du Busigi (près de Ruhndo). Placé dans la même hutte que les autres, dit la lé- 
gende, il grimpa sur le tambour Cyimumugizi, ce qui lui valut les honneurs de la 

(1) Les Makondera, (espèces de trompes d'appel faites avec des goulots de courge) qui, 
avec les tambourins, composent l'harmonie des Batwa, sont d'introduction plus récente. 
C'est Gasusuro, roi del'Uswi. qui fit cadeau à Rwabugiri, père de Musinga des pre- 
miers instruments de cetée clique. 

Mais ce n'est que s^us le règne de Musinga que l'harmonie fut organisée telle 
qu'elle est encore de nos jours. 

(2) La pliipart des modèles de ce? lances ont été reproduits par les soins du Révé- 
rend Père de Decker et se trouvent au musée de Nyakibanda, près d'Astrida. 

Le Mwami Mutara- Rudahigwa ne trouva rien de mieux à offrir à son Altesse Roya- 
le le Prince Charles de Belgique à son passage à Nyanza le 25 juillet 1947, qu'u- 
ne collection de lances reproduction des plus beaux spécimens conservés à la cour. Oeu- 
vre d'art appréciable, sr^tout si l'on connait les instruments rudimentaires employés, en- 
core de nos jours, par les forgerons indigènes. 



primauté. 

Quand le Mvvami voulait prononcer une sentence de mort, il donnait un lége 
coup sur le Kalir ga : c'est le tambour-emblême qui livrait la victime. 

2) Cyimumugizi {celui-là règns qui a le saooir^[aire). 

C'est le plus ancien des cambours. Il existait sous 1* règne de Ndahiro II Cya- 
matara. (On en parle dans la notiee sur les Eatandura et Batege). 

3) Kitagut&e [le pays s'élargit). 

Création de Kigeri-Rwabugiri en souvenir des conquêtes de son père Rwogera el 
des siennes. 

4) Mpatsibihugu (le pays me sont soumis). 

Fut fabriqué en même temps et pour le même motif que le précédent. 

5) Gatsindamikiko {celui qui se joue ées jalousies et rivalités). 
Créé par Musinga, il servait pour louvertuie des audiences. 11 allait de pair avec 

le Ndamutsa (tambour des salutations). 

6) Rucabagome {celui qui extermine les révoltés). 

7) Ntibashuba. 

Prise de guerre de Kigeri-Rwabugiri chez Kabogo, roitelet de l'île Ijwi. 

8) Rugiramusango {l'honoré). 

Le premier tambour de ce nom qui périt dans l'incendie, lors de la bataille de 
Rucunshu, fut créé par le Mwami Kigeri ÎII Ndabarasa. 

Il servait pour convoquer le peuple aux grandes chasses où le Mwami prenait 

part. 

L'actuel fut créé par Yuhi V Masinga p.ur perpétuer le souvenir de l'an- 
cien. 

De tous ces tambours, les deux premiers seuls sont très anciens. On peut le cons 
tater à la couche de sang coagulé, de plusieurs centimètres d'épaisseur qui les re- 
couvre. 

A certaines époques tous les tambours étaient enduits de sang de taureau, pour 
les préserver des vers qui rongent le bois. 

Ce sang n'était pas nécessairement prélevé sur les sacrifices rituels. On en frot- 
tait pour les mêmes motifs les dépouilles des rois et des chefs vaincus qui, sous forme 
de coussinets C^ïVconc^o) sont la s ;ule ornementation macabre des tambours ancens(l). 

Ces tambours sont dressés sur leurs sièges, et chacun est enlacé dans un gros 
paquet de cordelettes nommées injlshi. Ces cordes longues d'un mètre environ ser- 
vent, dans la vie ordinaire, à entraver les membres postérieurs des vaches revê 
ches à la traiïe. 

Ici, à côté des tambours, elles ont un sens symbolique. Le Mwami, roi-pasteur, 
commandait les hommes et les vaches, le tambour et les cordelettes étaient les in- 
signes de la fonction. 

4° LES VACHES DITES SACRÉES : INYAMBO. 

Nous plaçons les trou peaux de Nyambo parmi les privilèges royaux. En effet 

(1) Par dépouilles entendez parties honteuses, nous en parlons dans la notice sur les 
ioasmga. 

16 



F" 




Ass's : Etienne Rwigemera (p. 91), M. Gorts, le Pèro Lecoindre, Musinga, 
M. Leenaerts, Ch?rles Ru^ahi^wa. 

Debout : à parti pd u '5'ème : Gakwar^^^bega-Abakiia, p. 136), Gakwavu (Aba- 
nyiginya-Abahindiro, p. 83), Kanuma (Abanyiginya-Abagunga, p. 50), 
Rwidegembya (Abega-Abakagara, p. 126), Sebagangari (Abanyiginya- 
Abahindiro, p. 82), Bushako (Abanyiginya-Abasharangabo, p. 67), 
Rwangeyo Abanyiginya-Abahindiro, p. 80). 




Musinga et ses enfants (Abanyiginya, p. 91). On reconnaît en haut, de gauche à 
droite : Charles Rudahigwa, Emma Bakayishonga, le Mwami, Gertrude Mushe- 
shembugu, et Etienne Rwigemera. 



Le 16 Novembre 
1931, Musinga fut 
destitué et passa les 
tambours royaux à 
son rils Rudahigwa. 
Les tambours re- 
couverts d'un grand 
bouclier sont dépo- 
sés dans les hamacs. 




On remarquera les 
sièges sur lesquels 
seront déposés les 
tambours royaux. 
Le plus important 
des 8 tambours est 
le Kalinga (tam- 
bour emblème de 
la royauté). 
Voir page 15. 



Après avoir été re 
mis aux mains d( 
Mr. le Gouverneu 
Voisin, ils son 
acheminés vers I 
demeure du nou 
veau Roi à Rwe 
sero. 




de tout temps, les rois seuls ont eu des troupeaux sélectionnés de cette race. Un chef 
qui aurait voulu en faire autant, aurait aussitôt été taxé de révolte et puni pour crime 
de lèse-majesté. 

Le Nyambo, svelte sur ses jambes élancées, cornes fines et très longues, sou- 
vent relevées en forme de lyre, au poil toujours luisant, à la queue longue et touf- 
fue, à la démarche majestueuse et dandinante, à la robe de couleur uniforme pour 
tout un troupeau, telle est la vache par excellence des troupeaux séléctionnés, (la 
parente du bœuf Apis, disent les Egyptologues). 

Les Nyambo ont leur place dans les cérémonies officielles à la capitale. Elles 
sont dressées à se mettre en rang, côte à côte, ou bien a se tenir isolément en avant 
du groupe, face au Mvv^ami, la tête redressée, l'oeil scintillant de lumière, l'oreille à l'é- 
coute des déclamations exaltées du pâtre coryphée, qui leur parle comme à des 
créatures intelligentes. 

5° LES DANSEURS : (INTORE : PAGES). 

En principe les Ntote étaient le privilège du Mwami, mais en fait, il autorisait 
volontiers les grands chefs à en avoir et même les leur imposait parfois. Car, il 
avait la faculté de les réquisitionner pour les exhibitions plus solennelles. 

Ces danses de Ntore sont parmi les plus artistiques de la chorégraphie des races 
noires. Tout y est étudié, préparé et exercé pendant longtemps, sous la direction 
du chef de danse, lequel tient son sens artistique de l'expérience acquise dans les 
groupes où il a évolué. 

Bien mal avisé serait celui qui n'y verrait que des sauts et gambades faits au 
hasard de l'inspiration. 

Il y a des règles pour les entrées et les sorties, le corps de la danse, les inter- 
mèdes des solistes... etc.. le tout entraîné et soutenu par l'harmonie des Batwa. 

C'est une des curiosités les plus originales du Ruanda (I). 



(I) Un Missionnaire qui a visité deux fois, à la suite du Supérieur Général des 
Pères Blancs, toutes nos Missions de l'Afrique centrale et qui a donc eu l'occasion 
de voir et de comparer, écrivait: «Le 3 avril 194*^ à Kabgayi, nous nous rendons 
au terrain des Sports du Séminaire, accompagnés d'une foule énorme, pour assister 
aux fameuses danses nationales des Batutsi. 

Dans le domaine de l'art chorégraphique, il n'y a rien dans l'Est Africain ni, 
sans doute, dans l'Afrique entière, qu'on puisse comparer à ces danses. 

Rien de sauvage ni de désordonné, mais une vigueur extraordinaire dans !es 
mouvements des jambes, des bras, du buste et de la tête, en même temps qu'une 
grâce et une souplesse auprès desquelles les danses des Blancs auraient l'air de 
gigues grossières. On ne se fatigue pas d'admirer ces danseurs». 

17 



Chapitre IV. 

ESSAI DE CLASSIFICATION DES CLANS BUTUTSI 



EN nous basant sur ce que nous avons déjà dit au chapitre I sur les quatre grou- 
pes de Nobles, nous nous arrêtons à la classification suivante, qui servira de 
programme pour l'établissement des généalogies. 

Tous les Batutsi, pensons-nous, se rattachent à l'un ou l'autre de ces quatre 
groupes. 

Les numéros entre parenthèses, qui suivent les noms des clans dans la classifi- 
cation présente, indiquent le nombre de chefs ou sous-chefs en fonction actuellement. 
On peut ainsi avoir de suite une indication sur l'importance du clan : 

- Nous rappelons que, dans cette étude, par le mot Hamites. nous désignons spé- 
cialemînt les Nobles du premier groupe, nommés aussi Bimanuka. 

- Tandis que le mot Batats' est employé pour désigner lej autres nobles issus 
du métissage ou d'origine étrangère, 

- Cependant, dans le langage courant, nous gardons au mot Batutsi le sens de 
«races noble» sans tenir compte des groupes auxquels ils se réfèrent : Hamites ou 
autres. 

Il y a dans le Ruanda environ 52 chefferies ou provinces et 625 sous chefferies. 



PREMIER GROUPE. 

Haute noblesse, les Bimanuka (les descendants d'en haut). 

Selon l'esquisse donnée au Ch. H. I. nous les divisons en deux séries. 

Première série : 

Les descendants de Sabizeze par Gihanga. 

I. Les Banyiginya (276) 

II. Les Bashambo ( 52) 

III. Les Bahondogo (5) 

IV. Les Batsobe ( 60) 

Deuxième série : 

Les descendants de Mututsi par Serwega : 
V. les Bega (Il 3) 

par Ntandayera : 

VI. les Bakono ( 13) 

VII. les Baha ( 13) 

18 



DEUXIÈME GROUPE. 

Noblesse par métissage des roitelets des clans bahutu autochtones avec des 
'kmmes hamites. Nous disons hamites, c'est ce qui explique que les Banyiginya et 
autres hamites peuvent prendre parmi ceux-ci des épouses. 

Vlli. les Bagesera Bazirankende (41) (pour ceux-ci, il 
y a eu métissage avec les Bahinda hamites du 
Karagwe (voir aperçu Vill sur les Bagesera- 
Bazirankende). 
[ IX. les Bazigaba ( 32) 

X. les Basinga ( 32) 

TROISIEME GROUPE. 

Petite noblesse : les Batutsi «b'impaga», vivant en marge des autres. 
Soit d'origine métissée, comme : 

XI. les Bacyaba (21) 

XII. les Babanda ( 5) 

XIII. les Bashingo ( 4) 
XIV. les Bongera (I) 

X V. les Baskete ( 5) 

Soit d'origine étrangère, comme : 
XVI. Les Bungura 
Les Batsibura 
Les Bashigatwa 
Les Bashi 

Le chef du Mubari. 

QUATRIEME GROUPE. 

Ce sont les nobles d'origine inconnue ; nous en avons parlé au Ch. I. 3° • 4 ième 
groupe. 

Nous ne donnons pas leurs généalogies pour ne pas les discréditer. 
Si on leur demande de quel clan ils sont, ils ne se nomment pas. Ce n'est qu'en 
questionnant en dehors de leur entourage, qu'or arrive à faire le pointa leur sujet (I). 



(1) Les Batutsi en général ont un point d'honneur racial très accentué. Les vrais, 
les hamites qui n'ont rien à cacher, disent les choses comme elles sont. Les parvenus, 
surtout les moindres, se donnent facilement des origines mystérieuses. 

Nous ne parlons pas de quelques clans étrangers, venus de l'Urundi ou d'ailleurs 
et qui n'ont parmi eux ni chefs ni sous-chefs, tels que : les Banyakarama, les Benengwe, 
\ etc.... 

i9 



TOTEMS ET TABOUS CHEZ LES RUANDAIS. 



j° TOTEM. 

On sait que le mot totem d'origine étrangère est admis pour désigner l'animal 
qui, dans les peuplades primitives, était supposé avoir une relation directe avec 
le clan. Certains même en faisaient l'ancêtre du clan ; chez les Ruandais ce n'est 
pas le cas, il est seulement assimilé au clan. 

Au Ruanda on n'a pas de mot pour traduire «totem», cependant tous les 
clans ont leur «totem» qui est toujours un animal ; nous ne connaissons pas d'ex- 
ception à cette règle. 

Cet animal est alors considéré comme l'un des leurs ; par exemple, ils diront : 
la grue couronnée (umusambi) est un Munyiginya ; la bergeronnette (inyamanza) 
est un Mugesera. 

Le totem est commun aux races du même clan, soit Bahutu, soit Batutsi et 
quoiqu'on n'y attache qu'une importance symbolique, il est interdit à ceux du clan 
de le tuer. 

Nous citons les totems qu'il nous a été possible d'identifier : 

— Le totem des Banyiginya est la grue couronnée (umusambi) ; 



des Bega 
des Bazîgaba 
des Bagesera 
des Basinga 
des Bacyaba 
des Babanda 



la grenouille (igikeri) 

le léopard (iî.gwe) 

la bergeronnette (inyamanza) 

l'épervier (sakabaka) 

l'hyène (impyisi) 

le corbeau (igikona) 



2° TABOU. 



Le mot tabou venu de Polynésie peut désigner une interdiction dont la viola- 
tion entraînerait un malheur, ou bien une chose sacrée qu'on vénère et qu'on 
craint de détruire. 

Les Ruandais ont un mot pour traduire «tabou» : c'est le verbe craindre ku- 
zira et son dérivé umuziro, ou la forme du verbe : ils craignent (bazira.) Ils diront : 
Les Banyiginya bazira itnpwi (craignent le mpwi, variété d'antilope des forêts à 

haute altitude à cornes courtes et tête bombée 

sur les joues). 

Les Bega bazira ifuti (veau qui, en naissant, au lieu de présenter d'abord la 

tête, présente le derrière). 

Les Bagesera (seulement pour les batutsi) bazira inkende, petit singe des sa- 
vanes (voir aperçu Vlll-Bagesera-Bazirankende). 

Les Basinga bazira inka y'inyombya= craignent la vache à bandes blanches et 

noires. Us ne peuvent l'élever ; ilscraignent le 
veau, le donnent ou le tuent. 



Les Ruandais, en plu» des tabous claniques, en ont beaucoup d'autres, sociaux 
et familiaux, propres plus ou moins à tous les clans indistinctement et qui se manifes- 
tent par des restrictions, des prohibitions. Ils ne savent pas expliquer pourquoi il en 
est ainsi ; c'est de tradition ancestrale et c'est tout. 

Le tabou violé se venge tout seul, en frappant le coupable de guhumana : ma- 
ladie de peau qui entraine une dégénéréscence générale. Celui qui a violé un ta- 
bou, devient tabou lui-même, les autres l'évitent et il doit les éviter. 

Ils vénèrent ou plutôt craignent de détruire ou endommager certains arbres, tels 
que les anciennes résidences royales ibigabiro, imisezero ; ou encore des arbres 
isolés nommés imana plantés par un ancêtre. Dans un certain sens, ce sont des arbres 
tabou. 

On peut voir à la mission de Nyanza les restes d'un gros ficus qu'on dit être 
V imana de Rwakagara, un ancêtre des Bega. 

On conjure les effets malfaisants du tabou à l'aide de purification {icyuhagiro) 
d'absorption de remède» {isubyo,) d'application d'amulettes {impigi) donnés par des 
médecins-devins {bapfumu) spécialisés. 

Le muse dans beaucoup de cas joue contre les tabous un rôle de premier plan. 
(Nous parlons du muse dans l'aperçu IX sur les Bazigaba). 



21 



• DEUXIEME PARTIE • 



LES GENEALOGIES DES HAMITES ET AUTRES NOBLES 

AU RUANDA 

AVERTISSEMENT 

1. Désormais chaque clan sera désigné par le numéro en chiffres romains qu'il 
a reçu au classement général du chapitre IV. On se référera à ce même chapitre 
pour connaître le groupe ethnique auquel il appartient. 

Ces mêmes numéros seront employés pour les tableaux généalogiques auxquels 
les listes des chefs et sous-chefs renvoient. 

2. Le signe + qui suit certains noms dans les généalogies signifie qu'ils ont été 
massacrés pour des raisons politiques plus ou moins avérées. 

3. Les signes -— qui précèdent certains groupes sur les tableaux généalogiques 
signifient que leurs généalogies sont incomplètes : soit parce que nous n'avons pas eu 
les informations nécessaires, pour les rattacher aux ancêtres du clan, (alors qu'ils sont 
peut être connus), soit parce que les intéressés eux-mêmes les ignorent. 

4. Le numéro qui précède chaque nom sur le tableau généalogique désigne la 
génération à partir d'un ancêtre de convention, dont le nom, d'ordinaire, est suivi d' 
un numéro de classement en chiffre romain. 

Les frères gardent les mêmes numéros. 

5. Les numéros entre parenthèses qui suivent certains noms sur les tableaux gé- 
néalogiques signalent ceux qui étaient chefs ou sous-chefs en 1947-1948, et de plus, 
indiquent leur place dans les listes des chefferies et sous- chef feries de chaque terri- 
toire. 

6. Au début des tableaux généalogiques, quand nous le jugeons utile, nous in- 
sérons un court aperçu sur l'origine du clan, ou quelque spécialité de l'une ou l'autre 
famille, et cela toujours d'après nos informateurs. 

7. Manière pratique d'utiliser les généalogies. 

Si l'on connait le nom d'un chef ou sous-chef, chercher son nom dans la ta- 
ble alphabétique et son numéro de classement dans les listes des chefferies, à la 
III ième Partie. 

Ce numéro renverra au tableau généalogique, à la lUènae Partie. 

Dès que son nom sera trouvé sur le tableau, en remontant on aura les ascen- 
dants par génération, jusqu'à l'ancêtre du clan. 

Si celui dont on veut connaitre la généalogie n'est pas chef, demander s'il a 
un parent de son clan qui est chef et on suit le même procédé, on a ainsi des 
chances de retrouver ses ancêtres. 

22 



POUR PROCEDER AVEC METHODE, NOUS DONNONS : 

1. Les noms des ancêtres de Gihanga qui, semble-t-il, ont préparé l'incuba- 
tion du royaume-hamite. Mais nous les laissons hors série. 

2. La liste des Bami (rois) du Ruanda, avec les Reines-mères, de Gihanga à 
Charles Mutara 111 Rudahigwa, soit des N° I à 30. Ici, nous suivons la liste donnée 
par Monsieur l'Abbé Alexis Kagame, liste qui est la même que celle qui nous fut 
donnée en 1921, par Sharangabo, frère du Mwami Musinga, mais plus complète pour 
les Reines- mères. Nous suivons la chronologie donnée par Monsieur l'Abbé Alexis. 

3. Un tableau général de la dynastie des Banyiginya, avec leurs fils qui ont 
fait souche et qui ont parmi leurs descendants des chefs ou sous-chefs. 

.4. Enfin, nous reprenons chaque roi à part, dans les tableaux généalogiques, 
avec les descendants jusqu'à nos jours. 



I. Les Banyiginya. 

1. ANCÊTRES DE GIHANGA: (nous les laissons hors série). 

SABIZEZE, surnommé : Kigwa (le tombé) 

ou bien : Kimanuka (le descendu). 

Kijuru 

Kobo 

Merano 

Randa 

Gisa 

Kizira 

Kazi 

Gihanga 



23 



2. LISTE CHRONOLOGIQUE DES 



1000-1200 
1200-1400 



Les Bimanuka (venue des premiers Hamites). 
Gihanga 



1400-1500 



1500 



1600 



700 



i800 



1865 
1896 
1897 
1951 



2 ' Kanyarwanda 1 

3 - Yuhi I 

4 - ? 

5 - ? 

6 - ? 

7 - ? 

8 - Ndahiro I 

9 - ? 
10 - ? 

1 i - Nsoro I 

12 - Ruganzu I 

13 - Cyilima I 
M - Kigeri I 

1 5 Mibambwe I Sekarongoro I 

16 - Yuhi il 

17 - Ndahiro 11 

1 8 - Ruganzu II 

19 - Mutara I Nsoro II 

20 - Kigeri II 

21 - Mibambwe II Sekarongoro II 

22 - Yuhi III 

Rwaka (roi intrus 15 1/2 ans) 

23 - Cyilima II 

24 - Kigeri III 

25 - Mibambwe III Mutabazi II 

26 - Yuhi IV 

27 - Mutara II 

28 - Kigeri IV 

Mibambwe IV (interrègne de 

29 - Yuhi V 

30 - Mutara III 



Gahima I 

Musindi 

Rumeza 

Nyarume 

Rukuge 

Rubanda 

Ruyange 

Ndoba 

Samembe 

Samukondo 

Bwimba 

Rugwe 

Mukobanya 

Mutabazi I ■ 

Gahima II 

Cyamatara 

Ndori 

Semugeshi 

Nyamuheshera 

Gisanura 

Mazimpaka 



Rujugira 
Ndabarasa 
Sentabyo 
Gahindiro 
Rwogera 
Rwabugiri 
Rutarindwa) 
Musinga 
Charles Rudahigwa 



ET DES REINES - MÈRES 



1 - 


Nyiragihanga 


Nyirarukangaga 


Abazigaba 


l - 


Nyirakanyarwanda 


Nyamususa 


Abasinga 


3 - 


Nyirayuhi 


Nyamata 


Abasinga 


4 - 


? 


Kirezi 


Abasinga 


5 - 


? 


Nyirashoza 


Abasinga 


6 - 


? 


Nyirankundi 


Abasinga 


7 - 


? 


Nkundwa 


Abasinga 


8 - 


Nyirandahiro 


Cyizigera 


Abasinga 


9 - 


? 


Monde 


Abega 


10 - 




Magondo 


Abaha 


Il - 


Nyiransoro 


Nyakanga 


Abasinga 


12 - 


Nyiraruganzu 


Nyakanga 


Abasinga 


13 - 


Nyiracyilima I 


Nyakiyaga 


Abega 


14 - 


Nyirakigeri I 


Nyankuge 


Abakono 


15 - 


Nyiramibambwe I 


Nyabadaha 


Abega 


16 . 


Nyirayuhi II 


Matama 


Abaha 


17 - 


Nyirandahiro II 


Nyirangabo 


Abega 


i8 - 


Nyiraruganzu H 


Nyabacuzi 


Abakono 


19 - 


Nyiramavugo I 


Nyirakabogo 


Abega 


20 . 


Nyirakigeri II 


Nshenderi 


Abega 


21 - 


Nyiramibambwe II 


Nyabuhoro 


Abaha 


22 - 


Nyirayuhi III 


Nyamarembo 


Abakono 




Nyirakaremera I 


Rukoni 


Abanyiginya 


23 . 


Nyiracyilima II 


Kirongoro 


Abega 


24 . 


Nyirakigeri III 


Rwesero 


Abagesera 


25 


Nyiramibambwe III 


Nyiratamba 


Abega 


26 . 


Nyirayuhi IV 


Nyiratunga 


Abega 


27 . 


Nyiramavugo II 


Nyiramongi 


Abega 


28 


Nyirakigeri IV 


Murorunkwere 


Abakono 




Nyiramibambwe IV 


(Nyiraburunga) 


Abakono 


29 


Nyirayuhi V 


Kanjogera 


Abega 


30 


Nyiramavugo III 


Kankazi 


Abega 



25 



3° TABLE GENERALE DES ROIS ET DE LEURS FILS QUI ONT FAIT 

SOUCHE. (1) 

8. NDAHIRO I RUYANCE: 1- groupe: Abatandura, Abatega 

(15) 2""= groupe : Abasindi en général 

9. NDOBA: 1 Mukobanya I. 

(27) I Muturagara II. 

1 Mu f:unga (les Benemugunga) III. 

1 Munyiga IV. 

1 Nyamuhanzi V. 

1 Muj^ji VI. 

13. CYILIMA I RUGWE : Les Batora 

14. KIGERl I MUKOBANYA : les Benegitori ; 1 Zuba 

(21) 1 Bwimba 

15. MIBAMBWE I SEKARONGORO MUTABAZI : I les Benegahindiro I. 

(10) 1 les Benegatambira II. 

1 les Beneforongo III. 

,6. YUHI II GAHIMA : î Juru (les Benejuru) I. 

(5) 1 Bamara II. 

2 Byinshi (les Banyabyinshi) 
I Bino nia (les Banama) III. 

17. NDAHIRO II CYAMATARA: Kibogo : 

(37) 1 Mugunga 1 (les Bagunga) 

1 Mucocori (les Bacocori) II 

19. MUTARA I SEMUGESHI-NSORO: 

(7) Nzuki (les Baganzu) 

21. MIBAMBWE II GISANURA : 

(I) Nyagasheja (les Benenyagasheja). 

22. YUHI m MAZIMPAKA : 1 Rwaka (les Baka) I. 

(48) 1 Nyarwaya (les Baya) II. 

1 Gakombe 

2 Nsigaye (les Basigaye) III. 

2 Segahwege (les Bahwege) IV. 
1 M uieganshuro (les Bareganshuro) V. 
1 Gapfizi (les Bapfizi) VI 
. I Muk ungu 



(1) Les historiens ne parlent pas des enfants des 7 premiers rois, exception 
faite, pour le premier : GIHANGA. Ils ne citent que le nom de l'héritier- successeur. 

Les chiffres entre parenthèses, sous le nom de chaque roi, indiquent le nom- 
bre de chefs ou sous- chefs qui étaient en fonction en I94ê (voir Avertissement). 



26 



23. CYILIMA II RUJUGIRA 
(29) 



24. KIGERI III NDABARASA 
(38) 



26. YUHI IVGAHINDIRO 
(32) 



2 Rwasamanzi (les Basamanzi) VII. 
I Mukuku (les Bakuku) VIII. 
I Rushara (les Bdshara) IX. 

1 Bukombe 

2 Ndab aramiye 

3 Shamakokero (les Bashamakokero) X. 

I Sharangabo (les Basharangabo) I. 

1 Gihana 

2 Munana (les BananaJ II. 
2 Rwamo (les Bamo) III. 

1 Gashikazi 

2 Bihaban}'! (les Bahabanyi) IV. 

1 Eaziga 

2 Kanyoni 

3 Kanyankore (les Bikore) V. 
I Mudenge (les Badenge) VI. 

1 Kimanuka (les Bamanuka) 1. 
I Kazenga (les Bazenga) II. 
I Baryinyonza (les Baryinyonza) III. 
1 Rwanyabiguma (les Banyabiguma) IV. 
I Burabyo (les Barabyo) V. 
1 Semuganza (lesJ Bahebera) VI. 
I Nyemina (les Banyemina) VII. 
1 Les Barabarasa VIII. 

Nyirirdekwe (les Bindekwe) I. 

! Kkusi (les Bakusi) II. 

1 Rubega m. 

I Rwanyanya IV. 

I Rwayega V. 

I Rwabika VI. 

1 Nyabigondo VII. 

1 Nkoronko VIII. 

1 Mutijima IX. 

I Nyamashara X. 

1 Rubamburamanzi XI. 

I Mashaza + Urujeni 



27. MUTARA II RWOGERA : 

(Z) RWABIRINDA. etc 

28. KIGELI IV RWABUGIRI : 

(2) 



(les BahindiroJ 



I Sharangabo 
I Cyitatire 
1 N.ihozamikigo 
1 Baryinyonza 



I Karara 

I Muh igirwa 

I Nyindo 

29. YUHI V MUSINGA : 

(2) Rwigemera-Bagambake, Bushayija. etc. 

30. Charles MUTARA m RUDAHIGWA. 



DÉTAIL DES GÉNÉALOGIES SELON LE PLAN DU TABLEAU GÉNÉRAL PRÉCÉDENT . 



1.8 NDAHIRO I RUYANGE. 



APERÇU SUR LES BASINDI. 

Les rois (les Bami) du Ruanda ont pour ancêtre et fondateur de leur lienée 
MUSINDI, peti-fils de Gihanga. ^ 

Ils sont donc de la famille (le muryango) des Basindi. dénommés dans le lan- 
gage courant les BANYIGINYA, de leur nom dynastique ou clanique. 

Le clan des Banyiginya comprend donc tous ceux qui, de près ou de loin, 
ont une attache aux ancêtres qui ont donné la dynastie royale. 

Dans ce paragraphe, nous faisons abstraction de la lignée des rois, pour ne 
nous occuper que de certains groupements qui, eux aussi, se disent Basindi et 
prétendent se rattacher au clan des Banyiginya, mais sans aucune preuve. Nous 
les mettons à la suite du Mwami NDAHIRO I. RUYANGE parce qu'on en parle 
sous son règne. 

Nous les divisons en deux groupes : 

Le premier groupe comprend ceux dont l'origine est sûrement très ancienne, 
ce sont: les Batege et les Batandara, lesquels, depuis les origines de la dynastie 
des Banyiginya, ont exercé les fonctions de «gardiens des coutumes relatives aux 
tambours : abiru b'ingoma». 

Les historiens citent le nom de FCitandura, fils de Kingari, qui était gardien des tam- 
bours sous le règne de Ndahiro I Ruyange (le 8ième roi après Gihanga) ; ils parlent des 
Batandura «gardiens des tambours» sous le règne de Ruganzu I Bwimba (le I2ième 
de la dynastie) ; ils en parlent sous le règne de Ndahiro II Cyamatara (le I 7ième de la 
hgnée)au moment du désastre qui e jt heu à la colline nommée dequis «Rubi rw'i Nyu- 
ndo» dans la chefferie du Kingogo, Territoire de Kisenyi. C'est là que le roi Ndahiro II 
fut tué, dans la guerre de succession au trône que lui firent ses frères avec l'aide de 
Nsibura. roitelet de l'île d'ijwi, dens le lac Kivu. C'est alors qu'un descendant des 
Batandura cacha le tambour nomrié «Cyimumugizi» dans la forêt, les uns disent 
de Busigi près de Rulindo, les autres disent dans la forêt de Rutaka, près de Kabga- 
yi. Il l'avait attaché, posé sur sa chc ise, bien recouvert d'herbes, au pied d'un arbre, 
mais il mourut avant d'avoir livré son secret. 

28 



Un jour, des gens qui cherchaient des hanes spéciales nommés ^^isuri», pour 
^tresser des boucliers, le découvrirent. Ils prévinrent la famille des Batege qui, eux 
aussi avec les Batandura, étaient gardiens des tambours. Ceux-ci le mirent en sûreté, 
et quand Ruganzu H Ndori devint roi. ils le lui livrèrent et continuèrent leur fonction 
de «gardiens des tambours». 

Les histor ens racontent enccre qu'au moment de la mort de Ndahiro II, le chef 
des tambourineurs de la famille des Batege fut arrêté par les gens de Nsibura et 
conduit prisonnier sur l'île d'ijwi, avec un de ses tambours nomme Muratva, dont 
il avait assume la garde au monoent de la débêcle. Le roitelet Nsibura le combla 
de biens et le confirma dans sa fonction de «Mwiru». 

Quand Kigeri IV Rwabugiri, en 1874, attaqua et tua Kabego, le roitelet de l'île 
Ijwi, descendant de Nsibura, il ne fut pas peu sarpris d'apprendre que les coutumes 
du «bwiru» des tambours étaient les mêmes que celles du Ruanda. Quand on lui eut 
donné la clef ciu mystère, il ne se posséda pas ce joie. 11 ramena au Ruanda les 
descendants des Batege ainsi que le tambour «Muratwa». 

A vrai dire, les Batandura seuls se disent Bt sindi du clan des Banyiginya, tandis 
que les Batege auraient une autre origine. Leur ancêtre Rubunga dont ils ignorent le 
clan, disent-ils, suivit Nyamususa, fille de Jeni de Rurenge, roi du clan des Basinga, 
lorsqu'elle fut donnée en mariage à Gihanga. 

Rubunga était au «service des tambours» chez Rurenge et il continua à exer- 
cer sa fonction auprès du tambour nommé R vranda, dont Rurenge fit cadeau à 
Gihanga. 

C'est alors, dit la légende, que Gihanga surnomma Rubunga «le Mw^ungura : 
celui qui s'ajoute». Ce serait là l'origine du clan étranger des Bungura, lequel com- 
pte beaucoup de bahutu et peu de batutsi. 

Les Batege, tout en reconnaissant leur origine historique, préfèrent se nommer 
des Basindi, à cause des fonctions de «gardiens des coutumes des tambours : Abi- 
ru b'ingoma» qu'ils ont assumées depuis qu'existe la dynastie royale des Basindi- 
Banyiginya. (I) 

Ile groupe des Rasindi. 11 comprend tous les autres qui se disent Basindi, mais 
sans aucune preuve. 

Certains, de clan muhutu, favorisés par fortune ont fait des alliances avec des 
femmes batutsi et se sont donné 1-s allures de la race Alors, ils délaissent L.ur clan 
muhutu et timidement se raccrochent au clan mututsi du même nom, ou à un 
autre clan dont les origines sont assez vagues et où le contrôle est difficile à faire, 
tels que les Basindi, les Bashambo, les Bega. 



(1) La date de la mort de Kabego, en 1874, sert de départ à beaucoup d'autres. 
Elle eut lieu l'année de la Comète Koggia 111. Les indigènes lui donnèrent le norn de 
Rwakabyaza, parce que l'année précédente, le Mwami Rwabugiri, au retour de l'ex- 
pédition à Lito sur la frontière de l'Urundi, fut tuer Rwampembwe, fils de Nkusi, du 
roi Yuhi IV Gahindiro, un des grands du royaume* Kabyaza, la mère de Rwampe- 
mbwe se suicida de chagrin. 

Les indigènes qui cherchent une explication £ tout phénomène même naturel, eu- 
rent vite trouvé la raison de la comète, c'est Kat yaza qui de là-haut menaçait le meur- 
trier de son fils et ils lui donnèrent son nom : Rwa-Kabyaza. 

29 



LES BASINDL 

PREMIER GROUPE 
Il comprend les Batege et les Batandura. 



1- les Batcgc. 

1 . Rubunga 
2 Shango 

3. Nyabutcgc (les Batege) 
4. Mugurira 
5. Batenda 
6. Ugeringoma 
7. Nyabuteade 
8. Nyagasaza 
9. Nyabirungu 
10. Rudaho 
1 1 . Rucaca 
12. Rubunga 
13. Shango 

14. Nkuriyingoma 
15. Rutikanga 
16, Sezibera 
15. Rukikana 

16. Mukomangando, clief des tambourineurs ch 

Mwami à Nyanza. 



2- les Batandura. 

1 .Kingari 
2.Gitandura 
3.Muyora 
4.Sebantu 
5.Rukumbi 
6. Kingari 
7 . Mbonyimbuga 
S.Bihubi 

9.Ruhamanya 
S.Sehene 
7.Mico 

S.Karamaga 
7.Sekaje 

S.Rukemampunzi , 

Cette famille depuis des siècles assure les sonneries de tambours matin 
chez la Reine- Mère. 



30 



DEUXIÈME GROUPE : 



MUSINDI (les Basiadi) 
I .Muzigura 
2.Muyenzi 
3.Rukâka 
4.Kabeza 

5.Karenzi (125) 
3.Rwata 

4.Rwakigaraina 

5.Kabendabenclo (ex- s/chef 
Ô.Kabirigi (I 16) 
3.Nzirimo 

4.Nkuramurugi 
5.Kabaringufi 
ô.Zimulinda 

7.Nyarwaya (115) 
4.Sebarima 

5.Mihingo (i61) 
3.Rudakemwa 
4.Ryamugema 

5.Biregeya (ex s/chef) 
5.Rukeratabaro 

Ô.Kaboyi (131) 
5.Kajuga (ex- s/chef 

— 1 .Rwamadimba 

2.Rusangiza 
3.Gasore 

4.Mbonyumushi (129) 

.-- 1 .Nkingiye 

2.Rusekampunzi 
3.Muhirima 

4.Rukara (128) 
3.Nyandekwe 

4.Nyagatare (162) 
... l.Mutabazi 

2.Rubenga 

3.Runukamishyo 
4.Karegeya (140) 

— 1. Bikati (les Bahimuzi) 

2.Runiga 
3.Beneshaza 

4.Rwakarengwa (460) 

— l.Ndongcreye (les Basigi) 

2.Ndabaramiye 

31 



3.Mivumbi 
4.Kabunda (588) 

— l.Kamu (les Banzangabo) 

2.Musuma 



— l.Kabeba (les Badungu) 



1 .Rugagaza 



3,Seruhashya 
Gasage (574) 

2.Sangoma 
3 Minyago 
4.Kadungu 
5.Mushoza 
6,Kazanenda 

J.Munyarukumbuzi 

8.Ruvuzandekwe (ex- s/chef) 
Z.Mapyisi 

8.Habakurama (450) 
8.Sindambiwe (459) 

2.Rwamugema 
3.Ntabukiraniro 

4.Rugerinyange (!46) 



I. 9 NDOBA. 



APERÇU SUR LES DESCENDANTS DU MWAMI NDOBA. 

NDOBA a laissé de nombreux enfants qui ont fait souche et ont laissé trace 
dans l'histoire, tels que : 

1) Cyenge qui fut. nommé par RUGANZU ? BWIMBA, régent du royaume 
une quinzaine d'années pendant la minorité de Cyilima Rugwe. 

Cyenge eut à lutter contre Mw.;ndo, frère du roi défunt, qui voulait s'emparer du 
tambour, au détriment de son neveu en bas-âge. 

Ce fut là l'origine du rôle prépondérant que la famille des Bakobga a joué à la 
cour de tout temps, parmi les équipes des gardiens des coutumes: «Abiru». Jusqu'à 
nos jours, ils étaient gardiens du «musezero» (bois sacré) de Byimana près de la mis- 
sion de ce nom, qui servait de cimatière aux-Reines-mères. 

2) Rukoro, un des descendant de Ndoba, fit sous le règne de Kigeri II! Ndaba- 
rasa l'occupation «mututsi» de la chefferie du Biru en Territoire de Shangugu. Ce 
furent ses guerriers qui étaient nom nés «Biru>', qui donnèrent le nom à la chefferie. 
Rukoro a laissé dans ces régions h. réputation d'un homme cruel, d'après le dic- 
ton -^qu'on appHque à qui lui ressemble : «arabica nka Rukoro » : il brise tout obsta- 
cle comme Rukoro. 

32 



3) Nyamuhanzi setait l'ancêtre des rois actuels de l'Urundi. 

Nous nous permettons ici une digression qui pourra intéresser l'un ou l'autre (I) 
C'est en recherchant l'origine des «imandwa», culte des esprits nommés imandwa, 

que nous avons été amenés à parler des rois de l'Urundi. 

Nous demandions à Kayijuka et Sekarama, par où sont arrivés les imandwa 

au Ruanda. 

- Par l'Urundi, fur leur réponse, sans hésitation. 

- Quand ? 

- Sous le règne de Ruganzu II Ndori. 

- Qu'est-ce que les imandwa ? 

- Ce sont les «bazimu» (esprits) des Bacwezi, et les Bacwezi Tont les ancêtres de 
Ryangombe ; ils sont venus du Kitara au delà du Nicole, où ils furent rois. 

- Qui les a amenés ? 

- Ce sont les sujets de Ryangombe. 

- Et Ryangombe, qui est-ce ? 

- C'était le fils de Babinga, fils de Nyundo, fils de Mugarura, fils de Bahunge, 
de la famille des Bacwezi qui furent rois au Kitara. 

- Mais comment sont-ils arrivés au Burundi ? 

- Mugarura avait un frère nommé Sempinga, lequel fut le père de Rwamba. Ce 
sont les descendants de ce dernier nommés les BENE-RWAMBA, qui lègnèrent au 
Burundi, en deçà du Ruvubu «mu Byerwa bya Ngozi : dans la région de Ngozi». 

Les Bene-Rwamba avaient aussi enlevé au roitelet des Basinga les régions du 
Ruanda qui avoisinaient l'Akanyaru (à partir de la ferme expérimentale de Rubona 
jusqu'à la forêt vers l'Ouest, y compris le Bufundu). 

Les Bene-Rwamba étaient encore dénommés Bene-Ngwe, de leur nom dy- 
nastique, comme les Basindi sont dénommés Banyiginya au Ruanda. Dans le 
Territoire d'Astrida il y a encore des descendants des Bene-Ngwe. 

A cette époque les vrais Barundi habitaient au delà du fleuve Ruvubu, et avaiejjjf 
pour roi Ntare-Kivimira. Or Ntare envahit le Territoire des Bene Rwamba, s'en empa 
ra et refoula les derniers résistants au delà de la rivière Akanyaru, fcu Ruanda. 

Ntare-Kivimira mourut sans laisser d'héritier ; alors nos chroniqueurs font venir 
son successeur du Ruanda ; lui aussi prendra le nom de Ntare. 11 se nommait Kare- 
mera de Sinzi, fils de Nyamuhanzi, fils de Ndoba, le 9ième successeur de Gihanga. 

A son nom de roi Ntare. on ajouta le surnom de Rusatsi (le chevelu) parce 
qu'il s'était affublé de la peau du lion qu'il avait tué dans la grotte où il s'était 
réfugié. 

Ntare 1 Rusatsi serait l'ancêtre des rois actuels de l'Urundi ; il serait donc de 
la dynastie des Banyiginya du Ruanda. 11 fut le contemporain des rois du Ruanda 
Kigeri 1 Mu'<obanya, de Mibambwe 1 Mutabazi, ainsi que du fameux Mashira 
roitelet des Babanda dans la région du Nduga, entre 1500 et 1550 environ. 

Les rois du Ruanda, à partir de Ruganzu II Ndori, bataillèrent contre ceux 
de l'Urundi, ils firent l'unité du royaume jusqu'à la rivière Akanyaru, mais la 



(1) Nous rappelons que, selon la méthode que nous nous sommes imposée, nous ne 
prenons pas position dans les questions en litige, nous servons de secrétaire à nos infor- 
mateurs. 

33 



secte des imandwa resta au Ruanda dans le peuple, et depuis elle s'est répandue 
partout dans le pays. 

Le premier roi qui leur donna une place dans les cérémonies de la cour fut 
Cyilima II Rujugira. Il créa aussi la fonction de grand cérémoniaire, ou mwami 
des imandv^a, qu'il confia à Ruyumbu du clan des Bashambo (voir Notice: 11. Ba- 
shambo - Bayumbu VII). 

4) Mujiji. Les Bajiji avaient à la Cour la fonction de choisir les taureaux, qui 
devaient figurer dans certaines cérémonies celles de l'intronisation par exemple. Ils 
désignaient aussi à l'avènement du Mvs^ami (roi) le taureau sacré nommé Rusanga, 
qui symbolisait la puissance royale, ce taureau était choisi dans le troupeau nommé 
INSANGA, confié par Gihanga lui même, à la garde des Bazieaba, clan de sa mère 
Nyirarukangaga. 

Les Bajiji se disent Banyiginya, sans qu'ils puissent préciser de quel Mw^ami 
ils descendent. 

Certains contestent cette origine, (ainsi Sekarama), ils lés font venir tout sim- 
plement du Ndorwa, où il y aurait un clan du même nom ; tandis que d'autres, 
à cause de leur fonction en coopération avec les Biru dans le choix des taureaux 
estiment qu'ils sont aussi anciens que les Bakobga ; c'est ce qui leur a valu de tout 
temps la confiance de la dynastie. 

Ses enfants : 1 MUKOBGA 1. -1 MUTURAGARA IL- 1 MUGUNGAIIL 

1 MUNYIGA IV. - 1 NYAMUHANZl V. 1 MUJIJI VI. 
" 1 MUPFUMU VU. 

2 Njwiri 

3 Nyabasanza, mère de 4 Nyakiyaga, la mère de CyiHma I Rugw^e. 



Détails du Tableau général. 

^ MV MUKOBWA (les Bakobga) I 
2.Nyacesa 
3.Cyenge 
4.Ngwije 
S.Mugombe 
6.Ruhaya 
■ ~ 7.Ngaruyinka 

S.Rukoro 
S.Nyarindi 
' 9.Bakinahe 

1 0.Boneza 

1 I .Mudaraza 

1 I.Hangamanywa 

34 



ô.Nyunga 
7.Sehama 
6.Bagaruka 

9.Bibenga 
lO.Mulinzi 

I 1 .Kiletwa 

I 2.Ruzigamanzi (600) 

I I .Bujuri 
9.Nshizirungu 

I O.Segore 

lî.Gakuba (426) 

I l.Manzi (409) 

IZ.KayihuraM. (80) 
12.Ruhamanya J.B. 

I I .Munyanshongore 
I I .Nziraguseswa 

1 Z.Munyangabe 
1 1 .Busyete 

1 2.Rugambarara 

12. Sebakiga 
1 2.Kamayugi 
9.-" I.Sarushi 

2.Nkundabagenzi 
3.Mugongo 

4.Rucyahana (83) 

8,Birima 
9,Ntama 
lO.Servjtega 

1 1 .Rwamiheto 

l2.Cyimbuzi , 
l3.Rusasura 
l3.Kabaya (644) 

S.Gatema 
9.Ruhangara 
lO.Butwa 

11. M uzerwa (*) 
12 Ki buguma 
13.Rutanra 

!4.Senuma (643) 
l4.Susa (642) 
!4 Rubaya (644) 

8.Sebucucu 
9.Byakunda 
lO.Bi zuru 

1 I .Karekezi 
I I . Karambizi 



9. Ndungutse 

lO.Cyenge (ex- s ch.) 

1 1 .Mudakikwa (eX-s-ch.) 
1 1 .Gahirima (ex s-ch ) 

IZ.Rugambage (clerc Nyanya) 
12.Karimba ? 
lI.Kamanzi(427) 



1. MUTURAGARA II (les Baturagara) 

2.Nyankaka 
3.Turagara 
4.Rwasa 
S.Gahaya 
ô.Sentama 
7.Ruhogo 
Ô.Muhuzi 

9.Nyaruhinra 
lO.Cyilima (84) 
lO.Miravumba (78) 
9.Sehene (66) 
9.Nyamubi, Tarsisi 
9.(Vlatene 
9.Gahu 
9.Gahiribobo 
9.Byumva 

DIVERS I généalogie incomplète* 

l.Rweru 
2.Biregeya 
S.Migogo 
4.Rugenera 
5.Rubabaza 
6,Karemangingo (203 
-— I.Bizimana 

2.Muzigura 
3.Nyagahene 
4.Migereka (17) 
--- I.Nyakaja 

2.Nyirindekwe 
3.Bitangimpuruza 
4.Ndemeza (337) 



(*) Selon les renseignements donnés par Cyenge de Ndungutse, la branche Muzerwa 
descendrait d'un bâtard (nkuri) qu'eut une fille de Ruhangara. Ils sont les neveux des 
Bakobga. 



36 



1. MUGUNGA ïlï (les Bcne-Mugunga) (Ne pas confondre avec les Bagunga 

de Ndahiro Cyamatara,) 

I.Ndabarinzi 
2.Rwamu 

3.Gitsimbanyi 
4.Babeya (79) 
1 .Nturo 
2.Fashaho 
3.Gatsinzi 
4.Murehe 
5.Biraguma 

ô.Bugegene . 
y.Rwanamiza 
8.Rukazandekwe 

9.Rukimirana (Impara à Biguzi) 

I.Kanyabungo 
?.Mutsobe 
3.Rutugana 
4.Sebantu 
5.Murama 
ô.Nshenyi 

7.Kanyamugara 
7.Gakwaya 

7.Gakwavu (Bufundu à Rukamira) 

1. MUNYIGA IV (les Bcne-Munyiga) 

2,Nyamunuma 
3.Rutanabahizi 
4.Rugangura 
S.Kanuma 
ô.Nyanzunga 

7.Munyampunclu , 
S.Kimonyo Ubald (439) 

1. NYAMUHANZI V. (Les Bene-NyamuLanzi.) 

On les cite commme spécimens de naïveté. La légende dit que devant partir 
en guerre, ils firent des wyotso (pointes de feu) à leurs vaches pour qu'au cas où 
elles en auraient besoin en leur absence (les femmes restant seules) elles n'en soient 
pas privées. 

On peut rattacher à cet ancêtre une famille de Barundi venue au Ruanda sous 
le règne de Musinga : 

NYAMUHANZI 



37- 



Sinzi 
Karemera 

l.Ntarc-Rusatsi (les Batare) 
2.Musine 
S.Gatamba 
4.Sebikara 
S.Ruremesha 

ô.Rugemintwaza (35) 
ô.Sentama (36) 

MUJIJI (les Bajiji) 

2. Muh irwa 
S.Matware 

4.Rwabukobwa 

5 . Kanyamanza 
ô.Mbungira 

7.Rwabihama (444) 

2.Bulemba 
3.Gasita 
4.Rubazabiri 
5.Muyango 
ô.Rupfurika 
7.Rwesa 

S.Rwamabare, Etienne (à Ruteme-Nyanza) 
2,Manyindo 
i.Ruhanya 

4. Rugwe 
5.Bitebera 

ô.Kavenya 
7.Butuyu 

e.Muberuka (497) 
9.Munyakinani 
7. Serugi 

3, Binyatsi 
4;Gihayi 

5. Njishi 

6. Rushirabgoba 

7.Karema 

S.Rubangura (355) 
S.Muvunyi (357) 

3.Bugabo 

4.Semugitura 
5.Sengorore 



ô.Ruzirabgoba 
7 . Ruzirampuhwe 
S.Ngwije 
Q.Karinijabo (clerc Nyanza) 

DIVERS : à généalogie incomplète. 

.-- I .Kibasera 

Z.Rwagaterura 

.-- I .Rwakigarama 
2.Ntagwabira 
3.Kayijuka (352) 

- I.Ngowitabe 

Z.Mushanda 
3.Rwitare 
4.Nkubana (143) 

— I .Rusezerangabo 

2.Mazindu 

3.Marirosi (413) 



I. 13 CYlLiMA-RUGWE. 



Les Batora. 

I .Muhîrwa 
2.Mutora 

3.Rutuganshuro 
4.Kibizi 

5.Rwangabwoba 

ô.Kagabo (ex-s/chj (Rusenyi) 
5.Sempabuka 

ô.Kayijamahe (ex-s/ch.) 
7.Karïimba 
7.Rubgejanga 
7.Bidahemba 
7.Rusliya (Itabire) 
4.Mushakindi 
5.Bugondo 
ô.Kubutare 

7.Kadeberi (Musenyi) 
4.Mboneka 
5.Nkombe 
ô.Mutagoma 
7.Rwamwaka 



S.Ruvurajabo 
9.Rwansibo (Nyanza) 



I. 14 KIGERI .1. MUKOBANYA. 

APERÇU SUR LES DESCENDANTS DU MWAMl KIGERI J. MUKOBANYA 

I 

^ En dehors de l'héritier Mibambge I Sekarongoro, le Mwami Kigeri- Mukobany 
n eut qu un fils nommé Gitore, et encore, disent les chroniqueurs, il n^ourut jeun 
pendant la guerre contre les Banyoro. 

Il a laissé deux enfants : Zuba et Bwimba. 

La descendance de Bwimba es, peu nombreuse, mais celle de Zuba à les en croir. 
serait légion. Il y a actuellement 21 chefs ou sous-chefs qui se disent descendants d( 
Liitore ou Bene Ciitore. 

C'est que, expliquent les chroniqueurs. Gitore était très aimé de ses sujets e 
beaucoup parmi eux qui étaient ses vassaux {bagaraga) sans autre titre de noblesse' 



sont déclarés ses descendants et sont connus sous le nom de Bene-Gitore 

Les grand-mères maternelles des rois Mutara I Semugeshi et Mutara II Rwoger 
étaient de la famille des Bene-Gitore, mais de la descendance directe de Zuba, comm* 
les généalogies en font foi. 

Nos informateurs Sezibera et Kayijuka font remonter à Kigeri Mukobanya, la fa- 
brication des 5 marteaux qui sont les insignes des «rois- forgerons». Ils seraient l'oeuvre di 
forgeron Muhinda. ^ 

Ces marteaux d'une grandeur démesurée font partie du trésor royal. Il y en a cinq. 
Deux ont environ 55 cm. de long et les trois autres ont 40 cm. Ils ont la forme des mar' 
teaux des forgerons indigènes, c'est-à-dire un bloc de Fer allongé, à forme arrondie dii 
côté qui sert de poignée et formant un bloc à 4 faces à l'autre bout. 

Ils étaient remisés à la tête du lit royal, debout, en hgne. en arrière de l'oreiller. 

Les chroniqueurs, pour expHquer le motif du titre «rois-forgero.-î3<>, rem^nt^nt 
aux origines de la dynastie. 

A leur arrivée, les Bimanuka, ancêtres des Banyigiuya, rencontrèrent les Ba- 
zigaba dans la savane du Rweya (chefferie du Mutara) Ils ne cultivaient pas • 
ils vivaient de chasse et de la cueillette des épinards {isogi) de courgettes et de 
racines sauvages. Ils n'avaient d'autre instrument que le nkonzo ( croc, coupé à 
la jonction de deux branches,) et le 5anc/o (fourche), dont nous avons, parlé. Leurs 
armes étaient des pieux aiguisés avec des silex tranchants et le court bâton se ter- 
minant en forme de boule, espèce de massue : ubuhiri. 

La race des forgerons Barenge était disparue depuis longtemps à la suite d'une 
grande famine provoquée par le manque d'eau, ou d'autres désastres dont les 
légendes parlent encore. (1) 

(1) Le Révérend Père Pagès, dans «Royaume-Hamite», consacre tout_un chapitre à 
tes légendes des Barenge. Ces légendes, à base historique, n'ont qu'un tort : celui de 
vouloir toujours localiser les événements et les ramener à des dates précises et récentes, 
40 



Les Barenge durent être des forgerons fameux, à en juger par les spécimens 
de pioches ou haches qu'on peut voir au musée de Kabgayi et qu'on a trouvés 
dans le sol dans la région des missions de Muramba, Kansi, etc.. Les modèles n'ont 
pas changé depuis lors. C'est toujours dans le manche en bois perforé que s'adapte 
l'instrument travaillé en pointe. Dans le Territoire de Shangugu, à Bumaze, Gi- 
shyita et ailleurs, on voit de gros blocs de scories, qui d'après les indigènes, seraient 
isortis de leurs hauts fourneaux. 

Même les Basinga, qui sont les descendants éloignés des Barenge, par leur an- 
pêtre Rurenge, avaient eux aussi, à la venue des Bimanuka perdu toute notion de 
part de travailler le fer et surtout de l'extraire du minerai qui abonde dans le 
jRuanda. 

' Les autochtones avaient donc rétrogradé ; ce furent les Bimanuka (hamites) qui 
introduisirent, à nouveau, le travail du fer qu'ils connaissaient de par leur origine 
exotique. 

C'est ce qui leur donna dès le début un réel prestige. 

I.GITORE (les Bcnegitorc) 
2.Bwinïba (les Benebwimba) 

S.Mirango 
4.K£bota 
S.Ruhirima 
ô.Rucondo 
7.Rubindo 

S.Ruzirampuhwe 
9.Rwagaju 

lO.Senyamadari 

I I .Soroza, Stiaton 
lO.Nzamba, Berchmans 
1 0.Rugwizangoga 
9.Mukurarinda 

lO.Gasana (ex s/ch.) 
8.Serugambga 
^.Bishinga 

lO.Gakuba (Kibirizi-Nyanza) 

2.Zuba 

3.Ruherekeza 

4.Mfitiki-mère de Nyirakabogo (Nyiramavugo) mère de Mutara 1 Semu- 
geshi. 

4.Shumbusho 
5.Byambi 
ô.Kabeba 
7.Minyaruko 

S.Nyiragahwehwe (mère de Nyiramongi- Nyiramavugo mère de 
Mutara II Rwogera) 



41 



S.Senyamadegc 
9.Ndab ukiye 
lO.Ndanga 

I I.Gashugi (ex s/ch.) 

J.Musoni 
B.Bulengero 
9.Sinkwakwe 
lO.Rwandarlkiko 
1 1 .Njangwe 

I 2.Gasamunyiga (33) 
! O.Semirama 
1 1 .Rwakibibi 

12.Karahamuheto (595) 
lO.Gahutu 

I I .Ruhungiramisakura 

IZ.Rutamu (204) 
i 1 .Sebuhunyeri 

1 Z.Mubashakwaya (605) 
9.Sentama 

1 0.Rutishereka i" 
I i.Mbishibishi 

12.Rwubusisi (58) 
II.Mudende (358) 

I 2.Rudahangarwa 
1 I .Rutarindagira i" 

1 2.Gumira Déogratias 
1 I .Rwizibuka t 

1 2.Bisanana (628) 
I I.Rwamanywa t 
1 2.Bikashange 
' I I .Rwanyongà f 

!2.Ruvuzo 

I I .Rwagitare f 

1 2 . Kanyamuhungu 
lO.Rwamamara 

I I .Nyiringabo 

1 2.Benempinga 

13.Byusa Eustache (prêtre) 
13.Iyarwego (''187) 
1 1 .Sebujurungi 
1 2.Senkware 
lO.Ringuyeneza f 
1 I .Rukaragampiri 
1 2.Burengero 

I 3.Rurangangabo 
lO.Mbonyinkebe t 



I i .Nlakengerwa 1' 

I I .Karuyonga f 

11. Mukiga 
1 1 .Musoni 

lO.Rubenga 
1 1 .Rukakaza 
lO.Ntamanga 
1 1 .Sebiziga 

12.Mutambuka 
1 S.Butare 
13.Gahutu 
1 1 .Semigabo 

1 Z.Rwabizambuga 
I 3.Karahamuheto 

S.Rutwa 
9.Sekamana 
lO.Gaceyeye 

1 1 .Rwakageyo 
I ?.Bikubara 
]3.Sebyondo 

I 1 .Gambwa 

I I .Bucangu 

2.Gisa (32) 

S.Rugari 
9.Bishabure 

lO.Rwagaterura 

I I .Rwarinda 

12. Gasana (314) 
8,Rukundo 

9.Rusezerangabo 
lO.Kagoro 

I I .Rwanyange 
8,Minyago 

9.Mugarura 
lO.Kanyamibga 
1 l.Mpabuka 
1 2.Kayiiamahe 
1 3.Mugarura 

8.Sentunga 
9.Burabyo 
lO.Ntalindwa 

1 i .Munyambonwa 

12-Munana (ex-s/cK.) 

13. Gâtera (au Trib. Mwami Nyanza) 
1 3.Sentama,Sylv. 
12. Musoni 

43 



l3.Burabyo (245) 
I2.M urara - Ferdinand 
l2.Gihana, Tharsisi 
12.Semugaza , 
1 2.Nyirimigabo 

l2.Mugiraneza, Félicita (femme de (414) 

I i .Rwabigwi 

l2.Gasega 

I 3.Munyerango (286) 
13.Bikina (237) 

ngwa (ex s/ch.) 

S.Bishaka 
9.Gisuma 

i O.Sebitekera 

I I .Kagabo 

I 2.Kanyamugenge 

1 3.Rugwizangoga (481 

I 2.Seruziga 

I 3.Rucakabu ngo 

DIVERS : à généalogie incomplète. 

-— I . Bushunguzi 
2.Rusakara 
3.Rubibi 
4.Kagabo (3) 
---I.Rubambo 

2.Nyirimigabo 
3.Rwampamira 
4.Sebudandi (312) 
-— ! . Rwamajongi 
2.Ntembe 
3.Muzima 
4.Burasa (491) 
--I.Mihura 

2.Byuzumbu 
3.Tugirimana 
4.Mutimura (499) 
•--I Sebusagara 

2.Bugina :.. 
3.Rukatinduru 
4.Sandi 
S.Karisa (135) 
■-- I .Kanyoni 

i.Kanyankore 

3.Rukaburambuga 
4.Rwagasore (443) 

44 



.Rubandangabo 
2.Kajuga 
3.Kabeja 

4.Rukebesha (476) 



I. 15 MIBAMBWE I SEKARONGORO 



APERÇU SUR LES DESCENDANTS DU MWAMI MIBAMBWE I SEKARONGORO 



Les détails historiques sur Sekarongoro abondent pendant les deux guerres ccn 
tre les Banyoro, où il se distingua. 

La première guerre eut lieu sous le règne de son père Kigeri I Mukobanya et la 
seconde sous le sien. 11 eut aussi de sérieux démêlés avec les Babanda qui occupaient 
une bone partie de la chefferie du Nduga, et fit l'annexion de c-ette région au Ruan- 
da. (voir XII. Les Babanda) 

Les chroniqueurs ne citent, parmi ses descendants, que l'héritier du tambour : 
Yuhi II Gahima, 

* 

MIBAMBWE I SEKARONGORO - MUTABAZI 

Les Benegahindiro I - Les Benegatambira II - Les Benemibambge III - Les Bc- 
neforongo IV. 

. . .Les Benegahindiro L 

I .Cyizihira 
2.Rutenderi 
3.Muturuza 
4,Ruhama 
5.Bamenya 
6.Karugongo 

7,Rukemasibe 
ô.Karera, Claver 

7.Mugabombw^a (661) 
7.Gatambira (5) 
7.Nemeye 
7.Sibomana 
7.Mutemangando 

--- 1 .Kanyasaro 
2.Seziganya 
3.Rubibi 
4.Ruganji 



45 



S.Ruvùzo 
ô.Sebgaduri 

7.Rwihamagiga (615) 



. . . Les Benegatambira H. 

l.Muguta 
2.Sanzige 

3.Nyabi guma 
4,Nsabimana 
5.Gihamira 
ô.Ruzage 

7.Mukobga (mère de 514) 
7.Nclanguza 

Ô.Kimongi (611) 
8.Gakwaya 
9.Rukikatara (613) 
J.Kanyabujinja 

8. Mijugujugu + (ex - s/ch.) 
8.R uhumuliza (443) 
7.Ndutiye 

S.Mwumvaneza 

I .Mwendo 
2.Mpuro 
3.Rugege 
4.Mapfundo 
5.Rubimbura 
6.Ryamugema 
7.Biseruka (438) 

1 .Ntota 

2.Nyabami 

3.Kazinanshuro 
4. Nyamucenshera 
5.Rubenga 

ô.Rukaburanti 

7.Kamugunga (428) 
7. Mukuruwabatwa 

DIVERS i à généalogie incomplète t 

- 1 .Musanganya 
Z.Bugegera 
3.Mataza 

4.Rwakageyo (12) 
l.Rugimbana 

2.Rubonezambuga 
3.Rubanzambuga 
4.Karema (590) 



I. 16. YUHl 11 GAHIMA. 



APERÇU SUR LES DESCENDANTS DU MWAMI YUHI II GAHIMA. 

Yuhi 11 eut de nombreux enfants. En dehors de Cyamatara qui fut l'héritier, 
on cite: Juru, Bwimba, Karangana. Bamara, Mutezi. 

11 eut aussi une fille du nom dei Nyabunyana (la petite génisse) qui fut épousés 
par Karemera 1 Ntagara, fils de Ruhinda, le fondateur de la dynastie royale du 
Karagwe. 

Ce fut chez elle que son frère Ndahiro II Cyamatara, pendant la guerre contre 
son frère Juru qui lui disputait le trône, cacha son fils Ndori, celui qui fut le grand 
Ruganzu 11 Ndori. 

Yuhi-Gahima eut encore un autre fils dont le père réel fut Samukende, roitelet 
du Bungwe (près d'Astrida). Les historiens racontent que Nyankâka, une des fem- 
mes de Yuhi-Gahima. à l'instigation de son époux, alla rendre visite à sa soeur qui 
habitait à Huyi. Elle sut plaire à Samukende et revint enceinte. Yuhi-Gahima recon 
nut l'enfant et le nomma Binama. 

* 

Ses enfants : JURU I - BAMARA II - BINAMA IIL 
JURU I (les Bcncjuru) 



.Semaraso 
2.Serukabuza 
3.Kangabo 
4.Niongo (290) 

.BAMARA II. 

2.Byinshi (les Banyabyinshi) 

3.Matsiko 
4.Rutsibuka 
5 Muyeye 
6.Nyagahi 
y.Muvumbyi 

8.Sembwa (671) 
7.Muiigiri 
S.Mitari 
6.Kagaba 
7.Rubungo 
7.Rubindo 

47 



7,Gashikazi (au Mulera) 

-■- I.Kariho 
2.Butetu 

3.Rugiramigabo 
4,Ngirumpatse 
3.Sagahanga 
4.Mitsindo 
5.Rindiro 
Ô.Mutwa 
6.Kanyandekwe 
2.Sebukangaga 
3.Rukaburacumu 
4.Ruhurana 

5.Muhakirwa (à Mushirarungu - Nyanza) 

BINAMA III (les Banama) 



I .Seruhanga 
2.Rukezamuheto 
3.Rwaeaju 
3.Sha murenzi 
4.Gakoko (657) 
4.Murasandonyi 
1 .Mugombwa 
2.Muhimbuzi 
3.Kamari 
4.Bango 
5.Sekabga 
5.Rubgejanga 
5, Ru gimbana (Nyanza) 
6. Rwamahungu 
4.Tumbeji 
5.Sejoio 
4.Sentama 

5 . Kanyamashokoro 
4.Gakebebe 
S.Njangwe 
ô.Ruzindana (au Bufunduj 
--- ! .Muyoboke 

Z.Mujyambere 
3.Mbonye 
4.Gatwa (264) 
--- 1 .Mushozi 
2.Birega 



3.Rukindika 
4.Ruremesha 
5.Kanyandekwe 
ô.Nyabutsitsi, Tito (41 2) 



1.17. NDAHIRO II CYAMATARA. 



APERÇU SUR LES DESCENDANTS DU MWAM( NDAHIRO II CYAMATARA. 



Aprèsl^la mort de Yuhi II Gahima, ses fils aînés refusèrent de reconnaitre l'héri- 
tier désigné par les Bim (gardiens des coutumes) et qui se nommait Ndahiro 11 Cya- 
matara. Ju'u le prétendant fut tué, ainsi que Mutezi et Bwimba. 

Un autre frère, Bamara, père de Byinshi (ancêtre des Banyabyinshi) revendiqua la 
succession de Juru et fit alliance avec Nsibura de Muhoyo, roitelet de l'île d'Ijwi. Ils 
attaquèrent Ndaliiro 11 dans la chefferie du Kingogo en Territoire de Kisenyi. 

Ndahiro fut vaincu et tué au lieu dénommé depuis «Rubi rw'i Nyundo^> (catas- 
trophe de la colline de Nyundo), tandis que sa mère et ses femmes étaient masacrés 
au lieu dit depuis Mu miko y'abakobwa (hécatombe des femmes). 

Ce fut le plus grand désastre que le royaume ait jamais connu. C'est là l'origine 
du deuil national qui durait quinze jours, pendant le mois lunaire «Gicurasi» : avril- 
mai. 

Seul Binama, le fils adoptif dont nous avons parlé, resta en dehors de ces com- 
pétitions au tambour. Ce serait encore une preuve de ses origines douteuses. Le plus 
en vue parmi les descendants de Binama est actuellement Ambro'se Gakoko, chef de 
la chefferie de l'ikesha au Territoire de Shangugu, 



★ 



KIBOGO 

^ MUGUNGA L - MUCOCORl II 
h MUGUNGA I. (les Bagunga) 

2 Kanyege 

3.Rukoni (mère de Rwaka) 
2. Nyiramakende 
II' B.Rutamu 
4.Mutaga 
5.Ruyenzi 
ô.Byabagabo 

7. Muhamyangabo 
S.Ndizihiwe 
8.Kanyandekv^e 
9.Humure 

OI.Yubukombe 



9.Semushi (416) 
B.Murihira 

9.Kanyankore (97) 

7. Kanuma 
S.Nyirinkwaya 

9.Gacinya (255) 

9.Ndongo (106) 

9.Rukubayihunga (105) 

9.1kwabu (338) 

9.Kayonga (387) 
S.Rukara (257) 

9.Muyombana (261) 

9.Gitambaro (68) 
8.Rwabujyongo (471) 

9,Sekabaraga 
8.Ntunda (260) 
Ô.Rwanyindo ^256) 
8.Birasamasha (259) 
S.Gasore (258) 
S.Madororo 

8. Cyibashayija 
S.Rwagacaya 
8.Mahinyori 
8.Gashumba 

7.Ndabahimye 
8.Murekezi 

9.Rucibigango (370) 

9.Sewabo 

9.Rutaganda 
S.Rukerinka 
S.Murengezi 

9 Rwamashinja (371) 
S.Ruvuzandekwe 
7.Nkwiro 

8.Mulindahabi (ex- chef) 

S.Ribanje 

S.Gahunde 

luvuna 
.Serubindo 
7.Sake 

S.Rwabukumba (552) 
7.Kavutse 
S.Ruzige 
9.Muterahejuru (480) 
lO.Bishpka 



1 O.Rwangombwa 
I O.Rwangombwa 

2.RwaHibari 

3. Murera ngabo 
4.Ntembe 
5.Ndatira 

ô.Gasamunyiga 
7.Gahitsi 

7.Karangwa (356) 
6.Gasimba 
7.Gahigi (307) 

3.Condo 

4.Rubimbura 
5.Kamugunga 
ô.Rwagasore 

7.Ruzindana (149) 
3.Migabo 

4.Nyamukeba 
S . Murasandonyi 

S.Cyabukombe (388) 
ô.Rusingizandekwe 
3.Rubega 
4.Rubibi 
S.Bgankoko 

ô.Sagahutu (ex s/ch.) 
2.Rugwe 
3.Ntwana 
4.Manimba 
5.Rwamu 
ô.Makombe 
7.Sebikenye ri 
S.Nyamigabo 
S.Mihigo 
S.Rukeratabaro 

9.M ugunga (ex- s/ch.) 

3.Rutenderi 
4.Ndagambiye 
5.Mwerabagabo 
ô.Rukeba 
7.Rubango 
8.Sezirahiga 

9. Rwanyamwihare 
9.Gasana, Bened. 
S.Nyabudemeri 
DIVERS ; à généalogie incomplète. 
" I .Rukunganyi 



Z.Mbonyinkebe 
3.Nyandelc we 
4.Karasiro (599^ 
• - I Sentama 

2.Nyankiko 
3.Rwanyonga 
4.Kayumba (372) 
•- l.Muramu 
2.Sebuhoro 
3.Gashi 
4,Kayitana (60) 

L MUCOCORi IL 

Z.Sabihira 
3.Mugambga 
4.Butabire 

S.Simpenzwe 
ô.Ruhanga 

7.Murego (ex s/ch.) 

8.Donata Mukandekezi (M.B.) 
Z.Birangamoya 
S.Ruzindana (571) 
6.Muyovu 

7.Kanyarwunga (551) 
7.Rwainirera (542) 
ô.Ntampuhwe 
7.Kabango (585) 
5.Segushimwa 
ô.Seburo 

7 . R woganyanja 
S.Murari (ex-s/chef) 
S.Rugerinyange (586) 
5.Mfashingabo 
6.Rukingamubiri 
7.Ruzirampuhwe 
S.Musuhuke (545) 
8.Musanganya (546) 

DIVERS : à généalogie incomplète» 

1 .Muhuruzi 
2.Senkesha 
3.Ruk anza 
4.Kavunderi (549) 
I .Mutwaranyi 
2,Kinesha 



n 



3.Sebiyozo 
4.Buhirilce (573) 
1 .Muhamyambuga 
Z.Senjishi 
3.Mikura 
4.Nzamuye (572) 
I .Bisabo (Ndiza) 
1 .Butamire 

2. . . . 

3. . . 

4.Senkumane 

5. Bisabo (Budaha) 



I. 18 RUGANZU II NDORI. 



APERÇU SUR LES DESCENDANTS DU MWAMI RUGANZU II NDORl. 

Dès que NDORI fut en âge de faire valoir ses droits à la succession, il revint dia 
Karagwe, où son père Ndahiro Cyamatara l'avait mis en sûreté chez sa tante. La 
discorde régnait en grand ; il dut commencer par reconquérir une partie du royciume 
sur les Banyabyinshi, ses cousins. 

La fortune le seconda merveilleusement, semble- 1- il, tant il est que les trouvères 
en ont fait un roi fabuleux et prestigieux par excellence A les entendre, on se croi- 
rait au temps des fées : ses chiens de chasse laissaient leurs empreintes là où ils pas- 
saient sur des rochers; son bâton lancé sur une rivière se changeait en passerelle 
pour lui et sa suite 

On fait remonter à Ruganzu de nombreuses coutumes et traditions ; citons entre 
autres : 

1) La coutume d'entretenir à la cour du mwami un singe cynocéphale (le nguge) 
On raconte qu'un jour traqué par ses ennemis entre les collines Kabuye et Jabana en 
face de Kigali, il se réfugia dans une grotte. 

Le mutwa Bgami voulait l'empêcher ; Ruganzu le supplia de le laisser faire. La 
légende poursuit que le mutwa lui extorqua alors la permission de l'insulter à son 
gré, et il p3ssa. (I) 

(1) Depuis lors les Batwa peuvent insulter le mvv^ami et les grands chefs sans crainte 
de représailles. Nous fûmes témoins du cas à Rwamagana en 1920, Le grand chef 
Sharangabo, frère de Musinga, disait à ses batwa d'amener son hamac pour le trans- 
porter ; ils lui répondirent grossièrement, tout en s'exécutant : «Pourquoi est-ce t®u- 
jours notre tour de te porter .. ? Ne sommes-nous pas autant que toi... ? quand nous 
porteras-tu ?...» 

Le chef nous disait : «On ne se plaint pas des chiens qui aboient . . , ce ne sont 
pas des bantu, c'est-à-dire des hommes, mais des batwa, autrement dit, quelque cho- 
se comme des chiens». 



53 



Donc Ruganzu pénétra dans la grotte. Il y rencontra des singes qui s'enfui- 
rent vers 1 intérieur à son approche ; il les suivit et sortit à l'opposé par une autre is- 
sue, il échappa ainsi à ses ennemis. 

Alors, dit on, il donna l'ordre à ses batwa de prendre un petit singe pour l'en- 
tretenir à la cour. Depuis lors il y eut toujours un singe dans la suite du Mwami. 

2) L'institutition du deuil national, connu sous le nom du mois où il avait lieu 
gicurasi : (avril-mai), pour commémorer le désastre de Ruhi vw'i Nynndo. oh son pè- 
re Ndahiro Cyamatara perdit la vie. Ce deuil était encore fidèlement observé sous 
le règne de Musinga ; pendant douze jours les tambours se taisaient sauf celui des 
audiences le Ndamiiisa, et une seule femme ou servante répondait à la sonnerie par 
ses youyou {impundu.) 

Les épousailles étaient en suspens dans tout le royaume jusqu'au treizième jour, 
où l'on fêtait par de grandes réjouissances et de vibrantes sonneries de tambours la sor- 
tie du deuil. Quand le vent était favorable, on entendait à Kabgayi, les tambours 
de Nyanza à environ (à vol d'oiseau) une trentaine de kilomètres. 



I. I9MUTARA I SEMUGESHI. 



APERÇU SUR LES DESCENDANTS DU MWAMI MUT ARA I SEMUGESHI. 

On s'est demandé pourquoi les mères des rois qui portent le nom dynastique 
de Mutara, à savoir : Semugeshi, Rwogera et le Mwami actuel Rudahigwa, pren- 
nent, en devenant reines mères, le nom de Nyira-Mavugo et ne prennent pas com- 
me les autres, le nom dynastique de leur fils, comme: Nyira-Yuhi, la mère de Yuhi- 
Musinga, Nyira-Kigeri, la mère de Kigeri-Rwabugiri, etc.. 

On nous dit que c'est un Mwiru (gardien des coutumes), nommé MPANDE 
qui imposa à Semugeshi le nom de Mutara et à sa mère celui de Nyira-Mavugo, pour 
une raison symbolique. 

Les rois du nom de Mutara devaient être des rois pacifiques et sociologues ; il 
leur fallait des conseillers experts pour bien gérer les intérêts du royaume, et le pre- 
mier conseiller choisi fut la mère du roi, d'où le nom de Nyiramavugo qui signi- 
fie : mère du bon conseil, du bon langage. 

Les descendants de Mutara 1 Semugeshi, on ne sait à la suite de quelle ano- 
malie, sont connus sous le vocable de Ba^anzu, en souvenir de Ruganzu, leur grand'pè- 
re, sans doute. 

ïiUGANZU-NDORI n^a eu qu'un filsj 
MUTARA I SEMUGESHLNSORO. 



54 



LES BAGÀNZU. 



l.Nzuki 
2.Segisengo 
3.Gahaya 
4.Sengenge 
5.Rutinywa 
ôNtembe 
7.Bihire 
Ô.Nzanana 
8.Kamanzi (1 77) 
7.Mpabuka 
S.Rugigana (ex s/ch.) 
8.Kanuma (ex- s/ch) 
8.Sekanyamho (ex-s/ch ) 
8.Kabirigi 

8,Nyirakigwene (ex s/ch.) cheftesse - mère du (472) 
8.Nyiramasuka, femme de (247) 

3,Rutare 

4.Karuru 

S.Rugangazi 

Ô.Rugema 

7.Bapfumu 

8. Nyiringondo 
9.Segicondo (ex-s/ch.) T. VI. 

9.Rucibigango 

1 0.Mwendaruye 

4.Nzirimo 
5.Maherere 
ô.Kabari 
7.Kibungo 
8.Gendaneza 
9.Kamanzi (176) 
4.Serushanga 
S.Nyamushuka 
6.Gashayija 

7.Sebitana 
8.Mico 

9.Rugasira(197) 

3.Gahinda 
4.Mutabazi 
S.Muragizi 
ô.Gakombe 
7.Serutenge 
8. Sekuvumba 
8.Mbanzarugamba 

55 



S.Rwamatembga (631) 
S.Candari 
8.Rurangangabo 
Ô.Sebijagari 

Ô.Niwemugore (femme de 630) 
S.Gakunzi (femme de 512) 

7.Nyange 

7.Semaza 



DIVERS : à généalogie incomplète» 

•-- I .Rwasabahizi 

2. Kanyamugenge 
3.Gakwandi 
4.Ru humuliza (239) 
--- l.Mitsindo 

2.Sembogobogo 
3.Mukungu 

4.Rwamahungu (597) 
--- 1 .Mukangahe 

2.Rwamanyege 
B.Binagwaho (ex s/ ch. T. Il) 
I .Biture 
2.Kajura 
3.Ndatira (ex s/ch.T.IÎ) 
— I .Cyintama 

2.Nshunguyinka 
3.Rddakemwa 
4.Rugumira 
5.Rushenyi 
6 Rugamba 
7.Ruvusha 
S.Runvambo 

9.Sezikeye(408) 



1. 20 KIGERI il NYAMUHESHERA. 



Il est le seul héritier connu de Mutara-SemugesKi et lui-même n'a laissé que l'hé 
ritier du trône. 



56 



?- 



Charles Mutara III 
Rudahigwa 
(Abanyiginya p. 91). 



Kigeri IV Rwabugiri 
(Abanyiginya p. 87). 




Paul Nturo 
(Abanyiginya- Abanan a) 
p. 69. 



.J 



Alphonse Mfizi 
(Abanyiginya-Abaka) 
p. 59 




Godefroy Kamuzinzi 
(Abanyiginya-Abanana) 
p. 69 




Pierre Claver Benempin^a Berchmans Rwabukamba Faustin Gacinya 

(Abanyiginya-Abenegitori) (Abanyiginya- Abagunga) (Abanyiginya-Abagunga) 

p. 42 p 50 p. 50 



I 



I. 21 MIBAMBCIE II G SANUF A. 



APERÇU SJRL=:S DESCENDANTS :)U MWA^' MI3A IBGi: II GÎSANURA. 



Outre l'héritier lu tr5ne, MAZIMPAKA, le n.i Gisan .ra a laissé un fils 4 YAGA- 
;-IEJA, dont les descendants sont connu? sous le dimini if de Bene Nyagi sheja. 
- Les historiens disent que les fils de Nyagasheja furent en grande partie r.iass Acrés 
ans la vallée nommée : mu Mukindo wa Makivaza, près de la colline Runymya dans 
chefferie du Ndara, Territoire d'Astrida, par les partisans de son père Yuhi lll 
lazimpaka, parce qu'ils avaient refusé de le reconnaître pour Mwami. 



.NYAGASHEJA (les Benegashcja) 

Z.Gisunzu 
3.Nyiringango 
4.Kinyabashi 
5.Ngirumpatse (430) 



22 YUHl UI MAZIMPAKA. 



APERÇU. 

C'est avec le Mwami Yuhi Mazimpaka que les Bene ^essent. Le mot Bene (plu- 
iel de mwene) signifie descendants au sens large. 11 peut s'étendre jusqu'aux clients 
ibagaragu comme nous avons dit au sujet des Benegitore, fils de Kigeri 11 Mu'coba- 
lya. Il aurait alors le sens du mot pens dîs Romains, par exemple : gens J ilia (ceux 
le la maison de Julia) qui, outre les patriciens, pouvaient englober des plébéiens dé- 
voués au maître et -nême des esclaves affranchis. 

Les descendants de Nyagasheja, fils de Mibambge-G sanura, le vingt et unième 
•ci de la dynastie, s^nt les derniers mentionnés dans les istes généalogiques avec le 
liminutif de Bene. 

Pour les neuf ro.s qui suivent, les Beat (c'est-à dire les (à peu près»), cessent. Les 
généalogies prennen corps et se présentent sans interrupti on sur une période de 250 
ans environ. 

On ne rencontre des Be-ne que chez les Bany L>inya et pou quoi ? C'est, nous dit- 
on, pour garder à la dynastie royale la pureté de la race. Les rois peuvent prendre 
des épouses dans leur propre clan, donc chez les Hamit^ s Baayiginya, (nous parlons 
|de ce privilège au chapitre 11), mais ils se garderont bien d'en prendre parnni les Be- 
ne, car cette étiquetée rend douteuse la noblesse de leu on ,nne. De plus malgré 
cette concession, les épcjses prises dans le clan i:- s Ban. igin /a ne peuvei.t péis être 
Reines-mères. Leurs enfénts sont donc exclus delà succession au tambour, selon la 
coutume dont les «biru» se portent garants. 

57 



Yuhi m Mazimpaka a eu de nombreux enfants, on en signale dix qui ont fa 
souche, en plus de I héritier. H"* ra 

titions' '''''' ^""^"«-^'^^ l'-^i'^* de nombreuses comp. 

L^Uéritier désigné par les k m clait Rujugira. mais Rwaka 1 aîné n. 1\ atendit pe 

dêsV^ir' roifant che pour vaincre ig.ts^nda) pa 

des m.antations magiques un aventurier nommé Karemera, v nu du Kis.ka et qu 
avec laide de nombreux partisans, voulait se taille r un petit rcyaume au Ruanda 

A amortde sonpère Rwakas'^mparadutambour-emblèm, :le^a/m^c^ ets',mpc 
sa parla force, grâce à 'app. de. familles qui Ki avaient de .né des épc uses Jq 
avaient tout a y gagner II tint insi la place une quinzaine d'années ; il lurut I M 
sekera dans la chefferie du Kal agal. Territoire de Nyanza 

Après la mort de Rwaka, s s fil , ne s entendire U pas. Les , ns. avec K .bajyonjya 
ralherent leur oncle Nyarwaya :ui v >ulait introniser Rujugira T .ér.tier dés .nf par le 
Inru ; le., autres, avec Nama vou aient mtroaise leur frère Bicura. Celui-'ci eut soii 
de se mettre en surete en s exil nt à TUrundi où. dit-on, il a fait souche. Il y eut de 
bagarres. Nama fut tué et Rujugira fut intronisé sous le nom de Cyilima II 

La succession légitime reprit ainsi son cours normal, car Rwaka ne ait pas 1. 
Mwami légitime pour plusieurs raisons, dit- on : • F « 

1) . Rwaka avait été initié au culte des imand^a. Or le roi du Ruanda. étant sou- 
Torbe rN ne pouvait pas dépendred un autre, même si ce autre avait nom Rya- 
yumS* cult3 aux imandwa dans la notice .ur les II Basbambo-Ba- 

2) Le nom dynastique que portait Rwaka n'était autre que celui de l'aventurier qu'il 
devait vaincre : Karemera. ^ 

3) . Sa mère Rukoni. fille de Kanyege de la famille des Bagunga. était du clan de. 
Banyiginya. Or on n avait jamais vu que la reine-mère fut du même clan que son fil. 
le Mwami. ^ 



* 



h 22 YUHI m MAZIMPAKA, 

Ses enfants : 
I .Rwaka I. 
I .Nyarwaya IL 
1 .Gakomba 

2. NsigayellI. 

l.Segahwege. IV. 
\ .Mureganshuro V, 
LGapfiziVI. 
I.Muk ungu 

1. Rwasamanzi VII. 
l.Mukuku VIII. 

I .Rushara IX. 
I .Bukombe 

2. Ndaba ramiye 



3.Shamakokero X. 



RWAKA (les Baka) 

2. Se ihu'>i 
3.^. ugaoo 
4 Ruk vvirangabo 
5.Bacondo 
ô.Nturo 
y.Sezikeye 
Ô.Mutembe (Juge T.I.Astrida) 
8 Rwagatare (ex s/ch.) 
S.Sebasoni (ex-s;ch.) 
S.Kigenza 
3.Mwahuzi 
4 Bijorojoro 

5.Ndindabahizi 
ô.Nyiringabo 
2.Terera 
3.Bavugikî 
4.Ruhwanyamiheto 
5.Nkunzingoma 
ô.Karegeya 
7.Mfizi (486) 
7.Sekarimbwa (479) 
7.Sagahutu (502) 
7.Gaparayi 
2.Gasesero 

S.Nyirakazamba 
4.Ndagano 
S.Sebuhuku 

ô.Kayinamura (570) 
5.Simugomwa 
h.Rwanyagahutu 
y.Mugunga (172) 
5.Rutaremara 
ô.Rwabagina 
7.Sebutuku 
2.Kabajyonjya 
3.Kimana 
4.Mukotanyi 

5.Rwagombashinjo 
ô.Gakwavu 
7.Bizuru (440) 
7.Mfizi 

ô.Kanimba 

6 Kansarasi (mère de 20 et 56j 



S.Nyiram vshyongosKyo (voir V.7). . . 
4.Kaligata 
5,Karega 
ô.Ruga; aza 
J.Buji ri 

8.B eke aho (294) 
ô.Rwab nda 
7. Buy nge 
ô.Bicurc lyi 

7. Mut varankwaya 
S.Sentiri • 

I .Nkwitabiri 
2.Muyenzi 
3.Rwanjunga 

4.Mugabo (302) 
2.Rugurukirang' ma 
3 Karenzi 
4.Migaruka 

5.Bigwabishinze 
ô.Shamukiga ^ . : 

7.Ngangure 
S.Gasana (30) 
S.Mubirigi 
8. Murindabigwi 
S.Matungo 
ô.Murindahabi 
7.Kag' ruka (482) 
4.Kaburabuza 
S.Muhigirwa 
Ô.Biraro (220) 
ô.Rwitsibagura (ex s/ch.) 
, ^ 5.Mpumuje 

~ ô.Muknmeza 
7.Nyangezi 
8.Makuza (ex s/ch.) 
S.Kananura (218) 
8 Rwanyabahara (217) 
8.Gahigiro (219^ 
8 Karisa (670) 
S.Sebuhura - 
6.Karera 

5.Nyirakarigo (mère de Rwamanywa-Budaha) 
4.Byarugema 
5.Bagabo 

6.Rwamr ijim jiri 

6.Ntare , 



60 



ô.Karisunu 
ô.Mwaga 
2.Mubunga 
3.Nyamuja 
4.Mulinzi 
5.Magaia 

ô.Semuhungu (625) 
ô.Iyamulemye 

y.Mazimpaka (649) 
5.Rushema 

6.Ruvebana (41) 
5.Segatabazi 
6.Kanyabutembo 

6. Abbé Simon Kayumba (prêtre 1944) 
6.Kanyandekwe Claver 

3.Kabatende 
4.Sabahinda 
5.Rwahama 
ô.Sakabga F. 
3.Milindi 

4.Rwabizambuga 
S.Ruberabagabo 
6.Sebikamata 

1. NYARWAYA II (les Baya) 

Z.Bideri 

3.Senyamudigi 
4.Kibindi 
5.Nyamwasa 
ô.Gitefana Stéphane (647) 
ô.Rwagitare (72) 
5.Kavutse 
5.Rukera.nihigo 
4.Ruhamanya 
5.Rugenzabatwa 
ô.Rurar ahabi 
ô.Nturo Str. 
S.Beneruj iga 

6.Nagapyisi (429) 
S.RugigaMa 
6.Kaba:ida 
4.Murutab8bi 
5.Kiromb î 

ô.Kamc shabi 
5.Ndangi myambi 
5.Rubanz i 




5.Rwakadigi 
ô.Mbishibishi 

7.Murara(174) 
ô.Gace 
6 Sabahutu 
é.Sabacogoza 
ô.Semabenga 
ô.Kibugî 
2.Nkonclogoro 
3.Rugondo 
4.Rugohe 
5.Rwihandagaza 
ô.Sebiraza (: 93) 
ô.Nsanzabarungu (592) 
5.Shyerezo 
ô.Rwamirera 
4.Munanira 
S.Nyabushengero 
ô.Hamudara (175) 
3.Rutenderi 
4.Rukangabayombe 
5.Mushi 

ô.Rwitsibagura (58) 
5.Baziga 

ô.Sezikeye (556) 
ô.Gasarasi, Alph. 
6.Gahamanyi, Denys 
5 . Ci hanamusango 
6.Mutwa 

7,Rupari, Ignace (infirmier) 
S.Gatunzi 
ô.Gatwa 

7.Nyarwaya (6) 
7.Rukemampunzi (37) 
5.Ngirumpatse 
ô.Kabandana (51) 

2.NSIGAYE III (ks Basigayc) 

3,Mbyayingabo 
4.Nyarwaya 
5.Nyantaba 
ô.Kayijuka 

7.Bucakara (9) 
7.Ruzindana (10) 
ô.Rugamvu 
7.Gumira (594) 



ô.Nyemina 
7.Bikuramucyi 

ô.Bikerinka 
ô.Rwagishori 
7.Rw<»gatare 
5.Rushami 
ô.Mana 
7.Kazenga (ex-s/ch.) 
5 Nyandera 
ô.Ndizihiwe 
7.Barikage 

8 Mpabuka (ex- s/ch) 
7.Mushana 
ô.Rwanaza 
7,Ntwarabashi 
7.Gatwa 
8.Sevara 
5 Muzima 

ô.Ruzigaminturo (ex-s/ch.) 
5.Mpamo 
ô.Nyoni 

7.Mibirizi (81) 
6. Nsumanyi 
7 . Rugerinyange 
5 .Rutukuzambuga 
ô.Rwamihigo 
7.Ngwije (485) 
5 Ritararenga 

ô.Kanyangemwe 
7.Rwagasore (283) 
5.Muhango 

ô.Ruziraguhunga 
7. Munyar jbindo 
S.Mugaoïbi (Ô48) 

I .MUftEGANSKURO V, (ks Barenganshuro 
2.B>abo 
3.Munga 
4.Rwangam jhindo 
S.Mukaras e 
2.Se:uta'oura 
3.Birasinyeri 
4.Ndabikunze 

5.Rugiramiza (ex-s/ch.) 
3.Rwaziga 
4,Munyeshy.'i 



3.M unanira 

4,Munyanshongore (334) 
^.Rusumbasibe 
2.Bumbogo 
3.Mpama 
4.Rwemalika 
5.Gahima (ex-chef) 
5 . Muny uzangabo 

ô.Rugaruka (554) 
5.Rugambga (t-x-s/ch.) 
4.Gatayirara 
4.Rugina 

ô.Gakeri (424) 
ô.Magera 
4.Mugombga 
S.Karamaga 

ô.Kabango (553) 

6. Abbé Bencît Gakuba (prêtre 1942) 
5.Baravugama 
5.Nyirinzigiye 
ô.Gisa, Tél. 
2.Byavu 
3.Mpunga 
4.Nyirinkwaya 
5.Musigazi 

ô.Rwigarura (111) 
4.Mukarage 
5.Gasamagera 
2.Seruhanga 
3.Ruhungirabenge 
4.Kajwara 
5.Ntawiniga 
ô.Kararribizi 

l .GAPFIZI VI (les Bapfizi) 
Z.Njongo 
3,Ntabana 
4.Ndabukiye 
5.Gaslionga 
ô.Kabeja 

7.Bahungu (52) 
7 . R wany agatare 
8.Ntabana (ex-s/ch.) 
I.MUKUNGU 

2.Rwasamanzi VII (les Basamanzi) 
3.Rukungira 



4,Karara 

S.Senyarufunzo i 
ô.Bisizi 

7 Rnsengamihigo 

S.Nkorota (ex-s/chef.) 
S.Urayaha (24) 
• 5.Rwarutsinga 
ô.Cyubahiro 
7.Ringuyeneza 
S.Bayibayi 
S.Rwagacaye 
ô.Rubangura 

Z.Bitsindinkumi 
7.Rwasibo 
3.Rutangana 
4.Runigababisha 
5.Rwabukumba 
ô.Murungika (152) 

1 MUKUKU VIII (les Bakuku) 

2.Nyamutera 
3.Kabajuguta 
4.Rurengo 

S.Sematuro (262) 
5.Ndibyariye (ex-s/chef.) 
2.Serutaro 
3.Muciye 
4.Rushenyi 

5.Karomba (ex-s/chef.) 
4.Rubika 
5.Segako 

ô.Rutungura 
1 RUSHARA (les Bashara) 
2.Nyamakamba 
3. Nkunga 
4.Nyakabwa 
5.Muyoboke 
6. Ngirashema 

7.Rutangira (ex-s/chef.) 

3.SHAMAKOKERO X (les Bashamakokero 

4.Mbande 

S.Nyirafuku (ex-s/ch.) 

5. Mukarwesa ^665) - mère de Rwagatarak 
S.Mukarubuga (mère de 663 et 666) 



4.Ntabajyana 

5.Rwitare (ex- s/chef. 



I. 23 CYILIMA II RUJLGIRA. 



APERÇU 

Il est le plus ancien mwami auquel a été rendu un culte dans sa hutte à lui 
kivn Cyilima (I) (jusqu'en 1931). 

C est dans cette hutte qu'on remisait les tambours-emblèmes nommés NGABE ; 
il y en avait quatre : Kalinga, Cyimumugizi, Mpatsibihugu, Kiragutse), ainsi que quel- 
ques autres plus anciens (voir chap. III. 3). 

C est encore dans le même enclos, mais dans la hutte de sa mère kiva Nyiracyilima, 
qu'avaient lieu les cérémonies du Kubandwa et que les bahutu, dénommés MPARA se 
relayaient pour les cérémonies et fonctions diverses, hommes ce peine sous la surveil- 
lance de rombreux chefs responsables. 

La hutte de Cvilima faisait partie de l'ensemble de la résidence royale, IBGAMI. Il 
y avait cependant deux huttes qui étaient dédiées à des personnages plus anciens : Tune 
à Gihanga, le fondateur de la dynastie des Banyiginya, et qui portait son nom kwa 
Gihanga, et où l'on entretenait nuit ec jour le feu sac 'é, symbole de la pérennité de la 
dynastie ; l'autre qui était dédiée à Kibogo, fils de Ndahiro II Cyamatara. Celui-là ne 
fut pas roi, mais à l'occasion des grands malheurs qui frappèrent le royaume sous le rè 
gne de son père, il se livra en victime pour le salut du peuple, c'est ce qu'on désignait 
sous le nom de Mutabazi {sauveur) . Il a laissé des enfants (voir les Bagunga I. 17). On 
raconte qu'au moment où il allait se livrer, il demanda lui-même, comme récompense 
de son dévouement, d'avoir toujours à la cour, sa hut;e, avec une vestale qui serait son 
épouse et entretiendrait sa demeure. Quand cette fille devenait trop âgée, ses parents 
pouvaient la remplacer par une plu?; jeune, tandis qu'ils plaçaient la première en 
mariage. C'était toujours au clan des Basinga, que revenait la corvée de fournir cette 
vestale Nous connaissons des femmes qui ont passé leur jeunesse à la Cour, chez Kibo- 
go : kwa Kibogo. 

L'ensemble de Vibgami comptait, sans les dépe idances, une quinzaine de huttes 
sous le règne de Yuhi-Musinga. 

A partir de Cyilima II Rujugira, tous les rois e! les reine.s-mères après leur mort 
eurent une de ces huttes désignée sous leur nom. C n cisait ainsi : kwa Ndabarasa, 
kwa Sentabyo, etc.. 

C'est dans ces huttes que logeaient les épouses du Mwami régnant et qu'à l'oc- 
casion, selon les indications des bapfamu (sorciers, devins), on offrait des sacrifices à 
l'esprit tutélaire du lieu. (2) 

(ly kwa signifiant chez 

(2) La riission catholique de Nyanza est construite en lieu et place de la résiden- 
ce du Mwami Yuhi V Musinga. En 1932,1e Mwami Charles Mutara III Rudahigwa, 
fit don à Monseigneur Classe de cet emplacement ; selon la coutume, l'ensemble des 
habitationij abandonnées aurait dù devenir un Kigabiro (bois sacré), grâce au dévç» 
loppement des ficus qui servaient d'enclos, 



66 



C'est sous le règne de Cyilima Rujugira que le culte des imandwa fut intî-oduit 
di Vibwami{à. la Cour). Il créa la fonction "de grand cérémoniaire, dont le premier ti- 
ulaire fut Ruyumbu du clan des Bashambo, avec le titre poTip^UK de mu:ami w'i- 
mandwa (roi des imandwa). Voir notice sur II les Bashambo (Bayumbu VII.) 



Tableau général 

;.SHARANGABO I. 
I.Gihana 
2.MUNANA II 

2.RWAMU III 

I .Gashikazi 

2 BIHAMANYI IV. 
l.Raziga 

2.Kanyoni 
3.KANYANKORE V. 
I .MUDENGE VL 



Détails du Tableau général. 

.SHARANGABO I (les Basharangabo) 

2.Mirimo 

3.Semugeshi 
4.Rutambuka 
5 Bushaku 
ô.Butwatwa (568) 
6 Gatwa 

6. Mugemanshuro 
7. Mu rigande (442) 
7.Rutagayisaso (171) 
7.Basomingera (ex-s/ch.) 
7.Mudidi 
?.Rutiyomba 
7.Rukikamoso 

7.Nyiramatibori (femme de Kazenga) 
5.Ndinda 
ô.Mujabo 
ô.Bigaba 
5.Rwakirangwa 
ô.Scbuvumba 
4.Ntembe 



67 



5.Rwandirima 
ô.Mvunganyi 

4.Mugurwangoma ■ ' " 

5.Sebitana 

b.Burengero (ex-s/ch. Rusenyi) 
5.Ntagwabira 
6.Gahutu (668) 
4.Ntaminzi 
S.Karara 
ô.Rwabulindi 
4.Ruhinangabo (*) 
'i.Bicunda 
6.Ruhigira 
2.Kavotwa. 
3.Kabaka 
4 Nyagashi 
5.Semihare 
ô.Mafene x 
7.Ruvugwaho 

7.Rwagasore - 

6.Rwabutogo 
6.Gitsimbanyi 

7.Nkusi 
6,Kagenza 

7.Gakwaya 

5.Gakara ' ~ 

6.Kiryabahosho 

7,Bukuba 
6. Simbaburanga 
4.Rwihimba 
5.Nyampeta 
6.Runiga 

7.Gashegu (1%) 
7.Kanimba 

7.Ndengeyingoma (ex-s/ch. 
S.Gicibgangondo 
6,Rwagasana 
7.Gakombe 
8.Senyamadari 
5.Rutsimburanshuro 
6.Mpigakamondo (ex s/ch.) 
7.Sengati 

(*) Ruhinangabo épousa Nyiramashyongoshyo, ! 22, (Uii fut mère de Bicunda. 
- Elle fut ensuite feum^ de R^vakagara est devi.it mère et graad-mère des ReineS' 
mères Kanjogera et Kankazi. 



68 



7.Matuna 

7.Rwabagabo 

7.Nyarihama 
Z.Uwiraguye 
7.Muberuka 

2.Ngomiraronka (enfa it a Joptif selon les uns; selon les autres, fils d'une ser- 
vante; mu twa). 

3.Sakufi 
4.Rudakemwa 
5.Rukabura 
ô.Semugeshi 
7.Mahinga (89) 
5.Ngamije 
ô.Kabatende 

7.Ruhorahoza (529) 
5.Kabarira (ex-s/ch. 
5.Kabahizi 
ô.Rucira (336) 
4.Mwiza 
5.Kabare 
5.Candari 
5.Birindiro 
5.Semugaza 

Munana II (les Banana) 

B.Marara 
4.Nyirim)gabo 
5.Nturo, Paul 
6. Butera (468) 

6.Nkusi(455) 

ô.Nkuranga (469) 

6.Rwamulinda (522) 

6.Bwanakweri (520 

ô.Higiro (ex-s/ch.) 
^ 5.Rusagara 

6.Kamuzinzi (i70) 

ô.Rwamfizi 

ô.Nyirubuyombero 
5. Senta ma 

6.Nyemazi (523) 

ô.Makuza i" 

6. Rwagatare 
S.Mahira 

ô.Kajeje 
5 Nyagc! toma 

Ô.Murangwa, J.B. (clerc) 



69 



S.Sebufiriri 

6. Kinyebuye (infirmier) - 
S.Nyirabahima (mère de 447) 

S.Nyirabarunganwa f mère de Nyirimbirima de Nshozamihigo) 
4.Bizigampunzi 
S.Ndagiyitiro 
ô.Ruzagiriza 

7,Munyinya (525) 
5.Rutabagisha 
4.Sebitobyi 
5.Shabik.obe 
ô.Zirahiga 
7 Gateyihene 
7,Kazasomaho 
5.Rwakibibi 
ô.Nyiringango 

7.Kanamugire (ex- s/ ch.) 
4 Rwamuhunga 
S.Rwandirima 
6. Rugemangango 
ô.Tutuba (clerc) 
4.Ruvuzo 
5.Sezîrahiga 
6.Ndazaro-L,azaro (clerc Résid.) 
4.Basibge 

5.Ruzigamanzi 
4.Kanyoni 
4.Shamurari 

5.Rwasubutare 
4.Shamugambira 
5.Karambizi 
ô.Gasharankwanzi 
ô.Karekezi 
7.Sebugwiza 
4.Gahuranyi 

5.Gakeri (ex-s/ch.) 
5.Nyabagwene 
6. Kinyebuye 
ô.Kanimba 
4.Rutahintare 
5.Katabandama 
ô.Gakwandi, Albert (13) 
3.Mparaye 
4.Gisaza 
5.Kanyankore (496) 
5.Sesaho, Gaëtan 



3.Rwigenza 

4 Kabajyongwe - 
S.Mushakuzi 

ô.Kanyamuger.ge 5 16) 
S.Kamugunga 

6.Marara (ex-s/ch.) 

2.RWAMU III 

3 Ndengeyingoma 
4.Mbagariye 
5 Ndibyariye 
ô.MunyuzangaSo 

7 Nigamakw indi (ex-s/ch.) 

7. Abbé Gabriel Ngomiraronka (prêtre 1942) 

7.Sharangabo, Léob, - ^ - ^ _. . _ 

7.Murenga, Felio. 
S.Rubabaza 
4.Rugambga 

2.BIHABANYI IV. (les Bahabanyi) 

S.Nkozingabo 
4.Serugambga 
5.Mpamira 
ô.Gatanazi (?37) 
4.Ndirima 

5.Njangwe , 

ô.Rusingizandekwe 
Ô.Gashikazi (244) 
Ô.Rurinda (202) " 
S.Munyankiko 
ô.Rwabagira 

Z.Mureganshuro (339) 
ô.Rwemarika (ex-s'rh.) 

7.Gihana (246) 

7.Nkâka (240) 

7.Rubayiza (238) 

7.Rwagasore 

7.Mugara 

3.KANYANKORE V (les Bikore) 

4.Rukaburambuga 
S.Rutabangama 

ô.Ruvugabigwi (ex-s/cb.) 
ô.Rugwizangoga (ex-s/ch.) 
S.Rwagasore (ex s/ch.) 

.71 



4.Ruhingika 
5 . Nziraguseswa 

ô.Rusanganwa (Juge Trib. Busanza) 
5.Kai npayana 

ô.Sehene, Tarsisi (503) 
5.Rupambarara 
ô.Kavutse, Balthasar infirm. vét.) 
4.Shengerera 
3.Rumata 
ô.Gashugi, Benoît (527) 
4.Ndatira 
5.Nkwaya 
ô.Gasana 
6. Ayabatwa 

LMUDENGE Vi (les Badcnge) 

2 Gahima 

3.Nyiringabo 
4.Sentama 
5.Gakwaya (173) , 
i.Gatikabisi 
3.Mugabo 
3.Rukaburamabano 
3.Butoragurwa 



1. 24 KIGERI III NDABARASA. 



APERÇU 

On doit à Ndabarasa la conquête et l'annexion d'une partie du Ndorwa. 

C'est dans ces régions du Nord-Est du Ruanda qu'eurent lieu ses démêlés restés 
célèbres avec une prétendue visionnaire nommée Nyirabiyoro. Elle lui annonça toutes 
sortes d'événements malheureux qui l'atteindraient, lui et ses fils. Ceux-ci la maltrai- 
tèrent pour la forcer à se taire. Elle mourut sous leurs coups, en les maudissant et en 
leur donnant le nom méprisant de Bip/na, mwa Bigina mwe. Ce surnom leur est resté ; 
les descendants de Ndabarasa sont encore des Bigina. Le mot Bigina est un dérivé 
du mot mugina : (termitière). Dans la région du Ndorwa, ces nids de fourrriis blanches 
se profilent nombreux et rougeâtres sur les collines. On dit que Kigeri- Ndabarasa 
ainsi que ses fils étaient d'un tient jaune très clair. D'où l'application méprisante : 
«espèces de termitières». 

A cette occasion nous nous sommes permis de demander pourquoi Musinga et ses 
fils étaient d'un teint noir foncé, alors que son père Kigeri Rwabugiri était, dit-on, 
d'un teint jaune clair. 

72 . 





Léonard Birasa 
(Abanyigin/a-Abahindiro) 
p. 83 



A R E c; A 





Charles Rubav'zi 
(Abagagi p. 121) 



m 




Simon Nyilingondo 
(Abalejuru p. 130) 





François Rwabutogo 
(Abakagara p. 125) 



m-. 




T. î 



Rwubusisi 
(Abakagara p. 126) 



Projet Fundi 
(Abakagara p. 126) 




Michel Rutaremara 
(Abakagara p. 126) 




Chrysostome Katabarwa (Abayango p. 129) 



Oji nous a répxon'iu que ce aa-^t 'es mères p'-'-îe/; r>u''to'at*cî"''h!5 l"ë c\-^n des î^ça 
ui ont p cduit ce changement. 

On fait remontera Kigeri Ndabars-s % l'occup ^t'on par ies batut^i cîes cKefferies 
lu Kinyaga. Jusqu'à cette époque la popuintu f-, io- te îr ^-^Kv tu, et it sous es 
rdres des chefs de famille qui i-ec'maaissaient cepe • dant la suprématie du ro du 
luanda, sauf dans les chtfferies du Biikunzi et du Pus«zo <:ù régnaient des roi 
elets indépendants. ■ . . 

Le mututsi Rwanteri du clan des Bega (voir T,\' 9) avec ses guerriers nommés 
[dpata fut chargé de l'expédition C'est du nom de ses guerriers qu'est venu le nom 
lie la chefferie actuelle V Impara. (La chtfferie de l'IkesKa fut détacîiéè de l impara 
l'ers 1933). Les descendants de Kwanteri jusqu à nos jours ont habité Shangi sur la 
ive Est du Lac Kivu, dans le Kinyaga 

i Rwanteri trouvant le Kinyaga trop grand pour un seul chef, et les bahutu ne se 
aissant pas faire sans regimber, demand? de l'aide au Mwami Ndabarasa. 

Kigeri lui envoya le mututsi Rukoro de la famille des Bakobwa, du clan des 
jîanyiginya (voir T. 1.9 ), qui, avec ses guerriers nommés Biru, occupa la région qui 
pnstitue, encore de nos jours, la chefferie du f3iru. 



' Tableau général. 

îles enfants : I .KIMANUKA L 
I.KAZENGAIL 
I BARYINYONZA IIL 
I RWANYABIGUMA IV. 
LBURABYO V- 
LSEMUGAZA VL 

' l.NYEMiNA Vn. 

I LES BARABARASA VIH 



Détails du Tableau général. 

1 .KIMANUKA I (les Bamanuka) 

2.Mabano 
3.Ruhezamihigo 
4.Rugagaza 
5.Kabera 
ô.Rutamu 

7.Kanamugire (75) 
Ô.Ruba ngura (ex-s/chef.) 
ô.Mabano 
6 Bicakumuyange 
7. Ruhatijuri 



73 



3.Nkuramurug]è 

ô.Ruhumuliza 
7,Segisaza. Sil. 
5 . Rukemampu nzi 

ô.Gashagaza (87) 

ô.Kazenga, Léoaidas (vacher du Mwami) 
S.Rwamazibukira 
ô.Rutambika 
ô.Ruganintwaza 
b.Nyanjwenge, Bonif. 
S.Majaïija 
3.Rwamwaga 
4.Kinimba 
5.Tene 
6. Kanyamaposho 
4.Rubaazangabo 
S.Muvara 

ô.Mukamarutoke 
5.i?Carenza, Epim. 
4.Mukoko 

5.Kibgana (26) 
4.Rutabcigisha 

5 Kujanja, Antoni 
Ô.Marcella Kagaju (M.B.) 
3,Mporera 
4.Rwangampuhwe 
5.Ruhigisha 

ô.Hureri 
5.Rwabashi 
4.Rubanzabigwi 
S.Rurinda 
ô.Barahemuka 
Z.Bishanga 
3.Rwamirego 
4 Rwema 

5.Bagirishya(336) 
4.Rwangampuhwe 
5.Semurima (365) 
3.Nzdmba 
4.Ngaboyisonga (389) 

l.KAZENGA II (les Bazenga) 

2.Sentimbo 
3. Se», aboro 
4.Semugeshi (ex-chef) 
S.Rukatitabire 



5.Byabakama 

3.Rwagatore - ^ 

5.Rwirima (sa mère fut vestale âe Kibog voir ^rtôtîte I. 23 sur Cyilîma 
II Rujugira) 
4.Mureganshuro 
4.Nyirakariza (mère de (663) 
4.Nyirakaragwe (mère de (218) 
i.Rukeramihigo 
4. Muvuna nyambo 
5.Mugemana (225) 
3.Sarambuye 
4 Karamaga 

5.ICaremera (569) 
5.Muyenzi (524) 
4.Gakwaya 
5.Ngamije (484) 
2.Rwamukinduzi 
3.Rutabagisha 
4.Rwagitare 
5.Sayinzoga (6i) 
5. Mu nanira (65) 
5,Bidashoboka (ex s/ch.) 
4.Semujanga 
5.Rusengatabaro ex-s/ch.) 
2.Buhake 
3.Ryakibibi 
4.Kabango 
5.Kayinamura (293) 

I.BARYINYONZA III (les Baryinyonza). 

2.Birabonye 
3 Muyenzi 
4.Rwasabahizi 
5.Mugemangango 
ô.Kanimba, Ath. (466) 
6.Mushumba (467) 
5.Rukubanzovu 
5,Nyoni 
5.Masozera 
4.Rwankubito 
5.Buyenge 
6.Ngenzi (90) 
3.Sebihubi 
4 Senyana 

5.Semabinga (2) 
4.KiKibi 



75 



S.Rugwizangoga {7A) .-X^^: 
4.Mbonyumushi . ' 

5.Rufangir.w8 (ex-s/ch )- r : • . - - 

4 Rwampiri •. 

S.Gssma 

S.Kazasomaho " 
5.Nsanzabaganwa (82) . ". •: ;. " 

3,Ruburika 
4.Bandora 
S.Rvv^jkigaramrt 

ô.Mug A^enderi 

ô.Munyangaju 

ô.Semuhunyege 
7.Gisanura 

ô.Masinzo 
S.Furumba (247) 
5.Kamanzi 
5.SebasKi 

ô.Kambanda (ex chef) 

Ô.Makabuza (517) 
5.Sebigabiro (ex-s/ch.) 

6.Birango 

ô.Binenwa 

6 Mfizi 

ô.Kagaba 

ô Murengerantozo (ex-chef) 
ô.Kwande 
ô.Gapfizi 
ô.Bwikizo 
4.Rugari 
S.Ruyonza (77) 

5.Mukamparaye (fem. de Bucyana, chef au Gishari) 
4.Rugambarara 
5.Nyirishema 

5.Kagoro . 
4.Mureramanzi 

5.Kaje 
4.Senda 

5.Gafurafura 

5.Ruhumuhza 
3.Ndori 

4.Rubimburabigwi 

5.Rukinanyanja 
6.Rumashana(ex s/chef) 

S.Rwangampuhwe 

ô.Rugagi 



orera 

ô.Karwana (ex-s/ch. 

6 Mukamuyenzi (^mère de (?7) 
S.Nd.irima (ex-s/ch.) 

ô.Rwagitinywa (669) 
4.Nziramuhindo 
5.Kayitsinga 

6.Munzenzi (67) 

6.Rwabukambiza (43) 

6 Kanyambitiri (ex-s/ch.) 

6 Abbé Prosper S&yinzoga (prêtre H43) 
S.Nyamunanage 

6.Sebucocero (50) 

ô.Rubwejanga 

6 Cyubahiro 
5,Gitsimbanyi 
3.Rwarika 
4.Mushikazi 
S.Rutavibugoyi 
5 . Mu kesha batware . 
5.Kabango 

1. RWANYABIGUMA IV 

2.Gafigi 
3.Muvunandinda 
4.Runyange 

5 . Mapf uriro 
4.Nyamunaga 

4. Trois filles, femmes des 3 fils de Kayondo 
Ryubutunga Bazila fem. de (27) 
2.Rugangazi 
3.Sahaha 
4. Nyirubutunda 
4.Rusine (353) 
2.Kibindi 
3.Kigenza 
4.Kayijuka 
5.Gakire (369) 
3.Kimonyo 

I . BURABYO V. 

2.Senyahanda 
3.Kinyana 
4.Ruyen7i 
4.Mucuzi 
4.Rn'ag'tire 



t 



2.6u8umyô 
2.Bijogo 
3.Ruhurambuga 

4.Ruhamyankaka 
S.Huraho 
4.Rwesampambi 

S.Murindahabi (530) 

3.Masuka 

5.Sakindi 

l.SEMUGAZA VI (lesBahcbcra). 

Z.Mushikazi 
B.Mbabariye 
4.Bugingo 

3.Gatsinzi Martin 
et 

Makwindigiri Christiana cfr. Abega V.5. 
sont les parents de Rosalia Gicanda, épouse du Mwami 
Ch. Mutara Rudahigwa - 18.1.1942 
5.Rutagarama (165) 
5.Kanamugire 
ô.Byicîra Sim. 
ô.Kaperi Grég. 
4.Bihasha 
5.Buhigiro 
5.Kaburame 
3 Ndirima 
4.Runazi 
S.Ndondori 
5.Sebuhuku 
4.Rwamparage 
5.MusM 
5.Budeyi (292) 
4.Rwangampuhwe 
5.Mwikarago 
5.Karera 
3.Ndîmbira 
4.Nkeramihigo 
5.Kayombya 
2.Ruyenzi 
3.Mitima 
4.Rubimburabigwi 
4.Ntampuliwe 

5.Bitanga 
4 Sebagwagwa 
5.Bahigi 



4.Rwabuguri 

5.Kagonyera (ex s/ch.) 
2.Kareiria 
3.Nyamihare 

4.Rwagaju 

5.Ntambara 
4.Kajeberj 

5.Sendashonga (153) 
4.Rwabikinga 
5.Tundira 
2.Ryanyundo 
3.Birekeraho 

4.Bidede 
3.Rucoca 
4.Kabango 
5.Muhaya 

l.NYEMINA (les Banycmina) 

Z.M.k mbe 
3.Nt3Wumwe,nga 
4.Semizengo 

5.Rwizihirwa (fut tué) 
6 Rwanyabugigira (626) 
6 Seruvumba (ex-s/<',h.) 

les deux ont la même mère (Nyirarwesa) que Rwagataraka (665). 
Z.Kanj^egana 
3.Mpsgazi 
4.Rwc.nyonga 

5 Ruvuninjangwe (295) 
4.Gascre 

5.Rusine (296) 
5.Gahiza (304) 

KIGERi lîl NDABARASA VIII (les Barabarasa) 

l.Sebi'^cg 
L Sengati 

3.Bitunganyi 
4.Munigankiko 
5. Nyiringabo 

6.Byimbga (396) 
l.Semucumisi 
2.Rwabikinga 
3.Rwema 

4.Gashakamba 

5.Kaburame (395) 



79 



I. 25 MiB AMBWE SENTABYO 



APERÇU : 

11 mourut jeure et ne laissa que l'héritier du trône. 



1. 26 YUHl IV GAHINDIRO. 



Comme tous les Yuhi, il fut de la catégorie des «rois fainéants». La coutume lu 
interdisait de passer les grandes rivières : Nyfcbarongo et Akanyaru. 

Il s'occupa de l'organisation de son royaume et surtout de l'administration de se 
troupeaux au profit de ses femmes et de ses nombreux enfants. 

★ 

YUHI IV GAHINDIRO (les Bahindiro) (I) 

I .Nyivindekwe I. 
I.Nkusi II. 
I.Rubega III. 
1 Rwanyanya IV. 
1 . R wayega V . 
l.Rwabika VI. 
I .Nyabigondo VII. 
I.Nkoronko VIII. 
I .Mutijima IX. 
I.Nyamashara X. 
I .Rubamburamanzi XI. 
I.Mashaza 

I .Urujeni (femme de Rwakagara T. VI.) 

l.NYIRINDEKWE I. 

Z.Rwangeyo 
S.Cyitatire 
4.Ntwarabakiga (ex-s/ch.) 

(I) Les descendants de Gahindiro, Rwogera et Rwabugiri sont tous connus sou 
le nom de Bahindiro. 

m 



3.Ruhashyampunzi 
4 Ruhorahoza (366) 
4.Rwabuhihi (367) 
4.Ndakibuka 
4.Kanobana 
4.Ruvuzampama 
4.Rubangura 
4.Kanamugire 

3.Rwigema 
4.Gasana 
4.Kazjnzi 
4.Gatare 

3.Gashegu 
4.Gatare 

3.Ntagwabira 

4.Karangwa (354) 

4.Kayiga 

4.Kayombya 

4.Busabizwa 
5.Kamanda 
2 Rwabakika 
3. M utezintare 

4.Gakire (425) 

4.Muhikira 
3.Rutagungira 

4.Katarabirwa (462) 
3,Sebakiga (242) 
3.Karekezi 
3.Gatete 

3.Rukemanganizi 

3.Kimanuka 

3.Budogoro 

3.Gasagara 
2.Senyamuhara 

3.Gakuba (470) 

3.Gakwaya 

3,Sezirahiga 

3.Njanga 
2.Rushingabigwi 

3.Bugurube 

3 Gisiribobo 

3. Ruhunde 



1. NKUSI II (les Bakusi) 
2.Rwampembwe + 



3.Sebuharara + 

4. Seburimpanya 
3.Cyabukombe + 

4.Serufarara 
3.Rwambonera 

4,Sagahwege (598) 
2.Bihutu 
3.Cyaka + 

4.Bonera 
3.Sekidamage 

4.Ntunguranyi 

4.Nzamukwereka 
3 Serugi 

4.Kanyeganza 

4.Nyanguhe Isab. fem. de (415) 
I.RUBEGA m 

2.Runanira 
3,Sebagangari 

4.Sendashonga 

4.Rusine (91) 

4.Seruhuga (64) 

4.Runyange (ex-s/cb.) 

4.Ruhen^.rs>:rindï 

4.Ruhtndankuku 

4.Semugaza 
3.Gasore 

4.Rutageng a ( nfirmic) 

4.Ruzibiza (583; 

4.Rwabutanga 

4.IVlugabcwakigeri 
2.Rwalinda 
3.KavU'r vuri 

4.Nyagasaza 
5.Rusagara (I) 
5.Kayirariga (ex-s/ch.) 

4.Kali.sa (Z82) 

4.Kayombya 

4.Gasana 

4.1VIukarugwiza (fem. de 442) 
4 Mukankusi (fem. de 37 3) 
4.1Vlukamugenza (n.ère de 669) 
4.Mul<amusoni Tbér. (mère de 300) 
4.Mukamazimpaka (marâtre de 300) 
3.Biseseme 
4. Mukuru^vabatwa 



I.RWANYONGA IV, 

.Kananga 
3.Kinyemera (ex- chef) 
4.Bira8a (504) 

4.Bideri (624) ^ 
3.Tutuba 
4.Rudasigwa 

LRWÀYEGA V. 

2.Rwamajomboro . ■ 

3.Rwagacondo 
4.Gasiga (464) 
2.Mabago 

3.Rwigema 

3.Bgojo 

3. Ruyenzi 

3.Ruterebura 
Z.Nkerabigwi 

3.Munyarushoka (62) 

l.RWABIKA VI. 

2.Gacinya 
3.Gakwavu (ex chef) 
4.Kamari (536) 
4.G3huHro (582) 
4.Mfizi (537) 
4. Mugaragu 

4.Mwambarangwe (femme de 117) 
3.Gihana 
4.Ndori (368) 
4.Ruhakana (ex-s/ch.) 
4.Rugagi 
5.Nyirihira 

5 Mukamazimpaka (femme de 472) 
3.Kimanuka - 

4.Mabano 

4.Buturo (ex-s cK ) 
3.Butwatwa 

4.Ndoba 
3.Rukemampunzi 

4.Rugwizangoga 

4.Masinzo 

4.Bgejanga 
2.Baziga 
3,Kazenga 

83 



4.Muhdma (4iÛ) 

4. Rwanyabiguma 
3.NtaKana 

4.Nyamuhcnda 

4 Muhama (ex s/ch.) 
:iNkâka 

4.Bahena (ex- s/ch.) 
S.Budigiri 

4.Nclengo 

4.Mwimuka 

4. Mukankusi (femme de 398) 
Z.Ndutiye 

3.Bucyecye 
2.Mugunguji 
3.Nsoro (ex-s/ch.) 
4.Mah arangari 

I .NYABIGONDO VIL 

2.Rubimbura 
B.Nyamucanshera (351) 

I.NKORONKO+VIIL 

2 Ndangamyambi 
3.Rugerinyange 

4.Senyamambara (ex-s/ch.) 

4.K.arekezi (ex-s/ch.) 

4.Ryogori 

4.Seruyange 

4.Mahuguri 

4.Kanubayiro Gaspard 
3.Gifokoro 
3.Senyabuhengeri 

4.Rukangira 

4.Kajerege 

4.Kirimbasha 

4.Sempunga 

4.Mutambarungu 

I.MUTIJIMA IX. 

2 Mpan arugamba 
3 Mukama 
4.Bisamaza (581 

4.B?sarinkiami (591) 
4.Ru' ambana (5^4) 

4.Rularnu 



jutnet u: 



4.Gakungu 

4 Mw'seneza 
3 Rurangan^abo 

4.Mukiga (124) - 
3.Semugaza 

, . 4.R.iyenzi ('^8) " ' ^ : : - . 

• ■ 4.Kaberuka (I4î) 

4.K?i]eje. ■ " ■ • 

UNYAMASHARâ X. 

2.Nzira' )ati iya 
3.Gahondogo 

4.Kgyitaba (420) 

4. Gâtera X^x-s/ch.) 

4. Abbé Boniface Musoni (prêtre 1949) 
3.Ntampuh\ve 

4.Segikwiye (659) 

4.Sekabga 

4 Ruvuzandekwe 
?.Serukwekwe (ex s/ch.) 
3.Rugangura (ex-s/ch. " 
3.Ruhama 
3.Kabango 

4.Kibgana 
2.Kiberinka 
Z.Rubuga 
3.Rukemampunzi 
3.Gakumba 

I .RUBAMBURAMANZI XI. 

2.Rwabanda 
3.Sehene 

4.RuVirima 

4.Rutwa 
2.Rwakibibi 

3.Twamugabo '•■b'::n^>>"^ll 



I 27 MUTARA II RWOGERA. 



APERÇU 

C'est sous son régne que fit la conquête et roccupatioa du KisAk^ ; ce qui 

85 



en.trajiia, la fin de la dynAatié, royale de,^ B^pe.sera-B^jzir^nk^n.de dans la rpgion de 
l'Est du Ruanda. 

Sous son règne, ses frères et ses oncles, fils de Gahindiro et^ de Ndabarasa, vé- 
curent en paix et se multiplièrent. . . 

A l'heure actuelle, on compte parmi les chefs et sous-chefs 32 descendants de 
Yuhi IV Gahindiro et 36 de Kigeri III Ndabarasa. 

R\yogera mourut de la tuberculose et son fils Rwabugiri vengea sa mort e,n. mas- 
sacrant Rugereka et sa famille, lequel habitait à Rwesero près de Nyanza ; (voir clan 
des Bega V. 3). Les augures avaient désigné Rugereka comme étant coupable de 
ct^tte moit, par empoisonnement. Selon la coutume, il fallait trouver une cause à la 
mort, ou une cause à la cause de la mort, ce qui, nécessairement, demandait des 
victimes. 



Rwogera avait parmi ces femmes MURORUNKU'ERE, fille dê Mitari du clan 
des Bakono. Elle fut épousée^par Nkoroliko, lequel la céda ensuite à son frère, le 
Mwami Mutara II Rwogera. On a prétendu qu'elle était enceinte de l'enfant qui fut 
Rwabugiri, quand elle vint chez Rwogera. Même s'il en fut ainsi, cela n'a pas pu 
nuire à la légitimité de la succession au trône. 

D'ailleurs Rwabugiri, une fois arrivé au pouvoir, montra aux siens qu'il était bel 
et bien roi. Parmi ceux qui furent tués par son ordre, on cite : Rwampembwe et Nko- 
ronko, ses oncles, Muro-unkwere, sa mère, Bicundamabano, son frère ; à Nyamwesa, 
un autre de ses frères, il fit crever les yeux 

Il fit tuer aussi Nzirumbanje, frère de sa mère et père de deux de ses femmes 
et d'autres encore. , . 



Ses enfants : 

1 .Rwabinnda 
2.Rudahunga 

3.Rw3gasore 
2.Rugambage 
2,Rwirangira 
3. Marisa 
3.Nyagusinga 
I ,Nyamwesa~\- 
2.Rwangampuhwe 
3,Nyiramuhanda (femme de Mwikarago, cfr. 415) 
l.Mukevagabivo 
I .Nyamahe 
2.Makombe 
3.Rukorera r^- j\_ ; ii 

\ .Kanyangemwe 
2.Bikuramucyi , 
2.Rutishereka 
l , Bicundamabano , i ^ i - - 



66 



2.ICaiiyankore 

3.Gacakure (16) 
2.Munyuzangabo 

3.Serutabura 
4.Rutinywa Mauri (infirm.) 
4.Rugomwa Pat. 
4.Ruririmbwa Wil. 
I .Rukangamihetc 
2.Kabagema 

3.Bukuru J.V. (25) 

3.Ngezamaguru Th. 

3.Mwumvaneza Alex. 

3.Gashayija 

3.Sebudandi 
Z.Seruzamba 

3.Wirr!ana Pet. 
Z.Bitutsi J.B. 
2.Bunyereri 

J.Kayitsinga 

3.Gahigi 

1 .Nyiramushesha (4-1941 mère de 39) 
) .Karira ( -f ! 938 - mère de 442) 



I. 28 KIGELI IV RWABUGIRI. 



I 29 YUHI V MUSINGA. 



APERÇU 

Nous mett )ns ensemble les deux derniers rois : Rwabugiri et Musinga parce que 
leurs généalogies, mme celle du roi précédent d'ailleurs Mutara II Rwogera, sont 
de peu d'importance. 

A l'heure actuelle, parmi les descendants de Rwogera, Rwabugiri, Musinga, le 
Mwami Mutara Rudahigv\ a mis à part, on ne compte que 6 chefs ou sous chefs, soit 
deux pour chacun. 

Comment expliquer cette anomalie? Car ces trois rois ont eu chacun une douzai- 
ne de femmes, qvii leur c nt laissé de nombreux enfants .' 

C'est que Rwabugiri et Musinga furent tous deux, quoique de manières différentes, 
victimes de leur autocratie. 

Le Mwami avait droit absolu sur la vie et les biens de ses sujets : La jalousie, 

87 



l,e.s intrigues et la peur d'être supplantés aidant, ils en firent largeoieat xisage.. Les pre- 
mières victimes furent les proches parents qui les gênaient davantage. 

N'oublions pas qu'ils vivaient en plein paganisme, dans ua temps où la magie 
et la sorcellerie jouaient un grand rôle. Rien ne se décidait sans consulter les augures, 
jfc ceux-ci allaienl rarement contre les volontées connues ou supposées du maître. 

Paiïoob d'abord de Rwabugirï. 

Contraste curieux, cet homme aHiait aux brillantes qualilée d'administrateur et 
de conquérant que tous lui reconnaissent, des impulsions d'une cruauté inexplicable, 
suivies d'actes débonnaires qui lui conciliaient les sympathies. Ainsi il favorisait les 
enfants de ses victimes, il adoptait les enfants trouvés, tel ce Rugombituri, père de 
Bisangwa (!). Puis avec la même facihté et sans transition, il envoyait à la mort 
ceux qui se croyaient ses favoris. 

Un grand chef mort maintenant : Rwagataraka, nous disait que rarement il ter- 
minait un de ses fréquents déplacements sans hvrer quelques victimes à ses bour- 
reaux ; la formule était : ni mumujyane (emmenez- le). 

Nous avons déjà dit combien Rwabugiri fut cruel pour les siens ; citons encore 
quelques cas concrets, entre des douzaines d'autres : 

1) On raconte qu'un enfant, trouvé abandonné et exténué sur la route au cours d'une 
expédition, lut amei.é à Rwabug-ri. qui était encore enfant lui-même, et qui ordonna qu'on 
en prenne som : « Que désires-tu. lui demanda-t-on ? »-«J'aime les épinards (itari)» répondit 
1 enfant. On le nomma Hugomh'ituri ^celui qui aime les épinards). 

L'entant grandit, se maria et eut un enfont qu'il nomma Bisangwa. (Ici nos informa- 
teurs font remarquer que le roi Rwogera mourut vers 185S et que Rwabugiri ne rèqna 
que vers 1S65. Entre temps la régence fut assurée par sa mère Nyirakigeri Murorunkwe- 
re. Il eut_ donc un règne d'une trentaine d'années.) 

Bisangwa fut de bonne heure le favori et l'homme de confiance de Rwabugiri 

Le 30 mai 1894 l'oificier Allemand Von Gôtzen rencontra Rwabugiri à Kageyo 
dans la chelierie du Kmgogo, et le 16 juin il était rendu à Kisenyi (lac Kivuj. Entre temps 
Bisangwa avait reçu l'ordre d'attaquer l'officier Allemand et de le chasser. 

Ils lancèrent bien quelques flèches mais aux premiers coups de feu des soldats al- 
lemands, tous les guerriers de Bisangwa se débandèrent. 

Quelques mois après (1895) Rwabugiri mourut, au cours d'une expédition au Bushi 
dans la région ce Bukavu (Costermansville). Se sentant très malade, il ordonna qu'on le 
transportât à son ha'Ditation de Nyaraasheke ; c'est un cadavre qu'on déposa chez-lui ; il 
était mort sur le lac, dans la pirogue. 

Pendant l'interrègne de Mibambwe-Rutarindwa l'année 1896, des officiers belges 
s'installèrent à Shangi (près du lac Kivu, rive-est). A la cour de Rutarindwa, on décida 
qu il fallait les attaquer et les chasser du royaume. 

Alors des conseillers à double face, mirent en avant le nom de Bisangwa qui res- 
tait le favori du nouveau roi, le seul, disait-on, qui savait chasser les Blsncs, parce que 
Von Gotzen était parti sans retard après l'f scarmouche dont nous venons de parler 

Bisangwa leva une armée et s'avança à l'attaque des palissades de roseaux qui abri- 
taient les maisons des ofhciers belges à Shangi. Monsieur l'Officier Sandrart visa le 
plus en vue des assaillants qui se signalait par ses étolfes et l'abattit. Bisangwa mou- 
rant fut ramassé par les siens, et ce fut la débandade. 

On raconte que Rwidegembya. qui était alors chef de la cheffeiie d'«lmpara^> dont 
dépendait Shangi (territoire de Shangugu), se rendit d'un seul trait, au delà de la 
hgne de partage des eaux dans la chefferie de l'îtabire (territoire de Nyanza) et que 
pour la première fo's de sa vie, il but de l'eau en voyage : ses porteurs de provisions 
n arrivaient pas à le suivre. 



88 



: 

Sous son règne, les chefs de la chefferie à' Impava en Territoire de Shangugu, 
furent successivement: Mashaza (du clan des Banyiginya Bahindiro) - Nyamivesa (des 
l^ahindiro) - Nzirumbanje (des Bakono)- Rwakageyo (des Benegitari)- Ntizimira (des 
îiega) - Rwabigwi f.ls de Mutsinzi - Cylgenza (des Bega) Rwidegembya (des Bega). 
)r, à l'exception des deux derniers, les six autres furent tués par son ordre. 
[ Dans le même Territoire de Shangugu, il fit tuer le chef de la chefferie de Biru, 
Pommé Rwata (du clan des BahaJ. Quelques années plus tard, quand Cyigenza que 
ous venons de nommer, mourut sur l'île Binja (lac Kivu) où il a été enterré, Nya- 
nigusha, fils de ce même Rw^ata et père de Nyangezi, le chef actuel de la chefferie 
u Bushiru en Territoire de Kisenyi, tomba sous la vindicte des Bega parents du dé- 
jnt, livré par Rwabugiri, sous le fallacieux prétexte qu'il l'avait ensorcelé. 
I Nos informateurs qui l'ont bien connu, (tel Benempinga, qui fut élevé à la cour 
arce que son père Nyiringabo ( des Benegitori ) était tombé dans une expédition 
uerrière, expliquent ces contradictions par les effets néfastes de la boisson. 

C'est un fait connu que Rwabugiri buvait outre mesure, et les ordres qu'il don- 
ait dans ses furies d'ivrcgne étaient exécutés comme les autres. Revenu à lui, il s'a- 
jitoyait sur le sort des orphelins et faisait tout pour les sauver. 

! De plus, comme tous les païens fanatiques, il admettait sans contrôle, les verdicts 
es devins et la sentence suivait de près contre ceux qui étaient accusés; nous avons 
éjà cité le cas de Rugereka, de Nyamugusha pour ensorceleinent et ce ne sont pas 
;s seuls 

Quelqu'un, bien en Cour, expliquait quelques-unes des cruautés de Rwabugiri 
:a le comparant aux Généraux qui, en temps de guerre, prennent des décisions promp- 
;s et spéctaculaires contre les déserteurs, pour relancer la masse. 

i Quand à Musinga, placé sur le trône alors qu'il était encore enfant, après la 
évolution de Rucunshu, on ne peut pas le tenir pour responsable des exactions et 
lassacres qui endeuillèrent le début de son règne. La faute en retombe surtout sur 
:s meneurs du clan des Bega : Kabare et Ruhinankiko, les frères de l'autoritaire et 
indicative Nyira-YuKi Kanjogera, la mère de Musinga. 

1 Leur conjuration pour placer leur neveu Musinga sur le trôns, après avoir entrai- 
'é à Rucunshu la défaite et la mort du mwami Mibambw^e-Rutarindw^a, fils et suc- 
îsseur de Kigeri-Rwabugiri, entraîna aussi le massacre des siens et de ses partisans 
lont ils se partagèrent les terres et les troupeaux. 

Nous n'insistons pas davantage, ces remarques ne sont pas pour relater l'histoi- 
|; de ces époques troublées, qu'on peut lire dans l'ouvrage de Mr. le Chanoine de 
acger sur le Ruanda, mais seulement pour trouver une explication à la pauvreté des 
énéalogies. La fleur de la noblesse de cette époque tomba fauchée par les plus forts 
■,ui détenaient le pouvoir. 

C'est l'histoire ancienne qui se renouvelle sans cesse. 

* * 

Ses enfants : 

\.Sharangabo { \ iV. 1928) 
2.Ruzamba 



89 



2.Nt^vR7:^ (-Î-44) 

2.Senyamisange 

2.Bitukwihene (+ 44) 

2.Rwakagabo 
\ .Nshozamihigo (+ déc. 1916) 

2.Nyirimbirima (ex-chef) 
3.Kirenga, William 

2.1nyarubuga fex-s/ch.) 
3.Nyagatare (ex-ç/ch.) 
l.Cyitattre 

2.Semutvva (ex-chef) 
3.Mazimpaka (4) 

2.Musonera 

3.Kanamugire (18) 

2.Rwemalika 

2.Karemera 

2.Sarambo 

2.Sebuyege 

2.Gakwaya J.B.+ 

2.Johanna-V. Mukarushya (M.B.) 
1 .Baryinyonza + 

2.Ruyenzi 
1 .Karara + (de fem. Marebe) 

2.Rutayisire 

S.Mukandutiye (fem. de 665) 

2.Urugeni (mère de l'Abbé Eustache Byusa, cfr. 4rt7) 
I Muligo + 
1 .Rwamahe + 
] .Burabyu + 
\ .Mibambive-Rutarindwa + 

\ .Mnhiginva + (serait fils de Ruhanga de Muvubyi, cfr. T. IX. 1, dont Rwab 
giri prit la femme et adopta l'enfant.) 

2.Gasana 

2.Gakwaya Félicien 

1 .A^yi/7c/o (serait fils de Rurinda T.V.V. Rwabugiri, en prenant la mère, adop 
l'enfant. La mère de Kumukera (au Buganza). 

Femmes de Rwabugiri : 

On donne les noms de 20 femmes connues de Rwabugiri. 
On ne cite ici que celles qui ont eu des enfants. 

1. Nyiraburunga (fille de Nzirumbanje cfr. T. VI), mère de Mibambwe IV Ruta 

ndwa, Baryinyonza, Karara, Burabyo ; ils furent tous tués à la rév 
lution de Rucunshu. 

2. Nyambibi (fille de Rushingwankiko cfr. T. VII), mère de Nshozamihigo, Mu 

go, Rwamahe qui fut tué à Rucunshu. 

3. Nyirandabaruta (fille de Sendirima cfr.T.lV.7), mère de Sharangabo. 



4. Gatoyi (fille de Ruburika cfr= T = V.2), mère die Cyitatire. 

5. Kanjogera (fille de Rwakagara V.7), mère de Musinga, Munana, 

6. Nyiramparaye (fille de Nzirumbanje comme Nyiraburunga el mère de Muhi- 

girwa.) 

7. Kumukera. mère de Nyindo. 

8. Murerwa, soeur de Cyoya de l'Urundi, qu'il donna à Sharangabo pour femme. 

9. Nyirabarunganwa qu'il donna à son fils Nshozamihigo pour femme. 



l. sans numéro. MIBAMBWE IV RUTARINDWA. 



Fut roi de novembre 18^5 à décembre 1896 - fut tué à Rucunshu. 



1. 29 YUHl V MUSINGA (mwami de 1896 à 1931). 



Ses enfants : 

I .Mutara III Charles Rudahigwa = 

1 .Rwigemera Etienne (96) 

I.Nkuranga + (ex-s/ch.) 

Î.Bagambake Philibert (423) 

I .Bushayija Th éoneste (ex-s/ch.) 

1 .Masabo Méthode 

l.Subika Robert Bellarmin 

I.Ruzindana Joseph 

1 .Nkurayija Jean de la Croix 

l.Ndahi ndurwa Jean Baptiste 

I.Ruzibiza François Xavier 

I .Badakengerw^a 

1 .Rutayisire 



I Bakayishonga Emma 

1 .Musheshimbugu Gertrude 

l.Mukamulera Emerentiana 

I .Mukangîra 

1 .Mukabanana Dancilla 

l.Mukabayojo Speciosa 

1 .Mv/anamwana 



Les femmes de Musinga qui lui ont donné des enfants : 

I" Thérèse Nyirakabuga (266), fille de Cyigenza cfr. T. V.7, mère de Rwigemera 
(96), Bakayishonga Emma, Mukamulera E, Rudacyahwa +• 

2° Radegonde Kankazi. Mugabekazi : Nyiramavugo, mère du Mwami Ch. Mu- 
tara Rudahigwa. Elle est fille de Mbanzabigwi (cfr.T.V.7.) 

3" Murebgayire (fille de Sebisaho cfr. VII), mère de Bushayija, Mukangira. 

4° Mukamugema (fille de Nyirimigabo cfr. N° 229), mère de Bagambake (423) et 
Rwiyamaho + 

5° Kanyange (sœur de père de Mukamugema), mère de Musheshimbugu, Mu- 

nonozi +, Rutaganira 
6° Gikwanzi (fille de Rusekampunzi cfr. T. VIII, l), mère de Masabo 



91 



7° Mukaruhinda (lille de Rukemanganizi cfr.T.V.7..2), mère de Mukabanana, 

femme de 628. (femme de Kamugundu de Nkwaya). 
8° Nyiramanegurwa (fille de Bandora cfr.T.I.24.1Il), mère de Subika. 
9° Mukakarema (fille de Nyagacura cfr.T.V 2), mère de Mwanamwana. 
10^ Mukasîiema (fille de Gakuba V. 5.), mère de Ruzindana et Ndahindurwa. 
11° Mujawingoma (fille de Rwego cfr.T.Xll.l), mère de Mukabayojo et Ruzibiza 
12^ Mukande (fille de Ruaigabablsha cfr.T.Xll.l), mère de Nkurayija, Badake- 
nderwa, Rutayisire. 

IL LES BASHAMBO. 

- ^ -APERÇU 

La légende fait descendre les Bashambo de Sabugabo de Gihanga. ils se disent 
frères de^ Baayiginya ou encore les Banyiginya du Ndorwa-Mpororo ; c'est là qu'ils 
régnèrent jusqu'à ces dernières années. 

Ils peuvent se marier entre eux, dans le même clan, ou bien avec les Banyiginya 
ils donnent ou reçoivent la dot symbolique: la-houe-et le bident, en plus de lava 
che dot utilitaire, tout comme les Banyiginya. 

Ils sont nombreux et considérés au Ruanda, Ils détiennent présentement 52 chef- 
feries ou sous-chefferies. L'histoire ancienne ne parle pas deux ; ils n'ont pas, que 
nous sachions, eu de fonction spéciale, en dehors de la vassalité commune à tous. 

On f^it remonter au règne de Gahaya Rutindangezi les débuts de la secte des 
Nyabingi. Depuis elle s'est répandue dans toutes les chefferies du Nord du Ruanda, 
à partir du Kanage (territoire de Kisenyi), jusqu'au Buganza (territoire de Kibungu) 
inclusivement (!). 

(1) Nyabingi serait, dit-on, l'esprit {muzimu) de Kitami, mère de Gahaya^Rutinda 
ngezi, fils de Murari. Cet esprit est supposé s'incarner dans 1 élu, homme ou femmt 
indifféremment, qui prend lui-même le nom de Nyabingi et lui sert de médium. 

Les gens en peuie vont le consulter, pour maladies, projets le mariage, procès 
stérilité, ...etc.. .et lui, sous l'influx de l'esprit rend des oracles. 

Voici comment il procède : 

Première acte t Le médium installé dans sa hutte, ou une hutte spéciale 7igoro 
se met en relation avec l'esprit par des appels ou invocations. 

A un moment la hutte branle .. il est là, dit il, saluez-le., .et les assistants battcn' 
des mains, comme pour le salut royal. r • 

Deuxième acte î on entend un grognement, ou une voix ventriloque,.. 1 esprit 
parle en langue Runyambo.... le médium traduit l'oracle de Nyabingi, il indique If 

mal et le remède. , -r- i r i 

La comédie se termine par des offrandes et sacrifices, dont la plus grosse par 

est pour le médium. , , v i i • • i m j r 

Il va sans dire qu'un individu caché derrière les cloisons, ]oue le rôle de 1 espn 

.... il fait branler la hutte et bougonne quelques paroles dans un bambou qui abouti 

dans une cruche enfouie dans le sol. I 
Les aspirants Nyabingi font un stage chez un ancien, ou même au Mpororo 

pour apprendre un peu de langue Runyambo, la seule usitée par l'oracle, onginain^ 

de ces régions. ^ ^ ^ -^^ -il 

Les partisans de Nyabingi sont classes parmi les opposants a toute autorité ; il!] 

ont eu déjà plusieurs fois maille à partir avec les Agents du Gouvernement Anglaij 
ou Belge. 

92 



Comme dans les autres généalogies royales il y a un cycle de plusieurs noms 
qui reviennent à tour de rôle: Muzora, Murari, Gahaya. 

Gahaya - Rutindangezi semble avoir été le plus célèbre parmi les rois de ces ré- 
gions où rognèrent les Bashambo. 

Le roi Gahaya- Kimenyi plus récent, a laissé de nombreux fils. L'un d'eux Ru- 
bumba, qui régnait au Ndorwa vers 1780 fut attaqué par le roi du Ruanda Kigeri- 
Ndabarasa. 11 fut tué et une partie de ses terres fut rattachée au Ruanda, dans la 
région de Gatsibu. C'est à cette époque qu'il faut rapporter la venue au Ruanda des 
Bashambo qui se disent Bene- Gahaya. 

Un autre fils de Gahaya Kimenyi, nommé Rukari, refusa de se soumettre au roi 
du Ruanda et avec ses troupeaux et ses gens alla habiter dans la région de Kibezi 
(Nkole) où ses descendants sont encore chefs. 

On cite encore parmi ses enfants : Mafundo, Nyiramanyoni et Muganza. Les 
descendants de Mafundo furent rois à Igara, jusqu'au jour où Musinga, le dernier en 
titre, se tua dans son hamac, quand le Gouvernement le convoqua à Mbarara pour 
faire sa soumission au roi du Nkole. 

j Les descendants de Nyiramanyoni sont encore chefs à Rujumbura-Mpororo; tan- 
dis que les descendants de Muganza sont chefs au Ruanda. 



H. LES BAYUMBU VIL 

Rappelons ce que nous avons dit dans la Notice sur le roi I. 23 Cyilima-Il Ru , 
ugira. 

Ce fut sous le règne de Cyihma que le culte des imandwa fut introduit à la 
;our, il créa la fonction de grand-cérémoniaire avec le titre pompeux de roi des ima- 
îdwa {le mwami des imandwa), dont le premier titulaire fut Ruyumbu du clan des Ba 
jhambo. 

Que sait-on de Ruyumbu, le fondateur de cette caste ? 

Tous le disent du clan des Bashambo, mais il y a plusieurs versions : 

I. Ses descendants que nous avons interrogés se disent fils d'une servante nom 
née Nyabadaha venue du Buha supérieur (frontière Sud-Est de l'Urundi) et du roi Mi- 
)ambwe-Gisanura, grand-père de Cyilima-Rujugira. Gisanura voyant qu'elle allait être 
nère, la donna pour épouse à un certain Kabatsi du clan des Bashambo. Celui-ci 
idopta l'enfant et, parce qu'il était noir comme la suie, le nomma Rayuniba (le noir). 

Le public n'admet pas cette version qui^est trop flatteuse. Ils se donnent ainsi in- 
lirectement une origine royale. 

j 2. D'autres voudraient que Ruyumbu fût descendant direct de Gahaya-Kimenyi. 

Ici on objecte que Gahaya était contemporain de Cyihma et que de plus ils 
étaient en guerre. 

En effet, Ndabarasa, fils de Cyiiima, tua Rubumba, fils de Gahaya et rallia au 
luanda la région du Ndorwa. Les sorciers-devins n'auraient pas accepté qu'une fonc- 
ion si imp^rtdsnte f jt donnée à un fils da Gahaya. 

3. La version la plus vraisemblable dit que Ruyumbu vint du Ndorwa avec sa 
nère et fut élevé dans le voisinage de la cour, où sa mère était agréée en qualité de 

93 



servante. Il aurait eu pour père Kabatsi du clan des Bashanibo, re<=ité au Ndorvva. 



Peu importe l'origine. Après Ruyumbu de père en fila Kiziko, Batang;., IVÎudak:- 
kwa, Rubibi, ont été grands cérémoniaires jusqu'à la révolution de Rucunshu. 

Rubibi qui, après la mort de Kigeri-Rwabugiri novembre 189), ét it icîté fidèle 
à son successeur le mwami Mibambge-Rutarindwa, fut victime de son dévcmen.ent et 
disparut dans le massacre de Rucunshu avec son royal patron en novembre 1896. 

Sahaha, chef de la famille des Bayumbu, présenta alors à Yuhi-Mus'nga, pour 
remplacer Rubibi, son parent Kabano, lequel est resté en fonction jusqu'à la destitu 
tion de Yubi-Musinga (1931). 

Sous le nouveau règne de Mutara-Rudahigwa, Kabano changea d'enseigne et se 
fit chrétien ; il est mort en 1939. (I) 

* 

Nous mettons ici quelques mots d'explication sur l'origine et le cuhe des imandwa. 
Nous dirons ensuite quelles étaient les fonctions du «roi des imandwa». 
1° Le culte aux imandwa. 

Il est à peu près certain que c'est le culte rendu aux esprits de c rtains rois- 
hamites du clan des Bacwezi qui, par leur bravoure, s'ét tient imposés au pays de 
Kitara (Bunyoro Nkole, en colonie anglaise de l'Uganda) vers le XV° siècle et qui, à 
leur tour, furent supplantés par les Babito qui régnent encore au Bunyoro. 

A cette époque des descendants de ce clan des Bacwezi passèrent au Kiziba, 
Karagwe, Ihangiro, Ujinja, Urundi, où ils se taillèrent des royaumes. Us amenèrent avec 
eux le culte de leurs ancêtres qu'ils honoraient dans des cérémonies nommées Ku- 
bandwa. 

Familial d'abord, ce culte fut étendu dans la suite aux étrangers qui se sou- 
mettaient aux observances prescrites et demandaient l'initiation. 11 se répandit ainsi 
dans tous les pays conquis parles Bacwezi. 

Il pénétra au Ruanda à la suite des conquêtes sur les Barundi des régions situées 
au Sud-Ouest du Ruanda, par Ruganzu-Ndori et ses successeurs (voir notice sur 1.9. 
Ndoba et les Bene-Rwamba). 



(1) On peut voir au Musée de Kabgayi les insignes et oripeaux du dernier «roi 
des imandwa». 

Ils nous furent remis en 1945 par la veuve de Kabano. cUc aussi chrétienne, qui 
les conservait bien enveloppés comme des reliques, n'osant pas s'en débarrasser, de 
peur que le Mwami ne les lui réclame ce qui arriva en effet à notre demande. 

Entre autres choses, il y a : 

Deux petites peaux de léopards qu'il portait croisées en bardouillère sur son torse 
nu ; la queue de lièvre : ishyira qui était l'insigne du suppléant de Ryangombe. qu'il por- 
tait comme une aigrette fixée en haut du front ; des colliers et des bracellets de perles. 
Il y a surtout le long sabre de Ryangom,be (le roi spirituel des esprits imandwa) sur 
lequel on jurait en dernier appel avec l'imprécation terrifiante : «Si je mens, que je 
sois tué par le coutelas de Ryangombe». 

94 



Le knbandwa consiste en sacrifices et offrandes accompagnées de chants et de 
inses, à ces esprits étrangers qui sont considérés comme des génies bienfaisants 
plus puissants que les esprits familiaux (les bazimu). 

On leur attribue un rôle pacificateur auprès des autres esprits et d'intercesseurs 
près d'Imana : le Créateur. En un mot, ils auraient grimpé d'un échelon plus haut 
ns b hiérarchie des mânes, car ce sont des esprits humains. 

Le chef ou roi spirituel des imandwa se nomme Ryangombe au Ruanda, Kiranga 
Urundi, et Wamala partout ailleurs, mais ce ne sont là que trois noms différents 
1 même prototype. 

Les imandwa, dans tous les pays où ils sont, font les cérémonies de l'initiation 
pied de l'arbre sacré «erythrina», nommé muko au Ruanda. 

Ils ont pour tabou, le lait provenant de la vache pendant les quatre jours qui sui- 
nt sa saillie par le taureau. Nul d'entre eux n'oserait le boire. 

On le nomme amasitu au Ruanda et busto à l'Uganda (Mgr. Gorju Les trois lacs 
^e 44). 

2. Il était dans les attributions du "roi des imandwa,, quand les augures le de- 
mdaient par l'intermédiaire des devins, de préparer et de présider les cérémonies 
jx esprits imandwa, avec l'aide de nombreux acolytes dénommés Mpara. 
I Depuis CyiHma Rujugira (1750 environ), les rois du Ruanda pouvaient assister 
y cérémonies du kubandwa, beuveries, chants et danses qui se changeaient en orgies, 
lis leur état de «souverain absolu» ne permettait pas qu'ils soient eux-mêmes ini- 
5 au culte. 

Ils se dédommageaient en Uvrant un de leurs fils pour les remplacer, auquel ils 
inaient le titre honoraire de «roi des imandwa». 

Ainsi furent initiés : Rwaka fils de Yuhi-Mazimpaka, Sharangabo fils de Kige- 
Wabugiri, Rudacyahwa fils de Yuhi-Musinga, et cette initiation les rendait ina- 
;s à la royauté. 

Celui auquel revenait toute la fonction du titre était toujours le descendant de 
yumbu. 

-Mais, contrairement à ce qu'on pourrait peaser de prime abord, le rôle du 
i des imandwa» était limité aux seules cérémonies faites à la Cour. 

En effet, organisation curieuse, dans la secte des imandwa, tous les groupements 
it indépendants les uns des autres, quoique reliés entre eux par un lien moral, 
rend frères tous les initiés et leur donne droit à l'assistance effective dans la 
nmunauté. 

Tout adepte qui a été initié et a subi l'épreuve de la confirmation dans la secte, 
it ^ eon tour jouer le rôle de cérémoniaire, et, affublé des insignes, avec la queue 
lapin sur le front initier de nouveaux adeptes. 

^ La fonction de grand cérémoniaire était peu lucrative par elle même, aussi le 
ides imandwa» la cumulait avec la charge de «grand purificateur>' , dont les émo- 
îents perçus sous forme de taxes étaient autrement appréciables. 

De par cette dernière fonction, il devat veillera la salubrité publique. 

Quand on lui sij:naait uneép déTiie p rmi 1-s h^-nm^s ou le bétail, il se ren- 
t sur le heux, muni d'un pot d"eau lustrale : amazi y'ubahoro. pri^e puits sacré : 
a ry'umuhango qui était toujours prévu dans les environs des résidences royales. 

On lui présentait les gens ou les bêtes malades ; il écoutait les doléances, s'api- 

93 



toyait sur leur sort, puis il prenait à deux mains le petit balai compose de branchet 
tes d'une dizaine d'arbustes à vertus magiques, le trempait dans un récipient rempl 
d'eau à la quelle il avait mélangé quelques gouttes de son «eau sacrée» et dans ur 
geste circulaire de gauche à droite il aspergeait l'assistance hommes et bétail, en di 
sant la formule rituelle : "je vous enlève cette épidémie, je vous délivre ds cette ma 
ladie, soit les hommes, soit le bétail». 

Il ne restait qu'à percevoir les honoraires, ordinairement chez les batutsi pasteurs 
une génisse par colline. Là où il passait la nuit, on le ravitaillait lui et sa suite. 

C'était encore dans ses attributions de débarrasser le royaume des êtres anor. 
maux, monstres, enfants nés estropiés, filles aux seins atrophiés, filles mères, etc.. 
que les devins accusaient d'être cause du fléaux qui affligeaient le peuple : pestes 
famines, chenilles dans les cultures..... 11 escortait la caravane qui les conduisait au; 
frontières du royaume et veillait au ravitaillement : moutons pour les Batwa, cKè 
vres pour les Bahennyi (maudisseurs) et taurillons pour les siens. Ordinai-ement le 
chefs s'exécutaient vite et bien, pour échapper aux maléfices qu'un séjour prclong.. 
de ces anormaux sur leurs terres ne manquerait pas de leur attirer. 

Les monstres étaient jetés dans les fleuve Kagera où le courant les emportai 
en pays étranger. 

Quant aux filles - mères, on les déposait sur des îlots inhabités, soit du lac Kivu 
tel que Tembabagoyi, soit de la rivière Akanyaru. Souvent ces malheureuses, par leur' 
cris de désespoirs attiraient l'attention des pêcheurs ou riverains étrangers qui les pre 
naient pour servantes. 

Au retour, le «roi des imandwa» purifiait avec son eau lustrale tous ses compai 
gnos d'expédition. 

Il faisait de même pour ceux qui avaient exécuté des condamnés à mort. Hiei 
d'impur ne devait approcher la résidence royale. Ainsi le rôle du «roi des imandvva 
était tout pacifique : purifier en bénissant. ' 



Tableau général 

II. Les Bashamb©, 

Gihanga 

Sabugabo (Kanyandorwa) 

I 

Mushambo 

t 

Murari 
I .Gahaya-Rutindangezi 
2.KABAmRAL 
2,Muzara 
3.Shamurari 
4.RUGAGE IL 



96 



4.NYAGATUNTII TTL 

3 Muran 

4.GAHAYA-K1MENY1 iV 
5.BENEGAHAYA V. 

— DIVERS VI. qui ne sont pas rattachés à la généalogie. 

- LES BAYUMBU VII. 



Détails du tableau général. 



2.KABARIRA I. 
3.Gihima 
4.Nkwenda 
5.Kigande 
ô.Nturo 

7.Kibondo 
8.Ka mana 

9.Ruberabagabo 
S.Nkubito 

9.Ndangamyambi Pet. 

1 0.Ruganintwari (ex s/chef) 
9.Nlcaraga : 

lO.Byagira Th. 
9.Gasizi Jos. 
lO.M poranyï 
I O.Mugirashebuja 

4.RUGÀGE II. 

5.Ngabo 
ô.Nyaruzi 

Z.Rwasa (les Besa) 
S.Rutsinzi 
9.Ruzima 
9.Muhangu 

10 R ambagire 
S.Segitema 

9.Ruzirampuhwe 
I O.Serugori 

i I Rwamatwara (397) 
I 1 .Karamuka 
rt.M urengezi 
9.Rwamanyege 
I C . Rwandereye 
I I .Rwagaju 



97 



I 1 .Kanyoni (265) 

IZ.Nyombayire i\2Z\ 
S.Vuningoma 
9.Rugina 

lO.Munigantama 
I O.Ruh-rirangabo 
1 I .Bahindangurube 
9,Rutsibuka 
I O.Kampayana 
1 0.Kazobobo 
1 0.Bazoza 

I I .Nyabirungu 
9.Buyenge 

I O.Karuganda 

I I .Kamuheza 

! I .Rukumbanya 
1 1 .Nkurubindi 

I I .Kantuku 
9.Mvunganyi 

lO.Mbabariye 

I I .Nyoni 

I 2 Kabajuguta 
13.Gatare 
1 3.Rushabuka 
1 3.Senzikwesa 
9.Shumbusho 
I O.Rugangare 

1 1 .Rjgombamihigo 
l2.Gakvvavu 
1 2 Mudenge 
1 2.Rwabutogo 
1 1 .Mazuru 

1 2.Rwabishema 
1 2.Kabai"io 
lO.Sebitega 
J I ,Rwrs;> 

lO.Mugug-i I- 
!O.Kabahizi-t- 
I O.Kangabo 

1 I .Muremyangango (121) 
! O.Karwanyi 

! î .Ndashondwa 

i Z.iNyaiTipatse (ex-s/chef 
i i . R u hxi mu iiza ( i 19) 

I I .Rwagasana 
!O.Gashagaza + 



I I . Wowibwamî 
I 2.1VIurekezi 
1 O.Ruhararamanzi 
I I .Sendashonga 

I 2. Karyabwite (ii/ j 
13 Rushya (118) 
I 2 Sakufi 
I 2. Ga tare 
12.Buzoya 
1 2.Gasisi 
l2.Mbuguje 
1 1 .Mureganshuro (1 54) 

I 2.Mungarurire 
lI.Conclo(447) 
I I .Nyatanyi t 
12.Gahutu (120) 
1 3.Sentama 

4.NYAGATUNTU IIL 

S.Nyakayonga 
6.Bit)ango 

7.Rwagahama 
S.Rukeramihigo 
9.Ruberan2iza 
! 0. Ngabonziza (ex-s/chef) 

4.GAHAYA-KIMENYI IV. 

S.Mafundo 
ô.Rwihura 
J.Kajuga 
P.Rutondo 

9.Mus;nga (derriier roi d'Igera-Nkole) 
5.Nyiramanyoni 
ô.Muhozi 

7.Makobore 

8.Karegesa (chef à Rujumbura-Mpororo) 
5.Rukaii 
ô.Kagurugunzu 
7.Rutwa 

Ô.Gisiribobo 

9.Kanyentore (chef à Kabezi Nkole) 
5.Muganga 
b.Rubuzi 
7.[Vlui.erwa 
S.Rwamweje 

9.Muhindangiga 



lO.Muyogoro 

1 I .Gashugi, Justin (20) 
I I .Rurangwa (64) 
1 I .Gahene (20 bis^ 
lO.Kamanzi 

I I .Rwizibukira (ex-s/chef) 
1 0.Sebarwanyi (627) 
9. Ayishashe 
1 0.Sebwitabure 
9. Mvunije 

10. Ruhumuliza 

5. LES BENEGÀHAYA V. 

1 .Midebo 
2.Gahaya 
3.Rwabigwi 
4.Gak.waya (463) 
l.Mutaho 

2.Rugwagwa 
3.Rubumba 
^t.Ndahiriwe 
S.Ruhunga 

6.Muhaya (205) 
6.Byahene 

^1. Midebo 

2.Mushakamba 
3.Munyetambi 
4.Cyamweshi (85) 
4.Nyamwasa (88) 
-l.Muyoboke 
2.Mujyambere 
3.Mbonyi 
4.Gatwa (59) 
- 1 .Senyamadari 

2.Rubindanzogera 
3.Sezirakuya 
4.Bugingo (289) 
-l.Sekabuka 
2.Rubimbura 
3.Mbwaga 
4.Rusingizandekwe (92) 

LES BASHAMBO DIVERS VI. 



I .Gakondo 
2.Rwi8hyur^ 



3.IVIuzigura 
4.Ruzirampuhwe 
3. Nkeramihigo 
ô.Kashugera (436) 
4.Nclimbira 

5. Bikuramucyi (461) 

1 .Nkoko 
2.Bizimana 
?.Rwiyamwa 

4.Sebinagana (512) 
I.Mucumure 
2.Senyabishaka 
3.Muhizi 

4,Rushingwankiko 
5.Rwamirama 

6.Sehene. Frod.(535) 
I Semakamba 
2.Bugabo 

3.Ruberamiheto 

4.Bahenaa Bon. (635) 
I .Nyagahinga 
2.Ndarwubatse 
3.Sindabye 

4.Segatashya (ex-s/chef) 
1 Mpanju 
2.Bikinga 
3. Nzigihimu 

4.Rugenerangabo 
5.Mugimbaho 

6.Rubayiza (206) 
6.Nyabirungu (488) 

l.Muhozi 
2.Ndwano 

3. Nyiringango 
4. M urenzi (189) 
I .Nkuriyingoma 
2.Rubanzabigwi 
3. Hingabugabo 
4.Karegeya (560) 
4.Karahamuheto (199) 
4.Kabano (539) 
3,Rugayizihabuka 
4.Busokoza (562) 
4.Mushambakazi (561) 
I .Rugombituri 
2.Bisangwa 



3,Barikage i" 
2.Nyamukobga 
3.Bajyanimvumba 
4.Karingabo (222) 
1 .NkUramuruge 
Z.Bitegeko 

B.Nyiringango 

4.Munyampeta {5'j9) 
I .Nyagacuzi 
2.Mushongore 
3.Gembe 

4.Sharamanzi 
5.Mpiga (316) 

ô.Kanyangira (317) 
ô.Kamugundu (313) 
1 .Sebutimbiri 
2.Rutînywa 
3.Sebuturo 

4.Misingo (112) 

I.Bikari 

2.Munyancîamutsa 
3.Rwamuningi 

4.Gashongore (133) 
- 1 .Rugimbabahizi 
2.Rugenzabatwa 
3.Rufuri 

4.Setako (210) 
-1 .Rugemandinzi 
2.Ndirikiye 
3.Gashonga 

4.Sebutsure (ex-s/chef 
- 1 .Ruhungirabenga 
2.Tanzi 
3.Mukama 

4.Gasana (341) 
- 1 .Rulezabiri 

2,Rukikampun2i 
3. Kanyandekwe 

4. Ngaboyamahina (575) 
- 1 .Kayagiro 

2.Kanyarubira 
3.Gakemba 

4.Karuyonga (640) 
-l.M pamira 
2.Ryingoma 

3.Muhamyanjunga 



4.B3girisKya (658) 
I .Rushingo 
2,MuKi/i 
i.Gisagi 

4.Rukoro (6521 
1 . Bidenge 

2.Mpoga2i - - 

3.Rushingwankiko 
4.Bitukwa 

5.1bambasi (399) 

I.Nsoro 

Z.Mugongo 
3.Ntambara 
4.Mitsinda 
S.Kazenga 

ô.Rushingwankiko 
/ Nzamba Claver 

1 Sebalvva 
2.Muhigi 
3,Mbungiia 
4.Gishugunda 

ô.Rwabuzissuiki 
6,Hoterishi 
6.Kajeguhakwa 
-l.Rwishyura 
2. Nzigiye 

3 Rwatangabo 

4.Byabagamba 
3.Rukizangabo 
- 1 .Mbonyingabo 
2.Nzagura 

3.Nyiranteko (fem. de Mbanzabigwi, mère de Kankazi, la R. Mère) T.V.6. 
Kayondo etc..) 

-l.Kabatsi. 

2.RUYUMBU (les Bayumbu) VII. 

3.Kiziko 
4.Batanga 

5.Mudakikwa 
6.Rubibi f 
3.Senyabukumba 
4.Munyentama 
5,Kabgende 

6.Mugiraneza (^'64) 
3.Baryababisha 

103 



4.Nshenye 
S-Bigundu 
ô.Kabahaya 

y.Rwagasana (263) 
7.Bugiruka 
3, Vuningomà 
4.Bihenlbct 
5 Kabalsi 

ô.Rukikamirera 
J.Kajeberi 

S.Butare (363) 
8.Nya gatare 
J.Karimantoke, Paul 

8.Bagirishya, Claver, infirm. dipl. 
8.Munyangeyo, Fr. Joséphite 
y.Kirlmandonyi 
S.Rubirima 
ô.Kadigi 
5.Ruburika 
ô.Karara 
5,Ruçizi 
ô.Sahaha 

7,Rwanyabugigira 

Ô.Munyeragwe (ex s/chef) 
J.Rwidegembya 

e.Kabatsi (342) 
7.Twahirwa 

8 Condo, Alphonse 
5.Nyamushanjagwa 

6 Kabano, Petro (dernier mwami des imandwa). 
7.Sintakura (ex-s/ch.) 
7. Mbandiwimfura 
7.Ruduri 
ô.Seiugore 
7.Muhundwa 

7.Nyinhene, Jos. (catcch.) 
ô.Kabare 

/.Gafaranga (483) 
ô.Kambugu 

7.Batanga 
ô.Kajuga 

7.Byangaruharo 

7.Kabyuko 

7.Kananura 



104 



APERÇU 

D'après la légende^ les Bahondogo sont les descendanis de Muhondogo, fils de 
(ugondo de Gihanga (voir I Partie Chapitre lil.I), 

Gihanga aurait donné à son fils Mugondo le royaume. du Buge.sera qui compre- 
ut la chefferie actuelle de ce nom, avec une large bande du côté de i'Urundi et 
itant du coté du Ruanda, 

D'après les chroniqueurs, Nyiravuna.. la grand-mère maternelle de Kigeri l Mu' 
ï)banya, était du clan des Bahondogo, ainsi que Mugeni, la grand-mère maternelle 
î Mibambwe I Mutabazi. 

Ce petit royaume mal équilibré entre ses deux puissants voisins n'était pas 
able. 

Le roi de l'Urundi s'empara d'une partie et le roi du Ruanda Mibambw^e I! Gi- 
liHura se hâta d'annexer le reste. 

Le rôle des Bahondogo dans le Ruanda depuis leur annexion, a été très elfacé, 
Ims l'Urundi on dit qu'ils sont encore assez nombreux et en bonne place. 

I IIL- LES BAHONDOGO (dynastie des ex rois de la province du Bugesera). 

i .Gihanga 
2. Mugondo 

3.Muhondogo ~ '. 

4.Sankundu 
5.Sangano 
6,Nyabarega 
7.Nsoro 

S.Rugarika " 

9.Burongô ' 
lO.Rusake 

I I .Nyabuninga 
l2.Sengabo 

1 3. Nziramuhindo 

l4.Gashikazi(Z9i) 

Ô.Rufuri 
9.Ntorezo 
lO.Rukara 
I I .Ndoma 
I 2 Semitw^e 

1 3.Rusekerabigwi 
■ ' i4.Mukiga 

15iKambanda, Félicien (clerc) 
1 3.Rwantabana 
M.Eukimb'iri 

( 5,Byabagamba . . - 

105 



t S.Rûiiamiiiza i'Ji Oj 
i 3.Rubanpo 

I 4.Muvunankiko 

13 Rugerinyange. Eoniface- 
13.Bitamba, Pet. 

H.Kabarira Wenceslas. 

DIVERS ? à généalogies incomplètes. 

-■-1 .Munyarubindo 
2.Gafuku 
3.Kaiugiro 

4.Ruyuki (Î2^) 
' - 1 .Barimugabo 
2.Nyiringango 
3.Nyand.ekwe 

4.Ruvuniniangwe (364) 
- - 1 ,Bikor<ibagabo 
Z.Rujigija 
3.Moindo 

4.Gakwandi (596) 



ÎV. LES BÀTSOBE., 

APERÇU 

Il y a plusieurs versions sur l'origine du clan des Batsobc. 

La première version nous a été donnée par Rwampungu, chef de la chefferie du 
Bumbogo ; selon lui, Rutsobe, le foadateur de leur clan, était fils de Ruganzu-Ndo- 
ri et d'une femme divorcée du nom de Nyirampingiye, qui lui donna asile pendant 
une de ses expéditions. 

La deuxième version nous a été donnée par les chroniqueuers, tels que Sekara- 
ma, Karera, Kayijuka, Selon eux, Rutsobe était fils de Gihanga et de Nyirampingi- 
ye, laquelle était sœur ou plus probablement servante de Nyamususa, femme de 
Gihanga. 

Cette dernière version est plus historique et doit être retenue. 

En eitet. les chroniqueurs racontent que Nyaruhungura du clan des Batsobe le 
Cyenge de la descendance du roi Ndoba étaient conseillers (biru) du roi Rugan2u 1 
Bwimba. 

Nyaruhungura, à cause de sa fonction, devait être un homme posé et connu ; 
ce qui laisse à supposer qu'il avait des ancêtres, et surtout, il faut tenir compte du 
fait que Ruganzu-Ndori n'est venu que six générations après. 

Ce qui est certain, c'est que le clan des Batsobe est entaché d'une tare du côté 
maternel. Peut-être est ce à cause de cette origine diminuée qu'ils ont toujours occu- 

106 



à îà Cour a£3 places cieman.acrii uxié confiance ci un aévouemeni: aosolus ?• 
Ils étaient gardiens des coutumes protocolaires : abiru b'umuhango, ils présidaient 
I cérémonies longues et compliquées de la fête des prémices du sorgho : le muga.' 
Ta. il= intcïvenàieai dans 1 ûïganisaaon des fêteà qui ouuatcnt le deuil iiational ' 
gicurast (voir 1,18 - aperçu sur Ruganzu II Ndori), 

C'était encore à un Mutsobe, lors de l'intronisation d'un nouveau roi, que re- 
naît l'honneur de lui imposer son nom dynastique, et de l'anaoncerau peuple. On 
t qu'il y a un cycle de quatre noms qui reviennent à tour de rôle et qui précèdent 
nom de famille; ce sont : Kigeri, Mibambwe, Yuhi, Mutara. 

Bien plus, la coutume voulait qu'un Mutsobe fut intronisé roi fantoche des Ba- 
(be et des prémices (umuganura), dans la cérémonie même où l'on intronisait le 
j du Ruanda. 

j Cette royauté éphémère avait les quatre noms dynastiques qui revenaient à tour de 
e : Nyaruhungura, Nyunga, Birege, Rubambo. 

I Cet honneur; à l'avènement de Musinga (1896), revint, pour la dernière fois, à 
bwitaburCj fils de Rukangirashyamba. 

I Ne serait-ce pas là un indice de plus de leur descendance de Gïhanga dont tous 
fils connus, d'après la légende, fu'ent rois ? Oa retrouve la manne coutume pour 

clan dïs Bacvaba, da^c^ndaats de Nyirarucyaba. qui elle aussi était fille de Gi- 

nga (voir IX. les Bacyaba). 
C'est dans la cheffe^e du Bumbogo, le fief de Batsobe dép jis touiours que se 

saient les cultu-es du sorgho et de l éleusine ôti I on prélevait lés prémices pou? 

I cérémonies à la Cour. 
Ces cultures étaient confiées, dspiis un temps imnaémorial à une f^rtnille de 

hutu du clan des Bega-Baswrere, qui résidait à Huro. Eux aussi, à l'imitation de 

irs patrons, avaient trois noms, m is trr is seulement, qui revenaient à tour de rôle, 
qu'on ajoutait au nom de fami'le dft celui qui était le" fondé "de pouvoir, donc 

responsable devant «le roi des prémices» et le roi du Ruanda. Ces noms étaient : 

usana Mumbogo, Nysmurasa. 

Cette culture était faite selon les prescriptions anciennes en s'aidant de «la houe 
du bident». Le bident servait surtout, nous a dit le dernier occupant de la char- 
: Nyamurasa-Kabano, à remuer les épis étendus au soleil sur des nattes, pour qu'ils 
soieni pas souillés par le contact des mains impures. 
La partie du Bumbogo où se faisaient ces cultures était pays réservé et i -terdit 

'x profanes. En 1908, le Père Loupias, en se rendant de Rwaza à Kabgayi, eut 

ludace de traverser un coin de cette chefferie entre les rivières : Base et Nyabaro- 

io. 

Aussitôt Musana-Muganza, le surveillant responsable, envoya à la Cour de Musi^ 
a un message pour signaler la profanation. 

Le Père fut sévèrement rappelé à l'ordre par Musinga, mais il s'en tira sans 
mplications en rejetant la faute sur le dénonciateur, qui ne l'avait pas prévenu à 
nps, puisqu'il y était entré, il fallait bien qu'il en sorte..;;. 

A l'heure actuelle, le clan des Batsobe est un des plus puissants et des plus 
mbreux, A eux seuls, ils détiennent 60 chefferies ou sous-chefferies sur 680 en- 
on que compte la Résidence du Ruanda. 
i Tout cela prouve leur ancienneté, 

i i07 



Tableau général 

Gihanga 
Rutsobe 

Bumbo::,o . . . , .■ 



. Nyaruhungura 
2.Rwambari 
3 Sekabamba 
4.Sekabota 
5.Segushima 

ô.Senyamankaza 

7.Garuka (les Bagarukaj î 
- 6.Mugarura (les Bagarura) li ■ - 

ô.Nyamugenda (les Bagenda) îil 
ô.Birya (les Babirya) VI 
S.Birege (les Babirege) V 
2,BwaGa 
S.Rusimbi 

4.Rubona (les Babona) VI 
4.Kabwenge 
'S.Ndenzako 
ô.Kibyibushye (les Babyibushye) VIÏ 

DIVERS î pas encore rattachés à la généalogie, VIIÎ 



Détails du tableau général. 



7.GARUKA (les Bagaruka) I 

S.Senjwaga 
9.Karibushi 

JO.Muhanika (384) 

lO.Karinamaryo 

lO.Juii 



iOM 



lO.Rumanyika ."■ 

1 0. Munyanshongore 

lO.Kankezi 
9.Budandi 
9.Rwabakiga 
S.Nyarugabo 
9.Nyabuyumbu 
9.Rwankunibiri 
S.Sekaziga 

9 Gashende 
S.Ruzima 

9.Kiiiyamugwiti 

lO.Munyaneza (130) 

10.Gatarayiha(l38) 
9.Numugabo (453) 

6.MUGARIIRA (les Bagarura) Il 

7-Seruli 
Ô.Rutàre 

9.Bishahurimbwa 
lO.Masozera 
7.Ntarindwa 
S.Kangondo 
9.Sempiga 
8.Mpabuka 
9,Kamayugi 

lO.Rwagapfizi 
9.Karibanyi 
7.Rwanyakavunga 
S.Gashinja 

9.Rwanyagahutu 
lO.Karekezi (386) 
7.Kanyamuhungn 
^.Bizigampunzi 
'>.Segatwa (378) 
9.Gakwen?ire 
10. Ka yinaniura 
8.Ndaruhulse 
9..Mushi 

IO.Ndamage(38l) 
8.Nyankebe 
9.Shikiri 

lO.Gashumba 
lO.Kayiru (clerc) 

lO.Bagirinka, Th. (femmede 419) 
9.Ndekezi 

109 



lO.Budigiri (ex-s/chef) 

lO.Bwisisi (99) 

lO.Buhigiro 

lO.KamuEÎnzi (612) 
9.Kamaian3a 

lO.Nyirubusbi 

1 l.Nyirinkwaya (102) 
9.Nsibika 

lO.Sentama 

lO.Bitege 

lO.Buganura (618) 
9,Kampayana 

lO.Gakwaya 
S.Simpunga 

9.Rwagapfizi (ex-s/chef) 
9.Semudogo 

lO.Mbwaga (379) 

IO.Furumba(344) 

10. Abbé Canisio Kabagamba (prêtre 1947) 
9.Bishahunmbwa 
lO.Rutashama 
9.Bitangisake (108) 
9,Kidibiri 

ÎO.RuhutUs Ant. 
lO.Kambanda. Canis. 
ÎO.Sœur Augustina (M B,) 
Ô.Semuzana 
9,Murangim 
lO.Sekavenge 
ÎO.Karuranga (377) 

II.Afrika 
iO.Kabatsi 

I 1 .Gafaranga 
ÎO.Cacana (492) . - 

lO.Karomba (308) 
9.Rwamuhama 

lO.Kayombya (343) 
9.Mbisliîbishi 

1 0,Mwumvane2a ( 1 59) 
ë.Rukaagîtashyamba 
9.Ga6hamura 

lO.Rwampungu (375) 
ll.Kayumba (452) 
1 1 .Kirenga (376) 
I I .Rutagengwa 
1 I .Riîzindona 



I O.Kagango 
9.Rwamwa 
9.Kibangara 

lO.Rwigamba (501) 

lO.Karinijabo 
9.Sebwitabure 

lO.Rwasamanzi 

lO.Gasekurume 

lO.Murubatwa 
9.Nyamutezi 

lO.Mahiryori 

lO.Mugege 

lO.Masinzo 

10 Rwanyabugigira 
9.Rugondo (385) 

lO.Sezirahiga 
9. Nyamunanage 

lO.Rwarnurima 

lO.Ntambuko 

lO.Nkangagiro 

1 0. Mukezangangô 

1 0. Sezirabuseswa 

6. NYÀMUGENDÀ (les Bagenda) IIÎ 

7.Sekajuguri 

S.Rukikampunzi 

'^=Kanyamib%va 

lO.Rwanyintlo (363) 

1 0.Bukuzagara (382) 

lO.Rutaganda 

I O.Kibashamahore 

i O.Mugabutakagatirv/a 
9.Gatabazi 

IC.Ndori 

lO.Gahororo 

iO.Bitarure 
9.Butuyu 
9.Gakweiie 

I O.Gashayija 
9.Gahondo 
9.Rwakareijg\va 
8.IV1 unanira 

9.Mban2arugamba 

6. BIRYÀ (les Babirya)IIV. 

7.Muhunde 

m 



8.Rukaka 

9.Senyanzobe 
lO.Kagozi 
lO.Gakwandi (380) 
9. Rugira 

lO.Nyamakwa (!00) 
lO.Bikuramucyi (359) 

3. BIREGE (les Babircge) V. 

4'Nyunga 
S.Nyangabc 
ô.Nyamutera 

y.Mugabwambere 
S.Rubimbura 
9.]V!asozera 

lO.Munyaneza 
S.Semuguri 
9. N tare 

1 0.Semunyana 
I O.Senyana 
S.Semajege 

9.Sernpiga 
S.Rwanyonga " 
9.Nyamugumba 
fO.Buhutu 
lO.Sabushi (178) 
9,Ruzigana 
9.Ndakaza 
8.Sehene 

9.Rupiya (214) 

9.Karambizi 

9.Munyandamutsa 

4. RUBONA (les Babona) VI 

5.Rwambari 
ô.Kajeje 

7.Nyamuhenda 

8.Karemangingo (506) 
8,Rwabukwisi (510) 
S.Faustina Bibi (M.B.) 

7.Rwabwera 

8,Mukezangango 

7.Kanyamugenge 
8.Rushingamiheto 
8.Kaiyugu (679) 



7.Nyamulinda 
S.Rwakayiru 
9.Gafirigi (493) 
y.Rukebesha 

8,Nyatanyi (508) 
Ô.Kanyarukiga (232) 
7.Rwabwera 
S.Sebakiga 
7.Ruyundo 
S.Rwabashi 

9 Rutambuka (507) 
S.Kanyampura ^431) 
ô.Semuzigura 
7.Sahaha 
S.Semulima 
9.Rutaba 
9.Rutiba, Mori 
S.Gifuku 

9.Mageza (ex- s/chef) 
7.Bucyi.'cyu 

8.Nyarwaya (ex-s/chef) 
8.Ndamage 
7.R uvuzacyuma 
8.Micoco 
8.Njyanjyari 
9.Senjojo (601) 
9.Rukemba (602) 
8.Ngaboyisonga 
8.R ukikanshuro 

9.Rukunga (603) 
8.Macari 

9.Manywa (94) 
6.Sekarûngi 
7.Rwangeyo 
8.Bihinda (509) 
6.Mitjma 

7. Rwasamirera 
S.Nyakegaragu 

9.Mugambira (505) 
6.Cyabakanga 
7.Sebugore 

8. Mbonyinkete 
9.Rusetsa 

lO.Rwandema Théon, 
ô.Malembo 

7. M ushakaiTiba 



8. Mbonyimbuga, 

O.Gashuhe 

9 Serukenyinkware 

Q.Gftkwavu 

9.Gashegu 
8. Nshimyumurwa 

9.Sefuku (ex-s/chef) 

9.Karamaga (ex-s/chef) 

9.Kajangwe 

5. Mukerangonia 
ô.Rubuguza 
7.Hangu 
8.Semu2ima 
9,Gatwa 

9.Kanyeinera, Claver 

9,Kamondo, Ane. femme de Kayondo V.7. 
8.Semanyenzi 

9.Karumpeti, Berch, 
7.Ruhanga 
S.Sedukuriye 
5,Ruzigamanzi 
ô.Ri 'sekr bahnnge 
7.Nda ~iramiye 
8.Se'rahutu 

9.Munyankindi (47) 
9.Bi8hokaninkindi(48) 

S.Gicambwa 
ô.Ntalmdwa 

J.Ruhpsl-.yampunsi 
8.Ruke?angângo 

9.Gata,re3 Dism.( Bufundu ) 

b. KIBYIBUSHYE (les Babyibushyc) VIL 

7.Sempabwa 
S.Ndungutse 
9.Senyamisange 
I O.Sendirima 

I ! .Gataiiazi 

l2,Kayîji:ka 

I 3.Nyiramakuza 

I I ,Nyirandabaruta(m<:^re de Sharangabo 
1 0.Ru' ikanshuro 

1 I .Kai umuneto 
lO.Rumashana 
! I .Karuhura 



lO.MbabarJye 

1 1 .Ruteginkware 
12.Muhennyi (29) 

ÎO.Nkwaya 

I I .Rurinda 

I I .Kayihenda 
1 I .Rwiyamwa 
! 1 .Butwatwa 

IZ.Ibambasi (ex-s chef) 

lO.Rubuga 

I I .Munyangontio 

I I .Munyankikabahizi 

I2.Nyirubutwa 

l3,Nyir!nkwaya (ex s/chef i 

lO.Minega 

I I .Kimonyo. (345) 
1 1 .Gasindi 

1 1 .Nyabugondo (mon informateur pour les Bets^obe). 
lO.Rwesa 

1 1 .Ndenzako 

IZ.Rusimbi (ex-schef) 
lO.Ayishashe 

I I Mbanzabigwi 
lO.Mugarura 

1 I Burimwintama 
lO.Munigankiko 

1 I .Rwagitare 

/.Mutanaftianzi 
Ô.Mutarambira 
9.Sebyombi 
lORuhangara 
1 I .Rubenga 

l2.Birikunzira (49) 

7.Sempabwa 
8.Ndabannzi 
9.Gaceba 

10 M'inyangeyo 

I I.Gskway.» CiHO) 
9.MiliHyo 

lO.Gashuinba t^ex s/cli' 1) 
lO.Kanimba (ex-s/chefj 

I I .Buseruka, Ath. 
1 0.Bushumbi 
9.Mperekeje 

10 Rvjyogoma : - 



lî.Mbungira 
IZ.Rubabaza 

1 3.Sahunciwâ 

9.Muvunyi 
IO,Mutiganza 
1 I .Rwiyamwa 
/.Rududuma 
S.Gakubi 
9=Rubango 

lO.Kabeza (ÎH) 
7cMibindigiri 
Ô.Nyamulinda 

9 . Sempab wa (619) 

DIVERS : Généalogies incomplètes. VllL 

Batsobe t 

• ' 1 .Semisango 

Z.NcIînzi 

S.Sekajara 

4.Gakwavu (28) 
.-l.Milindi 

2.Kangondo 

3.Sempiga 

4 Kanyankore (101) 
- 1 .Muyenzi 

2. R'*.-vato 

3. Rwakigarama 

4. Riîhonnyo (620) 
" I Mugurvvangoma 

2. Ntaganzwa 

3. Ruhima 

4. Rukoko (678) 
..l.Gato 

2. Munyandekwe 

3. Buturumba 

4. Gatwa (179) 
4.Munyejabo (248). 

V. LES BEGA. 

APERÇU 



Nous avons parlé à la I. Partie, ch. IJ, de l'origine légendaire du clan dss Bs 
Est-ce peut-être à cause de l'élasticité de cette' origine que quantité de gens qu 
116 



ï 



mteni queiqu'uri ôi qui, a autre part, manquent d une lignée roTiiUe.. ck'ancè T >s, 
«réclament de ce clan, ils se disent descendants de Makara, ni plus ni moins. 
Précsions qu'il y a eu deux Makara. 

Makara l'ancien, fils de Ndiga et père dt- Gihinira, l'ancêtre de tous, et M ikara 
wangabami Celui qui hait les rois), qui passa la fin de sa vie à ener sur les che- 
ins de l'exil, jusqu'au jour oià il fut tué, en même temps que son fils Bukul^a, sur 
colline de Mutukura, d:>ns le Mutara, par les gens du roi Cyilima Rujugira qui le tra* 
|uaient. 

Nou3 distinguerons trois groupes de Bega. 
br Groupe, ceux dont l'origine est certaine, ce sont les descendants de Makara l'an- 
I ^ c:en, tels que les Bahenda, et ceux de JVjakara-R wangabami, nés au 

I Ruanda, à savoir i 

; Nyakirori, Sesong^, Mu>ango, Bir^gara,— 

îme Groupe? ceux qu'on dit issus de Makara-Rwangabami en exil au Nkole, à SaVoir : 
î les Balejuru, les Bakongori. 

•me Groupe? les douteux ou ceux dont les renseignements sont tiop incomplets, pour 
qu'on puisse les rattacher à la généalogie et qui, cependant, se récla 
ment fermement d'un Makara. Plusieurs -sont m nifestementdes Begu- 
bahutu ennoblis par métisgjige^Y^cjies. femmas plas ou moins bwtuisi: 



N.B. bans la «Royaume Hamite. dû -R.P, Pagès, on raconte, page ! 54, rar- 
restation de Mugeni, la reine du Bush'r, par le roi Kigeri Rwabugir . Mu^ 
geni fut massacrée, m.-iis sa fillette Mukari, qui fut arrêtée en nême 
temps, par ordre du roi fut élèvéé cîîêz.'Mugûgu-. (Bashambo il, 2)f et 
devint femme de Rwidegembya. - - 

Mukari est mère de Bucyana Wiîfnd le Chef actuel de la Pro «'iiiGê, 
du Gis.iari. (voir Bega . V. I. les Bahenda-.)- 




. / Tabieâ.u 'générai. 

V.- Les Begâa 

■ V ... - ■ Mututsi 

i 

Serwega 

Gahuiu - -- - . .: / -. 

I ... 

Ndiga Monde fmere de Ndobaj - 

Nyakiyaga m^-ie de Lyilima Ku^.wa) 
I. Makara (muzi w'Abega) 

117 



GîKkîira ■ " - ■ ' 

3,.Ngo^a 

4.Bugirande 

Nyabadahâ (liière de Mibâmbw& i. Muiabàzi) 

5.GAHENDA I. (fut 1er Ministre de Mutara 1.) 

Gashvifira (père <ie Nyirakabuga; mère de Mutara I, Semugesb 

S.Nyantabana 

6,Mucuzi 

J.Kiramira - " * 

fi.Makara (rwang' Abami) 
9.Nyakirorf 
lORutabana 
H RIÎGAGI ÎI 
9.Sesonga - ' 
lO.Buhara 

}l,ByA¥Uîlî= 
"l2,Rugerek'â 
î 1 , Mutezintare 

I2.BULIGO IV 

U.Mushyo 

14.KARURÀNGA V. 
12.GAGAVI, 

I3.RWAKAGARA VII 

9.MUYANGO VIII 
9.Biragara 
lO.Rwanteri 

ll.SEKADEGEDEIX. 

9.NDEJURUX, 
9.NKONGORI XI. 

. - - DIVERS XII. à généalogie incomplète. 



Détails du Tableau général. 



S.GAHENDA hÇ^s Bahenda) 

ô.Banyaga 

7.Seruhuga ' 
S.Mutabanzwa 
9.Yoboka 



I I .Ntizimira 
I2.Sebajura 

i 3.Kciman.anga 
I i.Rwasamanzi 

13. R ugontlihene, Uidayi 
1 2.Ruteranayisonga 

l3.Gakuba (ex-s/chet) 
! 3.Rubango 
I S.Byabwene 
1 2.Senyabu2a.ia 

1 3.Gakuba 
1 2.Rwidegembya 

i3.Bucyana, Wiif. (cha: au Gishari} 
!4.Bucyana, Faul 
(4.Bùcyana, Jean 
I 4.Bucyana, Amatus 
1 4.Htizimira 

iS.ButuTîgan'^ 
Naahirivi'e 
lO.Buîembya 

I 1 .-Nyirrmasuka (grand'msre de Mutembs, cb. 22, î ) 
1 i .Munanira 

11. Karakawe, Paul 
l3.Ruzezwa, Fr. 

8.Rwamagaju 
9 Mulishyo 

lO.Gahangaza 

I I .Rubabaza 

12 Nyiride.ndî (47^) 
I i.Katamobga (ex s/chef 
ll.Bijeri 

12. Rutabu!<:a 
l3,Ntivunwa 

I 4.Muvunankiko, Patrice 
1 3.Rwagasana Berch. (437) 
! 3.RukabL.racurnu 
l3.Ruvuna 

ù.ûcmuhiraa 

9. Mashyendegeri 
I 0,G--her: cI 1 

I I .Nyirurukore 

I i.Rugemanandekwe 
]3.Kabera :2^0.i 
10 Ruhubiia 

1,0 



1 ! .Mparaye 
IZ.Mirimo 

1 3.Rwamanywa 

14.Gakuba (ex s/chef) 
1 4.Galarayiha 
1 4.Sarambuye 
M.Rwabika 

14,Karira, Ancilla (femme de 565) 
l3.Seruhuga 

I4,R ugigana (414) 

I4.Banyenzi 

M.Gasirabo 

1 4.Ruvuzamutego 

1 4.Kantarama, Eulalia (femme de 96) 
1 S.Ngamije 

1 4.Batsinduka 
1 4.Rudasigwa 
1 4. Nkangura 
I i.Ruzima 

1 4. Biteginuma 

1 5.Kaiiyabugugu - vr- 
14 Kanimba 
l5.Rwubusisi 
16.Mabasi 
lô.Sindano 
1 5,Ruhumuliza 

lÔ.Rubayiza (224) 
lô.Mukama 
16.Kayihura 
1 5.Mukangamije, Schol. (femme d 
15.Burasa 
I S.Mukamarutoke 

6 Zibukira 
Z.Mugarishya 
8.Ruhamya 
9,Semaraso 

lO.Nyirmgango 
I I .Bitereye 

l2.Rwahunde, Claver 
lO.Rwesa 

-ô.Biraro 
7.Njongo 

8. Mugabwambere 
9 Sebiahwi (162) 
-ô.Ruhurambuga 
7.Milindi 



Godefroid Butare 
(Abashambo- Abayumbu) 
p. 104 





Gervais Lyumugabe 
(Abagesera p. 147) 



Justin Gashugi 
(Abashambo p, 100) 





Edouard Rwampungu 
(Abatsobe p. 110) 



François Nyangezi 
(Abaha p. 142) 




J. Népomucène Scruvumba Ladislas Haguma 

(Abacumbi p. \t7) (Abalenzi p. 158) 




4M » 




Epaphrodite Kalima 
(Abacumbi p. 167) 





Raphaël Serukenyinkware 
(Abacumbi p. |67) 



Michel Rwiyamilira 
(Abacyaba-Ababogo p. 179) 



8.Ciils{m banyï 

9.Munyawera (576) 
9.Kabancîa (550) 



ll.RUGAGÏ IL (ies Bagagi) 

I2.Bitabaro 

1 3.Muhayangabo 
l4.Kabujinja 

i5.Sebuyege (Î5) 
I 3,Ru2irabwoba 
M.Byasha 

I5.Kajugiro (14) 
1 4.Gikungu 

IS.Rutabana (ex-s/ehef) 
iS.Semugaza 
1 2,Ntabacyura 
13.Rukirwa 
1 4.Kizikoga 
15.Rushyi 

lô.Rubunge 

17.Uzaribara (212) 

1 2.Mukotanyi 
!3.Muhigi 

1 4.Nyirimigabo 

15.Kazimoto (229) 
1 S.Mukamugenia (mère de 423) 
13.RuKomwa 
î4.Kajyuri 

1 5,Runigababisha 
16.Ruhunga (233) 
I 3.Kamari 

14.Marebe (\° de Karara : elle a eu: 
l5.Urujeni (mère de l'Abbé 

lô.Eustache Byusa 
I 5.Rutayisire 

(2° de Muhigirwa ; elle a eu : 
15.Biraro (220) 
1 3.Muyorangabo 
M.Nyandekwe 
1 5.Rwagjtare 
lô.Gashumba 
I7.Kimb irima 
1 8.Gihinira 

l9.Rubayi2a (192) 
19.Rutabana 

121 



2u.iViakuEâ i,2jO) 
i9.Gasana (473) 
l9.Nsaziyinka (ex s/chef) 

1 2.Nyamihana 

I 3.Rukikampunzi 
] 4, Nyagacura 
!5.Nkundiye 

iô.Gaîana (494) 
i 5.Mukakarema (fem. de Musinga !. 29 
12.Ruburika 

i S.Gacamwenj'a 
i 4.Nyangezi 

] 5.Biharamura ^,ex s/chef au Bufundu) 
iS.Bacondo 

î 4.KErinijabo 
!3.Gaî:oyi (mère de Cyitatire 1. 28. 4) 

1 i .BYÀVU ni (les Bavu ou Bagereka) 

1 2,Nyarushi 
1 3 Kiromba 
14.Runanira 

i 5 Sebagangari (298) 
î3,Bakaburana 
!4.Kajeberi 

IS.Nturo (400) 
! S.Bikuramucyi 
1 2.Nyarvv'aya 

î 3.Rukikaînpun2i 
î 4.Kayi3afnahe 

i5 Mukarurengo (544) 
i5 Kinyogote (558) 
l5.Buhura (ex s/chef) 
I 3.Rwagaju 

14.iMakuza(405) 
I2.Sebisusa 
1 3.Rubirima 
I 4 Biyenzi 

l5.Mazina (86) 
lô Bidatsikira 
l4.Kami]rari 

l5.Ruhonoka (éievé chez Kabare) 
l2.Rugereka 

I B.Runigamugabo 
K.Mushikazi 

l5.Sesonga (ex-s/chef) 
1 5.Munyakayanza (93) 



. i:;.^atiunga ^eJi-a/CiieiV 
12.Mpunga 

I 3.Murangira 

]4,Mvuzarubango 
l5.Gaken(31!) 

lO.Buluira 

1 1 .Ngarama 
I if.Butwenge 
13.Cyungura 
1 4.K'ibe2a 

!5.Gifuku 
]4.Rwandoha 

I2.BIÎLIGO IV.(les Baîigo) 

1 3,Ruterandongozi 
M.Bukv/ege 
! S.Sahaha 

lô.Kamugundu (ex- s/chef) 

14.KARURANGA V. les Baruranga) 

1 5 , Mpeta macumu 

lô.Muligc 
î 5 . Ruziraguhuna 
! ô.Rumesambuga 

l7.Rutagiragahu (297) 
1 7,Rwigïma 
18 Rwivanga 

1 S.Makwindigiri, Christiana 

(mère de la reine R. Gicanda 
I S.Ruguriramuminwe 

16 Muhigira ex- s/chef 
i 5,Rvvabizambuga 
lô.Sebuhuku 
1 ô.Mukuruwabatwa 

l7.Bukuba 
lô.Tete 

17.Karisa (ex-s/chef) 
17.Buh ura (374) 
1 7,Munyakayanza (ex-s/chef) 
I ô.Rwangarinde 
1 7.Kayombya 
I S.Rwagacaya 
lô.Rwizibukira 

!7.Rutsinga (ex-chef) 
lô.Gishyendegeri (139) 



i(5 AafnurinibaLiw 

18 Abbé Alexandre Ruterandongozi 
(prêtre 1944) 

1 5.Rugangare 
1 ô.Rwamuhizi 

17.Kimonyo (310) 
1 ô.Rwâbukombe 
1 ô.Karinijabo 
' I b.Bigabiro (ex s/chef) 
lô.Murejuru 
I ô.Rwagishyamba 
lÔ.Gakuba 

1 7. Ngoga 

IZ.Sesonga 

I Z.Mukashema (fem. de Musinga 1 .29.9.) 
I 5.Rushema 

j ô.Nkeramihigo 
17.Samugabo 
l7.Binagwahû 
17.Karekezi 
iZ.Nyamulema 
15 BisKahurimbga 
16 Kangabo 
lô.Gahene 
lôRukata 
1 S.Mukambije 
îSKashugera 
lô.Kabuto 

1 5 Rurinda 1 
lô.Nyindo (qui fut adopté par Rwabugiri ; 

avec sa mère Kumukera) 
iô.Kenimba i 
1 ô.Nyirabarera « 

-de mère : Nyiramacari, il a eu : 1 

-J 

1 ô.Kayinamura 

1 ô.Nyirabatwa , »^ 

IS.Minega .) 
lô.Gasagure 

1 ô.Rwambonera ;^ 

1 7.Sendashonga S 

IS.Kubiza ,\ 
IS.Gasekurume (361) 

I2.GAGA VI. (les Bagaga) | 

1 3.Rwabuyanga | 
1 4.Rukemampunzi | 



1 S.Sekidende 
1 4.Mbanzarugamba 
I S.Rwangabo 
15.Nkâka 
1 3.Ruterambuko 
1 4 Rwesa 

IS.Nyarwaya (348) 
1 3.Nyiramongi-Nyiramavugo, mère de Mutara Rwo- 
gera. 

I3.RWAKAGARA VIL (les Bakagara) 

1 4 Ruhinankiko 1 (leur mère est Urujeni, fille 
1 4.Ruhinajoro 2 (de Yuhi Gahîndiro 
M.Kabare 3 ( 

1 4.R^vibishenga 4 ( 

M.Cyigenza 5 ( 

M.Mbanzabigwi !6 (leur mère est Nyiramashyo 
l4.Ny-imashaza t (ngoshyo, fille de Mukotanyi 
l4.Kanjogera (mère (I. 22. I 
de Musinga-Yuhi) 

1 4.Sharibabaza, fem. de Rwogera et mère de 

Rwabilinda. 
14 Ryâhama 7 ( 

l4.Rwabigwi 8 ( 

1 4.Rwandoha 9 ( d'autres mères 
i4 Segatwa 10 ( 

1 4.Nyamushanja II ( 
1 4.Giharamagara 12 ( 

14. Ruhinankiko (1941) 1° (pas d'héritier) 

M.Ruhinajoro 2° 
I 5.Rwangango 

1 6. Bisomimbwa 
I 5.Rakemanganizi 
16 Nyagataie 

1 ô.Mukaruhinda (femme de Musinga T.l. 

29.7) 

U.Kabarç 3" 
I 5.Nyantabana 

lô.Bangambiki (472) 
l5.Rwabutogo (1945) 

lô.Hitiyise (300) 

M.Rwibishcnga 4^^ 

1 5. Sekaryongo 
I ô.Rugambage 

125 



lô.Gashagaza (416) 
15 Gasana 
M Cyigenza 5° 
1 5.Rwidegembya 

1 6.Rwag-)t«ra!ca 

17.Ziruguru (ex s/chef) 
17.Ntag8nda (ex-s/chef) 
17 Fundi (665) 
I 7.Ngoga 
I J.Rwanteri 

16.Mukimbiri (ex-s/chef) 

îô.Ndakebuka (ex-s/chef) 

lôoNyoni (ex s/chef) 
1 S.Lwubusisi (398) 

!6.Kanubana (402) 

i6.Ruzindana 

16 Rwagitinywa 

1 6 Ruterambuku 

iô.Manuveri 
1 5.Kampayana 

I ô.Rutagambwa 

I6.Nyamwasa 

lô.Muyango 

! 6.Munj'ankuge 
!5.Nyakayiru 

I ô.Gashanana 

! 6 Gakirage (267) 
1 5.Munyangeyo 

i ô.Bihozagara 

lô.Musekera 

Les filles de Cyigenza : 

iScKagisha Monique, femme de Musinga et ea 

suite de Pbul Nturo - T. 1.23.2 
1 5.Kamporoto, mère de (520) etc.. 
12.Nyirakabuga (266) mère de (96) etc.. 
! 5.Bvvisimbi, mère de Semugeshi • T. 1.26.2 
H.Mbanzabigwi 6° 
1 5.Kayondo 

l6.Ruhongeka (ex s/chef) 

lô.Rwiririza (ex s/chef) 

I ô.Rutaremara (27) 

lô.Kimonyo (es- s chef) 

16.Niyongana Jos. 

1 6. Rutazibwa, Raymond 

I 6. Kayondo, Albert 



lô.Mukabazanira, Florentia 
I 3.Munyakigeri 

16 Gisagara ("^47) 

16 Rutagvvenda 
IS.Kankazi (fetn. de Musinga-mère du Mwami 

Ch. Mutara) 
1 S.Kabanyana 
1 S.Mukankanza 

15.IVlukanyonga (belle-mère de (44) 

14 Ryaharaa 7° 
1 5.Rwandego 

îé.Bdhunika 

1 ô.Kayitana 
l5.Rubayiza 

1 ôRwigainba 

1 6.Muyango 
IS.Ngôngure 
l5.Sempiga 
1 5.Rwanjero 

lô.Gakwaya 

lô.Rukâka 

l4.Rwabigwi 8'' 

1 S.Rwabuyonza 
M.Rwandoha 9" 

1 3.Ryezembere 

15 Ngwije 

15.Ntama 

1 5,Munigantama 

H.Segatwa 10" 
I 5.Ndekezi 

1 ô.Rwamuningi 
lô.Rubayita 

1 4.Nyamushanja 
1 3,Rwakigarama 
lô.Gih inira 
1 7.Gakuba 
1 5.iNkangabishe 
1 6.Kamari 
1 7.Biraro 
iS.Rwabanda 
I ô.Sengati 

17. R wigema (193) 
l7.Ngarambe (183) 
17,Sesonga (ex s/chef) 

1:7 



lô.Mwikarago 

17.Nkubito (415) 
1 7.Kamanzi 
17.Mbaraga (228) 
17.Nzu ngize 
I 7.Karuretwa (432) 
i 7 Itegeri 
) 5. Sekaragwenyera 
i ô.Nyanjwenge 
I 5.Ryemera 
1 ô.Murekezi 

1 7.Ruremesha (535) 
I 7 Karuranga 
1 7.Rwambonera 
iS.Sebgayi 

l6.Naho(433) 

! 7.Rubangura, Cyrille 
1 7.Rwakayiru, Jean 
1 7.ShumbusKo, Tassiani 
l7.Burasa Balthazar 
! 7.Hategekimana Fulgensi 
1 7.Habiyambere, Fraris. 
17.Kanimba, Edouard 
lô.Gascina 

!7.Niyongana 
! 7.Kayitare 

1 7.Nyircmongi, femme de (367) 

1 4 . Giliaramagara ! 2" 
I 5,Nyirinkwaya 
lô.Rwangarinde 

!7.Ntunda (5i3) 
lô.Rwakayiru (8) 
I S.Karubambana 
îô.Kanimba B. 

17. Ngoga, Pascal (ex s/chef 434) 
(Juge du Trib. du Mwami) 
1 5.Mbanzabugabo 
lô.Kampayana 
îb.Kabango 
lô.Kabasha (ex-s/chef) 
I 5.Karushoza 

lô.Gakwaya 
lô.Karinganire (457) 
I 5,Nkubamiheto 

lô.Rwabuyanga (194 



1 5.f^ugaga2a 

lô.Rutihimbuguza 

9.MUYANGO (les Bayango) 

lO.Gahondogo 
I I .Gahuriro 
IZ.Mugozi 
l3.Muvunyi 
1 4.Nyagashi 
I 5.Kagcnyera 

lô.Katabarwa (164") 

I ô.Nkurunziza (ex p/chef 

12.Kamari 

l3,Muyango 

14 Nkiramacumu 
1 5.Kanyabujinja 
lô.Gakwavu 
1 y.Kayonga 

barinzi 

lô.Kangejo (fem. de Rwabug ri T. 1.28 10. 

lO.Nyîrimpeta 
I I .Rv abuguri 
12.Kajeberi 

1 3.Rwangeyo 

M.Musonera (70) 
I S.Rwangabo 

l4.Nyan3obe(305) 

1 4 Segatwa (ex s/chef) 

ll.SEKADEGEDElX. 

lO.Mugambi 
ll.Bihutu 

1 2.Sekabaraga 
1 3.Rucibirungu 

14.Nyarugabo (629) 
! 2.Minyago 

l3.Ntagara (ex s/cKef) 
I 2 Ntabukiranuro 
l3.Mudabaii (654) 
1 3.Muhindangiga (667) 
1 2.Bushakiro 
ll.Mukara 

1 2.Kanyantama 

1 3.IVIugengano (653) 
lO.MuHma 



129 



1 1 'Serukabuza 
1 2.Bisengimana 
1 i.Kabuzubuguzi 
13 Kaberu'ca 
I 3.Kambanda 
1 2.Birikunzira 
1 2.Ruvugabigwi 
1 0.Bigarurinshuro 
i ) .Sebakungu 

1 2. Mutugaatambara 
I 3.Cjmikore (632) 
1 l.Mfatabahizi 
1 2.Nyamucura 
î 3.Galiama 
1 4.Gasore 

I 5,Munyurangabo (630) 
iS.Mazuru 
l5.Bituruka 
l5.Shabukura 
!4.Ru8hema 
1 4 Kabare 
l4.Sebasazâ 

11. Mitsindo 
13.Binyinya 

H.Kwitegetse (mère de (451) 

9.NDEJURU X. (les Balejuru) 
lO.Kanyonî 
ll.Ndihe 

12Nyagahinga 
13.Rubaba 

1 4.Rwakarengo 
15,Mvukuye 

l6.Nyiringondo (324) 

lO.Karibgami 
1 I .Muvunyî 

12. Caro 

1 3.Kabaragire 
M.Ngiriye 
1 5,Mudirigi 

16,Gacaca (327) 
I S.Kadirigi 
I S.Gitsimbanyi 

lô.Rusurabeza (326) 

î I .Sharugaza 
1 2,Shikiri 



1 3.Mporera 
H.Ruhima 

l5.Biyen7i (275) 
] I .Rwamuganza 
12.Sotera 

1 3 Rubambana 
M.Birasa 

] S.Rwamugenza (ex s/chtf- juge ■ a Terr. 

de Kibungu) 
l 5. Ntagozera (ex-s/chef) 

1 ô.Ntagozera, Frans. (269) 

16. Ntagozera, Petro (340) 
15.Sebwitabure (266) 

lO.Sumba 
1 1 .Migabo 
1 2.Munanira 

I 3.Ruvurajabo 

H.Rulcorereka (63) 
i4.Samari (54) 

9. NKONGORI XI (les Bakongori) 

lO.Murahire 
1 1 .Rwiru 

I 2.Kivunangoma 
13,Karelie 
M.Kabare 

1 S.Rukangarajoro 

16 Sebera + (ex-s/chef) 
l6.Mukimbiri (^17) 
1 6.Rwanyabugigira 

10. Rwiru 

1 I .Kivunangoma 
I 2.Karehe 
I3.Kabare 

l4.Mbungira 
l5.Kamari 

16.Nyakambari 

1 2.Karorero 
1 3.Gitoric]o 
l4.Karenzi 

I S.Rutabagisha 

1 6.Gafurumba 
1 3.Ngwije 

16.Ndejuru, Clavcr (infirmier) 
I4.Rukomane 

131 



1 5.Karangan0 
lô.Mutunzi 

17.Kimonyo, Sylv, (catéch.) 

I I Mulema 

1 Z.Rugumyangabo 
I3.Kabunga 
î4.Ruzima 

15 Kasagarira 

lô.Sebwitabure (7) 

lO.Ntare 

I I .Segiterana 

1 2.Rwegef« 
13.Senzage 

1 4.B)cakumuyange 

IS.Gakire, André f 
1 5.Rukundakuvuga Ch. 

I O.Ntangare 

I I .Bukuba 

IZ.Munana 

1 3.Sagahutu 
M.Runiga 

1 5.Gashanja 

lô.Kanîmba, Théod. 
lô.Twamugabo, Claver, clerc chez le 

Mwami ^ 

1 3.Ndabuskyaga 
H.Rugambwa 
' 5 Rwamif abo 

16 Barnabe Gasando (Jos) 
I 3.Rushenyi 

1 4.Rwanyonga 

I 5 Katabondama (360) 
12.Kabundi 

1 3.Rubimbura 
l4.Seburoro 
15.Binego 
i 3.Rukatinduru 
l4.Kinyogotc 

15.Kambogo (166) 
1 i.Ruganintwari 
14 Kazubgenge 

1 5.Rwagasore (320) 

I I .Sebukangaga 

l2.Rushenyi 

1 3.Nyairuhama 
H.Gatege (73) 



1 1 .Rukindika 
1 2.Sebabi 
i3.Miteja 

1 4.Rudakemwa 

1 5.Rwemalika (514) 
l5.Rubangura 
I6.Nkongorr(458) 

-'-lO.Cyimbura 

i 1 .Sebayovu 

1 2.Kanyabugoyi 

l3.Tanganika (167) 
— 1 0.Kirumangoma 
1 I .Rusumana 
1 Z.Ntamwete 
1 3.Niangwe 

H.Bgankoko (403) 

DIVERS X'II. à généalogie incomplète. 

l.MASÀSA P (les Basasa) 

2.Jyembe 
3.Sayinzoga 

4.Rubonankebe 
S.Runigababisha 

ô.Gasaruhande (288) 

7.Mukande (fem. de Musinga N. Il) 
2.Nyakiminika 
3.Bajore 
4.Nkubana 
5.Rwabitenga 
ô.Biryabayoboke 

7.Muvara 
ô.Kanyamuhungu 
ô.Rwabukwandi (284) 
6. Nyabakwesha 
ô.Kayombya 

ô.Rwabinonko (ex-s/chef) 
S.Rwego 

ô.Mujawingoma (fem. de Musinga N'' 12) 
4.Rwinkwanzi - 
S.Buzindu 

ô.Rugambage 
7.Nyarwaya 
7,Nyakiminika (<8I) 



Lew iiaiûiriika c 
1 .Mushumba 
2.Mucuzi 

3,Nyakiminika 

4.Bitabara . - 

S.Rukemba 

6. Rugumyamuhet© 
Ruhetimpembe 

5.Ntembe 

ô.Sempumbya 

7.Nyakiminika^ex s/ chei) 
- "1 .Rwatambuga 
2,.Nkiîigiye 
B.Nyirinzeru 

4.Ncianjhutse (13) 
--- ' .Nyakiminika 
2.Biraguma 
3.Rubimbura 

4.Sekubumba (180) 
1 .Nyakiminika 
2.Rutaba 

I.Bizirakuzamba 
S.Nkangabanshi 

4, Bideri 

Les Babungo 3" 
l.Rukinciika 
Z.Bihusi 
3.Rusezerangabo 
4.Munyambibi 

S.Seruhago (54C) 
4.Ryezembere 

5. Murasandonyi (587) 
4.Tumbanya (617) 

1 .BWASANA ¥ (les Basana) 

2.Gasbeje 
3.Gishimwa 
4.Rutezabiri 
S.Bihutu 
ô.Rwemalika (418) 
7.Gakuba (ex- s/chef) 
7.Kayinamura 
7.Rutaremara 
7,Karambizi 

7. Rubayita 



134 



j . iVi ugei h iiga bô 

6 Hcibiyanibere 
5 Nyarwambari 

6 Kim rnure 
S.Binegamuhinza 

ô.Rubambana 

ô.Mugamage (ex-s/chef) 

Les Basanya 5° 
I .Muyoboke 
2.Mwenge 
3.Gahanya 
4.Ngumije 
S.Butiiku 
ô.Gitimbiri 
7.Rwampfizi 
Ô.Biniga (641) 
S.Sahaha (677) 
S.Ntoranyi (clerc) 
7.Tabaro 
7.Nyiringonclo 
7.Rugerero 

Les Badtigu 6° 

1 MUDUGU 

2.Ntabara 

arinzi 
4.Rwamwaga 

5.Bishumba (148) 
S.Rutuha 
6.Sakure 

7.Mushuru (151) 

Les Bega ba Makara ??? 7* 

-I .Bihashya 
2.Mbungira 
3.Rukanga 

4.Shamukiga (160) 
- 1 .Ntalindwa 
2. Murima 
3.Rwakana 
4.Bukuba (446) 
- 1 .Kayogera 
2.Mpore 
3.Nclutiye 



4.Ndamag© (404) 
---1 .Nyagapfumu 
2.Rwalika 
S.Riienga 

4.Gasaniunyiga(1 1) 
uramira 
Z.Ntabuy© 
S.Semanyana 

4,Sekanyambo {609 
— -1 .Sedandi 

2 . Rugenerandekwe 
3,Gitongane 

4,Karugarama (285) 
--'l.Biraro 

2.Njonga 

3. Mugabgambere 
4.Sebishwi (182) 

Les Bakiza 8° 

1 . Kabim'oura-Nyiranzana 
2.Mpongano 
S.Nyabahima 
4.Sangano 
S.Rukiza 
ô.Serutsinga 
7.Runiga 

S.Gakwandi. 

9.Kaberuka (ex-chef) 
lO.Gasekurume (521) 
10. Gâtera 
lO.Ngarambe 
lO.Ngenzi 
9.Kabano 

lO.Kayigamba (478) 
9.Nkâka (ex s/chef) 
9.Nyabirande (ex s/chef) 

10, Gâtera, Desideri 
9,Kabango (ex-s/chef) 
9.Kabare (ex-s/chef) 
9.Kiromba (ex-s/chef) 
9.Gafuku 
9.Kanusu 
S.Bitukwa 

S.Mahuku (ex- s/chef) 
Ô.Karema (ex-s/chef) 



136 



Ç.Gacondo 
9.Condo(515) 
6,Mushenge2i 

9.Ruberankiko 
S.Sebisaho 

9.Kinyoni (623) 
S.Sebihuzu 
B.Birima 

9.R',,aîAdwKa (ex s/chef) 
ô.Nkebya 
7.Rwabajara 
S.Ruziga 
6.Rubcna 
7.RL.barake 
y.Rubimbura 

S.KamilincIi Tex-s/chef) 
7 Rukemba 
7.Rwiyama 
7.Rukesha 
8 Ruziragugu 
9.Munyangeyo 
lO.Karasira (622) 
10 Kaparara 
lO.Nyagatare, Chrysog, 
9.1yamuje 

10 Bacibungo 

10. Abbé Chrysol. Kayihura - prêtre 
9.Gasana 

lO.Gakwaya 

10 Ny irindekwe 
8.Nyiriminega 

9.Ruvuzandekwe (ex-chef) 

1 0.Rwamuningi (235) 

1 0.Rugerinyange (243) 
1 I.Kmyakura (215) 

1 0.Ruhararamanzi (241) 
9.Bagirishya(Z50) 
9.VIpamo (184) 

--5. 1 .Gatoke 
2.Mukera 
3.Mutagoma 

mwete 
5.Rudàkemwa (456) 



137 



Vî. BarOisO. 



APERÇU. 



Voir ce que nous avons dit en parlant des Bega et de leur ancêtre commun 

Mututsi (i. Partie, chap. III). 

A l'époque où Gihanga avec sa femme Nyamususa habitaient à Buhanga, sur 
les rives de la rivière Mukungwa, à quelques kilomètres au sud de Ruhengeri, les 
Bakono, de leur côté, occupaient la région au Sud du pic Karisimbi, c'est-à-dire 
le Bigogwe et le Rwankeri, régions riches en pâturages. C'est encore là qu'ils sont 
toujours les plus nombreux. 

De même que les Bega, il semble que les Bakono n'ont jamais postulé les ti- 
tres et les attributions de rois. Ils tenaient leur prestige et leur fortune en bétail 
des Banyiginya, dont ils étaient les apparentés et les sujets dévoués. Les Bakono 
avaient place dans la corporation des «biru : gardiens des coutumes et conseillers 

du mwami>'. 

On distingue deux groupes parmi les Bakono. 



1er Groupe î Ceux issus de Mututsi. Ce groupe a donné plusieurs reines mères 

2ème Groupe î Ceux, dont l'ancêtre nommé Yambwa (ce chien), aune origine 
énigmatique. On le dit fils adoptif de Bigirimana - voir généalogie - 
un chien l'aurait ramassé tout petit dans la brousse et Taurail ap- 
porté chez son maitre Bigirimana. Plus probablement, c'est une 
manière polie de faire accepter un bâtard, issu d'une servante indi- 
gne de figurer parmi les épouses de l'ancêtre. 



.Mututsi 
2.Niandayera 
3.Mukono 
-- 4.Mwezantandi 
5.Sakayumbu 
ô.Sakayobe 
y.Sakera 
S.Sagashya 



9.BIGIRIMANA L 

lO.Nyankuge (mère de Kigeri Mukobanya) 
! O.Byunga 

II.Majinya (mère de Yuhi Mazimpaka) 



i38 



1 I .^eiïiuldgà 
1 2.Babisha 
l3.Matana 
I4.Mutima 

IS.Giharangu 
! 6.Cumu 
l7.Mitari 

! 8. Nzirumbanje t 

1 9.Nyiraburunga (mère de Miba- 

mbge-Rutarindwa) 
19.Ntamati 

20.Ruhigirakurinda 
ZI.Mitari (39) 
21 .Nyirubuyombero 
] S.Rwegerangabo 
1 9.Sebacuzi 
l9.Biregeya 
20.Rukâka 

2I.Gasake (406) 
21.Kayihura 
22.Zamu 

1 S.Barahira 

1 9.Rushema 
I S.Rutezi 

i S.Murorunkwere (mère de Kigeri- 
Rwabugiri) 

Yambwa (enfant trouvé apporté par le chien de la maison 
d'où son nom «le chien». Plus probablement en- 
fant d'une servante sans noblesse). 

II.Muhebyi 
12.Kajuju 
1 3,Bugabo 

1 4.Ntamvutsa 
1 5.Rwandanga 

lô.Rubangura (57) 
l4.Rushema 

1 5.Rwandekwe 

16.Manihura(I96) 
1 3.Nkangura 

1 4.Rukazambuga 

manzi 
1 4.Rwangampuhwe 
1 5.Nyanjwenge 
I ô.Sendanyoye 
lô.Bushayija (490) 

139 



1 5.Kabanda 

lô.Karekezi (43^),) 



LES BÂKONO (généalogie incomplète) iL 

I.Kagurano 

2,NakamancIwa 
3-Murama 

4,Zimuiinda (614) 

- î .Kajyibgami 

2.Rugayampunzi 
3.Kamahunga 

4.Kanakinîama (563) 
• ' ! .Cyabakanga 
?.Nkima 
3,Butare 
4.Ruhiiima 
5,Rubasha 
e.Bitege (393) 
" 1 .Karaarampaka 
2.Rubango 
3.Mpabuka 
4.Rwabigwi 

S.Nyirumulinga, Léonard 

- - 1 .Ngayabarusha 

2,Rushibari 
S.Sendajigita 
4.Nyagahinga 
S.Rutebuka 
ô.Kamasa (1 34) 

5.Nyiringaago (guerrier fameux sous Kigeri-Rwabugiri: au Busîii il tu 
101 ennemis) 

ô.Nkeramugaba 
5 .Rwabigwi 

ô.Mudende 
S.Rugorora 
ô.Nturo 

7 . Rugumy amuhe to 
Ô.Nyagahura 

I .Gahama 
2.Serutegwa 
3.Kanyabuha 

Musukampinga (113) 
1 .Bikungero 
2.Karengera 



140 



3.Budende 

4.Rug£sera (163) 
.Mutega 
2.Byakunda 
3Mbgegeri 

4.Gashango (377) 



Vil. LES BAHA. 
Aperçu 



Les Baha, comme les Bakono, fils de Ntandayera de Mututsi, font partie du 
3upe des Bimanuka. 

i D'après les chroniqueurs, ils suivirent Gihanga dans son voyage sur la périphc- 
du Ruanda à travers le Bugesera, l'Urundi, jusqu'au Buha bwa Ruguru (Haul- 
ha) et s'y fixèrent Le Haut Buha, est le coin qui monte de la rivière Rumpungwe 
rs le Bushubi-Usambiro. Région distincte du Buha proprement dit, qui va jusqu'à 
;oma et Ujiji. 

Ils continuèrent leurs relations avec les rois du Ruanda, leur donnèrent plusieurs 
juses qui furent d.s reines mères, et même quelques uns revinrent habiter lr> Ruanda 

C'est le clan actael des Baha dans lequel le grand-père de Mutara Rudahigwa, 
Mwami Rwabugiri, s'était choisi deux épouses: Ny..mbibi, mère de Nshozamihi- 
et sa soeur Maraba. 

Cependant les batutsi de ce clan sont peu nombreux, ainsi que les bahutu au 
n parallèle. 



LMututsi 

2. Ntandayera 
3.Muha 
4.Gihumbi 
3.Muta»hya 

ô.Magondo (mère du Mwami Stmembe) 
ô.Ruhaga 
7,Nkoma 
S.Bit ungwa 
9.Mu8hyonva 
lO.Mukubu 
I i .Rubona 
1 2.Rwiru 



!4! 



l3.Nyabuhoro (mère de Mibambge-Gisanura) 
7,Mbunduyubuha 
Ô.Muhunaguzi 
9.Serwesa 
lO.Buhake 
I 1 .Bishashi 

1 Z.Rubanzabigwi 
13.Karainbizi 
I ! .RuGliingwankiko 
12.Karinda (ex-s/ch.) 
13.Gakuba (578) 
B.Munderi (547) 
13.Mwikarago (538) 
1 3. Murindabigwi 
ï2.Nyambibi (femme de Rwabugiri T,1.28) 
! I .Bushakiro 

1 2.Gasekurume 
? 1 I .Ruhamya 

12.Bgarike 

1 3.Rudondogoro 

1 1 .Rwambibi 

) 2.Semunanira 
I 1 .Rukingamubiri 
1 2.Rwanamiza 

n.Karekezi (604) 
13.Ruhumuliza (209) 
î 1 .Rwatâ 

1 2,Nyamugusba 

13.Nyangezi (201) 
14.Ndimb iyinkware 
1 2,Kaberuka 

1 3.Bukinanyana (mère de Chrysol. Ntoranyi) 
! 1 .Nyamukanda 
1 2.Fiwagitare 

1 3.Rukeribuga (ex s/ch.) 

7.Bigega 

8.Matama (mère de Yuhi-Gahima) 
S.Nkurunziza 
9.Masheja 

I O.Gatambira 
ll.Rujyojyo 

1 2.Gashiramanga 
1 3.Serubabaza 
M.Kajangwe 

1 5.Gashiramanga 



H.Mbuguje 
1 4.Kayijainahe 
1 5.Karugenge 

I ô.Mashuba, Jean (infirmier) 

HVERS : les Baha à généalogie incomplète. 

I .Muvunyi 

2,Nsabiyeze 
3.Kabaten(ie 

4.Kanimba (226) 

--] .Nyegabo 
2.Batsinda 
3.Ntabana 

4.Runnda (38) 

1 .Nyarushumba 
2.Ruzirabwoba 
3,Rwabutema 
4.Gashugi (346) 

---l.Ruberwa 

2. Rugayampunzi 
3.Bi8ura 

4.Karera (610) 
2. Mukuyanganclo 
3.Rukaburacumu 
4.Gatare (227) 
3.Rwabigwi 

4.Rwatangabo (616) 
"- 1 . Sabukungu 
2.Murinzi 

3.Kanyamuhinga 
4.Karera (531) 
-'- i . Badahakana 
2..Sebisaho 

3.Murebgayue (feni. de Musinga [\ l. 29. 3) 
--- 1 .Nyakarekare 
2.Kirimangabo 
3.Ntwitabiri 
4.Kana 

5 Rwangarindi 

6. Abbé Herman Mwambari (prêtre 1943) 

VIII. LES BAGESERA. 

APERÇU 

Ainsi que nous l'avons déjà dit, d'après nps informateurs, les trois clan bahutu 

143 



autoclitones qui occupaient le Ruanda, à la venue des Bimanuka, étaient les Bagese- 
ra, les Bazigaba et les Basinga. Certains disent que Kagesera et Kazig ba étaient de 
mêmes sncêtres. 

Qijand Sfbizeze et ses compagnons apparurent dans la région boisée du R^^eya 
Cchefferie du Mutara actuel) vers l'an 1030, le pays était occupé par les Bazig ba, 
dont le roi muhutu se nommait Kabeja. 

Les Bagesera s'étendaient plus au Sud dans le Gisaka et le Bugesera actuel, a- 
vec leur roi muhutu Kimenyi. 

Tandis que les Basinga, très nombreux, avec leur roi muhutu Rurenge, occu- 
paient de vastes régions, dans la savane du centre et sud ouest, jusqu'au Nord et 
Nord Ouest du Ruanda pctuel et au delà des volcans. 

Les Bahanda et Bonger* s'infiltrère it plus tard au milieu d^îs B»sing^ et s'y tail 
lèrent des chefferies indépendantes, dans le centre et le Nord, tandis que les Bene- 
Ngwe de rUrundi passai^ nt la riv'ère Akanyaru et occupaient les cKefferiei actuel 
les d'Astrida et du Bufundu jusqu'à la forêt. 

Les gens habitaient en îlots dispersés groopés par familles, dans les sous bois, 
où ils vivaient de chasse et avaient à se défendre contre les fauves. 

Encore de nos jours, on trouve deçi delà , dans la région entre les deux grandes 
rivières Akanyaru au Sud et Nyabaron^o au Nord, des arbres rabougris et épineux, 
tel le munyinya, qui restent des témoins isolés de la grands savane qui y fut autre- 
fois. On la voit encore dans les re'g'otis du Ma^ aga, Ru' aryi, Bugesera . . . 

Dès qu'on passe la NyaKr r neo, ce sont les vestiges de la grand foret équato- 
r'ale qui appar^^iss-^nt, ru du mo'ns qui apparaissaient à notre arrivée au Ruanda au 
début du s'ècle, gros arbres \f< lés en des précipices inabordables et bosquets s=icrés 
nommés misezero, résidences trf s anciennes des rois, ou cimetières, tels que Buhanga, 
Rutare . . . 

De bonne h ure, les Bcgesera furent trop à l'étroit dans L Kisaka. Gihanga leur 
avait enlevé le Bugesera pour le donner à son fils Mugondo, l'ancêtre des Bahondo- 
gc. Plus près de nous, les rois du Ruanda chaf'sèrent les B gesera de la vaste ré- 
gion qu'ils occupaient entre le lac Muhazi - Nyabarpngo et le lac Mugesera, à tel 
point qu'ils en furent réduits à émigrer. 

Des familles entières de Bagesera, vers 1600-1700, allèrent habiter sur la Hsière 
d'' la grande forêt, où elles sa taillèrent de vastes domaines, tel le roitelet du Busoz-) 
norrimé Nyundo, sur le versant du Congo (territoire de SKmgugu) ; tel encore le roi- 
telet (Viuhinza) du Bushiru • Nyamakwa, sur le versant du N-il (territoire de Kisenyi), 
pour ne parler que de ceux que nous avons connus. Plus tard, d'autres familles s'ins- 
tallèrent un pf^u partout dins le Ruanda, et chose curieuse, tous ces Bagesera bahutu 
font remonter leur généalogie à Ruregeya ou Kimenyi, après une douzaine de géné- 
rations. 

Tout cela s'explique naturellement, si nous admettons que Kimenyi, roi des Bage- 
sera, a transformé par ses alliances avec des hanitss sa dynastie muhutu en dynastie 

îrsiitutsi. 

Nos informateurs sont absr lument d'accord, non seulement pour les Bagesera, mais 
encore pour les Bj z^gaba et les Basinga. 

Leurnoblesse est toute de métissage avec les hamites, avec la seule différence 

144 



lue les Barigaba et les Basînga firent d'S alliances avec les Hamites Bim- nu':a pl 'sieurs 
iècl' s plut tôt, et perdirent ainsi lejrs royaumes, en acceptant la dom nation des Ba- 
lyiginy'i ; tand's que les Bagesera firent des alliances av^c les Bahinde leurs voisins 
lu Karag^/ve , qa leur donnèrent des épouses, sans attenter à 1 intégrité de leur royau- 
ne 

I C'est ce qui explique pourquoi les Bazigaba et Basinga batutsi sont très peu ncm- 
»reux, tand s que les Bagesera Batutsi le sont infiniment plus 

j C>'est un fnit admis par tous, snit au K saka, soit au Karagwe ou au Kiziba, que 
Jdagara, fils et successeur de Ruhinda au Karagwe donna sa fille N iragalcende, en 
bariage à Kimenyi, roi du Kis ka, pour des ra sons politiques (poi r se faire des 
i|ll és crntre se n frèr^^, roi d l'iheng r ^ qui lui d téiit 1- po uvoir). 

A ce mom' nt, il y ut s:- ss on d.:.ns la succes;:'' ' "i^st'que. Lee f 'sd- 1? id 
ae hrtmite gr-'^dè'-ent p( r eux 1h o\au'é et à 1 u»- w^ro 'an q e cie H^igescra, ils 
idjoignirent le tabou des 3a' ind.-, cLn de leur mère le pet i singe : inkende. 
1 Ils devinrent ainsi «Bdgesera-Bozirafikende», (ceux qui craignent le petit singe : i- 
kende). 

En outre, ils gardèrent ainsi que leurs frères issus des mères bahu a, le totem du 
lan des B gesera : la bergeronnette {akanyamanza) et tous leurs pri\'ilèges dus au 
itre d'occjpants du sol : les basangwa-butaka, entre autres celui du muse (voir IX 
perçu sur les Bazigaba). 

On s ; xp' que ainsi pourquoi il y eut filors ce s émigrations massives des descendants 
ahutu de Kimenyi. Le pays était devenu trop étroit ; ils durent c>" der la place à 
;urs frères I- iFitutsi qui détenaient le pouvoir. 

i En dehors des Bazirank'='nde, nous ne connaissons pas d'autres b utsi Bagesera 
le marque. 



TABLEAU GÉNÉRAL. 

Dynastie royale du Kisaka issue du métissage des rois bahutu d>_s Bagesera a- 
ec des femmes hamites de la dynastie royale des Bahinda du Karagwe. 

* 

I .KIMENYLRWAHASHA L 

2,Kabumba 

3.Mutumwinka 
4.Ntaho 

5.KWEZI IL 

6.RUREGEYA IIL 

7.BAZJMYA ÎV. 

8.KIMENYÎ.-GETURA V. 

9. D'; VERS, à réncologie incomplète VI. 

Quelques généalG^ies bahutu Vil. 

145 



DÉTAILS DU TABLEAU GÉNÉRAL. 

LKIMENYI-RWAHASHA I. 
.-2.Ruyumbu 
3.Rwamahe 
4.Mujengeri 
5.Gatambira 
ô.Ruhamanya 
7.Rwangeyo 
S.Badege (475) 
S.Kanuma, Alexis 
8.Fr. Antoine (Jos.) 
J.Buyenge 

S.Nkeramugaba (580) 
y.Kaburame 
- . Z.Rugemandjnzi 
3.Ruzirampuhv«7e 
4.Semudenge 
S.Ndongozi 
--2.Mvejuru 
3.Sekagoro 
4.Musenyi 

S.Kanyarwanda 
ô.Giraneza 
7.Byandagara 
S.Mukurarinda 

..-Z.Busbyo 
3.Gasheja 
4.Rubuka 
5.Bizoza 

6.Nyagatuntu 

7 , Rwema 
8.Kamaiizî 

9.Kigwira (675) 
9.Kambanda (ex-s/cKef) 
9.Nyabugande (ex-s/chef) 

- -ô.Rwema 

7.Ndogozi 

S.Mahenehene (655) 
.--ô.Kanyange 

7.Rugambarara 
S.Ruvuzandekwe 

9.Saramembs (223) 
Ô.Mwana 
9.Nturo 



146 



— -ô.Seruhanga 
Z.Gakiko 
S.Rubyara 

9.Semuterengeri 

lO.Rwabukera (636) 
---ô.Siraguma 
7.Kabeba 
S.Rwagaju 

9.Bizuru (127) 
5.KWEZI IL 

6.Muranga 
7,Mpumuro 

Ô.Nyarugongo (les Bagongo) 
9.Nyakazana 
1 0.Rukamba 

1 1 .Rukazacumu 
I 2.Kajangwe 
B.Kadogo (322) 



6.RUREGEYA IIÎ. 

/.Muhoza 

fi.Karishungu 
9.6yuma 

lO.Nyakabwa 
ll.Kabuto 

1 2.Rusekampunzi 

13.Ryumugabe (141) 
1 3.Rukarakatnba 

H.Rwabizi (ex-s/chef) 
1 4.Kagarama 
1 4. Kanyahweya 
13.Gikwanzi (fem. de Musinga) 
12.Murasira (1,29.6.) 
l3.Kajangwe (142) 
1 3.Gahwegege 

M.Kabuto (143j 
1 3.Turatsinze (ex- s/chef) 

7.Murema 

Ô.Kanyamulinja 
9.Nkombe 

I O.Mukazibiza 
1 i .Rwantaho 

12.Rwakirenzi (280) 

7.Ntoreye 
Ô.Kanagwa 

147 



^.Rubazi 

I O.Kamuhanda 
I I .Ngoga 

1 i6.Bucyekabiri 
1 3.Nyarubakura 

M.Mukiga (454) 
1 3.Nclayobotse 
M.Rwanyonga 
1 S.Gakumba 

lô.Rubindo, Godefridi 
1 3=Kagoro 

I4.Kanyamugetîge 
1 S.Kabano 

lÔ.Namahungu (71) 

]3.Bicoko 

I 4 MunyamMbi 
! 4 Butorinuma 

! 3.Nyakazana 

i 4. Rumens rang? Î-'O, jos. 
i ï. Y 'haan > tCamaizi (M 

J.Ngoboka 
Ô.Khrîshungu 
Q.Paccndo 
10 ^'*pir ta 

I I .Ru^omwa 
I^.Gashugi 

I3.Twahirwa (28!) 
l3.Gacu (213) 

y.Nkoba 
8.Nyarwaya 

9.Mukerangabo 
lO.Muvunyi 

î I .Rwambikana 

1 2.Rucamaneke (321) 

7.Nkomero 
8.Sekavenge 

9.Kanyamugara 
lO.Segaciro 

1 I .Gasherebuka (211) 
IC.Karinganire 

ll.Rakimbira (557) 

1 2.Ruvugayimikore (579) 
ll.Gakenyeye (350) 
7.Bivugirambo 
8.Sebukobga 



9. M uiiiïidciugiga 
I O.Bayundo 

I ! .Rwampogazi 

il Stanislas Bushayija (prêtre 1944) 

7.BAZÏMYA VL 

S.Muhutu 
9.Sebakara 
lO.Gwiza 

12.Biyenzi (326) 
lO.Rushenyi 

I I .Rucababisha 

12,Kafakavve 

l3.Rukamba, Joseph (ex-s/chef) 
l4.Rukamba, Jean id. 
14 Abbé Aloys (prêtre 1929) 
IS.Sekaziga, Ch. 
1 1 .Rubambana 
12.Kagen2a 
13.Gatamba 
1 1 .Shirimpaka 
1 2.Nyagatoma 

13.Gakwenzire (329) 

S.Milindi 
9.Serubazi 

lO.Ngayubwiko 
1 ] .Marembo 

l2.Nikobatuye 
1 3.Turatsinze 

H.Thereza Kamugisha (M.B.) 

8.Macumu 
9.Ruvuna 
lO.Nkubito 

1 I .Miterambere 
1 2.Byehunga 

I3.Ndaruhutse(315) 

8.KIMENYI.GETURA V. 
9.Mutaga 

lO.Tumbeje 
1 I . Kabaka 

1 ?.Ndagiyihango 

l3.Gatare (ex-s/chcf) 

9.Gakira 



lO.lViukotanyi 
I I .Mushongore 
1 2.Rwagaju 

1 3.Kamugundu 

H.Kagimbura (303) 
1 4.Ruhumuliza 
1 4.Nyiramakomari 
13.Rutare 

H.Rugusha 

IS.Buramba (ex- s/chef) 
1 2.Rwabikinga 
! 3.Nkurunziza 

M.Bashosho (318) 
M.Kivuinu (319) 

9.Seburire 
lO.Mugabo 

I 1 .Ruhashyangabo 

1 2.Rutambika 

13.Mugombana (ex s/chef) 

9.Mukerangabo 
lO.Muhangu 

I I .Rububura 

1 2.Ruhabura 

1 3.Cyaruhinda 

H.Gumira (278) 

14.Kanonko (277) 

1 4.Gahigankwavu (279) 

1 3.Ruhatijuri 

M.Gatarayiha (309) 
H.Ruhorahoza (144) 
M.Mwikarago,. Laurent (Fr. Joséphite) 
1 4.Kayibanda, Dismas 

9.Rugevo 

I O.Ntamwete 



DIVERS VI. Généalogie incomplète. 

-Bagesera- 

- 1 .Sebashi 

2.Ruberangeyo 
3.Barahira 

4.Samugabo (299) 
1 .Kajwigiri 
2.Mavugiro 
3.Muriro 

4,Ri)taboba (276) 



150 



I .GirambwA 
2.Runiga 

3.Ndagiyihangu 

4.Rubindamayugi (349) 
J.Seruhanga 
2.Ryambuzik:i 
3.Kabwana 

4.Gahondogo fl85) 

l.Ntanuka 
Z.Rugina 
3.Gikunga 

4.Ntamabiti (656) 

1 .Nyakaja 
2.Gahunde 
3.Rwagaïuia 

4.Rwagaju (ex-s/chef) 
2.Karabaranga 
3.Gatsinzi (1 10) 

l.Bondo 
2.Kagurusu 
3.Mutagoma 
4.Bihozi 
5.Nsiga 

6.Kayitsinga (187) 
6. Murasandonyi 

I .Samugabo 
2.Nyunga 
3.Ntabuye 
4.Shamabano 
S.Rubimbura 
ô.Kabarira, Desideri 
S.Ntanuka 
4.Muramutsa 
3.Gakara(i09) 
-1 .Sebukobga 

2.Muhindangiga 
3.Bayundo 

4.Rwarr)pogazi (186) 
- 1 .Rwamahombe 
2.Gicambwa 

3.Rukeramihigo 
4 Ru nanira 

5.Rwamasirabo (673) 
3.Rukinga 

4.Gatwa (ex-s/chef) 



^- '.< 



QOiiLQUtiS Gfc-HBÀLOGIES BAHÎÎ rli Vit, qui remontent à bizimya 
Ruregeya ou Kimenyi, et on peut dire que c'est le cas de tous les Bagesera bahutu o- 



riginaires du Kisaka. 






1 . Kimenyi 




1 .Ruregeya 


2.Nyota 




2.Bazimya 


3.Rwishyura 




3.Nyamvumba 


4.Muha bura 




4.Bateme 


5.Milindi 




5.Kirunga 


b.Mannyôri 




ô.Busaza 


/.Sarugo 




7.Ndabarishye 


S.Mpiye 




8.Mivumbi 


9.Sebitama 




9.Nteko 


lO.Nsabimana 




lO.Kabuce 


1 1 .Rubor eza 




! 1 .Gahinda (Mis. de Rwaza) 


1 2.Rugira]Tiasasu, ch 


;rc Nyanza. 





Les Bagesera bahutu du Bashiru (territoire de Kisenyi) du Muhinza NYAMA' 
KWA ; ceux du Busozo (territoire de Shangugu), du Muhinza NYUNDO, remonten 
aussi à Kimen/i du Kisaka. 

IX. LES BAZIGABA. 
Aperçu 

1 

Les Baz'giba sont très ancieis dans le pays. Ainsi que nous l'avons dit ailleurs! 
les Bimanuka, les trouvèrent à l'état primitif, vivant de chassa et de cueillette. Ils n 
savaient pas travailler le fer. 

La génération des Barenge-forgerons était complètemeit disparue à l'arrivée de) 
Bimanuka , 

Les B-iziî \ba furent-ils contemporains des Barenge forgeront ? Les chassèreril 
ils pour prendre leur plaa dans l'Est duRuanda les refoulant vers l'Ouest ? 

C'est peu probable, car rien e nous dit que les Barenge habitèrent d ns l'E; 
du Ruanda, tandis qu'ils ont laissé des t'-aces dans le Sud Ouest, le centre et le Ne rc 

11 semblerait plutôt que les Barenge-forgerons pénétrèrent au Ruanda par It Norc 
car on trouve leurs traces au delà des volcans, tandis qu'au Sud dans l'Urundi, o' 
n'en parle plus, • 

Quant aux Bazigaba, nos informateurs Kayijuka et Sezibera les font arriver a) 
Ruand 1 à unt époque reculée, venant de l'Est, des régions du lac Rwicanzige : (ceh 
qui tue les sauterelles à cause de sa Lrgeur, Victoria-Nyanzo) et à travers la savarj 
du Karagwe. < - 

Les B.zigaba font partie du deuxième groupe : la noblesse autochtone = les bi 
sangwd'butaka. Bahutu de race, ils sont devenus batutsi par métissage avec les hij 
mites. (il 



G^' di^tin^iie psaxitii las BazigaUa p]4i>ic:kir« i-amii^d^ itviii il ~n'y^' ^4^^ fî^lî^*--- 
a et les Baroha cjui soient considérés comme descendants de ceux qui occupaient 
jî pays à l'arrivée des Bimanuka. C'est re qui leur a valu de faire partie de la cor- 
oratiori des tj'ni (gardiens des coutumes). 

D'autres, tels que les Balerî7i, sont venus du Ndorwa à une époque plus réoen- 
!;, mais les ancêtres étaient communs, disent-iîs, c'est ce qui tait qu'ils sont cdnsi- 
érés comme autochtones, et jouissent de certains privilèges du clan,' entré autres 
fe celui de pouvoir jouer le rôle de muse (I). :i _ r.. .r . 

Les Bazigaba, en général, avaient la réputation d'être des 'devins, bapfarnu tiès 
jvisés ce qui leur valait la confiance et les faveurs de la Cour, ainsi que de riches 
hefferies en province. Quand le roi était en voyage, il logeait de préférence chez 
;s Bazigaba parce qu'ils étaient plus aptes à éloigner de lui tous les tabous. 

Les Baroha, avaient la spécialité de préparer l'eau lustrale pour l'intronisation 
u nouveau roi, et les premiers ils l'aspergeaient. 

Ils étaient aussi préposés aux purifications rituelles dans les cérémonies, telles que 
i fête des prémices, le muganura, au mois lunaire : werurwe (mars-avril), et la clôture 
u deuil national qui portait le nom du mois lunaire : gicurasi (avril-mai). 

Les Baheka avaient la garde du troupeau de vaches nommé Insanga ou bien 
ncore Inyubahiro, qui, d'après la légende, remontait à Gihanga. C'est Gihanga lui- 
lême qui en aurait confié la garde aux parents de sa mère Nyirarukarigaga, qui était 
[le dé Nyamigezi de Kabeja, du clan des Bazigaba. 

Depuis cette époque reculée, elles n'avaient jamais eu d'autres vachers. Il a fallu, 
l 1942, une incorrection flagrante d'un membre de cette famille qui en avait la garde, 
3ur que cette tradition immémoriale fût brisée. 

C'est dans ce troupeau que les Bajiji (voir I. 9) faisaient choix du taureau sacré 
îmmé Rusanga, symbole vivant de la puissance royale, et qui était intronisé en mê- 
iC temps que le nouveau mwami du Ruanda. 

i Les Bazigaba continuaient à en avoir la garde. Ils le faisaient figurer à la Cour 
ins les Cérémonies des Prémices et du deuil national, annuel, dont nous venons 
ï parler. 

Quand le tauTeau était à la Cour, les gardiens, tous les soirs, présentaient au 
wami les bâtonnets au nombre de 8, qui servaient à le diriger dans ses allées et ve- 
les à travers la foule et qu'ils remisaient ensuite, bien enveloppés d'une natte, dans 

hutte même, où le puissant bovidé, bien repu, dormait en paix sous les regards 
tendris des veilleurs de nuit ! ! ! ! 

Enfin, quand le roi mourait (ou plutôt yatabaye : il est parti en campagne, car 

mwami ne meurt pas), les Bazigaba livraient le taureau Rusanga aux biru prépo- 
î aux funérailles des rois : les Bega, les Bakobga, etc.. D'après les biru que nous 
ons interrogés la peau devait servir de cercueil à la dépouille royale. C'est, cousu 
nsce sac, que le cadavre, à force d'être chauffé à petit feu nuit et jour, se bou* 



(1) Les mots muse pour le singulier, base pour le pluriel, se composent de la par- 
ule se qui, dans le cas présent, a le sens de «père», précédé de la particule mu pour 
singulier, et de la pariicule ba pour le pluriel. Donc «son père» au singulier, «leur 
re* au pluriel, Un sens de «paternité» se dégage de ces mots. . 

153 



È^Wt , <^t.9p, jfnoiTiifiait av.ant d'être tranaporié au cimetière, des rois, d^ns ^j; musezetc 
(bois sacré) de Rutare (au Territoire de Byumba). Là, on le déposait dans une hutt« 
sans, issue, entourée de palissades d'épines. Les viandes du taureau n'étaient pas man 
gées (on ne mange pas le mwami), mais elles étaient complètement brûlées à proxi 
mité du cadavre et produisaient le bon effet d'atténuer la mauvaise odeur de cettt 
pourriture. 

Quand Rusanga devenait infirme ou trop vieux, après avis favorable des augure* 
on le tuait. Les viandes étaient toutes brûlées sur de grands brasiers, et le jour mê 
me, les Bajiji choisissaient son remplaçant. 

L'élu, devait avoir certaines caractéristiques indispensables: le poil ne devai 
être ni noir, ni rouge ou marron ; il pouvait être blanc, gris ou roux. Il devait avoi 
belle carrure et prestance élégante rftout l'animal formant un ensemble sans défaut 
à partir des cornes, qui devaient être en forme de lyre ou de croissants se rejoignant 
jusqu'au bout de la queue, qui devait être intacte. 

Les bicu Bazigaba avaient encore de concert avec les biru du clan des Basinga 
la charge de chercher les terrains propices pour l'installation de la résidence royale 
le murwa. Grosse resporisabilité, qui demandait du coup d'oeil et une grande saga 
cité pour éviter les mauvais sorts et déjouer la malignité des esprits : bazimu. Si le 
augures, même après l'installation se montraient contraires, il fallait déguerpir aj 
plus vite, pour éviter les pires malheurs, ! 

A titre d'exemple et pour montrer que ce n'était pas une sinécure, voici le 
étapes par où ils firent passer la Cour de Musinga, avant delà stabilisera Nyanza 

Musinga fut intronisé à Runda (fin 1896), de là il passa à Kamonyi, dans la mêj 
me chefferie du Rukoma ; il se déplaça ensuite successivement à Gitwiko et Mukii 
rigo rdans la chefferie du Nduga ; à Bgeramvura, chefferie du Kabagali, et enfin i 
Mwima et Nyanza dans la chefferie du Busanza où il aboutit en fin 1898, lieu où k 
augures furent favorables sur toute la ligne. Toutes ces chefferies mentionnées sori 
dans le territoire de Nyanza. 

Les trois clans, premiers occupants du sol : basangwa-butaka : les Bazigaba, Bi 
gesera et Basinga, seuls peuvent être des «base». On leur attribue un rôle de paternil. 
par rapport aux autres clans qui sont venus après eux. Ils sont de par leur origine, l* 
pères ou mieux les protecteurs de tous les habitants de la nation, et tous doivent fair 
appel à leurs bons offices en certaines circonstances. I 

Disons de suite que ces bons offices sont tous d'ordre supertitieux. ! 

Ce n'est pas le moment d'entrer dans les détails, citons un cas. Certaines prohib- 
tions ; miziro ou ishyano que nous désignons sous le nom général de «tabou», et qui metter 
ceux qui en sont frappés au ban de la société. Par exemple, un mort dans une fami 
le entraîne pour toute la parenté directe, une interdiction de relations sociales avt; 
les étrangers, et de relations familiales entre les membres mêmes. Tout ce qu'ils touchej 
est souillé, les autres les évitent. - 1 

Le rôle du muse, agent neutre et réfractai re à l'emprise du «tabou» qui les a atteint 
sera de les assister, de leur procurer la nourriture et autres choses indispensables, ju 
qu'au moment où les cérémonies de la purification des personnes, et des lieux se^ 

terminée. ! 

Le rôle du muse, est indépendant de celui du devin (mupfumu), quoique souvent | 
même individu cumule les deux fonctions. | 



154 



Dans la vie familiale m^me normale, ce^ * tabous- sont fréquents. psr-aJiample • à la 
issance d'un enfant, si le père est absent, on fera appel au muse pour délivrer soit la 
ire soit l'enfant de certains miziro (taches) qui les souillent. De mêm^vquand on cons- 
lit une hutte, ou quelques jours avant qu'on l'occupe.... etc.. 

Il ressort de ces données : 

que les trois clans /7a5angr«i^a-6ufa,trt (premiers occupants du sol), sont d'une antiqui- 
té incontesfabre.Tou^-- les autres clans le reconnaissent et tous ont recours -à-ctnè-- 
pour le rôle indispensable de musc. -^La puissance du- muse Jni vient ^fev ses attaches 
' ancestrales au sol national. 

que les Bazigaba et les Bagesera doivent, en effet, être parents, puisqu'ils ne peu- 
vent pas se rendre entre eux les bons offices du muse ; ils doivent faire appel'au clan 
des Basmga qui, autochtones comme eux, leur sont cependant tout à fait étrangers 
Réciproquement, les Basinga font appela l'assistance des Bazigabà-ou" dés Ba- 
gesera, au choix. . ;j. y. 

que ces obligations d'entr'aide ont contribué à maintenir la bonne entente entre les 
; clans autochtones et les clans venus après eux. 

i Nous l'avons déjà dit ailleurs, les Bazigaba et Basinga clans autochtones n'ont ia- 
jis ete en guerre avec la dynastie des Banyiginya, malgré que celle-ci les ait spoliés 
eurs droits territoriaux. - . . . j ,. 

N'y aurait-il pas. dans cette primauté d'ordre religieux que les Banyiginya et les autres 
is après eux, reconnaissent aux trois clans autochtones, dans les fonctions de bim 
diensde coutumes), de W (protecteurs nationaux contre les esprits), et de bapfumu 
ans), comme une compensation pour les- spoliations -dont ils ont été victimes ? 



TABLEAU GÉNÉRAL 



.- CES BAZIGABA : 6ASANGWA-BUTAKA : OCCUPANTS DU SOL 
C'EST-A-DIRE AUTOCHTONES. 



l.Nkara 

2.Kazigaba 

3,Nyirarukangaga, mère de Gihanga 
3.Njishi 

4.Mpeka (les Baheka) 
5.Kabuce 
ô.Mudende 
7.Rwamu 
S.Segati 
9.Muvubyi 

lO.Ruhanga I. 

iO.NKWAYA II. 



4.Gakara 
S.Mutabazi 

6.KIROHA (les Baroha) III. 
y.Murekura 
y.Ntwari 

LES BÀZIGABÀ : VENUS DU NDORWA Ce ne sont pas des autochtone 
. Gn r les désigne s 
ISkara 

Kazigaba 

l.Muyoboke 
2.Rwagatsirinia 
3.Kiramira 
4.Mbgaga 

5 RUHURURA IV. (les Balenzi) 
C- LES BAZIGABA V. à généalogies incomplètes. 



DÉTAILS DU TABLEAU GÉNÉRAL. 

A.. LES BAZIGABA «BASANGWA-BUTAKA^ : OCCUPANTS DU SOI 

9.Muvubyi 

lO.Ruhanga (on le dit père de Muhigirwa. lequel 

fut adopté par Rwabugiri quand il prit 
sa mère pour épouse) 

lO.NKWAYAL (les Bahcka) I 
ll.Bazirasa 

IZ.Rukemampunzi (500) 
l3.Mugema 
l3.Cyubahiro 
13.Rutaremara (333) 
12.Mureganshuro (498) 
12.Byimbga (411) 
l2.Mpunga 
1 1 .Nyabirungu 

'2.Rugumire (301) 

l2.Kayiban«la 

12,Mfizi 



136 



I2.Nyanzinge 

1 2.Musemakweri 
I I .Rwabihama 
1 2.Kambanda 
l3.Kamanzi 
1 2,Rusangwamumihigo 

I i .Mugabowakigeri 

I I .Kamugundu 
1 1 .Kabera (*) 

1 2.Kayitare 

6.KIROHÀ IL (les Baroha). 

7.Murekura 

d. Mugaza 
9.Gacenderi 

I O.Seruvurungana 
1 1 .Sebinagana 

12.Nturo, Raphaël (19) 
1 2.Ntegeyimbuga 
1 2.Nyamakombe 
1 2.Munyandamut.sa 
1 2. Rugenzabatwa (236) 
lO.Ntampuhwe 
1 1 .Ratangabo 

1 2.Karimumvuinba (69) 
lO.Rutuga 
1 1 .Buzuru 

1 2.Sebuhiga 
1 2,Rwayihigi 
lO.Mushenyi 
7.Ntwari 

e. Mbuto 
9.Nyamubyeyi 

1 0.Hingabugabo 

ll.Bazatoha, Epimaque 

12 Gatari (448) 
1 1 .Kayijuka 
n.Gakire A. (34) 
9.Beza 

lO.Mpamo 

1 I .Bicakumuyange (511) 



Kabera a été le dernier vacher du troupeau de vaches dites : INSANGA, que la 
îde fait remonter à Gihanga, lequel en confia la garde à NJISHl. 
Kabera, pour abus de confiance, a été relevé de cette fonction par le Mwami Mu- 
Rud^higwa en 1942. 



[57 



9.Nyankiko 
lO.Bgato 

1 1 .Bakamparaye 



B.- LES BAZIGABA VENUS DU NDORWA et désignée sous 
de «ABALENZI». Ils ne sont pas autochtone». 

Kazigaba 

1 .Muyoboke 
Z.Rwagatsirima 
3.Kiramura 
4.Mbgaga 
5.Ruhurura 
ô.Gashabari 
ô.Ruganje 
ô.Rubogo 

ô.Mulenzi 111. (les Balenzi) 

5.Ruhurura 
ô.Gashabari 
y.Mukeke 
S.Biraboneye 
9.Nteye 

lO.Munyangondo 

I I.Haguma (421) 
ll.Gakwaya (407) 

ô.Ruganje 
7.Ruhima 
S.Munyetiro 

9.Murimangabo 
lO.Kajuga 

I I .Ndaruhutse, Dismas 
1 1 .Nkurikiyinka, Denys 

1 1 .Sebaganji 

l2.IVlunyeragwe 

9.Rwamihigo 
lO.Rutamu 

Il.Nzaramba (44) 
1 1 .Rwamudanga 

l2.Sayinzoga GalUcan 
l2.Mukenga Gui - 
1 1 .Karekezi - 
12.Nyangezi 

ô.Rubogo 
7.Mukenga 
: * s,. 8.Sayinzoga 

9.Nyinminega 



r58 



lO.Kabeja 

ll.Sedede (45) 
9.Semulima 
I O.Zimulinda 
I I .Rwabukwisi 
1 I .Gashugi 
lO.Njugute 

ll.Kabarira(332) 
9.Mushamba 
9.Nyiriminega 

1 0.Rwangampuhwe 
lI.Ruhurura (390) 
9.Kaviiamahe 

lO.Nyangabo (ex-s/chef) 
lO.Gakarama 

I I .Rurangangabo 

I I .Nzaramba 
9.Ruhamya 

I O.Rwisegenya 

ll.Rukakaza(373) 
9.Rutamu 
1 0.Rubega 

I I .Gashumba 
9.Rwabigwi 

1 0. Rwakigarama 

I I .Kanyabujinja (272) 
I l.MuIenzi 
9.Rutuku 
ô.Mulenzi 

7 . Sebukwengeri 
S.Rwimbonwa 
9.CingabG 
7.Bizuru 

8.Ruzirabgoba 
9, Rugira 
9.Ngendo 
9.Gafuku 
7.Nyangezi 
Ô.Rwakunda 
9,Gakwene 
lO.Kabuce 

II.Rwamukore (ex-s/chef) 
I I .Rubagumya 
I I .Karuranga (ex-s/chef) 
9.Serubabaza 
jO.Kabano 



1 1 .Bidoma 

1 2.Rugambage 
I O.Kabera 

1 1 .Sebadiha (ex-s/ch.) 
9.Munanira 
lO.Kabeja 

I I.Muhaya 
1 0.Rwabigwi 

I 1 .Mbuguje 

1 Z.Rucakatsi 

7.Kamaga 
Ô.Rwishyura 
9,Nyamuhora 
lO.Cyatangabo 

I I .Ruziranenge 
12.Kamangu (208) 

7.Rwatangabo 
8. Ruziranenge 
9.Sempiga 

lO.Rwamuningi (422) 

C- LES BAZIGABA IV. à généalogie incomplète 

— l.NTAMBIYE (les Batambiyc) 

2.Kayumba 
3.Rugangazi 
4.Kabera(l58) 

— 1 .Ntambiye 

2.Semisuniko 
3.Rudakemwa 
4.Gatwa 

S.Kangabo (104) 

...I.KIBOGO (les Babogo) 

2.Mutigita 
3.Ruzindaza 

4.Muson';ra (273) 
3.Ruzirampuhwe 
4.RutaPeshwa (330) 

— • I .Kibogo 

2.Mazuru 

3 . Nyamwirahira 

4.Muk inga (306) 
3.Runyana 

4.Ruhigiro (190) 



— -l.Rukondo 
2.Muhuruzi 
3.Nkubito 
4.Kajwiga 

5.Rudahigwa (651) 
--- 1 .Rwagasura 

2.Kambarangwe 
3.Rwabukombe 
4.Rwanjunga (271) 
5.Rucibigango (137) 
--- 1 .Rwabihama 
2.Katavaho 
3.Nkuba 

4.Buzindu (532) 
• - - 1 .Binumbiri 
2.Shabahoza 
3.Rukemasibe 

4.Rudakubana (107) 

X. LES BÀSINGÀ. 

Aperçu 

Le clan des Basinga-batutsi comprend plusieurs groupes qui apparemment n'ont 
de commun entre eux que le nom. 
I Nous les divisons en deux séries. 

La première série comprend tous ceux qui se disent descendants de Rurenge, 
lun rejeton des Barenge -forgerons probablement. Parmi eux, nous distinguons deux 
groupes : 

I 1er groupe: ceux qui, officiellement, faisaient partie de la corporation des his- 
toriens (les basizi). Ceux qui avaient la charge de conserver de père en fils, et de 
mémoire, les faits et gestes des rois ; ils étaient comme les ar»",hives vivantes du 
iroyaume. 

j Ils n'avaient pas à eux seuls le monopole de la fonction, mais ils étaient les 
Iplus anciens et les plus nombreux. 

Quoique, en général, ils fussent de race muhutu, leur fonction les mettait en re- 
lief et leur donnait un certain prestige, à cause des relations qu'ils avaient avec 
['Ibgami (la Cour), et des faveurs qu'ils en retiraient. On peut citer quelques con- 
temporains, tels que: Sekarama, mort centenaire, disait- on, en 1 946 dans la chefferie 
du Nyaruguru ; Bitorwa de la chefferie du Bunyambiriri ; Segatwa. de la chefferie du 
Bufundu... Nous citons la généalogie de Sekarama que nous tenons de lui mçme, 
ainsi que bien d'autres informations recueillies dans cette étude. 

2mç groupe : les Barenge-Bacumbi, 

Ce sont des métissés hamites ; ils représentent le groupe des hasangwa'butaka, 

161 



(occupants du sol) à la venue des Bimanuka et qui assument spécialement les fonc* 
tions de gardiens des coutume (les bira) du clan des Basinga. 

Ils partagent avec les Basinga des autres groupes le privilège du rôle de muse. 

Ils étaient encore des bapfumu (devins) appréciés, mais cette fonction était com- 
mune à tous les clans, sans exclusion pour aucun. . . 

Le nom des Bacumbi leur est venu de leur ancêtre «Mucumbi». Leur prestige 
vient de la place qu'ils occupaient dans la fondation de la dyaastie de Banyiginya. 

Si la mère de Gihanga fut une Muzigaba, Nyirariikangaga, sa femme principa- 
le fut Nyamususa, fille de Jeni du clan des Basinga. 

C'est Nyamususa qui fut effectivement la première reine- mère et que les indi- 
gènes nomment «la mère des rois». 

Ainsi que nous l'avons déjà dit dans la première partie de cette étude, Nyamu- 
susa fut épousée à Buhanga, dans le territoire de Ruhengeri. 

C'est avec elle que commença la coutume de donner pour dot, «la houe et le 
bident». 

Parmi les douze premiers rois, neuf ont eu des reines-mères du élan des Basinga, 
et puis subitement les Basinga rentrèrent dans l'ombre, que s'était-il donc passé ? 

Les historiens racontent que Robwa, la soeur de Ruganzu 1 Bwimba, avait été 
épousée par Kimenyi, roi des Bagesera du Kisaka. Ruganzu n'aurait pas voulu ce ma- 
riage, mais sa mère Nyakanga. ainsi que ^Nkurukiimbi, le frère de sa mère, qui était 
premier ministre, auraient tellement fait pression sur lui, qu'il dut céder. 

Il advint que Ruganzu demanda un jour à Nkurukumbi d'aller rendre visite à 
Robwa au Kisaka. Nkurukumbi refusa ; il s'en suivit un désaccord, qui entraîna 
la rupture. 

Ruganzu, après avoir maudit Nkurukumbi, se rendit lui-même au Kisaka où il 
fut tué dans une bagarre entre ses chasseurs et ceux de Kimenyi, sans que ses meur- 
triers sussent qu'il était le roi du Ruanda. 

Depuis lors, cette malédiction a pesé sur le clan des Basinga. Pour eux, plus 
d'accès au pouvoir, plus de reines-mères, et à l'avènement d'un nouveau roi, ils de- 
vaient livrer un des leurs qui était tué pour venger la mort du Mwami Ruganzu- 
Bw^imba. 

Cette coutume a été fidèle ment suivie jusqu'à Musinga. Cependant depuis plu- 
sieurs gétiérations, au lieu de tuer celui qui était livré, on l'expulsait du royaume, 
(à l'imitation de Nkurukumbi qui, selon la tradition, s'expulsa lui même en s'enfu- 
yant du côté du Ndorwa), il était comme le bouc émissaire du clan. 

Les Basinga Bacumbi, malgré cette tare, avaient gardé des fonctions importan- 
tes parmi les bicu Ainsi la part qu'ils prenaient dans la préparation des bikondo et 
le rôle d'exorciste qu'ils jouaient dans les déplacements du mwami. 

L'histoire des bikondo est curieuse et surtout macabre ; résumons-la en quelques 
moté. 

Sur les champs de bataille en pays ennemi, les Batwa, comme des vautours ra- 
paces à l'affût de leur proie, suivaient les guerriers. Quand un grand : mwami (roi), 
muhinza : (chef religieux), mugaba (général d'armée), était abattu, ils se préèipitaient 
sur lui pour lui enlever les parties sexuelles et la tête, c'est ce qu'ils nommaient les 
bikondo : (substantif du verbe giikonda : ébrancher les extrémités). 

Les batwa boucanaient rapidementj ces organes, puis les présentaient au mwa' 



mi du Ruanda, lequel les faisait remettre aux biru des Basinga, logés dans les en- 
virons de la résidence royale. 

Ceux-ci armés de branchettes d'arbustes, doués, pensaient-ils, de puissance puri- 
ficatrice, tels que mucama. musugi .... flagellaient les organes posés à même le sol, 
en disant et redisant : v'ibuzimu, ujy'ibuntu, ingoma ikwambare (sors des ténèbres, 
viens à la lumière, sois motif de gloire pour notre tambour que tu vas orner). 

C'est donc un rôle d'exorciste que les Basinga jouaient dans la circonstance ; ils 
enlevaient toutes forces nocives que l'esprit du mort aurait pu atta,cher à ces parties 
de son corps. 

Quand ces organes étaient supposés stérilisés (du point de vue superstitieux), 
que le mwami n'avait plus à redouter aucun mauvais sort de leur voisinage,' les 
Basinga mettaient de côté les crânes qui étaient transportés ailleurs, tandis qu'ils 
remettaient tous les autres membres, ainsi que la langue et les oreilles aux bira de 
la famille des Bakobwa (clan des Banyiginya). 

C'est à eux que revenait le travail de façonner les bikondo en forme de cous- 
sinets ronds, enveloppés de bandes souples de ficus, en laissant un trou au milieu ; 
chaque victime avait son coussinet, et le tout était bien frotté de sang de taurillon et 
d'herbes aromatiques pour en éloigner les vers et autres insectes. 

Quand tout était prêt, les tambours de la cour entraient en liesse avec les caden- 
ces des grands jours. L'un d'eux se détachait du groupe avec ses joueurs pour aller 
prendre le cortège des bikondo et le Mwami lui-même allait à leur rencontre. 

C'est en sa présence que les ^bim- forgerons , les Bene-Muhinda , les descendants 
de Muhinda qui forgea les «marteaux dynastiques» (voir 1. 1 4 Kigeri-Mukobanya), ha- 
billaient les tambour s-ngabe, c'est-à-dire : accrochaient les bikondo aux tambours avec 
des agrafes en fer. 

Autant que nous avons pu le savoir, les derniers bikondo furent prélevés sur 
Kabego, roitelet de l'île d'ijwi (lac Kivu), et son fils Nkundiye sous le règne de Ki- 
geri-Rwabugiri. 

Ces coussinets nommés bikondo sont accrochés en forme de couronne autour des 
quatre tambours-ngabe, ou royaux. 

Les tambours Kalinga et Cyimumagizi en ont chacun 1 5 environ et les autres 
Kiragutse et Mpatsibihugu en ont chacun une dizaine. (1) 

Les Basinga-Bacumbi, outre la charge de chercher les emplacements des résidences 
des rois, en union avec les Bazigaba, comme nous l'avons déjà dit, avaient encore la 
corvée de chasser les esprits malveillants sur les routes où le Mvsrami devait passer. 

Avant la Guerre de 1914, Musinga n'était jamais soiti de sa résidence de Nyanza. 



(1) Les quatre tambours royaux ou tambours ngabe, ornés des bikondo, parurent 
au grand public, pour la première fois, sous le règne de Charles Mutara-Rudahigwa, le 
27 octobre 1946. Ils étaient portés par les Batwa, dans le cortège royal, chacun dans son 
ngobyi (hamac tressé en forme de panier allongé), le jour de la Bénédiction de la Statue 
du Christ- Roi, sur la place de l'église de Nyanza. 

Il y eut, à cette occasion, à Nyanza, de grandes festivités sous la présidence de Mon- 
seigneur Déprimoz, Vicaire Apostolique, et sous les auspices du Mwami et de Monsieur 
Sandrart, Résident du Ruanda. 

A l'issue de la Messe Pontificale, le Mwami, en une adresse aux sentiments très élevés, 
consacra son royaume au Christ- Roi. Ce jour-là marqua la scission entre le paganisme 
et les temps nouveaux. 



163 



Quand le Gouvetnêment feelge le (orça à briser cette coutume-, il sut prendre ses pré- 
cautions. Une de ses sorties restée célèbre, à ce point de vue, fut quand en 1925, il 
alla à la rencontre de sa Majesté le Prince Léopold de Belgique, à Nyabitare, près de 
la rivière Nyabarongo, sur la piste qui reliait Musaho (lac Kivu) à la Mission de Ka- 
bgayi. 

Ce jour- là, Musinga s'en alla installé dans un pousse-pousse. On le voiturait tantôt 
à travers champs, tantôt sur le sentier de piéton qui n'était pas prévu pour deux roues, 
ou même on portait le pousse-pousse comme un hamac. Serukenyinkware, le ch«f du 
clan de Basinga-Bacumbi, le précédait tenant d'une main un bâtonnet et de l'autre 
une poignée d'herbes magique ou soi-disant telles. Il battait l'air de ses longs bras en 
gestes désordonnés, s'avançant tantôt au ralenti, tantôt par bonds précipités, à gau- 
che puis à droite pour revenir enfin sur son chemin, bondissant sur un talus pour faire 
une grande courbe avant de rejoindre le sentier. Les conducteurs de la voiturette se 
prêtaient avec souplesse à ces extravagances de l'exorciseur occupé à chasser les esprits 
des ancêtres, qui entravaient la route du Mwami. 

Quels furent les réflexes du potentat en cette occurrence? 

Il dut se dire que grâce à l'habileté de son «mupfumu», il l'avait échappé belle. 
C'était la première fois depuis la fondation de la dynastie qu'un Mwami se dépla- 
çait si loin pour aller à la rencontre d'un Blanc. 

Quant à Serukenyinkware, depuis lors ses sentiments ont bien changé ; devenu 
fervent chrétien, nous l'avons souvent plaisanté à ce sujet. 

Il ri'était pas convaincu de l'utilité du rôle qu'il jouait, nous disait-il, mais c'é- 
tait son gagne-pain. 11 était du groupe des bira, et de plus, grand vassal du Mwami 
c'était une manière de montrer son dévouement, et plus il y mettait de coeur, plus 
c'était apprécié. 

A l'époque de la révolution de Rucunshu, 1896, les Basinga-Bacumbi furent 
cruellement éprouvés. Ils étaient restés fidèles au Mwami Mibambwe-Rutarindwa. 
Ce fut leur perte ; les principaux du clan furent massacrés et leurs biens passèrent 
en d'autres mains. Us durent, à leur fonction de biru, de n'être pas exterminés. Par- 
mi eux, deux enfants, deux frères, par leur sagesse et leur savoir-faire, se sont re- 
fait une situation de premier plan : Senyakazana et Serukenyinkware. Leurs enfants 
sont actuellement chefs de trois chefferies importantes. 

La seconde série des "Basinga,, comprend les clans étrangers, d'origine diverses. 

Nous en citons ici quelques-uns : 

1° Les "Banukamishyo.,, 

Leur ancêtre Runukamishyo serait venu du Ndorwa, guidé, selon l'étymologie 
de son nom, par l'odeur de son couteau qu'il flairait de temps en temps (voir Roy. 
ham. 109). Se disent descendants de ce groupe les Boshya qui habitent dans le 
Marangara, près de Kabgayi. 

2° Les "Bagahe». Ils disent qu'ils sont venus, à une époque assez récente du Bu- 
gahe, petit royaume du Nkole. Ce groupe ce mprend plusieurs familles qui n'ont en- 
tre elles d'autre parenté que le nom et le pays d'origine. 

3° Les "Basita du Kisaka,,. Ce sont des Basinga, dont l'ancêtre Rwagisenga dut 
émigrer du Bunyo^o au I^aragwe pour le Kabaka ^roi| du Bunyoro, q|ui voulait 
le tuer. 



1 



Pluti tard, un de ses descendants Mafubq. qui ava^t doAné sa *o^ur Ruhcrejez^ 
en mariage au roi Ruhinda du Karagwe, dut à son tour, pour fuir la colère de son 
royal beau-frère, émigrer au Kisaka. 

Enfin, Rwabugiri, après avoir tué Kabaka, le petit-fils de Mafubo, épousa Nya" 
mbibi (1), la petite-fille de ce même Kabaka et la céda, peu après, à son fils Sha- 
rangabo Elle est la mère de Ruzamba et Ntwaza au Buganza. 

4° Les «Bahinza h'i Suti.» C'étaient des chefs politico-religieux, qui résidaient à 
la colline de Suti, dans le Bunyambiriri. Ils avaient les honneurs et les attribu- 
tions des rois : tambours, redevances, double nom, etc.. Ceux de Suti avaient le 
titre de rois des cultures (Umwami w'imyaka). Ils faisaient la pluie et le beau temps. 
Ils se disent Basinga, originaires du Bugahe. 

Les '<Bagwabiro'» du Bugoyi sont issus de cette souche, dit-on. D'après une ver- 
sion donnée par Batsinda-Gisurere. le dernier de ces rois fantoches lour aïeul Seru-- 
yonga-Gisurere aurait maudit et chassé son fils Kayuki, qui, pour empêcher son 
frère Senyabweru-Tegera, de devenir roi, avait caché le tambour royal Nkunzurwa" 
nda. Kayuki s'expatria au Eugoyi, où il fonda la famille des Bagwabiro. Toujours 
d'après le iriême, Seruyonga-Gisurere était contemporain de Cyilima-Rujugira. 

TABLEAU GÉNÉRAL. 



On distingue plusieurs groupes de Basinga. Nous les divisons en deux quoique 
tous se réclament de l'ancêtre commun «RURENGE». 

Le premier groupe comprend: 1° les Basinga Basizi 

2° les Basinga-Barenge. 



.RURENGE 

2 Jeni 

3.Nyamususa (femme de Gihanga) 
3.Gahuriro 

4.Nyamata (mère de Musindi) 
4.Muzora 

S.Nyirashoza (mère de Nyarume) 
5.Gongo 

ô.Bare 
7. Lima 
S.Tema 

9.Nyebunga 

lO.Nyaksnga (mère de Ruganzu- Bwimba) 
lO.Nkurukumbi 



(1) Devenue dans la suite chrétienne sous le nom de Maria. 



i 

165 



11 Rûmiriuza 

12.Nkuba * ' " ; 

13.Sahungu 
1 4.Kiniuna 
15.Rukungu 

lô.Nzabonariba 
17.Magagi 
18.Sembare 
l9.Barembe 

- 'î; ' ^- .-È 20.Munyanganzo 

— . . . : : 21 .Gahuriro : - - r 

^ 21 .Gafuraninda 

2I.Baribaza (au Bufundu) 
1 7.Gahumana 
IS.Sekabezi 

I9.Sekarama (de Nyaruguru), 
2» Les Barenge'Bacumbi I. métissés-hamites : 

1 1 . Mu jyakera 
12,Cyokora 

13.MACUMBI I. 

H.Nyunga 

/^l^\RiP7tigiro : 
lô.Mutimbo 
I7.Butare 

Le deuxième groupe comprend les Basinga-batutsi étrangers venus du Nord. 

LES BANUKAMISHYO IL 
LES BAGAHE III. 

LES BASINGA IV. à généalogie incomplète. 
LES BASINGA-BASITA V. venus du Bunyoro. 
LES BASÎNGA-BAHINZA de Suti VL 
LES BAGWABIRO di Bugoyi VIL 



DÉTAILS DU TABLEAU GÉNÉRAL 

LES BACUMBI I. 

, 1 S.Ruvugiro 

lô.Mutimbo 



166 



17.Butare 
! 8 Mushyo 

I 9.Senyakazana (ex-ch.) 
20.Rwabulindi (565) 
20.Rwabukumba 
1 9.Serukenyinkware (ex-chef) 
ZO.Kalima (606) 
20.Seruvumba (216) 
20.Ruhara (520) 
I S.Gasliangabuye 
19.Kagorora 
1 9.Bgakeyebute 
I S.Nkundukozera 
1 9.Ruvugiro 

20.Mukwande ex-s/chef) 

21.Bicinti Prot. 
20.Kadaraza 
20.Nd wanira 
1 9.Munyankuge 
20.Rwayihigi 
ZO.Kayombya 
20.Rurangangabo 
19.Kabayija 

20.Gakwaya (ex-s/ch) 
20.Kaberuka 
20.Nyaruramba 
19.Njambiri 
IS.Mucumbi 

l9.Musekera + 
l9.Cyuma + 

20.Utumabahutu (607) 
20.Muhanagurangoro 
I S.Nyunga 
l9.Zeze + 
1 9.Munyemana 
20.Shikiri 
20.Gasake 
2I.Murisa 
I S.Mbonyumuvunyi 
1 9.Kanyandekwe 
20.Rubambana 
20.Mutimbo 
I 8. Ruzirabgoba 
I 9.Gacuraguzi + 

20,Gasasira (566) 
l9.Murobyi 

167 



1 â. N luk^.n^agwe 
I9.Kajinja 

20.Rwagasore 
1 7.Muryankoko 

l8.Nkundakwiramutsa 
1 9.Rulebezacumu 

20. Nyamucahakomeye 
20. Nsanzimana 
21 .Laurenti 
l8.Mbonyinkebe + 
19.Mwi8eneza + 
20.Nsanzimfura 

21. Rama 
20.Gahunde 
21 .Kajome 
1 7.Rwiziringa 

1 8.Rukanclirangabo 
IH.Gatorezo 

l9.Munihurankiko 
20 . M u kw i ndi gi ri 
IS.Mpunga 

LES BACUMBI : à généalogie incomplète : 

1 .Sebushunguru 
2.Rwinkesha 
S.Buregeya 

4.K?imufozi (567) 
4.Kintama (ex-s/ch.) 
— I.Muganyï» 
2.Mugorpza 
3.Biharamba 
4.Sebitenga 
5.Buturo 

ô.Rwasimpenzi 
7.Rwagahungu 
7.Karekezi 
7.Nzabamwita 
ô.Gikara 
ô.Gakara 
7.Kanuma 

LES BARENGE • à généalogie incomplète. 
RURENGE 

I 

Jeni 

168 



--•1 .Rugwengeii 

2.Bunyanshuio 
3.Mwerekande 
4.Kanywabahizi 
5 . Rwanyabugabo 
ô.Nyankiko 

7.Buranka (ex-s/ch. 

S.Pori 
Z.Rwangampuhwe 
8.Kayonga (ex s/ch.) 
5.Gakira 
■ > ô.Ndayi 
I 7.Murekezi (634) 

W ô.Nyiringango 
7.Bishovu 

8.Kanuni (633) 
8.Kambanda 

--- 1 .Rubunga 

2.Gashyama 
3.Sendakize 
4.Muhire 
S.Ngenzi 

ô.Rwandema, André 

RUNUKAMISHYO IL (les Banukamishyo) 

I.Rurezi 
2.Cyatwa 
I 3.Rubati 

4.Boshya (les Boshya) 
S.Ntwari 

6 Buragurwa 
Z.Rubunge 

S.Kabagcrna (325) 
8.Karuganda 

9.Kamanzi Chrysol. (438) 
5.Segatwa 
6.Ruberwa 
7.Kavutse 
7 . Kanyamugara 
5.Nsabiyeze 
ô.Rusangiza 
7.Ryumugabe 

8.Senkima, Julien (Fr. Joséphite) 

S.Gasimba, Donat 

8.Murenzi, Janvier prêtre 1949 



7 . R àgimb;an&huio 
S.Kabeja (543) 



LES BASINGA VENUS DU BUGAHE III. fies Bagahe) 

(Le Bugahe est un petit royaume dans le Ndorwa au Nord du Ruanda 
1 .Kabundi 
2.Rucwere 
3.Nyamuniga 

4.MUHABGA (les Bahabga) 
S.Sekaryongo 

ô.Munigankiko 
7.Budengeri (489) 
5.Buki 

ô.Bayibayi 

7.Nyamuniga (518) 
7.Rubindo ex-s/ch.) 
ô.Ruyogoza 

7.Karimuvumba (666) 
/.Tubayijuka (663) 
6.Sebabi 
7.Bicaho 
7.Runigababisha 
6.Mpambara 

7.Muragwabugabo (Bufundu) 
6,Nkurikiyinka 

7.Zingimbuga 
6.Munigankiko 

7.Kanyamuhungu 
4.Gahirima 
5.Mayende 
ô.Semigabo 

7.Setakwe (ex-s/ch.) 
5.1VIunanira 
ô.Kizima 

7.Ngegera (ex-s/ch.) 
/.L»aKwavu 662) 
7.Ndamage 
4.Muganza 
5.Kayonga 

6.Segasubiriza 
6,Ruboya, Patrice 
5.Rudasumbga 
ô.Bitahurwina 

7. Abbé Alexis Kagame (prêtre 1941) 



170 



5,R|N'/psh,e.^ar.a 
ô.Cyabukombe 
ô.Njinja 
5. Mukezarugamba 
ô.Kurukwerere 
7.Gahamanyi 
4.Rucababisha 
S.Kanyamurera 
ô.Karama 

7.Karekezi Alex. 
7.Ruk imbira (362) 
4.Bisangabagabo 
S.Sebahara 
5.Buhiga 

ES BASINGA IV. à généalogie incomplète. 

-I .Rwamasunzu 
2 Rubaruka 
3.Kanyamaha 

4.Rwamugabo (323) 
-1 .Kanyegara 
2.Mpabuka 
3.Rwakageyo 
4.Gahitsi (150) 
-I .Mucankamba 
2.Sengabo 
3.Mpumuje 

4.Rubariro (156) 
-I .Bureru 
2.Mukara 
B.Kanuma 

4.Birenga(l88) 
-) .Kagahi 

Z.Nyamurasa 
3.Muhabura 
4.Musana 
5.Semuhire 
6.Nzogiroshya 
7.Kivura 

S.Kanywabahizi (674) 

-I .Bunyata 

2.Nshwagure 
3.Sebukangaga 
4.Gasasira 
5.Karanguza 



<^^v Musibura 
J.Mujeri 
8.Mushakamba 
9.Rubandangabo 
lO.Gashayija (533) 
lO.Kagabo (394) 

I .Bisangabagabo 
2.Bi]yojyo 

3,Kayijamahe 
4. R wanyagatare 
5.Sarambuye (676) 
l.Ma sunzu 
2.Rwabanda 
3.Gisingizwa 

Bwankarikari (166) 
l.Rudandi 
2.Muvubyi 
3,Sebakara 

4.Sebigomba (147) 
l.Mahakwa 
2.Kadiho 
3.Barikage 

4.Kaguîube(234) 
1 .Buruga 
2.Byuma 

3.Mutemura 



LES BASINGA-BASÎTA V. venus du Bunyoro par Karagwe. 

l.Musita 

2.Rwagishenge 
4,Rwakigarama 
4.Nkanguke 
5.Mafubo 
ô.Gahurubuka 
7.Kayagiro 
8,Kabaka 

9.Muyogoma (ex-s/ch.) 

î O.Ndengabaganizi ex-s/ch.) 
9.Murunganwa (274j 

9.Rubanguka . 
lO.Nyambibi, Marie (mère de Ntwaza 1.28, femme de Sh' 

ngabo - de Rwabugiri). 

8.Kanyaruhira 
9.Gakemba 

lO.Karuyonga (640) 



I O.Rwandirima 
1 I.Nya ramba 

lis BASINGA-BAHINZA DE SUTI VI (chefs politicc religieux dans le Bunya- 
jairiri, qui avaient le titre et les insignes (tambours) du Mwami des cultures et de 
|:oltes.) 

(Noms dynastiques) I .Kagahe(les Bagahe) 
Gisurere I. 2.Burora 
Tegera 1. 3.Senyabgeru 
Rukambura I. 4,Senyabura 
Gisurere II. S.Gatukura 
Tegera II. ô.Nyakera 
Rukambura II 7.Kanshya 
^Gisurere III. S.fsjyambira 
Fegera III. 9.Serushi 
Rukambura III. iO.Sebagore 
Gisurere IV. j I .Batsinda 

1 2.Rudahigibinyoma,Petro 
1 2.Sengabaganwa, Jean 

;S BAGWABIRO AU BUGOYI VIL 

Leur ancêtre est venu de Suti. Ce sont des Bagahe. 
i.Macumu (l'émigré) 
2.Rugaba 
3.Mukiza 
4.Rw^ampiri 
5.Mukobe 

ô.Ndamyumugabe 
7.Sempundu (231) 



XL LES BACYABA. 

Aperçu 

Ce qu'on connaît de Nyirarucyaba tient beaucoup de la légende, mais nous 
isons qu'il y a un fond suffisant d'histoire pour qu'on puisse admettre son exis- 
ce. 

Y avait-il avant elle des clans bahutu dénommés Bacyaba ? Car les Bacyaba ba- 
u sont nombreux. Nous ne le contredisons pas, mais nous n'avons aucune preu- 
pour l'affirmer, car tous les Bacyaba que nous connaissons, Batutsi et Bahutu, sans 
eption, font remonter leur origine à Nyirarucyaba, fille de Gihanga. 

Nous distinguons cinq groupes parmi les Bacyaba. 

Dans cet pperçu, nous ne parlerons que du 1er groupe «les Bacyaba proprement 
5» et du 4me groupe «les Bacyaba de Rusuka». 



173 



Premier groupe. Les Bacyaba proprement dits. 

D'après la légende, Nyirarucyaba était fille de Gihanga et elle fut épousée p 
un muhutu du clan des Bazigaba, nommé Gahu. 

Ses descendants sont connus sous le nom de Bacyaba, appellation du clan dé 
vée du nom de la mère. 

Le cas d'une femme donnant son nom au clan étant- unique, les autres clans 
plaisantent sur cette origine féminine... Soit, répondent-ils, mais tout de même 
sang royal ! 

Une légende attribue à Nyirarucyaba la découverte de la vache. 
Pensant intéresser l'un ou l'autre lecteur, nous reproduisons ici un extrait 
cette légende, que nous publiâmes en 1930 dans l'Anthropos T. XXV. 

Légende de la découverte de la vache. 

11 fnt un temps où Gihanga, fondateur de la dynastie des Banyiginya et tu 
tième ancêtre du roi actuel Charles Mutara-Rudahigwa, habitait à Ruhanga, près 
bosquet sacré {musezero) de ce nom, dans la vallée de la Mukungwa à une trentai 
de kilomètres au sud des volcans. 

Or, Gihanga avait deux femmes: Nvamususa, mère de Nyirarucyaba et Nyi 
mpirangwe qui fut mère de Gafoma. 

Gihanga aimait la chasse. Pour éviter les disputes entre ses femmes, il déci 
qu'elles prendraient, à tour de rôle, les fourrures des animaux qu'il tuerait. 

Un jour il apporta un imphwi. (Animal rare et curieux, qui ressemble à une t 
tilope.) Le mphwi est le tabou des rois du Ruanda, depuis lors probablement, (v 
totem l. Partie). 

C'était le tour de la mère de Nyirarucyaba de prendre les peaux. Nyirampirang 
prétexta que c'était la première de l'espèce et voulait l'avoir. D'où dispute. Nyira 
cyaba bouscula sa marâtre, laquelle tombant sur les pieux qui fixaient la peau étenc 
sur le sol, se perfora le ventre et mourut en mettant au monde un enfant qu 

nomma GAFOMA. 

Nyirarucyaba craignant le juste ressentiment de son père, quand il reviendrait 

la chasse, prit le parti de s'enfuir. 

Elle alla à l'aventure dans la forêt et arriva chez un certain GAHU qui, viv 
seul, fut heureux non seulement de lui donner l'hospitaHté, mais encore de la pr 
dre pour femme. 

Un jour, Nyirarucyaba étant allée, comme d'habitude, puiser de l'eau, rena 
tra, a la fontaine, un troupeau d'animaux inconnus. Ils s'enfuirent à son approc 
sauf un seul qui resta à côté de son petit qui venait de naître. 

Elle s'approcha, considéra à loisir, vit le petit téter et le trop plein du pis c< 
1er à terre, et s'amasser dans un creux de rocher. Elle trempa le doigt dans ce 
quide blanc, le goûta et le trouva bon. Elle en rempUt sa cruche et la porta chez e 

Gahu l'ayant goûté ne voulut plus d'autre boisson, et tous les jours Nyiraruc 
ba allait remplir sa cruche de hquide blanc. 

Enfin Gahu voulut voir cet animal curieux. Il se rendit à la fontaine avec 
femme. L'animal ne s'effaroucha pas de leur présence, et le petit trottinait a\^t, 
d'eux. 

174 



Ils échangèrent leurs vues. 

«Si l'on pressait sur le pis», dit Nyirarucyaba, «peut-être que ce liquide vien- 
drait en abondance», Gahu pressa et Nyirarucyaba se hâta de présenter sa cruche. 
En quelques instants elle fut pleine. «Puisque cet animal n'a pas l'air méchant, si 
nous le conduisons chez-nous?» Et l'un devant, l'autre derrière, ils conduisirent la 
vache à la maison. (I) 

||||^ Un jour Nyirarucyaba apprit que son père était malade. Elle alla le voir et lui 
dit : «Je t'apporte un bon remède, mais il ne faut pas qu'il pénètre dans ta hutte, 
passe un chalumeau à travers la paille et tu n'auras qu'à aspirer le liquide que je te 
présenterai». Ainsi fut fait et Gihanga trouva ce remède délicieux. Il demanda à sa 
fille de lui en apporter encore. 

Enfin il voulut voir ce remède et savoir de quel arbre provenait ce liquide 
blanc. Nyirarucyaba dut découvrir son secret. 

Gihanga ignorait, où habitait Gahu. Il envoya deux batwa, dans la forêt, à la 

!' recherche de son logis, avec ordre de le lui amener. 

' Ils le lui amenèrent en effet. 

I Gihanga lui demanda la vache. 

[ Gahu refusa. Alors Gihanga le fit garrotter, selon la coutume, les bras derrière 
'le dos, coude contre coude. 

Nyirarucyaba, pour délivrer son mari, livra la vache à son père. 

C'est ainsi que Gihanga devint possesseur de la première vache et de son 
veau. 

Gihanga demanda à ses sorciers comment il pourrait se procurer d'autres va- 
ches, car il lui manquait un taureau. 

Ceux-ci lui prédirent que des vaches nombreuses sortiraient du Gipfuna. (I) 

Ils précisèrent le jour de leur venue et lui dirent d'aller les attendre. 

Il y alla, accompagné d'une nombreuse suite. Les sorciers remarquant Gafo- 
'ma, le fils avorton de Nyirampirangwe, prièrent Gihanga de l'éloigner, car c'était un 
porte- malheur. 

Gihanga prétexta un besoin urgent de grelots pour ses chiens de chassse, et 
envoya l'enfant en demander à ses forgerons. Gafoma s'éloigna, ■ mais à regret. De 
temps en temps, il se retournait pour voir. On faisait du feu. 11 se rapprocha, grim- 
pa sur un arbre épineux, qu'on nomme umushubi et s'y cacha. 

Tout à coup une vache sort du «Gipfuna» et d'au*^res suivent. Elles défilent, 
troupeau par troupeau, près du feu où Gihanga se tenait. 

Gafoma ébahi, voyait tout. Enfin arriva un taureau magnifique Rutenden, à 
cornes pendantes et mobiles, auxquelles étaient attachés deux gros paquets de cour- 
ges à baratter le beurre. 

Gafoma n'y tint plus. Il jeta les hauts cris : «Nous sommes tous morts ! . . . 



(1) (Au Ruanda, les femmes ne peuvent pas traire les vaches, c'est le privilège de 
l'homme. Ils sont persuadés que les vaches mourraient ou perdraient leur lait, si l'on 
violait cette coutume). 

(2) (Excavation qui sert de débouché à la rivière souterraine Mutobo, à quelques 
centaines de mètres du «bois sacré» de Buhanga-voir I Partie, chap. III. l généalo- 
gies ). 



175 



Quel est ce monstre?» 

Rutenderi effrayé rebroussa chemin, refoulant dans l'excavation toutes les vaches 
qui suivaient. 

Ce m.agr/if que teuieau étcit le Mwami, c'est à-dire le roi des vaches. Celles 
qui précédaient n'étaient que l avant-garde de sa majesté ; des troupeaux sans nom- 
bre suivaient, qui furent perdus par l'imprudence de Gafoma. 

Gihanga voyant le désarroi jeté dans le bétail, s'empressa avec ses gens de cou- 
per la route qui conduisait au Gipfuna et s'empara des troupeaux. 

Depuis lors, les vaches du Ruanda appartiennent au roi successeur de Gihanga. 
Tous ceux qui en ont, ne sont que ses vachers. 

Quant à Gafoms, on le surnomma Gishubi, à cause de l'arbre mushubi où il 
s'était caché. 

De plus, on le mit en proverbe : Gishubi niwe wakanze Rutenderi (c'est Gishubi 
qui a effrayé Rutenderi). Image de l'indiscret, du peureux qui, par sa maladresse, 
fait rater un beaucoup. 

¥ ■¥■ 

Les Bacyaba de ce premier groupe qui se disent descendants directs de Nyiraru- 
cyaba sont peu nombreux. Ils sont batutsi psr métissage. 

Quoique leur père fut un muhutu du clan des Bazigaba, donc un autochtone, ils 
sont considérés comme étrangers. 

Nous les plaçons dans le troisième groupe des nobles au classement général. 

Les rois pouvaient se choisir des épouses dans ce clan, mais elles ne pouvaient 
pas être reines mères, probablement à cause de l'ancêtre commun Gihanga. 

Ce fut le roi Yuhi 111 Mazimpaka, le 2? ième de la liste, vers l'an (700, qui 
brisa cette coutume. A l'instigation de ses devins {bapfumu), il renia et maudit ses 
deux épouses préférées , Cyihimda et Kiranga, qui étaient du clan des Bacyaba, par- 
ce que les augures les accusaient d'avoir empoi|Oiiné, par jalousie, plusieurs de ses 
enfants qu'U avait eus d'autres épouses. 

Chassées de la Cour, elles moururent de misère, rebutées par tous, par crainte 
de déplaire au Mwami. 

Depuis lors, les Banyiginya n'épousent plus les filles des Bacyaba, mais peuvent 
leur donner les leurs en mariage. 

La légende fait souvent allusion à Nyirarucyaba et à son petit frère Gahima, 
surnommé Kanyarwanda, le plus jeune des fils de Gihanga et son successeur. 

Ainsi la défensî que les filles et les femmes ont de tiaiie les vaches, serait la 
suite d'une leçon de modestie, donnée par Gahima à sa soeur. La position que prend 
celui qui trait, assis sur ses talons, le vase coincé entre ses genoux, ne convient pas 
à leur sexe. 

Une coutume curieuse {umuhango) a persisté chez les Bacyaba jusqu'à nos jours. 
A l'avènement d'un nouveau roi au Ruanda, ils faisaient de leur côté une parodie 
d'intronisation, en souve .ir de leur ancêtre Nyirarucyaba. 

Leur mwami était choisi dans la famille des Bacyaba bo kwa Segisabo qui 
résident encore à Runda, dans la cheffevie du Rukoma. Mbonigaba fut intrcriisé à 



176 



l'avènement de Rutarindwa ; Rwandekwe à l'avènement de Musinga ; et le fils de 
Rwandek'A-e, Semikizi resté fervent païen se morfond de n'avoir pas été invité par le 
Mwami chrétien à continuer la dynastie de Bacyaba. 

Le tambour de ce roi fantoche, était une corne de vache, recouverte d'une peau 
Je mouton, liée vaille que vaille avec des cordes de chiendeni:. 

Son nom royal était une vague imitation euphonique de celui du roi, par exem- 
,3le Huhi pour Yuhi. 

\ Le singe cynocéphale (mp^u^e) qui, d'après une coutume remontant à Ruganzu- 
^dori, était entretenu à la Cour, était remplacé chez le roi des Bacyaba par un vul- 
gaire pousse-crotte (nyabutmij. 

Les mpundu : cris de joie des Banyiginya étaient remplacés par les «nduru>> (cris d'a- 
arme), etc. . etc. . . 

Tandis que les uns avec un sérieux imperturbable développaient leurs manifesta- 
ions traditionnelles, les autres faisaient valoir leurs revendications ancestrales, qu'on 
^eut résumer ainsi : «Le Mwami que vous allez introniser roi des vaches et des hom- 
aes du Ruanda est redevable à Nyirarucyaba, notre ancêtre, de la découverte de la 
. ache. Elle aussi deniande sa part. Si vous refusez, nous allons continuer à vous ri- 
liculiser, comme Nyirarucyaba fit pour son petit frère Gahima, quand il fut introni- 
é roi du Ruanda.» 

La légende raconte en effet que Nyirarucyaba dit à son frère Kanyarwanda : 
donne moi des vaches et du lait, sinon je vais te gutuka (te dire des grossièretés) ; 
j n'ignores pas que j'ai autant de droit que toi à ces vaches». 

Le nouveau roi, suivant en cela la coutume, écoutait leurs doléances et leur don- 
ait satisfaction. Les biru qui présidaient à la cérémonie, taxaient quelques grands 
hefs, qui livraient quelques vaches. Aussitôt cet intermède d'un burlesque parfait 
irenait fin, ainsi que le règne éphémère de ce roi de théâtre. 

Cette branche des Bacyaba avait sa place à la Cour parmi les bapfumu de second 
rdre. Leur spécialité était kubaga inkoko c'est-à dire, de lire les augures dans les 
ntrailles des poussins. Leurs sujets dénommés Abahiza étaient chargés de prélever 
3us forme de taxe d'impôt, les poussins pour ces consultations. 

Quatrième groupe : les Bacyaba de Rusuka (les Basuka) 
Selon le sous-che RUTAGIRAHU, le eprésentant principal de ce groupe, 
;s parents de Rusulca, originaires du Kisaka, vinrent habiter à la colhne de Giti au 
lord-Ouest du lac Muhazi. Ils étaient bahutu du clan des Bacyaba. Rusuka fut 
'abord au service d'un mututsi nommé Rutukura. Celui ci envoya t souvent Rusu- 
a faire des commissions chez sa parente par alliarce Nyiratunga, femme de Miba- 
ibw^e III Sentabyo. 

Nyiratunga remarqua les bonnes manières de ce jeune homme, le prit à son sér- 
iée et lui confia le soin d'élever son fils Gahindiro, le futur roi Yuhi IV. Cette 
large qu'il remplit avec zèle lui attira les faveurs de la mère et du fils. 

Selon le chroniqueur Kayijuka, Rusuka sauva la vie au jeune Gahindiro dans 
ne circonstance tragique où les Bigina (surnom des descendants de Kigeri-Ndaba- 
isa), ses oncles, vculcient !e tuer peur que la succession au tarribour leur restât. 

Pour le récompenser, Gahindiro devenu roi lui donna le troupeau de vaches 
ommées Indorero qui avaient été prises pendant une expédition chez Nzira à Bu- 

17/ 



gara dans le Ndorwa (colonie anglaise de l'Uganda) (\) 

C'est ce qui a fait la fortune des descendants de Rusuka qui, par des alliances 
avec des femmes batutsi, ont pris rang parmi la petite noblesse {Amoko y'impaga) 
du troisième groupe des Batutsi. 

11 y a des sous-chefs parmi eux. 



Tableau général. 

CEUX DE NYIRÀRUCYABA I. 
LES BABOGO II. 

DIVERS III. à généalogie incomplète 

LES BASUKA IV. 

LES BACYABA-BARUNDI V. 



Détail du Tableau général. 

CEUX DE NYIRARUCYABA L 

I .Gihanga Nkara (Umuzigaba) 

2, Sa fille Nyirarucyaba : son époux Gahu 

3.Rusengo N.B. : C'est une femme qui a donné son 

4 Mukene nom au clan : les autres clans les 

dénigrent à caus3 de cette origine 
5 Nyamugasira féminine. 
ô.Mugonde 
7.Mubanga 

S.Ndengeyingoma 
9.Ruhura 

I O.Rwankubito 

11 .Rwatambuga, André 
l?.Kamashabi (190) 
1 Z.Karekezi 

I I .Rukaaihene 

I I .Kayonga 
lO.Kajerege 

I I .Gasarabge 



(1) Selon d'autres, Gahindiro a urait parié avîz Risika et l'enjeu du pari aurait çtçi 
les vaches Ndorero. Rusuka gagna et il les eut. ' 



178 



i I .(jasarasi 
1 1 .Mageza 
I I .Rushondo 
1 0. Kanyandekwe 
i 1 .Gashugi 
Butera 
l2.Gatete 
9. Sebashongore 
I Q.Rwamulima 

I l.Sebuhura (660) 
Il.Nzibyi 

I O.Rwasine 

I I .Rutegesha 

I I .Kambanda 

I I .Semanonko 

I I .Ndamage 
I O.Rwalinda 

I I.Mfizi 
I I .Sebudandi 
9.Ngabo 

I O.Ruhamira 

lO.Bacondo 



LES BABOGO II 

1 .Kibogo 
2.Bishoza 

3.Mutibunza 
4.Ndongozi 
S.Kayijamahe 

6.Kayitare (ex- s/chef 
6.Bishyoza (ex- s/chef) 
5.Basomingera (ex-chef) 
6.Rwiyamirira (331) 
Z.Rukatsa 
3.Senyalindi 
4.Kinyamakara 
5 Cyigenza 
6.Karumbana 

Ô.Gasirabo (391) 
5.Murengezi 
6,Sebucensha 
7.Nyirarufuku 
8,Sembga 



LES BACYABA III à généalogie incomplète, 
1 .Kibarake 



2.Mitan 

3.Bisangabagabo 
4.Rubimburabigwi 
5.Muvara (519) 
5.Gasherebuka 
ô.Karekezi (564) 
ô.Bukuba (A.A.I.) 
ô.Nyiridandi 

ô.Nyirarushyashya (M.B.) 

I .Segisabo 
2,Sebisabo 
3.Rubimbura 
4.Mbonigaba 
5.Rwandekwe 
ô.Semikizi 
4.Rwam'rera 
I .Kamuhanda 
2.Semusamb; 
3.Kambanda 
3,Kabandana 
2.IVIunkungu 

3.Kazamunka 
2.Mbuguje 

3.Kanyankore 
I.Muzibanyi 
2.Bihengeri 
3.Gihanya 
4.Bukuba 
4.Buregeya 
l.Mukeza 
2.Serukara 
3.Rugogwe 
4.Karambizi 

S.Muberuka (ex-s/ chef) 
1 .Mubanga 
2.Biniganyi 
3.Nyiriminega 

4.Semadwinga (ex-s/chef) 
I .Kagozi 
2.Nzigiye 

3.Rugirababiri 

4.Kanyabigega (680) 
uramira 
2.Shyemba 
3.Barenga 
4 Makanya 



"'.iViivumbi 
ô.Sebinaga 
7.Musangwa 

8.Gombaniro (449) 

I .Cyigenza 
2.Kabanza 

3.Beneinpinga 

4.Kayinamura (103) 
I.Mukangahe 
2.Senzikwumva 
rubango 
4.Nyiragahu (672) 
I .Kibezi 

2.Rukeramihigo 
3.Magu nzu 

4.Ruhunga (621) 
I .Mugumyangabo 
2.Sagahutu 

3.Rwangarambe 
4.Ruhandagugu 
5.Matsiko 
1 .Mukuriro 
2.Rindiro 
3.Ndekezl 

4.Rushishi (40) 
1 .Nyagihama 
2.Mfizi 
3.Remera 
4.Kambi 
S.Mutembe 
6.Bihire 

7.Bigirimana, André 
7.Buyenge, Frans. 
3.Bukuba 
4.Myeyo 

5,Rwakaromba 
ô.Rugabane 

7.Mwambari (ex-s/ch 
/ .Kalinda 

• I .Bikinga 

2.Rugayabaliunga 
3.Rukazambuga 
4.Nturo 

5.Kamanzi (65) 
1 .Senkunda 
2.Kineza 



3 . Rwyii'fi.u^ui'-v/a 
4*.Nkundiye'(60a) 
Sebutama 
2.Ruban2abigwi 
B.Rubgana 

4.Kabirigi (95) 



LES BASUKA IV. 

1 .Kabuguma 
2.Rusuka 

3.Gasindikira 
4.Nyampeke 

5.Kanyamugenge 

ô.Rutagiragahu (951) 
ô.Rusanga 

7.Kambanda (495) 
7.Gasamagera 
ô.Rubirigita 
7.Ruhorahoza 
4.Runyamahe 
5.Semavenge 

ô.Segacuzi (ex-s/chef) 
ô.Karegeya 
ô.Ngirincuti (534) 
4.Matabaro 

5.Kabayiza 
4.Bizoza 

5.Mubirigi (ex-s/chef) 
4.Mudodora 
5.Bizuru 

ô.Mwumvaneza 
4.Kamaka 

5 . Senyagahanga 

LES BACYABA-BARUNDI V. 

I.Nseyingoro 
2.Ndazitatiye 
S.Rwamitari 
4.Vuninka 
5.Ngezahayo 

6.Muhutu(637) 
5 . lyeze 
ô.Nkikabahizi (664) 



182 



/ 



XIL LES BÀBAÏiDA 

APERÇU 

Le clan des Babanda est de race muhutu. Ils ne connaissent pas leur généalo- 
le. Ils ne sont pas considérés comme autochtones {basangwahutaka). On ne sait 
où ils sont venus. 

j Quelques-uns, parmi leâ chefs du clan, à la suite d'alliances avec des femmes 
îtutsi, sont sortis du rang depuis des générations. Nous les classons paimi les ba- 
tsi b'impaga : petite noblesse du troisième groupe. 

i Le premier chef du clan qui a fait parler de lui se nommait NKUBA. Avec ses 
îngénères, il occupait la région du Nduga, avant que les Banyiginya en fissent la 
>nquête. 

, Mais le plus prestigieux a été son fils MASHIRA. 

! A son titre de chef du clan {Umivami w'Abahanda), il joignait la réputation 
un mupfumu (devin) avisé, ce qui accroissait son influence sur toute la région du 
;ntre du Ruanda. 

Après de multiples exploits que l'es chroniqueurs racontent, il tomba, à son tour, 
ins une embuscade et fut tué par le Mwami Mibambwe 1 Sekarongoro à Nyanza. 

Jusqu'après la guerre de 1914, on voyait à l'entrée de la ville de Nyanza, près 
1 marché actuel, uu ficus aux proportions colossales qu'on nommait Vimana ya Ma- 
lira (l'arbre sacré de Mashira). C'est au pied de cet arbre, selon la tradition, que 
[ashira aurait été tué. (I) 

Les Babanda-batutsi détiennent cinq sous-chef feries. 

Les Babanda-bahutu sont plus nombreux; parmi eux, on distingue : deux grou- 
îs : ceux nommés les Banyankuzo et ceux nommés les Bakoco, 



Sabugabo 

Nkuba 

Mashira 
I.Samvura 
2.Bagenda 
3.Mishako 
■ 4 Mulindangabo 
S.Ngango 

ô.Karekezi (56) 

6. Abbé Laurent Nkongori (prêtre 1945) 
ô.Gashugi (55) 



(1) (Le mot Imana signifie «Créateur», mais il peut aussi désigner un arbre isolé 
lanté par un ancêtre vénéré et qui porte son nom.j 

183 



5 Ruremeoha 
4,lNyagahakwa 

S.Bitero 

ô.Rurima (ex-s/cLef) 
ô.Rugabagaba (ex-s/chet) 
ô.Buhanju (ex-s/chef) 
ô.Gakwavu (22) 

S.Rwabigwi 

ô.Rushayija (ex-s/chef) 
■ 5.Murara 



DIVERS : à généalogie incomplète* 

■ ■-] .Segahuge 

2.Myasiro 
3.Muvunyi 
4.Ruteke 

'^.Kabungo (650) 
---l.Rubambo 

■ Z.Rwigenza 

3.Ruhumuliza 
" 4.Kanyandekwe (76) 

---1 .Mugandura 
2.Rugaragu 
3.Mukurira 
4,Birindi 

S.Hakizumwami 
6.Rwakirima 
6.Serubyogo 

7.Kanyamuhenda, Callixte 
6.Karibushi 
7.Gatwa 

* 

Renseignement fourni par Laurent Nduhura qui fut moniteur à la Cour de Nyai 
nza du temps de Musinga, sous l'occup-tion allemaide avant la Guerre de 191 4- 1918 
et puis moniteur à l'Ecole des chefs so js le mandat belge : selon lui, l'ancêtre mu 
hutu de leur famille du clan des Babaada, nommé BGAYI, aurait donné son non 
à la colline où se trouve la capitale religieuse actuelle du Ruanda. Le premier, i 
l'aurait débroussaillée et y aurait habite, d'où le nom en deux mots de «Ka Bgayi 
colline de Bgayi^. 

Voici la généalogie : 

1 .Bgayi 
2.Muhabura 
3.Rucuzi 

4.Nyamugore 
5.Mudahe 



)84 



J 



Ô. l'Jd.ail,)' liZVvo 

7.Muhunga 
S.Nduhura, Laurent 
9.Hitimana, Juvénal 
9.Ngabga, Joseph 



XIII. LES BASHINGO. 

APERÇU 

L'origine des Bashingo est très discutée, et leur généalogie incomplète. 

Selon Kabirigita, un des principaux du clan que nous avons interrogé, ils des- 
endraient de Gihanga et seraient du clan des Banyiginya. C'est tout ce qu'il a pu 
»u voulu nous dire. 

Le r.hroniqueur Sekarama nous a répondu : «les Bashingo ni bene Gashubi ka 
3ihanga wakanze Rutendeti: (les Bashingo sont les descendants de Gashubi de Gi- 
langa, celui qui a effrayé le taureau Rutenderi - voir légende de la vache - Aperçu 
Cl les Bacyaba). Le chroniqueur Sekarama appuie son opinion sur le fait histori- 
ue que Ruganzu I Ndori maria sa fille Nyirantebe à Rukoba, fils de Bashana du 
lan des Bashingo, qui habitait à Kabugondo, donc à cette époque c'était un clan 
onnu. 

Les gens peu au courant de l'histoire disent que les Bashingo sont des Batutsi 
anus du Ndorw^a ou de l'Urundi. 

1 Ils avaient, a la Cour, la profession de «bapfumu : devins», ce qui leur don- 
ait un certain prestige, 

Nous les classons dans le troisième groupe Abatutsi b'tmpaga (petite noblesse). 

Les batutsi du clan de ce nom sont peu nombreux ; les bahutu le sont davan- 
ige. 

11 y a parmi eux quatre sous-chefs. 



.GASHINGO (les Bashingo) 

Z.Nkoko 
3.Bashuna 

4.Nshinzirembo 
3.Ndazivunye 
ô.Ndagoroye 
7.Gashi 

S.Nyambuga 
9.Segatwa 
S.Munigantama 
9.Gafumba 
7.Nyaruramba 

185 



S-.,f<dbirigit,a 
9.Rutamu 
8. Rwamatembga 
9.Baziga ex-s/chef) 
9.Bukuba 
y.Barikage 

9.Gasherebuka 
Ô.Mugambira 

9.Munyaneza (221) 
9.Mugesera 
5,Ntoranyi 
ô.Gahondogo 
7.Rwinkwanzi 
8 Mudenge 
ô.Rushenyi 
y.Rwanamiza 

S.Mpunyu ex-s/chef 
7.Semukondo 
8.Seburinkaha 
9. Bihizi, Patrice 
ô.Serushanga 
7.Rukoba 

8.Rugombangogo 

9.Bwakweshi, Cél. (ex-s/chef) 
9.Kadogi (42) 

5.Byintare 
ô.Mashyende 
ô.Nyamuganza 
ô.Sagatwa 
6-Zibonukuri 

— I.Rutsinzi 

2.Ngaboyisonga 
3.Karibushi 
4.Kgtyijuka (157) 
"-1 .Mirasano 
2.Mwuhizi 
3.Rujura 

4.Nyampeta (639) 

XIV. LES BONGERA. 

APERÇU 

Les Bongera sont probablement les descendants d'un clan muhutu dont l 
chroniqueurs parlent sous le règne de Kigeri-Mukobanya. 

186 



! Leur dernier roitelet du nom de Nkuba, fils de Nyabukonjo qui comniâtidait 
lans la région du Bumbogo au Nord de la rivière Nyabarongo (territoire de Ki- 
fali), fut tué par Sekarongoro, fils du roi Mukobanya et ses terres furent annexées 
)ar les Banyiginya. 

Les Batursi du clan des Bongera sont en très petit nombre. 

I.Haramanga > > 

2.Nyaru2i 

S.Nyamurwana 
4.Rwimuka 
S.Rwakunda 
ô.Sempabuka 
7.Rwabashi 

8 Ngirimandwa 

9. Mugenzi (638) 

lO.Gatana 
S.Mpumuje 

10. Kidederi 

I .Birara 
Z.Ntenge 
3.Rurama 
4.Hangu 

5.Gashonga, Victor 

ô.Rukemampunzi (ex- s ch.) 
6. Ngirumutware 
5.Ndazigiye 

ô. Nyakimandwa 

7.Bahemba 
ô.Kabano 
7.Gashegu 

IVERS. 

I .Bwinyoni 
2.Buhatsi 
3.Bulima 
4.Bazoza 

S.Mushongore 

(territoire Shangugu) 
XV, LES BASKETE. 

APERÇU : 

L'histoire des Baskete est des plus curieuses. 11 est admis, même par ses des- 
mdants, que Buskete était Mutwa et qu'il fut ennobli par le Mwami Cyilima-Ru- 

187 



jugira. Nous nOUs Souvenons qu'en 1920, nous étions présents sur la colline de 
Nsinda, près de Rwamagana en territoire de Kibungu, quand le chef de chefferie 
Sharangabo, fils de Rwabugiri et frère du roi Musinga, donnait les ordres pour le 
ravitaillement de l'importante caravane de la mission cartographique du Major Genr 
darme. A certains sous-chefs, il demandait de fournir des patates, à d'autres des ' 
haricots, de la bière, etc ... et toi, dit-il à Rubangura, fils de Rwakibibi (qui était 
sous-chef de la colline de Nsinda où s'installait le camp) tu fourniras des pots pour i 
cuire et puiser l'eau. 

— Tu me demandes de fournir des cruches parce que je suis mutwà, lui de- 
manda plaisamment Rubangura ? 

— Eh bien !, oui, lui répondit Sharangabo, sur le même ton, à la grande hi- 
larité de tous. 

Il était du clan des Baskete. Or les batwa ont le monopole de là poterie au Rua- 

nda. 

Cependant si tous admetent que Buskete est un mutwa ennobli, il y a diver- 
gence sur le motif. 

Pour donner satisfaction à tous, nous résumons les versions courantes : 
I. Selon Buzizi, chef actuel du clan, Buskete était Mutwa du clan des Bagesera et 
au service du roi Yuhi lll Mazimpaka, lequel l'avait charge d'aider son succes- 
seur désigné, Rujugira, quand il serait Mwami. 11 advint qu'à la mort de Mazi- 
mpaka, son fils Rwaka s'empara du tambour. Alors Buskete refusa de se mettre 
à son service, et pour échapper a sa colère, il dut se réfugier dans la forêt du pic 
Gahungaau Mulera. 

Quand Cyilima-Rujugira prit la succession, après la mort de Rwaka, il se 
souvint de Buskete, le fit venir, et pour le récompenser de sa fidélité, l'ennoblil 
en lui donnant une fille Munyiginya pour épouse et lui-même épousa sa fiHe N5ri. 
rangabo. 

C'est depuis cette époque que les Baskete détiendraient la sous-chefferie du 
Gahunga. Les Baskete sont les seuls à soutenir cette version. 

2" Selon Paul Nturo, (un Munyiginya descendant du roi Cyihma Rujugira, et qui 
peut-être, par susceptibilité de race, ne voulait pas admettre qu'un Mutwa fût 
devenu Mututsi), Buskete, petit muhutu du Kisaka, du clan des Bagesera, serait 
venu faire la cour au roi du Ruanda. En route, il demanda comment il fallait;, 
s'y prendre pour être bien vu du mwami. Alors des malins lui suggérèrent que 
s'il se faisait passer pour «mutwa», toutes les faveurs seraient pour lui. C'est ce 
qu'il fit, et le Mwami, pour le récompenser de son dévouement, l'aurait enno- 
bli. Cela r e tient pas debout ! 

3° Selon d'autres, Buskete, Mut wa au service du Mwami Yuhi- Mazimpaka et exé- 
cuteur des hautes œuvres, aunit reçu, un jour, l'ordre du Mwami de tuer h 
mère de Rujugira qui se nommait Kirongoro. 

Il l'emmena de nuit. Le matin il vint dire que c'était fait, que les hyènes " 

l'avaient déjà mangée, m lis entre te-nps, il l'avait mise en sûreté avec l'aide 

1 . . 1 . . ou 
d amis dévoues. 

Cyilima-Rujugira devenu roi, l'aurait ennobli pour le remercier de ce beat 
geste. '■'"■'^ ' ■ '■ ■ i[ 

188 



Cette version a des partisans parmi nos informateurs, mais d'autres disent 
que Yuhi-Mazimpaka n'aurait pas fait tuer la mère de celui qu'il désignait pour 
lui succéder sur le trône. 

La version la plus plausible nous est donnée par Rukemampunzi, descendant du 
roi Gahindiro. 

Rujugira, prétendant légitime à la succession de son père Yuhi-Mazimpaka, 
dut d'abord s'enfuir au Kisaka pour échapper âux poursuites de son frère Rwa- 
ka qui s'était attribué le tambour royal, grâce à l'appui d'autres clans puissants, 
devenus ses alliés et ses favoris par des échanges d'épouses. 

Après plusieurs années passées en exil, il rentra au Ruanda et s'installa mo- 
destement à Gitovu, dans la forêt du Mayaga près de Bulima. 

C'est là que Buskete, qui habitait au Bugesera sur l'autre rive de l'Akanya- 
ru, vint se mettre à son service 

Il lui affirma qu'il serait roi et même sans tarder. En effet avec l'aide de 
ses congénères qui mettaient leur nez partout, il était parfaitement renseigné sur 
l'opinion. 11 était évident que Rwaka n'était pas populaire ; il ne tenait que 
grâce à l'appui de ses alliés qui servaient d'abord leurs intérêts. 

Buskete, en cachette, tenait Rujugira au courant et l'aidait ainsi à prépa- 
rer le coup d'état qui lui donnerait la succession de son père Yuhi-Mazimpaka. 

Un jour Buskete vint annoncer à Rujugira que Rwaka était mort et que le 
moment était venu pour lui de s'emparer du Kalinga (tambour royal). 

Il s'offrit pour conduire Ndabarasa, fils de Rujugira. chez Kabajyonjya, fils 
ainé de Rwaka qu'il savait être favorable à l'intronisation de Rujugira. 

En effet, ils allèrent le trouver et Kabajyonjya livra le tambour royal. Il y 
eut bagarre, mais les opposants furent vaincus (voir aperçu sur Rwaka page 59 
du 1.22.1) 

Rujugira fut intronisé et prit le nom de Cyilima. 

Pour récompenser son dévoué serviteur Buskete, il l'annoblit 11 lui donna en 
mariage une fille du clan des Banyiginya (mais non pas sa propre fille comme 
certains l'ont prétendu), et de plus il épousa lui-même Nyirangabo, la fille de Bu- 
.skete, la soeur de Semakamba. 11 voulut, parce geste, lui enlever tout mépris aux 
yeux du public (I). 

Quoiqu'il en soit, le public a su tirer la morale de cette histoire. Du vulgaire 
qui arrive à une situation, on dit : Yavuye aho Cyilima yakuye Buskete (11 sort de 
là où CyiHma a pris Buskete, c'est-à-dire de la misère). 

Et du parvenu qui «retombe sur ses pattes», ils disent: Yigeze mu nka aka 
Rwaka). Il a eu des vaches comme Rwaka, sous-entendu, mais il ne les a plus). 
En principe, toutes les vaches du royaume appartenaient au Mwami : Umwami 
w'inka n'abantu le roi des vaches d'abord et des hommes ensuite, selon le dicton 
ntakituta inka : rien n'est supérieur à la vache). 



(I) Selon la coutume, le Mwami qui voulait telle fille ou telle femme en mariage 
3ur lui pour un autre, ne la demandait pas ; il la convoquait, c'est-à-dire, la faisait 
rendre. 

De même, on ne lui demandait pas sti filles ea mariage, il les plaçait chez ceux qui 
i convenaient, sans demander leur avis. 



189 



I .Êusicete 

2.Nyirangabo 
Z.Semakamba 
3. Rugira 
4.Kijwejwe 

5 . M uny anshongore 
4. Kanyamulinja 
5.Rwakibibi 

ô.Rubangura (ex-s/ch. 
4.Rugina 

5.Njyanjyari 

ô.Rwagataraka 
S.Ruhago (392) 
4.Rugaragaza 

5.Karagirwa (ex-s/ch.) 
4.Katabirora 
S.Nyirindekwe 
ô.Bigayagayisa 
7.Kayinamura 
7 . Rukikanshuro 
7.Kayijuka 
7.Rukorera 
7 . Sendashonga 
ô.Rwamuhizi 
7.Gafuku 
S.Mushari 
5,Rwabanda 

ô.Rwanyange (ex-s/ch.) 
7.lkwene (ex-s/ch.) 
7.Rwampungu (548) 
ô.Kayijuka 

7.Gahamanyi (ex-s/ch.) 
8.Rutagwenda 
tt.Karisa 
S.Rutakiko 
5.Rutebuka 
ô.Ruboya 

7.Rudahigwa (136) 
ô.Ruyonza 

7.Mukarage (ex- chef) 
ô.Buzizi (ex- chef) 
ô.Ruzigangabo (ex-s/ch.) 
5.Rwabicu 

ô.Gasinzigwa (ex-s/chef) 
5.Rwamuhunga 
6.Biganda 



S.Rutabandama 

8. Abbé Léonard Rubumbira (prêtre 1948) 
7.Gapyisi 

8.Muhigiià 
7.Rwamukwaya (ex-s/chef) 
7.Rurangangabo (ex-s/chef) 
7.Katabogama 
7.Muhiza 
7.Kayombya 
7.Mushimiro 
7.Bagamuhunda 

DIVERS : à généalogie incomplète. 

1 .Nyamushanja 
2.Biraro 
3,Sandi 

4.Higiro (169) 

— I .Musengo 

2.Rwangango 
3.Rugagaza 

4.Karagirwa (155) 

XVL . TOUS LES CLANS D'ORIGINE INCONNUE. 

1. LES BUNGURA. 

Le mot kwungura signifie : augmenter, ajouter. Ce sont des clans étrangers sur- 
joutés aux autres. Ils sont venus du Gishari et du Ndorwa sous les règnes de Gi- 
anga et de Cyilima-Rugwe. 



.Rutsitsi 

2.Ngaboyisonga 
B.Karibushi 

4.Karimba (126) 
.Rukikira 
2.Rwangeyo 

3.Bitanuzire ^ 
4.Bayijahe (132) 
.Mworo 
2.Semuzana 
3.Sebajyojyo 

4.Kalimunda r270) 

191 



2. Lii8 BATblBUkA. ■■ 

t- 

(Nsibura fut roi de, l'île ljv?i). " 

--- 1 .Mwendo 

Z.Kinianuka 
3.Ruhuta 

4.Ndushabandi 

5.Nkeragutabara (ex-s/ch.) 
3.Gahiga 

4.Bivamvagara 

4.Bikamba 

4.Ruvuzandekwe 

3, LES BÀSHIGÂTWÀ. (venus du Nkole) 

— l.Mutazi 
2.Bihusi 

3.[Vîalembo 
4.Gashi (207) 
5.Rukamata 
4.Mubumba 

5.Muhindi (ex-s/chef). 

4. LES BASHL (Originaires du Bushi) 
l.Gashika 

2.Byabushe ■ ■ 

3.Nyamukomare 
4.Birari 

5.Ntumwa (ex- chef) 
" ô.Rurakaza (646) 

5. CHEFFERIE MUBARI (près de la Kagera) 
Chef RWABAZINGO du clan des Bahinda du Karagwe. 



192 



TERRITOIRES, CHEFFERIES et SOUS ^ CHEFFERIES DE LA 

RESIDENCE DU RUANDA. 

I.- TERRITOIRE D'ASTRIDA, 



Chefferies : N° des chefs 

1 - Mvejuru ..... I 

2 - Buhanga Ndara .... 20 

3 - Bufundu 27 

4 - Busanza-Sud ..... 44 

5 - Buyenzi 58 

6 - Nyakare-Bashumba ... 68 

7 - Nyaruguru ..... 80 

II - TERRITOIRE DE BYUMBA. 

Chefferies : N° des chefs 

1 - Rukiga ..... 96 

2 - Buberuka . . . . . 117 

3 - Buyaga 130 

4 - Mutara . . . . . 141 

5 - Ndorwa G ]5\ 

6 - Ndorwa E . . . . . l64 

III-. TERRITOIRE DE KISENYI. 

Chefferies : N° des chefs 

1 - Bugoyi 170 

2-Budaha. . . . . . 192 

3 . Bushiru 201 

4 - Bwishaza . . 216 

5 - Kanage ..... 228 

6 - Kingogo ..... 235 

IV.- TERRITOIRE DE KIBUNGU. 

Chefferies : N° des chefs 

1 - Gihunya . . . . . 255 

2 - Buganza N.E 282 

3 - Buganza N.O. . . . . 291 

4 - Buganza S 300 

5 - Migongo . . . . . 316 

6 - Mirenge 324 

7 - Mubari 330/2 



193 



V.- TERRITOIRE DE KIGALI. 



Chefferies : N° des chefs 

1 - Bwanacyambwe . . . . 331 

2 - Buganza N .... 351 

3 - Rukaryi . . \ . ■ 363 

4 - Bugesera .... 366 

5 - Bum bogo . . . .375 

6 - Buganza S .... 394 

7 - Buliza .... 398 

VI.- TERRITOIRE DE NYANZA. 

Chefferies : N" des chefs 

1 - Busanza N . . . 414 

2 - Marangara . . . . 421 

3 - Mayaga . . . . 439 

4 - Ndiza . . . \ ' 432 

5 - Nduga . . . . 456 

6 - Nyantango .... 480 

7 - Rukoma . . . . 486 

8 - BunyambiUri .... 504 
9-KabagaH .... 520 

VIL- TERRITOIRE DE RUHENGERI. 

Chefferies : N° des chefs 

1 - Mulera . . ^ . 536 

2 - Bugarura-Kivuruga .... 552 

3 - Buhoma-Rwankeri .... 565 

4 - Bukamba-Ndorwa . . . . 581 

5 - Bukonya .... 591 

6 - Kibari-Buberuka . , . 606 

VIII - TERRITOIRE DE SHANGUGU. 

Chefferies : N° des chefs 

1 - Impara .... 624 

2 - Biru ô4l 

3 - Bukunzi . .ï ; ■ 647 

4 . icyesha . . . 657 

5 - Rusenyi-Itabire . 665 



R E s I D E N t i 



I.. T E R R ! T O I R I 

!• PROVINCE MVEJURU. 



1 

1 


1 

1 : 


rvibinzi 


c 

: r rançois 


: Kusagara 


L 


L : 


Muzenga 


: Uanasi (^rrotj 


: :5emabinga 


n 
J 


Q 

: D : 


L»isanze 


: Medardi 


: K.agabo 


A 

4 


4 : 


c 

oave 


T L 

: Joseph 


: Aiazimpaka 


c 

J 


5 : 


SKyanda 


: 1 arsisi 


: Vjalambira 


0 


o : 


v^yarwa 


: Stanislas 


: Nyarwaya 


7 


7 

/ : 


Kigembe 


; Cyprien 


: Sebwitabure 


8 


: 8 : 


Zivu 


: Joseph 


: Rwakayiru 


9 


: 9 : 


INyaruhengen 


: Joseph 


: Ducakara 


10 


: 10 : 


Magi 


: Théonesti 


: Ruzindana 


1 1 


: il : 


Mugombwa 


: Georges 


■ Gasamunviofa 


12 


: ÎZ : 


Nkubi 


: Jean 


: Rwakageyo 


13 


: 13 : 


Mu nazi 


: Anastase 


: Ndaruhutse 


14 


14 : 


Linganwe 


: Anastase 


: Kajugira 


15 : 


15 : 


Gatete 


: Gérard 


: Sebuyege 


16 • 


16 : 


Nyaruteja 


: Eustache 


: Gacakure 


17 : 


17 : 


Remera 


: Cyprien 


: Migereka 


18 : 


18 : 


Rinda 


: Isaias 


: Kanamugire 


19 : 


19 : 


Muyira 


: Raphaël 


: Nturo 




2° PROVINCE BUHÀNGÀ-NDÀRA. 




20 


: 1 : 


Gisagara 


: Justin 


: Gashugi 


20bi8. 


Ibis: 


Mufeusa 


: Gérard 


: Gahene 


21 


: 2 : 


Muyaga 


: François 


: Karambizi 


22 


: 3 : 


Curuzi 


: Nedasti 


: Gakwavu 


23 


4 : 


Musha 


: Albert 


: Gakwandi 


24 


5 : 


Saga 


: Bernard 


: Urayaba 


25 


6 : 


Ndara 


: J.M.Vianney 


: Bukuru 


26 


7 : 


Runyinya 




: Kibgana 




3° PROVINCE DU BUFUNDU 




27 : 


1 : 


Gikongoro 


: Michel 


: Rutaremara 


28 : 


2 : 


Cyanik^ 


: François 


: Gakwavu 


29 : 


3 : 


Gitega 


: Léonida^ 


: Muhennyi 



^1 



195 



DU RUANDA 
D ' A S T R I D A. 



1 




Nyagasaza 


• Kavumvuri 


Abanyiginya 


, Abahindiro 


: I 


. 26 


. 3 


2 




Senyana 


: Sebihubi 


: » 


: Abaryinyonza 


: 1 


. 24 


. 2 


3 


: 


Rubibi 


: Rusakara 


: » 


: Abenegitori 


: I 


. 14 




4 




Semutwa 


: Cyitatire 


: ^> 


: Aballindiro 


: I 


. 28 


• 


5 




Karera 


Bamenya 


» 


Abenegahindiro 


: I 


15 




6 




Gatwa : 


Gihanamusango 


» 


Abaya 


: I . 


22 . 


2 


7 




Kasagarira 


Ruzima 


: Abega 


: Abakongori 


: V . 


11 . 




e. 




Nyirinkwaya 


Giharamagara 


» 


' Abakagara 


■ V , 


7 . 


12 


9 




Kayijuka 


Nyantaba 


Abanyiginya : 


Abasigaye 


I . 


22 . 


3 


10 




» 


» ; 


» ; 


» 


I . 


22 . 


3 


m 




Kirega 


Rwarika 


Abega : 


Abagarama : 


V . 


12 . 


7 


12 




Mataza 


: Bugegera 


: Abanyiginya 


Abenegatambira 


I . 


15 . 




13 




Nyirinzeru 


■ Nkingiye < 


Abega ; 


Abaminika : 


V . 


12 . 


2 


14 




Byasha 


: Ruzirabgoba 


: » 


: Abagagi 


: V 


2 




15 




Kabujinja 


: Muhayangabo 


» 


» ; 


V . 


2 . 




16 




Kanyankore : 


Bicundamabano: 


Abanyiginya : 


Abagahindiro : 


I . 


27 . 




17 




Nyagahene : 


Muzigira : 


» '• 


Abaturagara : 


I . 


9 . 




18 




Musonera 


(Jyitatire : 


» : 


Abahindiro : 


I . 


28 . 




19 




Sebinagana 


Seruvurungana : 


Abazigaba : 


Abaroha : 


IX. 


2 . 




20 




Muyogoro 


. Muhindangiga : 


Abashambo 




: 11. 


4 . 




20 




» 


: » 


: » 




: II. 


4 . 




21 




Murima 


Bigirishyerezo : 












22 




Bitiro 


: Nyagdhakwa 


: Ababanda 




XII. 






Ï3 




Katabandana 


: Rutahintare 


: Abanyiginya 


: Abanana 


: I. 


23 . 


2 


!>4 




Rusengamihigo 


Bihizi 


: : 


Abasamanzi 


I. 


22 . 


7 






Kabagema : 


Rukangamiheto 


•a » : 


Abahindiro 


I. 


27 . 




Î6 




Mukoko 


Rwamwaga 


>' : 


Abamanuka 


l 


24 . 


1 


!7 




Kayondo 


Mbanzabigwi : 


Abega : 


Abakagara : 


V . 


7 . 


6 


:8 




Sekajara 


: Ndinzi : 


Abatsobe : 




IV . 






19 




Ruteginkware : 


Mbabariye ; 






ly . 


7 





1% 



30 


4 


Mbazi 


: Callixte 


: Gasana 


31 


5 • 


Gihara 


: Déogratias 


: Rufangura 


32 


6 


Kami 


: Thélesphore 


: Gisa 


33 : 


7 : 


Rukondo 


: Stanislas (Prot.) 


: Gasamunyiga 


34 : 


8 : 


Ngoma: 


Alphonse 


: Gakire 


35 


9 


• Kinyamakara 


Emmanuel (Prot.) 


: Rugemintwaza 


36 : 


10 : 


Remera : 


Apollinare 


: Sentama 


37 : 


11 


Mukoni 


Venant! (Prot.) 


: Rukemampunzi 


3« : 


}2 : 


Kizi 


■ Edouard 


: Rurinda 


39 


13 


Gisanze 


J.Népomucène 


: Mitari 


40 


H : 


Kuwingugu 


: Farcisse 


: Rushishi 


41 : 


15 : 


Kuwinkingi : 


Alphonse 


: Ruvebana 


42 


: 16 


: Muse 


Augustin 


: Kadogi 


43 : 


17 : 


Gasaka : 


Bernardin 


: Rwabukambiza 



4° PROVINCE DU BUSANZA-SUD. 



44 : 


1 : 


Tare 


François : 


Nzaramba 


45 : 


2 




Placide 


■ Sedede 


46 


■ 3 


: Rubona-Musasu 


: Théotime 


: Rurangwa 


47 


4 




Basile 


: Munyankindi 


48 


5 




Athanase 


Bîshoka ninkindi 


49 ■ 


6 


Muyira : 


J.Berchmans 


: Birikunzira 


50 : 


7 




Eustache 


Sebicocero 


51 : 


8 




P.Claver 


: Kabandana 


52 


• 9 




P.Claver 


: Bahungu 


53 • 


10 : 


Mara 


Déogratias : 


Gakuba 


54 


11 




: Wenceslas 


Samari 


55 


• 12 : 




Chrysostome : 


Gashugi 


56 


13 




J.Berchmans : 


Karekezi 


57 


14 


Mwurrie 


foseph : 


Rubangura 



5. PROVINCE DU BUYENZI 



58 : 


1 : 


1 


Louis 


: Rwitsibagura 


58bis: 


Ibis; 


Kivu 


: Hyacinthe 


Rwubusisi 


59 : 


2 : 


Muganza 


Grégoire 


Gatwa 


60 : 


3 : 


Sekera 


Dismas 


• Kayitana 


61 : 


4 : 


Tangabo 


Félicien 


Sayinzoga 


62 : 


5 : 


Gihemvu 


Sylvestre : 


Nyarushoka 


63 : 


6 : 


Ruheru 


Dominique : 


Rukorereka 


64 : 


7 : 


Shororo 


Arthémon 


Seruhuga 


65 : 


8 : 


Nkanda 


Godifrid : 


Kamanzi 


66 : 


9 : 


Nyarusange 


Augustin : 


Sehene 


67 : 


10 : 


Nyaruri 


Modeste 


Munzenzi 


197 











û • 


1^ 1^ o II rt- 


h ciiriolci P'a ' * 


A hanviO'inva ■; 




• i 


11 




1 


1 : 


fCaringanire : 


Gishugunda : 


» ! 


Abahwege : 


I . 


11 




4 


2 : 


Rucungu 


Gacevpvp 




Abenegitorî 


1 . 


H 






3 • 


i ^ J CA 1 1 V V ' • a 


l \ Ci J 1 \^ CllJJS.IIvW 




» r 


1 . 


14 






4 : 


HinQ''abu0'abo 

A. A X VA U £^ \^ 


N va mil nvpvi 


Abazicaba ; 


Abaroha : 


IX . 


2 






5 • 


Ruremesha r 


\^ 1^ X C4 X ex < 


A bnn viori nva 


Abatare : 


I . 


9 






6 : 


rviituncira 

L \ U L U X J ^ 1 L Ci ■ 


»^ Cl c* rv c* 1 C4 


» * 


•» ; 


1 . 


9 






7 : 


Gatwa 


C il n a n n^îP^TïOfri 




Abaya 


1 . 


22 




2 


|Q : 






i vj a X j C4 




VII/ 








9 : 


rvu nicirîikLinnrirk 

1 \ u 111 ^ ■ 1 u IV 1-1 1 1 11 \^ fJ 


Ntamali 

L X l Cxll X Cl L 1 


Ahrikono 

* i L.J C* »V \J X X ^ ■ 




VI. 








lO : 


Ndekezi : 


Rindiro : 


Abacyaba : 




XI. 


3 






1 : 


Rushems 


Murinzi : 


Abanyiginya : 


Abaka : 


I . 


22 




1 




Kugom bangogo 


KuKoba 


Al 1 ' 

Abashmgo : 


/ 
/ 


VIII 








3 : 


Kayitsinga : 


Nziramuhindo : 


Abanyiginya 


Abaryinyonza 


1 . 


24 


• 


2 


4 : 


Rutamu 


1 X vv Cl 11111 11 ti^ \j 


Ana7io'ana * 

i & t.' Cl ^ Cl taf Cl • 




: IX . 


3 






5 : 


X ^ ex ex 


' Nvinminpo'a 

• i^yiiiiui 11^2^ a 


• » 




: IX 


3 






6 : 


Muyogoro 


Muhindangiga : 


Abanyiginya : 


Abashambo 


: Il . 


4 






7 : 


Sebahutu 


Ndaziramiye 


Abatscbe 


Ababona 


: IV . 


6 






8 : 


» 


: » 


» 


: » 


: IV 


. 6 






9 : 


Rubcnga 


Ruhangara 


Abatsobe : 


Ababyibushye 


: IV 


7 






3 : 


Nyamunanage 


: Nziramuhindo 


; Abanyiginya : 


Abaryinyonza 


I 


24 




2 


1 : 


Ngirumpatse 


, Rukangabayombe » 


' A.baya 


: I 


22 




2 


2 : 


fCabeja 


' Gashonga 


: » 


; Abapfizi 


: I 


23 




6 


3 : 


Rwemalika 


: Bihutu 


: Abega 


* Anavanco 

■ 1 V i-.'ci y ciiii^vy 


: V 


8 






4 : 


Ruvurajabo 


: Munanira 


: » 


: Abalejuru 


: V 


. 10 






5 : 


Ngango 


: Murindangabo 


: Ababanda 




: XII 








3 : 


» 


: » 


: 




: XII 








7 : 


Rwandanga 


: Ntamvutsa 


: Abakono 




: VI 




• 




3 


Mushi 


Rukangabayom 


3e Abanyiginya 


Abaya 


1 


.22. 


2 




3 


Mbishibishi 


Rutishereka 


» 


Abenegitori 


I 


.14. 








Mbonyi 


Mujyambere 


» 


Abeneofanava 

X X ■■^ X X £^ ex X X et y C4 


II 




5 




) 


Gashi 


Sebuhoro 


» 


Abao'Bino'a 


I 


17 


1 




1 


Rwagitare 


Rutabagisha 


» 


Abarvin vnn7fî 

X » i™/exx y i kl y \j LX£^\ji 


I 


24 


3 




2 


Nkerabigwi 


Rwayega 


» 


A r\r\ n 1 nrii m 

i X I^CX 1 1 J tl Vt IX \J 


I 

1 




J 






Ruvurajabo 


Munanira 


Abega 


Abalejuru 


V 




10 






Sebagangari 


Runanira 


Abanyiginya 


Abahindiro 


I . 


26. 


3 






Nturo 


Rukazambuga 


A.bacyaba 




XI 


. 3 








Muhinzi 


Ruhogo 


» 


Abaturagara 


l 


9. 


4 




7 


Kayitsinga 


Nziramuhindo 


» 


Abaryinyonza 


I 


.24. 2 15 



198 



6^ jPkOViJNfUE JN'V^KAkË-bASHIiMèÀ 



è8 


l 


Buvumu 


Elie 


Gitambarô 


69 


2 


Nyakabanda 


Paulin 


Karimumvumba 


70 


3 


Murama 


Elie 


Musonera 


71 


4 


Bitare 


Hormisdas 


Namahungu 


72 


5 


Shori 


Théobald 


Rwagitare 


73 


6 


Mubumbano 


Symphorien 


Gatege 


74 


-7 


Kibangu 


Etienne 


Rugwizangoga 


75 


8 


Nyagisozi 


J. Baptiste 


Kanamugire 


76 


9 


Muharnbara 


Dismas 


Kanyandekwe 


77 


10 


Cyuma 


J. Berchmans 


Ruyonza 


78 


11 


Rusenge 


Léopold 


Miravumba 


79 


12 


Bunge 


Wilfrid 


Babeya 



7, PROVINCE DU NYARUGURU, 



80 


1 


Runyinya 


Michel 


Kayihura 


81 


2 


Nyanza-Nkima 


Pancrace 


Mibirizi 


82 


3 


Musange 


Frédéric 


Nsanzabaganwa 


83 


4 


Ngeri 


Narcisse 


Rucyahana 


84 


5 


Sovu 


Charles 


Karima 


85 


6 


Kibingo 


Chrysologue 


Cyamweshi 


86 


7 


Rukira 


Denys 


Mazina 


87 


8 


Nyakibanda 


Benoît 


Gashagaza 


88 


9 


Kibeho 


Wenceslas 


Nyamwasa 


89 


10 


Mata 


J. Népomucène 


Mahinga 


90 


11 


Rwamiko 


Huberth 


Ngenzi 


91 


12 


Mbasa 


Willibrord 


Rusine 


92 


13 


Kurukara 


Léandre 


Rusingizandekwe 


93 


14 


Buhoro 


Sylvestre 


Munyakayanza 


94 


15 


Giseke 


Tarcisse 


Manywa 


95 


16 


Rubona 


Athanase 


Kabirigi 



11.-^ TERRITOIRE 



1- PROVINCE DU RUKIGA 



96 


1 


Karama 


Etienne 


Rwigemera 


97 


2 


Busoro 


Edouard 


Kanyankore 


98 


3 


Gisha 


Wenceslas 


Ruyenzi 


99 


4 


Musha 


Tarcisse 


Bw^isisi 


00 


5 


Kigamba 


Tarcisse 


Nyamakwa 



199 



)8 


Rukara 


Kanuma 


Abanyigmya 


Abagunga 


I 


17 . 1 


)9 


Rvvatangabo 


Ntampuhwe 


Abazigaba 


Abaroha 


I 


. 2. 


'0 


Rwangeyo 


Kajeberi 


Abega 


Abayango 


V. 


fi . 


'I 


Kabano 


Kanyamugenge 


Abagesera 


Abaruregeya 


Vill 


1 . 


"2 


Nyamwasa 


Kibindi 


Abanyiginya 


Abaya 


I . 


22 . 2 


'3 


Nyamuhama 


Rushenyi 


Abega 


Abakongori 


V. 


I 1 . 


'4 


Kibibi 


Sebihubi 


Abanyiginya 


Abaryinyonza 


I • 


24. 2 


'5 


Rutamu 


Kabera 


» 


Abamanuka 


1 . 


2A . 1 


'6 


Ruhumuliza 


Rwigenza 


Ababanda 




Xil . 




7 


Rugali 


Ruburika 


Abanyiginya 


Abaryinyonza 


I . 


24 . 2 


'8 


Nyaruhirira 


Muhuzi 


» 


Abaturagara 


I . 


9 . 4 


'9 


Gitsimbanyi 


Rwamu 


» 


Abagunga 


I . 


9 . 2 


!0 


Manzi 


Segore 


Abanyigmya 


Al ) 1 

Abakobwa 


I . 


9. 1 


W 


Nyoni 


Mpamo 


» 


Abasigaye 


I . 


22. 3 


12 


Rwampiri 


Sebihubi 


» 


Abaryinyonza 


I. 


24. 2 


13 


Mugongo 


Nkundabsgenzi 


» 


Abakobwa 


î , 


9. 1 


14 


Nyaruhirira 


Muhuzi 


» 


Abaturagara 


I . 


9. 1 


15 


Munyetambi 


Mushakamta 




Abenegahaya 


II. 


. 5 


16 


Biyenzi 


Rubirima 


Abega 


Abavu 


V. 


3. 


17 


Rukemampunzi 


Ruhfttijuri 


Abanyiginya 


Abamanuka 


I . 


24 . 1 


18 


Munyetambi 


Mushakamba 


Abanyiginya 


Abenegahaya 


Il 


. 5 


19 


Semugcshi 


Kukabura 


» 


Abasharangabo 


I 


. 23 . 1 


►D 


Buyenge 


Rwankubito 




Abaryinyonza 


I 


. 24 . 3 


M 


Sebagangari 


Runanira 


» 


Abahindiro 


) 


. 26. 3 


•2 


Mbgaga 


Rubimbura 


» 


Abenegahaya 


II 


. 5 


>3 


Mushikazi 


Runigamugabo 


Abega 


Abavu 


V 


. 3. 


»4 


Macari 


Ruvuzacyuma 


Abatsobe 


Ababona 


iV 


. 6. 


>5 


Rubgana 


Rubanzabigwi 


Abacyaba 


bo kwa Kavuna 


XI 


. 3. 



6 Musinga 

»7 Murihira 

8 Semugaza 

19 Ndekezi 

0 Rugira 



Rwabugiri Abanyiginya Abahindiro I . 25 

Pvluhamyangabo » Abagunga I .17 

Mpamarugamba » Abahindiro 1 . 26 

Nyankebe Abatsobe Abagarura IV . 2 

Rukaka » Ababibya IV . 4 



200 



lui 


6 


Bukingci 


ïite 


Kanyaukoie 


102 


7 


Gatete 


André 


Nyirinkwaya 


103 


8 


Bulenga 


Faustin 


Kayinaniura 


104 


9 


Kavumu 


Aloys 


Kangabo 


105 


10 


Muranzi 


Jean 


Rukubayihunga 


106 


11 


Gicumbi 


Médard 


Ndongo 


107 


12 


Mukarange 




Rudakubana 


103 


13 


Rubona 


Raphaël 


Bitangisake 


!09 


14 


Zoko 


Stanislas 


Gakara 


MO 


15 


Buyoga 


Chrysolcgue 


Gatunzi 


1! 1 


16 


Nyabisiga 


Léonard 


Rwigarura 


112 


17 


Gitumba 




Misingo 


113 


18 


Rwamira 


Athanase 


Musukampinga 


1Î4 


19 


Biumba 


Willibrord 


Kabeza 


115 


20 


Kibali I 


François 


Nyarwaya 


1 1 / 

1 16 


21 


Kibali 11 


otraïon 


Rabirigi 




2° PROVINCE DU 


BUBERUKA. 




117 




Kinihira 


Thomas 


Karyabgite 


118 


2 


Gitovu 


Jean 


Rushya 


1 19 


3 


Nyankenke 


Ephrem 


Ruhumuliza 


120 


4 


Kavumo 


Enphrone 


Guhutu 


121 


5 


Masogwe 




Maremyangango 


122 


6 


Mutara 


Epaphrodite 


Nyombayire 


123 


7 


Kinishya 


Frédéric 


Ruyuki 


124 


8 


Muvumo 


Chrystophore 


Mukiga 


125 


9 


Rukozo 


Médard 


Karenzi 


126 


10 


Kigogo 


P. Canisio 


Kanimba 


127 


11 


Gaseke 


Denys 


Bizuru 


128 


12 


Rwasa 


Livini 


Rukara 


1 29 


13 


Mushongi 


Hermenegilde 


^/IL 1- • 
IVlbonyumushi 




3° PROVINCE DU 


BUYAGA. 




130 


1 


Gibuke 


Médard 


Munyaneza 


131 


2 


Kabongoya 


Herménégilde 


Kaboyi 


132 


3 


Hunga 


Didace 


Bayijahe 


133 


4 


Nyagihanga 


Léonard 


Gashongore 


134 


5 


Buhanga 


Troyen 


Kamasa 


135 


6 


Kinyami 


Soter 


Kalisa 


136 


7 


Cyeya 


Benoit 


Rudahigwa 


137 


8 


Mukono 


Gérard 


Rucibigango 


138 


9 


Kagamba 


Aloys 


Gatarayiha 



201 



Sempiga 


K.angondo 






ÎV . 


• 


Nyirubushi 


Kamayanja 




Abagarura 


IV . 


2 . 


Benempinga 


Kabanza 


Abacyaba 


Abahiza 


IX . 


3 . 


Gatwa 


Rudakemwa 


Abazigaba 


Abatambiye 


IX . 


4 . 


Nyirinkwaya 


Kanuma 


Abanyiginya 


Abagunga 


I . 


17 . 


» 


>/ 


» 


» 


I . 


17 • 


Rukemasibe 


Sliabahoza 


Abazigaba 


Abakeke 


IX . 


4 . 


Simpunga 


Kanyamuhungu 


Abalsobe 


Abagarura 


IV . 


2 . 


Muramutsa 


Ntanuka 


Abagesera 


Abahinda 


VIII . 


6 . 


Kirabaranga 


Gîhunds 


» 




Vlil , 


6 . 


Mutsigazi 


Nyirinkwaya 


Abanyiginya 


Abareganshuro 


I . 


22 . 


Sebuturo 


Rutinywa 


Abashambo 




11 . 


6 . 


Kanyabuha 


Serutegwa 


Abakono 




VI . 




Rubango 


Gakubi 


Abatsobe 


Ababyibushye 


IV . 


7 . 


Zimurinda 


Kabaringufi 


Abanyiginya 


Abasindi - Aba 


- I . 


8 . 


Kabendabendo 


Rwaklgarama 


» 


» yenzi I 


8. 


Sendashonga 


Ruhararan:anzi 


Abashambo 


Abasa 


11. 


2. 


Karyabgite 


Sendashonga 


» 




11 . 


2. 


Ndashondwa 


Karwanyi 


» 




II. 


2. 


Nyatanyi 


Ruhararamanzi 




» 


II . 


2. 


Kangabo 


Shumbusho 


» 




II. 


2. 


Kanyoni 


Rwandereye 


» 


» 






Kajugiro 


Gafuku 


Abanyiginya 


Abasoro 


m 




Rwangangabo 


Mpamarugamba 


» 


Abahindiro 


I 


. 26. 


Kabeza 


Rukaka 




Abasindi 


I 


8 


Karibushi 


Ngaboyisonga 


Abungura 




XVI 




Rwagaju 


Kabeba 


Abagesera 


Abazoza 


VIII 


5. 


Muhirima 


Rusekampunzi 




Abasindi 


1 


8. 


Gasore. 


Rusangiza 




» 


1 


8. 


Kinyamugwiti 


Ruzima 


Abatsobe 


Abagaruka 


IV 


. 1. 


Rukeratabaro 


Ryamugema 


Abanyiginya 


Abasindi 


I 


. 8. 


Bitanuiirrt 


Rwangeyo 


Abungura 


Abannyori 


XVI 




Rwamuningi 


Munyandamutsa 


Abashambo 




II 


. 6. 


Rutebuka 


Nyagahinga 


Abakono 




VI 


• 


San -Ji 


Rukatinduru 


Abanyiginya 


Abenegitori 


1 


. 14. 


Ruboya 


Rutebuka 


Abagesera 


Abaskete 


XV 




Rwanjunga 


Rwabukombe 


Abazigaba 


Umwuma 


IX 


. 4. 


Kinyamugwiti 


Ruzima 


Abatsobe 


Abagaruka 


IV 


. 1. 



202 



ÎJV lu Nyamiyaga 
140 11 M.igina 



Apollinaire 
Joseph 



Gishyendegeri 
Karegeya 



4^^ PROVINCE DU MUTARA. 



141 


1 


Gatsibo 


Gervais 


Lyumugabe 


142 


2 


Gitebge 


Gabriel 


Kajangwe 


143 


3 


Nyabiheke 


Didace 


Kabuto 


144 


4 


Nyagisozi 


Gérard 


Ruhorahoza 


145 


5 


Mugera 


Desideri 


Nkubana 


146 


6 


Rushashi 


Cléophas 


Rugerinyange 


1 47 


7 


Tsima 


Sylvestre 


CL" 1 

ôebigomba 


148 


8 


Karama 


Gérard 


Bishumba 


149 


9 


Kanyinya 


Godefroy 


Ruzindana 


150 


10 


Kibungu 


Déogralias 


Gahitsi 


151 


1 1 


Kijojo 


Modeste 


Mushuiu 


152 


12 


Mukama 


Ildefonse 


Muiungika 


153 


13 


Karama 


lldefonse 


Sendashonga 


5° 


PROVINCE DU NDORWA I - ( Ouest ) 




154 


1 


Mukono 


Théodore 


Mureganshuro 


155 


2 


Mugina 


Godefroy 


Karagirwa 


156 


3 


Nyabishambi 




Rubariro 


1 '^1 
1 ji 


4 


Mukarange 


André 


Kayijuka 


158 


5 


Kamushuri 


Déogratias 


Kabera 


159 


6 


Nyabyondo 


Wenceslas 


Mwumvaneza 


160 


7 


Cyuniba 




Shamukiga 


161 


o 
O 


Manyagiro 


. Michel 


Mihingo 


152 


9 


Muyumbu 


Denys 


Nyagatare 


163 


10 


BuKito 


Léonard 


Rusezera 




PROVINCE DU NDORWA ÎI - ( Est ) 




164 


1 


Tovu 


Chrysostome 


Katabarw^a 


165 


2 


Cyondo 


Gervais 


Rutagarama 


166 


3 


Karama 


André 


Kambogo 


167 


4 


Shonga 


Denys 


Tanganika 


168 


5 


Rushaki 


Gérard 


Bwankarikari 


169 


6 


Kiyombe 


Hubert 


Higiro 



203 



Rwizibukira Rwagacaya Abega Abaruranga V . 5. 

Runukamishyo Rubenga Abanyiginya Abasindi 1 , 8. 



Rusekampunzi 


Kabuto 


Abagesera 


A 1 1 

Abahoza 


VIII 


-> 

3. 


Murasira 


» 


;> 


» 


T 7 I I I 

VIII 


. 3. 


Gahwegege 


Kajangwe 


» 


» 


■\ /lit 

Vill 


. 3. 


Ruhatijuri 


Kuhabura 


» 


A 1 

Abamenyï 


\ 7 11 1 

VIII 


4. 


Rwitare 


Mushanda 


Abanyiginya 


Abajiji 


I 


. 9.7 


Ntabukiraniro 


Rwamugema 




Aba8indi 


I 


. 8. 


Sebakara 


Muvubyi 


Abasinga 




X . 


. 3 


R ivamwaga 


Ndabarinzi 


Abega 


Abadugu 


V . 


12 . 6 


Rwagasore 


Kamugunga 


Abanyiginya 


Abagunga 


I . 


17 . 1 


Rwakageyo 


Mpabuka 


Abasinga 




X . 


. 4 


Sakure 


Rutuha 


Abega 


Abadugu 


V . 


12 . 6 


Rwabukumba 


Runigababisha 


Abanyiginya 


Abasamanzi 


I . 


Il . 7 


Kajeberi 


Nyamihare 


» 


Abahebera 


1 . 


24 . 6 



Ruhararamanzi 


Shumbusho 


Abashambo 




II 


. 1 


Rugagaza 


R wangango 


Abagesera 


Abaskete 


XV 




Mpumuje 


Sengabo 


Abasinga 




X . 


4 


Karibushi 


Ngaboyisonga 




Abashingo 


XIII . 




Rugangazi 


Kayumba 


Abazigaba 




IX 


4 


Mbishibishi 


Semuzana 


Abatsobe 


Abagarura 


IV 


2 


Rukanga 


Mbungira 


Abega 




V. 


12 


Sebarima 


Nzirimo 


Abanyiginya 


Abasindi 


I . 


8 


Nyandekwe 


Rusekampunzi 


» 


» 


1 


8 


Rudende 


Karengera 


Abakono 




VI 





Kagonyera 

Bugingo 

Kinyogote 

Kanyabugoyi 

Gisingizwa 

Sandi 



Nyagashi 

Mbab anye 

Rukatinduru 

Sebayovu 

Rwabanda 

Biraro 



Abega 
Abanyiginya 
Abega 
» 

Abasinga 
Abagesera 



Abayango 
Abahebera 
Abakongori 
» 

Abagahe 
Abaskete 



V 
I 

V 
V 
X 
XV 



8 
24 
1 1 



204 



III.- TERRITOIRE 

1° PROVINCE DU BUGOYI 



170 


1 


Ru gère ro 


Godefroid 


Kamuzinzi 


171 


2 


Nyamyumba 


Alexis 


Rutagayisaso 


172 


3 


Nyakiriba 


Déogratias 


Mugunga 


173 


4 


Busumba 


Antoine 


Gakwaya 


174 


5 


Marumba 


Augustin 


Murara 


175 


6 


Busoro 


Faustin 


Hamudara 


176 


7 


Rwamigaga 


Gérard 


Kamanzi 


177 


8 


Rega 


Faustin 


Kamanzi 


178 


9 


Munanira 


Christophe 


Sabushi 


179 


10 


Kigarama 


Papias 


Gatwa 


180 


M 


Gahondo 


Benoît 


Sekubumba 


181 


12 


Mukondo 


J. Baptiste 


Nyakiminika 


182 


13 


Nkama 


Berchmans 


Sebishwi 


183 


14 


Rubavu 


lldephonse 


Ngarambe 


184 


15 


Rusongati 


Apollinaire 


Mpamo 


185 


16 


Mudende 


Isayas 


Gahondogo 


186 


17 


Nyaruteme 


Antoine 


Rwampogazi 


1 A7 
1 0/ 


18 


Kinyanzovu 


Ananie 


Kayitsinga 


1 OO 


19 


Cyanzarwe 


Sylvestre 


Birenge 


1 fiO 
1 Oy 


20 


Kigeyo 


Georges 


Murenzi 


1 on 


21 


Rusiza 


Déogratias 


R,,L • • _ 

ixunigira 


1 Q 1 
1 y 1 


22 


Kanana 


v^oncorde 


ivamasiiabi 




2° PROVINCE DE 


BUDAHA 




192 


1 


Kivumu 


Charles 


Rubayiza 


193 


2 


Cyanyanza 


Antoine 


Rwigema 


194 


3 


Ngobagoba 


Charles 


Rwabuyanga 


195 


4 


Gasave 


Godefroid 


Kanyab'jgugu 


1 QA 
i ^0 


5 


Kigali 


Ci. ■ ' 

otanislas 


fvla m Hu ra 


197 


6 


Sanza 


Hormisdas 


Kugasira 


198 


7 


Bgira 


Venerandi 


Gashegu 


199 


8 


Rukoko 


Philippe 


Karahamuheto 


200 


9 


Gitete 




Kabera 




3° PROVINCE DU 


BUSHIRU. 




201 


1 


Shyira 


François 


Nyangezi 


202 


2 


Gasasa 


Alexandre 


Rurinda 



205 



: I s E N Y I 



10 


Rusagara 


Nyirimigabo 


Abanyiginya 


Abanana 


I 


. 23 . 


2 


î\ 


Mugemanshuro 


Bushaku 


» 


Abasharangabo 


I 


. 23 . 


1 


n 


Rwanyagahutu 


Simugomwa 


» 


Abaka 


I 


. 22 . 


I 


n 


Sentama 


Nyiringabo 


» 


Abadenge 


1 


. 23 . 


6 




Mbishibishi 


Rwakadigi 


» 


Abaya 


I 


. 22 . 


2 


'5 


Nyabushengero 


Munanira 


» 


» 


I 


. 22 . 


2 




Gendaneza 


Kibungo 




Abaganzu 


I 


. 18 . 




7 


Bihire 


Ntembe 


» 


» 


I 


. 18 . 




'8 


Nyamugumba 


Rwanyonga 


Abatsobe 


Ababirege 


IV 


. 5 . 




'9 


Buturumba 


Munyandekwe 


» 




IV 


. 8 . 




10 


Rubimbura 


Biraguma 


Abega 


Abaminika 


V 


. 12 . 


2 


n 


Rugambage 


Buzindu 


» 


Abasasa 


V 


. 12 . 


! 


M 


Mugabgambere 


Njongo 


» 




V 


. 12 . 


7 


J3 


Sengati 


Rwabanda 


» 


Abaka gara 


V 


. 7 . 


l 1 


J4 


Nyiriminega 


Rukesha 




Abakiza 


V 


. 12 . 


8 


15 


Kabgana 


Ryambuziki 


Abagesera 




VIII 


. 7 . 




16 


Bayundo 


Muhindangiga 


» 




VIU 


. 7 . 




;7 


Nsiga 


Bihozi 


» 


Abahinda 


VIII 


. 6 . 




18 


Kanuma 


Mukara 


Abasinga 




X 


. 4 . 




19 


Nyiringongo 


Ngongo 


Abashambo 




II 


. 6 




•0 


Runyana 


Mazuru 


Abazigaba 


Ababogo 


IX 


. 4 . 




1! 


Rwatambuga 


Rwankubito 


Abacyaba 




IX 


. 1 




2 


Gihinira 


Muyorangabo 


Abega 


Abagagi 


V 


. 2 . 




3 


Sengati 


Rwabanda 


» 


Abakagara 


V 


. 7 . 


11 


4 


Nkubamiheto 


Giharamagara 


» 


» 


V 


. 7 . 


12 


5 


Biteyinuma 


Ruzima 


Abakono 


Abahenda 


V 


. 1 . 




6 


Rwandekwe 


Rushema 


» 




VI 






7 


Mico 


Sebitama 


Abanyiginya 


Abaganzu 


I 


. 18 . 




8 


Runiga 


Nyampeta 


» 


Abasharangabo 


1 


1 2 




9 


Hingabugabo 


Rubanzabigwi 


Abashambo 




II 


. 5 . 




0 


Rugemanandekwe Nyirurukore 


Abega 


Abahenda 


V 


. 1 . 




1 


Nyamugusha 


Rwata 


Abaha 




VII 






2 


Njangwe 


Ndirima 


Abanyiginya 


Abahabanyi 


I 


. 23 . 


4 



206 



203 


3 


Shaki 


Célestin 


Karemangingo 


204 


4 


Mwiganike 




Rutamu 






rvurembo 


T X 1 

Laciislas 


IViuhaya 




A 
U 


t X.1 r\ »■ A r n 


Sylvestre 


Rubayiza 


707 


7 


iM anga 


i_.iicn ne 


Gashi 




o 


DlrcITlDO 


isiaorc 


rvdinangu 




q 


Gihira 


Dercnrnans 


Ruhumuliza 


1 yj 


10 


iVinixiira. 


j_jpnrcni 


Oc laKo 


21 1 


] 1 

1 1 


iVlLlllLlIl^ WC 






212 


12 


Ngabo 


Valens 


Nzaribara 


213 


!3 


Rubona 


Augustin 


Gacu 


214 


14 


Rubare 


Straton 


Rupiya 


215 


15 


Karandaryi 


Théoneste 


Kinyakura 



4° PROVINCE DU BWISHAZA. 



216 


1 


Kibuye 


J. Népomuoène 


Seruvumba 


217 


2 


Rubengera 


Elie 


Rwanyabahara 


218 


3 


Gihara 


Raphaël 


Kananura 


219 


4 


Mabanza 


Salomon 


Gahigiro 


220 


5 


Bubazi 


Helménégilde 


Biraro 


221 


6 


Ruragwe 


Emmanuel 


Munyaneza 


222 


7 


Bizu 


Ladislas 


Karingabo 


223 


8 


Mushubati 


Froduald 


Saramende 


224 


9 


Mugera 


Barnabé 


Kabayiza 


225 


10 


Sure 


Athénédore 


Mugemana 


226 


11 


Kibingo 


Manacé 


Kanimba 


227 


12 


Gikoro 


Alexandre 


Gatare 



f° PROVINCE DU K AN AGE, 



228 


1 


Kinunu 


Denys 


Mbaraga 


229 


2 


Gasovu 


Canisio 


Kazimoto 


230 


3 


Gatoki 


Phihbert 


Makuza 


231 


4 


Murama • 


Aloys 


Sempundu 


232 


5 


Rugote 


Claudien 


Kanyarukiga 


233 


6 


Gihinga 


Paul 


Ruhunga 


234 


7 


Gishwati 


François 


Kagurube 



6° PROVINCE DU KINGOGO> 

235 1 Ngerero Willibrord Rwamuningi 

236 2 Binana Martm Rugen?a 
207 







Rugenera 




Abaturagara 


I . 




204 


IXUIlLlll^XlClllJlOCl' 
1 IV U 1 Cl 




» 


Abenegi ton 


I 

1 . 


1 A 




r\ uii U nga 


INi daniri we 




A L 

Abeneganaya 


11 . 




206 


1 1 O"! m r~i P\ n 
iVi Ll^llllUClliU 


1\ U lllcricr allgaDO 


DaSiialTiDO 




11 . 


/■ 

D . 


207 


Ivl 7\ TRm Ko 


r^i rt 1 1 Cl 
Uill Uoi 


» 


AL- u- 

Abishi gatwa 


AVI. 




208 






aX K a *7i rr K a 




IV 


-1 

J . 


209 


1 \. VV ClllClilli£.Cl 


ixLiiVill^ciLlluLJiri 


A k 




VII . 




210 


R,uf un 


i \ vJ y cllZcilL)a.l Wcl 


DclbllarnDO 




1 1 

U . 


/■ 

O . 


21 1 


Segaciro 


Kanvamnp"ara 

A ^ l A y C>i A A 1 U £^ 1 CA 




/^uazirduKcnae 


vni 

V lu . 


■2 

J . 


212 


Rubenga 


Rushi 


Abega 


Abagagi 


V . 




213 


Gashugi 


Rugomwa 


Abôgesera 


Abazirankende 


Vlll . 


3 . 


214 


Sehene 


Mugabgambere 


Abatsobe 


Ababirege 


IV . 


5. 


215 


Rugerinyange 


Ruvuzandekwe 


Abega 


Abarembo 


V . 


!3 . 



216 


Serukenyinkware 


MuHshyo 


Abasinga 


Abacumbi 


X . 


1 


217 


Nyangezi 


Mukomeza 


Abanyiginya 


Abaka 


I . 


22 


218 


» 




» 


» 


i . 


22 


219 


» 


» 


» 


» 


1 . 


22 


220 


Muhigirwa 


Kaburabuza 


» 


» 


1 . 


22 


221 


Mugambira 


Nyaruramba 




Umushingo 


xni . 


222 


Bajyanimvumba 


Nyamukobga 


Abashambo 


Il . 


6 


223 


Ruvuzandekwe 


Rugambarara 


Abagesera 


Abazoza 


Vlll . 


1 


224 


Ruhumuliza 


Kanimba 


Abega 


Abahenda 


V . 


I 


225 


Muvunanyambo 


Rukeramihigo 


Abanyiginya 


Abazenga 


I . 


24 


226 


Kabatende 


Nsabiyezc 


Abaha 


Abarumiko ? 


Vil . 




227 


Rukaburacumu 


Mukuyangondo 


» 


» 


VII . 





228 


Mwikarago 


Rwabanda 


Abega 


229 


Nyirimigabo 


Muhigi 


» 


230 


Rutabana 


Gihinira 


» 


231 


Ndamyumugabe 


Makobe 


Abasinga 


232 


Rukebesha 


Kajeje 


Abatsobe 


233 


Runigababisha 


Kajyuli 


Abega 


234 


Barikage 


Kadiho 


Abasinga 



Abakagara 
Abagagi 
» 

Abagahe 
Ababona 
Abagagi 



V. 7. 

V . ? 

V . 2 . 
X . 7. 
jV . 6. 

V . 2. 
X . 3. 



235 Ruvuzandekwe Nyiriminega Abega Abakiza V . 12. 8 

236 Sebinagana Seruvurungana Abàzigaba Abaroha IX . 2. 

2oa 



237 


3 


Muramba 


Atbanase 


Gatanazi 


238 


4 


Mwendo 


l. Ncpomucène 


Rubayiza 


2 59 


5 


Nindiro-Mushyiga 


Azarias 


Ruhumuliza 


240 


6 


Kageyo-Suti 


LonRin 


Ruhararamanzi 


241 


7 


Rugarama 


Boniface 


Sebakiga 


242 


8 


Gisebeya 


Valens 


Rugerinyange 


243 


9 


Muki ngo 


Raymond 


Gashikazi 


244 


10 


Nsuruarunzu 


Denys 


Burabyo 


245 


1 1 


Gitarama 


Gihas 


Gihana 


246 


12 


Kirengo 


Symphorien 


Furumba 


247 


13 


Kiziguru 


Hormisdas 


Munyejabo 


248 


14 


Ruvumba 


Raymond 


Nkaka 


250 


15 


Ramba 


j. Népomucène 


Bagirishya 



!V.- TERRITOIRE 



1° PROVINCE DU GÎHUNYA. 



255 


! 


Kazo 


Faiistin 


Gacinya 


256 


2 


Kirehe 


Chrysoiogue 


Rwanyindo 


257 


3 


Rukira 




Rukara 


258 


4 


Kansana 


Léonard 


Gasore 


239 


5 


Ngara 


Stanislas 


Birasamasha 


260 


6 


Ruyema 


Edouard 


Ntunda 


261 


7 


Nshiri 


Prudent 


Muyombana 


262 


8 


Rukoma 


Chrysanthe 


Sematuro 


263 


9 


Rubogo 


Ambroise 


Rwagasana 


264 


10 


Mbuye 


Clément 


Mugiraneza 


265 


11 


Musasa 


Paul 


Kanyoni 


266 


12 


Vumwe 


Thérèse 


Nyirakabuga 


267 


13 


Gasetsa 


Déogratias 


Gakirage 


268 


14 


Fukwe 


Georges 


Sebgitabure 


269 


15 


Bisenga 


François 


Ntagozera 


270 


16 


Kukinunga 




Kalimunda 


271 


17 


Gilwe 


Michel (v.137) 


Rwanjunga 


272 


18 


Musya 


Welars 


Kanyabujinja 


273 


19 


Matongo 


Anaclet 


Musonera 


274 


20 


Bitare 


Jean Baptiste 


Murunganwa 


275 


21 


Sakara 


Eusfache 


Biyenzi 


276 


22 


Murama 


Gabriel 


Rutaboba 


277 


23 


Gahurire 


Evariste 


Kanonko 


278 


24 


Kirwa 


Willibrord 


Gumira 


279 


23 


Kirambo 


Herménégilde 


Gahigankwavu 



209 



237 


Mpamira 


Serugambwa 


238 


Rwemalika 


Munigankiko 


239 


Gakwandi 


Kanyamugenge 


240 


Ruvuzandekwe 


Nyiriminega 


24i 


Rwabakika 


Nyirindekwe 


242 


Ruvuzandekwe 


Nyiriminega 


243 


Nyirugwe 


Ndirima 


744 


Musoni 


Munyambonwa 


245 


Rwemalika 


Munigankiko 


246 


Bandora 


Ruburika 


247 


Buturumba 


Munyandekwe 


248 


Rwemalika 


Munigankiko 


249 


Nyiriminega 


Rukesha 




DE K 1 B 


U N G U 



Abanyigînya 


Abahabanyi 


I 


.23. 


4 


» 


» 


I 


.23. 


4 


» 


Abaganzu 


I . 


J9. 




Abega 


Abakiza 


V 


.12. 


8 


Abanyiginya 


Abahindiro 


1 


.26. 


1 


Abega 


Abakiza 


V 


.12. 


8 


Abanyiginya 


Abahabanyi 


1 


.23. 


4 


» 


Abenegitori 


1 


.14 




» 


Ababanyi 


I 


.23. 


4 






I 


.24. 


2 


Abatsobe(s.n.) 










Abanyiginya 


Abahabanyi 


I 


./3. 


4 


Abegci 


Abakiza 


V 


.12. 


8 



255 


Nyirinkwaya 


Kanuma 


Abanyiginya 


Abagunga 


1 . 


17. 1 


256 


Kanuma 


Byabagabo 


» 


» 


1 . 


17. 1 


257 


» 


- >f 


» 


» 


» 


» » 


258 


» 


» 


» 


» 


» 


» » 


259 


» 


» 


» 


» 


» 


» » 


260 


» 


» 


» 


» 


» 


» » 


261 


Rukara 


Kanuma 


» 


» 


» 


» » 


262 


Rurengo 


Kabajuguta 


Y.Mazimpaka. 


Umukuku 


I .22. 8 


263 


Kabahaya 


Bigundu 


Abashambo 


Abayumbu 


Il . 


7. 


264 


Kabgende 


Munyentama 


» 


» 


11 . 


7. 


265 


Rwandereye 


Rwamanyege 


» 


Abasa 


II . 


2. 


266 


Kigenza 


Rwakagara 


Abega 


Abakagara 


V . 


7. 


267 


Nyakayiru 


Kigenza 


» 


» 


V . 


7. 5 


268 


Birasa 


Rubambana 


Abega 


Abalejuru 


V 


. 10. 


269 


Ntagozera 


Birasa 


» 


» 


V 


. 10. 


270 


Sebajogo 


Semuzana 


Abungura 


Abarembe 


XVI 


. 1 . 


271 


Rwabukamba 


Kambarangwe 


Abazigaba 


Abuma 


IX 


. 4 . 


272 


Rwakigarama 


Rwabigwi 


» 


Abarenzi 


IX 


. 3 . 


273 


Ruzindaza 


Mutigita 


» 


Ababogo 


IX 


. 4 . 


274 


Kabaka 


Kayagiro 


Abasinga 


Abasita 


X 


. 5 . 


275 


Ruhima 


Mporera 


Abega 


Abalejuru 


V 


. 10. 


276 


Muriro 


Mavugiro 


Abagesera 


Abaregeya 


vm 


. 6 . 


277 


Cyaruhinda 


Ruhabura 


» 


Abamenyi 


VIII 


. 5 . 


278 


» 


» 


» 


» 


VIll 


. 5 . 


279 


» 


» 


» 


» 


VIII 


. 5. ^ 



210 



2flO 


26 


Mutenderi 


Willibrord 


Rwakirenzî 


281 


27 


Sakara 


Antoine 


Twahirwa 




2- PROVINCE DU 


BUGANZA N. E. 




282 


1 


Rubona 


Stanislas 


Kalisa 


283 


2 


Rwimishinya Thomas 


Rwagasore 


284 


3 


Kawang're 


Juvénal 


Rwabukwandi 


283 


4 


Kiyenzi 


Gervais 


Karugarama 


286 


5 


Gahini 


Alexandre 


Munyerango 


287 


6 


Ryabega 


Bernard 


Bikina 


283 


7 


Ruka'a I 


Desideri 


Gasaruhande 


289 


8 


Rukara II 


Marcel 


Bugingo 


290 


9 


Gabiro 


Wenceslas 


Njongo 




3° PROVINCE DU BUGANZA N. 




291 


1 


Murambi 


J.Berchmans 


Gashikazi 


292 


2 


Gitaburara 


Froduald 


Budeyi 


293 


3 


Gituza 


J.Népomucène 


Kayinamura 


294 


4 


Ntete 




Birekeraho 


295 


5 


Gasange 


Valens 


Ruvuninjangwa 


296 


6 


Gakoni 


Chrystophore 


Rusine 


297 


7 


Nyabisindu 


Thaddée 


Rutagiragahu 


298 


8 


Kiramuruzi 


Petro 


Sebagangari 


299 


9 


Bitare 


Clément 


Samugabo 



4° PROVINCE DU BUGANZA SUD. 



300 


I 


Rwamagana 


Pierre 


Hitiyise 


301 


2 


Munyaga 


Antoine 


Rugumire 


302 


3 


Nkomangvva 


Godefroid 


Mugabo 


303 


4 


Nyariibuye 


Gervais 


Kagimbura 


30 t 


5 


Gati 


Edouard 


Gahizai 


305 


6 


Ruhunda 


Antoine 


Nyanjobe 


306 


7 


Gishari 


Hormisdas 


Rukinga 


307 


8 


N3'aru8ange 


Symphorien 


Gahigi 


308 


9 


Kabare 


Tarcisse 


Karomba 


309 


10 


Murambi 


Aloys 


Gatarayiha 


310 


11 


Mukarange 


Clément 


Kimonyo 


31 1 


12 


Gikaya. 


. Evarist': 


Gakeri 


312 


13 


Shyogo 


Berchmans 


Sebusandi 


313 


14 


Nyamirama 


J. Népomucène 


Kamugundu 


314 
211 


15 


Rundu 


j. Népomucène 


Gasana 



« 



280 


Rwantaho 


Mutazibiza 


» 


Abazimya 


Vlli . 


3 . 




281 


Gashugi 


Rugomwa 


» 


Abagoboka 


VIK. 


3 . 




282 


Kavumvuri 


Rwalinda 


Abanyiginya 


Ababindiro 


y 

1 , 


26. 


3 


283 


Kanyamugenge 


Ritararenga . 


» 


Abasigaye 


I . 


22. 


3 


284 


Rwabitenga 


Nkubana 


Abega 


Abasasa 


V . 


12. 




285 


Gitongana 


Rugenerandekwe 


» 




V . 


12. 


7 


286 


Gasega 


Rwabigwi 


Abanyiginya 


Abenegitori 


XIV. 






287 


» 


» 


» 


» 


XIV. 






288 


Runigababisha 


Rubonankebe 


Ahega 


Abasasa 


V . 


12. 




289 


Sezirakuya 


Rubindanzogera 


Abanyiginya 


Abcnegahaya 


Il . 




5 


290 


Kangabo 


Serukabuza 


» 


Abenejuru 


I . 


16. 


2 


291 


Nziramuhindo 


Sengabo 


Abanyiginya 


Abahondogo 


m . 






292 


Mushi 


Rwamparage 


» 


Abahebera 


I . 


24. 


5 


293 


Kabango 


Ryakibibi 




Abazenga 


I . 


24. 


'\ 


294 


Bujuri 


Rugagaza 


» 


Abaka 


I . 


22. 


1 


293 


Rwanyonga 


Mpagazi 


» 


Abanyemina 


I . 


24. 


7 


296 


Gasore 


» 


» 


» 


1 . 


24. 


7 


297 


Rumesambuga 


Ruziraguhuna 


Abega 


Abakaruranga 


V 


. 5 




298 


Runanira 


Kiromba 


» 


Abavu 


V 


. 3 




299 


Barahira 


Ruberangeyo 


Abagesera 


■7 

J 


VIII 




.6 



300 


Rwabutogo 


Kabare 


Abega 


Abakagara 


V . 


7.3 


301 


Nyabirungu 


Nkwaya 


Abazigaba 


Abaheka 


IX . 


1. 


302 


Rwanjunga 


Muyenzi 


Abanyiginya 


Abaka 


I . 


22.1 


303 


Kamugundu 


Rwagaju 


Abagesera 


Abamenyi 


VIII . 


.5 


304 


Gasore 


Mpagazi 


Abanyiginya 


Abanyemina 


I . 


24.7 


305 


Rwangabo 


Kajeberi 


Abega 


Abayango 


V . 


8. 


306 


Nyamwirahira 


Mazuru 


Abazigaba 


Ababogo 




IX. 4 


507 


Gasimba 


Ndatira 


Abanyiginya 


Abagunga 


I . 


17. 1 


308 


Murangira 


Semuzana 


Abatsobe 


Abagarura 


IV, 


, 2. 


309 


Ruhatijuri 


Ruhabura 


Abagesera 


Abamenyi 


VIII , 


, .5 


310 


Rwamuhizi 


Rugangare 


Abega 


Abaruranga 


V 


. 5. 


311 


Mvuzarubango 


Murangira 


•» 


Abavu 


V 


. 3. 


312 


Rwampamira 


Nyirimigabo 


Abanyiginya 


Abenegitori 


I 


. 14. 


313 


Mpiga 


Sharamanzi 


Abashambo 


Abajembe 


II 


. 6. 


314 


Rwarinda 


Rwagaterura 


Abanyiginya 


Abenegitori 


I 


. 14. 



212 



3i3 16 Nkamba 



Bernard 



Ndaruhutse 



5° PROVINCE DU MIGONGO 



0 1/ 

316 


1 


ts-igma 




IVJpiga 


317 


2 


Ntaruka 


Antoine 


Kanyangira 


318 


3 


Nyakanazi 


Pierre 




319 


4 


Kankobwa 


Simon 


Kivumu 


320 


5 


Tomi 


Théoneste 


Rwagasore 


321 


6 


Kanyami 


Léopold 


Rucamaneke 


322 


7 


Nyakabungo 


Charles 


Kadogo 


323 


8 


Rubaya 


Joseph 


Rwamugabo 




6° PR 


OVINCE DU MIRENGE. 




324 


1 


Zaza 


Simon 


Nyiringondo 


315 


2 


Kukabaya 


Ferdinand 


Kabagema 


326 


3 


Kagashi 


Evariste 


Rusurabeza 


327 


4 


Shywa 


Tharcisse 


Gacaca 


328 


5 


Kimuga 




Biyenzi 


329 


6 


Cyizihira 


Ladislas 


Gakwenzire 


330 


7 


Matongo 


Gervais 


Rutaneshwa 



7° PROVINCE DU MUBARl. 
330bis Mubari Rwabazingo ? 

V.. TERRITOIRE 

1° PROVINCE DU BWANACYAMBWE. 



331 


! 


Remera 


Michel 


Rwiyamirira 


3 52 


2 


Kicukiro 


Hormisdas 


Kabarira 


333 


3 


Gikondo 


J.M. Vianney 


Rutaremara 


334 


4 


kuli Sha 


Vincent 


Munyanshongore 


3 35 


5 


Nyarugenge 


Gérard 


Rucira 


3 36 


ô 


Balema 


Abraham (Prot.) 


Bagirishya 


337 


7 


Rutunga 


Ladislas 


Ndemeza 


336 


8 


Jurwe 


François 


Ikwabu 


339 


9 


Rusororo 


Ildephonse 


Muregancuro 


34J 


10 


Kacyiru 


Petro 


Ntagozera 


213 











il:) 


byehunga 


Muteramberc 


Abagesera 


Abanienyi 


VI 11 . 


4. 


316 


Sharamanzi 


Genibe 


Abashambt; 


Abagcmbe 


11 . 


6. 


317 


Mpiga 


oharamanzi 


» 


» 


il . 


6. 


318 


Nkurunziza 


Kvvabikinga 


A 1 

Abagesera 


A 1 • 

Abamenyï 


Vlll . 


.5 




» 


» 


)^ 


» 


VU! . 


.5 


320 


Kazubgenge 


Ruganintvvari 


Abega 


Abakongori 


V . 


11. 


321 


R wambikana 


Muvubyi 


Abagesera 


Abaregeya 


Vill . 


.3 


322 


Kajangwe 


Rukaburacumu 


» 


Abagongo 


Vlll . 


2. 


323 


Kanyamaha 


Rubaruka 


Abasinga 


» 


X . 


.4 


324 


MpruKuye 


Kwakarengwa 


A 1 

Abega 


Al • 

Abarejuru 


V . 


10. 


325 


Kubunge 


INtwari 


A 1 

Abasinga 


Al 1 * 1 

Abanukamishyo 


X . 


2. 


326 


Liitsimbanyï 


Ngiriye 


A 1 

Abega 


Al ' 

Abarejuru 


V . 


10. 


327 


Mudirigi 


» 


» 


» 


V. 


10. 


328 


Turatsinze 


Gwiza 


Abagesera 


Abazimya 


VIII . 


.4 


329 


Nyagatoma 


Shirimpaka 


» 


» 


Vlll . 


.4 


330 


Ruzirampuhwe 


Mutigita 


Abazigaba 


Ababogo 


IX . 










Bahirula 




XVI. 





DE KIGALI 



331 


Basomingera 


Ndongozi 


Abacyaba 


Ababùgû 




2 




332 


Njuguto 


Semurima 


Abazigaba 


Abarenzi 


ix 


3. 




333 


Rukemampunzi 


Bazirasa 


» 


Abaheka 


IX , 


1. 




334 


Munanira 


Serutabura 


Abanyiginya 


Abareganshuro 




22. 


■) 


335 


Kabahizi 


Rudakemwa 


>> 


Abasharangabo 




23. 


1 


336 


Rwema 


Rwamirego 


» 


Abamanuka 




24. 


1 


337 


Bitangimpuruza 


Nyirindekwe 


» 


Abaturagara 




9. 


3 


338 


Nyirinkwaya 


Kanuma 


» 


Aba^unga 




17. 


1 


339 


Rwabagira 


Munigankiko 


» 


Abahabanyi 




23. 


5 


340 


Ntagozera 


Birasa 


Abega 


Abarejuru 


V 


10. 





214 



341 


1 1 


Kayanga 


Gérard 


Gasana 


342 


12 


Rubungu 


Médard 


Kabatsi 


343 


13 


Gacuriro 


Gérard 


Kayombya 


344 


14 


Bumbogo 


Gervais 


i' uruma 


343 


15 


Gisozi 


Godefroid 


Kimonyo 


346 


16 


Kigali 


Paul (Prot.) 


Gashugi 


347 


17 


Kinyinya 


Faustin 


Gisagara 


348 


18 


Nduba 


Wenceslas 


Nyarwaya 


349 


19 


Gikomero 


Thomas 


Rubindamayugi 


350 


20 


Butare 


Raphaël 


Gakenyeye 



2^ PROVINCE DU BUGANZA NORD O. 



351 


1 


Muhura 


lldephonse 


Nyamucencera 


452 


2 


Rwamiko 


Augustin 


Kayijuka 


353 


3 


Kinjojo 


Gervais 


Rusine 


354 


4 


Rumuri 


Faustin 


Karangwa 


355 


5 


Bugarama 


Vedasti 


Rubangura 


356 


6 


Remera 


Deogratias 


Karangwa 


357 


7 


Gikoma 


Godefroid 


Muvunyi 


358 


8 


Bujumo 




Mundende 


359 


9 


Rutare 


Grégoire 


Bikuramucyi 


360 


10 


Rwesero 


Froduald 


Rutabodama 


361 


1 1 


Mwersdo 


Faustin 


Gasekurume 


362 


12 


Giti 


Sennen 


Rukimbira 



3° PROVINCE DU RUKARYI. 



363 
364 
365 



Runyinya 

Murama 

Navse 



Godefroid 

André 

Johani 



Butare 

Ruvuninjangwe 
Semulima 



4^^ PROVINCE DU BUGESERA. 



366 


1 


Mwogo 


Gérard 


Ruhorahoza 


367 


2 


Gihinga 


François 


Rwabuhihi 


368 


3 


Gashora 


Gérard 


Ndori 


369 


4 


Kibungo 


Médard 


Gakire 


370 


5 


Mwendo 


Raphaël 


Rucibigango 


371 


6 


Kayigi 


Ladislas 


Rwamashinja 


372 


7 


Burenge 


André 


Kayumba 


373 


8 


Kanazi 


Edouard 


Rukakaza 


374 


9 


Mts^nyi 


Stanislas 


Buhura 



215 



Mukama 

Rwidegembya 

Rwamuhama 

Semudogo 

Minaga 

Rwabutema 

Munyakigeri 

Rwesa 

Ndagiyihangu 
Karinganire 



Tanzî Abashambo 
Sahaha » 

Semuzana Abatsobe 
Simpunga » 
Senyamisange » 

Ruzirabgoba Ab^ha 

Mbanzabigwi Abega 
Ruterambuku » 

Runiga Abagesera 
Kanyamugara » 



II . 6. 

Abayumbu H . 4. 

Abagarura IV . 2. 

IV . 2. 

Ababyibushye IV . 7. 3 

VII . . 

Abakagara V . 7. 6 

Abagaga V . 6. 

VIII . . 6 
Abaregeya VIII . 



Rubimbura 


Nyabigondo 


Abanyiginya 


Abahindiro 


I. 26.7 


Ntagwabira 


Rwakigarama 


» 


Abajiji 


I. 9.8 


Sahaha 


Rugangazi 


» 


Abamanuka 


I. 24.4 


Ntagwabira 


Rwangeyo 


» 


Abahindiro 


I. 26.1 


Karema 


Rushirabwoba 


» 


Abajiji 


I. 9.8 


Gasamunyiga 


Ndatira 


» 


Abagunga 


I. 17.1 


Karema 


Rushirabwoba 


» 


Abajiji 


I. 9.8 


Rutishereka 


Sentama 


» 


Abenegitori 


I. 14. 


Rugira 


Rukaka 


Abatsobe 


Ababirya 


IV. 4. 


Rwanyonga 


Rushenyi 


Abega 


Abakongori 


V. 11. 


Sendashonga 


Rwambonera 


» 


Abaruranga 


V. 5. 


Karama 


Kanyamurera 


Abasinga 


Abatemura 


X. 3. 



53 Kajeberi Rukikamirera Abashambo Abayumbu II. 7. 

54 Nyandekwe Nyiringango Abahondogo Abasora ? III. 

35 Rwangampuhwe Rwamirego Abanyiginya Abamanuka 1. 24. 



)6 Ruhashyampunzi Rwangeyo 

57 » » 



Abanyiginya Abahindiro 



58 Gihana 

59 Kayijuka 
70 Murekezi 
n Murengezi 

72 Rwanyonga 

73 Rwisegenya 
M Tete 



Gacinya 
Kigenza 
Ndabahimye 

» 

Nyankiko 
Ruhamya 



» 

» 
» 



Ab 



azigaba 



Rwabizambuga Abega 



Abamanuka 
Abagunga 



Abalenzi 
Abaruranga 



I. 2o.l 
I. 26.1 
I. 26.6 
I. 24.4 
I. 17.1 
I. 17.1 
I. 17.1 

IX. 3. 

V. 5. 



216 



s- PKUVlNCE DU BUMBOGO. 



D/J 


1 


Kusnashi 


tdouara 


RwampungU 


jj 0 


9 
L 


IVlunonclo 


Kapnael 


Kirenge 


'Xll 


_J 


l\w ani 


Ildephonse 


rv.aruranga 


^ io 




Rusiga 


W iliiDrora 


oegatwa 


Jl > 


!) 


Ruganza 


André 


IVlDgaga 


'■<ftn 


D 


Dunanaa 


Laurent 


Oakvvandi 


I 


7 


Rukura 


Johani 


Ndamage 




Q 
O 


Ri,,.; 
txuri 


Primiani 


Bukuzagara 




Q 


Munanira 


Médard 


Rwanyindo 


jO-t 


1 u 


K-iruicu 


Didace 


Muhanika 




1 1 


Nganzo 




Rugondo 


jOO 


1 7 
1 L 


IN tonde 


iLtienne 


Karekezi 




1 J 


IVluyongwe 


Gabriel 


Kayonga 


388 


14 


Gasibo 


Joseph 


Cyabukombe 


"2 on 
389 


t c 
1 3 


onyorongi 


btienne 


M 1 

iNgaboyisongc 


390 


16 


Tare 


Tito 


Gasirabo 


391 


!7 


Shyombge 


Froduald 


Ruhurura 


392 


18 


Congori 


Paul 


Ruhago 


393 


19 


Huro 


Alex 


Bitege 


6° 


PROVINCE DU BUGANZA SUD. 




394 


1 


Janjagiro 


Patrice 


Kagabo 


495 


2 


Fumbwe 


Claver 


Kaburame 


396 


3 


Gicaca 


Antoine 


Byimbga 


39? 


4 


Mwurire 


Epaphrodite 


Rwamatwara 




PROVINCE DU BULIZA. 








1 


Murambi 




Lwubusisi 


399 


2 


Jari 




Ibambasi 


400 


3 


Bweramvura 


Sylvestre 


Nturo 


401 


4 


Ntarabana 


Servandi 


Bikuramucyi 


402 


5 


Muhororo 


Médard 


Ranubana 


403 


6 


Rutongo 


Petro 


Bgankoko 


404 


7 


Kiyanza 


Michel 


Ndamage 


4U!) 


8 


Bulega 


Petro 


Makuza 




9 


Remera 


Cleri 


1 - fi o ^ IT" 


407 


10 


Ngaru 


Michel 


Gakwaya 


408 


11 


Mbogo 


Gérard 


Sezikeyi 


409 


12 


Ruhanya 


J. Berchmans 


Manzi 


410 


13 


Kabuye 


Chrysostome 


Muhama 


411 


14 


Jabana 


Antoine 


Byimbga 



217 



i 



Gashamura 


Hukano'ira^hvam 


l^Cl i V 1-i Cl L Ov-I UCT 


AT. U cl gai U Tel 


1 V/' 
1 V . 


i 

c. 


Rwampungu 


( 1 a n a m 1 1 r ;^ 


» 




1 V . 


z. 


iVÏu rang ira 




» 


» 


! V . 


L. 


Bizigampunzi 


Kanyamuhungu 


» 


» 


IV 

I V , 


7 


Semudogo 


SiîTipunga 


» 




1 V . 


L, 


Senyanzobe 


Rukaka 




u Cl u 1 1 y d 


IV 


A 


Mushi 


pjdaninijtsp 


i k l-J t ^ W U 1^ 




I\/ 

1 V . 


4. 


Kanyamibga 


Rukikampunzi 


» 


A. n a o*^* n ri ?î 


IV 


j . 


» 


» 


» 


» 


IV. 


Q 


Karibushi 


Semwaga 


» 




1 V . 


1 


Rukangirashyamba Kanyamuhungu » 


Abagarura 


1 V . 


l. 


Kwanyagahutu 


Gashinja 


» 


» 


IV. 


2. 


Nyirikwaya 


Kanuma 


Abnyiginya 


Z\ |~\ Ci or 1 1 <T ^ 
/^UclgU Ilga. 


I. 


17 I 


Murasandonyi 


Nyamukeba 


» 




1. 


17. 1 


Nzamba 


Rwamirego 




Abamanuka 


1. 24. 1 


Karumbana 


Cyigenza 


Abacyaba 


iV Ud UDgCJ 


XI, 


2. 


Rwangampuhwe 


Nyiriminega 


Abazigaba 


Abarenzi 


IX. 


3. 


Ruaiga 


Rugira 


Abagesera 


Abaskete 


IV. 




Rubasha 


Ruhirima 


Abakono 




VI. 





I Rubandangabo Mushakamba 



' Gashakamba 
) Nyiringabo 
Serugori 



Abasinga 
Abanyiginya 



Rwema 
M unigankiko » 
Ruzirampuhwe Abashambo 



Abagahe 
Abarabarasa 
Abagati 
Abasa 



X. 3. 
1. 24. 8 

I. 24. 8 

II. 2. 



Cyigenza 

Bitukwa 

Kajeberi 

» 

Rwubusisi 

Njangwe 

Ndutiye 

Rwagaju 

Rukaka 

Munyangondo 

Runyambo 

Segore 

Kazenga 

Bazirasa 



Rwakagara 


Abega 


Abakagara 


V 


. 7. 


5 


Ruhinankiko 


Abashambo 


Abadenga 


II 


ô. 




Bakaburana 


Abega 


Abavu 


V. 


3. 




» 




» 


V. 


3. 




Cyigenza 




Abakagara 


V. 


7. 


5 


Ntamwete 




Abakongori 


V. 


II. 




M pore 




V. 


12. 


7 


Nyarwaya 


Abega 


Abavu 


V . 


3. 




Biregeya 


Abakono 




VI 






Nteye 


Abazigaba 


Abalenzi 


IX 


3. 




Ruvusha 


Abanyiginya 


Abaganzu 


I 


19. 




Nshizirungu 


» 


Abakobga 


I . 


9. 


1 


Baziga 


» 


Abahindiro 


I . 


26. 




Nkwaya 


Abazigaba 


Abaheka 


IX . 


1. 


6 



216 



412 15 Ngiryi 

413 16 Shyunga 



Tito 
Caroli 



Nyabutsitsi 
Marirosi 



V.- TERRITOIRE 



1» PROVINCE DU BUSANZA NORD. 



414 




1 


Maza 


Albert 


Rugigana 


415 




2 


Rwesero 


lldephonse 


Nkubito 


416 




3 


Sogwe 


Athanase 


Gashagaza 


417 




4 


Mwendo 


P. Claver 


Mukimbiri 


418 




5 


Mukato 


François 


Rwemalika 


419 




6 


Kavumu 


Landoald 


Semushi 


420 




7 


Gishike 


Symphorien 


Kayitaba 




2° 


PROVINCE DUMÀRANGÀRA. 




I 

4Z 1 




1 


Ruri 


Ladislas 


Hagunia 


/ITT 

42Z 




2 


Mbari 


]. Damascène 


Kwamuningi 


Ail 

423 




3 


Mukingi 


Philibert 


o 1 1 

hJagambake 


4/4 




4 


Muhanga 


J. Népomucène 


Liakeri 


4Z5 




5 


Gikomero 


Fidèle 


Ljakire 


426 




6 


Ntenyo 


Etienne 


Gakuba 


427 




7 


Saruheshyi 


Gaétan 


Ramanzi 


428 




8 


Kirengeri 


Engelbert 


Kamugunga 


429 




9 


Shyogwe 


J. Berchmans 


N acanvi 

1 ^ C4 ^ Cl J ^ V A 


430 




10 


Mushubati 


Augustin 


Ngirumpatse 


431 




11 


Nkoma 


Edmond 


Kanyampura 


432 




12 


Mushishiro 


Michel 


Karuretwa 


433 




13 


Kanyarira 


Charles 


Naho 


434 




14 


Nyanza-Juge 


Pascal 


Ngoga 


435 




15 


Nyabitare 


Thémistocles 


Karekezi 


436 




IS 


Takwe 


Eustache 


Kashugera 


437 




17 


Remera 


J. Berchmans 


Rwagasana 


438 




18 


Munyinya 


Johani (Prot.) 


Biseruka 


438 bis 






ChrysologUe 


Kamanzi 






PROVINCE DU 


MAYAGÂ. 




439 




1 


Bulima 


Ubaid 


Kimonyo 


440 




2 


But ara 


Alphonse 


Bizuru 


441 




3 


Mugina 


P. Claver 


Kaberuka 



219 



Kanyandekwe 


Ruremesha 


Abanyiginya 


Yuhi-Gahima 


I 


. 16. 




Kazindu 


Rusezerangabo 


» 


Abajiji 


I 


. 9. 




DE NYANZA. 












Seruhuga 


Milimo 


Abega 


Abahenda 


V . 


1. 




Mwikarago 


Rwabanda 


» 


Abakagara 


V . 


, 7. 


II 


Sekaryongo 


Rwibishenga 


» 


» 


V . 


7. 


4 


Rukangarajoro 


Kabare 


» 


Abakongori 


V . 


11. 




Bihutu 


Rutezabiri 


» 


Abasana 


V , 


. 12. 


4 


Kanyandekwe 


Muhamyangabo 


Abanyiginya 


Abagunga 


I . 


, 17. 


1 


Gahondogo 


Nzirabatinya 


» 


Abahindiro 


1 . 


26. 


!0 


Munyangondo 


Nteye 


Abazigaba 


Abalenzi 


IX . 


3 




Sempiga 


Ruziranenge 


» 


» 


IX . 


3 




Musinga 


Rwabugiri 


Abanyiginya 


Abahindiro 


l . 


29. 




Rugina 


Katayirara 


» 


Abareganshuro 


1 . 


22. 


5 


Mutezintare 


Rwabakika 


» 


Abahindiro 


I . 


26. 


1 


Segore 


Nshizirungu 


» 


Abakobga 


I . 


9. 


1 


Cyenge 


Ndungutse 


» 


» 


I . 


9. 


1 


Rukaburanti 


Rubenga 


Abanyiginya 


Abenegatambira 


{ . 


15 . 


2 


Benerugiga 


Ruhamanya 


» 


Abaya 


I . 


22 . 


2 


Kinyabashi 


Nyiringabo 


» 


Abenegasheja 


I . 


21 . 




Ruyundo 


Kajeje 


Abatsobe 


Ababona 


IV . 


6 . 




Mwikarago 


Rwabanda 


Abega 


Abakagara 


V . 


7 . 


II 


Sebe^avi 


Nyamushan] a 


» 


» 


V . 


7 . 


II 


Kanimba 


Karubambana 


» 


» 


V . 


7 . 


19 


Kabanda 


Rwangampuhwe 


Abakono 




VI . 






Nkeramihigo 


Ruzirampuhwe 


Abashambo 


Abakondo 


II . 




6 


Muvunankiko 


Ntivunwa 


Abega 


Abahenda 


V . 


1 . 




Ryamugema 


Rubimbura 


Abanyiginya 


Abenegatambira 


I . 


15 . 




Karuganda 


Rubunge 


Abasinga 


Aboshya 


X . 


2 . 




Munyampundu 


Kanuma 


Abanyiginya 


Abenemunyiga 


I . 


9 . 


4 


Gakwavu 


Rugombashinjo 


» 


Abaka 


I 

À . 


22 . 


I 


Semugaza 


Mpamarugamba 


» 


Abahindiro 


I . 


26 . 


9 



220 



442 


4 


Shari 


Michel 


Murigande 


A A O 

443 


5 


Jenda 


î'i ' r 

Donirace 


Kuhumuiiza 


A A A 

444 


/- 

0 


M 

iNyamure 


raustin 


Kwabihama 


A A ' 

44? 




UltOVU 


rrederic 


Kwagasore 


A 

446 


8 


Mututu 


A 11 ■ 

Apollinaire 


DUKuba 


447 


9 


Ntyazo 


Denis 


Condo 


448 


10 


Mbuye 


Walfrid 


Liatari 


449 


11 


Muyira 


Déogratias 


Gombaniro 


450 


12 


Ngoma 


retienne iPrnt ^ 


Hfi naKi] ram a 

J. J. *J LA U a. L 1 il CA 


451 


13 


Munyinya 


Augustin 


Rutagiragahvi 




4° PROVINCE DU 


NDIZA. 




452 


l 


Nyabikenke 


Al 1 

Alexandre 


Rayuniba 


453 


2 


Muhondo 


Kaphaei 


INumugabn 


454 


3 


Kirwa 


btienne 


Mukiga 


455 


4 


Gitovu 


A 1 1 

Alphonse 


Nkusi 


456 


5 


Buziranyoni 


c t • 1 

otanislas 


D 1 1 

Kudakemwa 


Ad 

45/ 


6 


Shaki 


' 1 
Lierard 


Raringanire 


458 


7 


Nyarubuye 


Athenodore 


INkongon 


459 


8 


Kagogwe 


Augustin 


c ■ 1 L • 

oindambiwe 


460 


9 


Nyarusange 


1 heoneste 


Kwakarengwa 


461 


10 


Rukaragata 


Tarcisse 


Bikuramucyi 


462 


11 


Buramba 


J, Berchmans 


Katarabirwa 


463 


12 


Kibangu 


Ambroise 


Gakwaya 


464 


13 


Rugendabari 




C lasi o^a 


465 


14 


Ngaru 


Léandre 


Matsiko 

- 




5° PROVINCE DU 


NDUGA. 




A / f 

466 


1 


Kivumu 


A . 1 

Athanase 


Ranimba 


467 


1 


Musambira 


J. Chrysostome 


Mushumba 


468 


3 


Mukingo 


rrederic 


D i. 

butera 


A / C\ 

469 


4 


Gasoro 


Uswald 


Ml 

INkuranga 


470 


5 


Bitsibo 


Michel 


Liakuba 


471 


6 


Mayunzwe 


rrançois 


Kwabujyongo 


472 


7 


Mbuye 


raustm 


Bangambiki 


yf 7 2 

473 


8 


Kigembe 


Lpigmini 


Licisana 


474 


9 


Nyarubaka 


In 1 

J. berchmans 


INyiridandi 


475 


10 


Kigoma 


Pierre 


Badege 


476 


11 


Bibungo 


Profecti 


Rukebesha 


477 


12 


Nyundo 


Gaspar 


Musana 


478 


13 


Gitisi 


Aloys 


Kayigamba 


479 


M 


Gikoma 


Landoald 


Rwabukwisi 



221 



142 


Ivl 1 1 nr^ m s* n c ri 1 1 t*o 
iVJ U^diiciiioiiuiL^ 




\v 
// 


r\â C 9 nr a 


I 

1 • 


75 


1 

1 


f 


IXallj^ ciLjujiiijcl 








I 

1 . 


1 J . 


7 


144 


Ivl Yw 1 n oriT^i 


i%ctii jr et iiiaii^d 




J\ ria lin 


I 
1 


Q 


A 

0 


M 5 




K a n M7\ n koTé* 




A OF»n<='0'i ton 


I 


14 




M6 


I \ w a ^ cl 11 CI 


Ivl 11 ri m a 


/a n^*ora 




V 

V ■ 


12 


4 

1 


t47 


âHuhararamanzi 


Shumbusho 


AbasKambo 


Abasa 


II . 


1 . 




M8 


Bazatoha 


Hingabugabo 


Abazigaba 


Abaroha 


IX . 


2 . 




1 ^ Ci 


Musangwa 


oebamoga 


AL L 

Abacyaba 




XI . 


3 . 




150 


Mapyisi 


Kazanenda 


Abasindi 


Abadungu 


I . 


8 . 




151 


Kanyamugenge 


Nyanapeke 


Abacyaba 


Abasuka 


XI . 


4 , 




f52 


1 \ VV Clll 1 k./ U 11 g u 


via 9 n a m 1 1 ra 


/\ oa f Qo 


/\ naoraniT'ii va 
X X uct^di ui Liid 


IV 

1 V 


2 




153 


1 1 71 m a 


[\^ nra vu Ka 




ix Ud^cii uic^ 


IV 

1 V 


I 

. 1 . 




i54 


N vaf 11 na Icii ra 

1 <i y u 1 u Cl cv \x 1 Cl 


RiirvpKanin 


A nacpspra 

1 X w Cl ^ V_y 0 V_y 1 Cl 


A oarf^O'pva 


VIII 

V 111 


3 




t55 


Ntiirn 


N VI ri rm cya no 


A oa n VI O"! n va 
i x. i-rci il y ^ ^ *^^y ^ 


A oa n a rï a 

i X l-/dlldlld 


1 

1 


23 


7 


156 


X. ^ ICliiX w C 


Ivl 11 ta CTO m a 


A n^cya 

1 L U Cl 


A oa Kl 7a 

4 X KJ ex Ivl £.d 


V 

V 


\ 2 


Q 


[57 




( ïi n a i"a m a cra ra 

VJlIldl CtlliO^ClLCl 




/\ naKaorava 
i X Ud ivdH dx d 


V 

V 


7 


) 

w 


\bt 


r\ 11 na n cii r;î 

a, \ U et l i 2:^ U i GL 


r\ Il na kprnwa 


» 


A ha kon o^on 


V 


«II* 




[59 


Ivlanvisi 


Kazanenna 


Abasi noi 


A ha H 11 no" Il 

X X >— / Cl V.X V4 1 Xf^ *J 


I 

1 


8 




160 




X Vt-XXXX£^L4 


» 


A ha n ï m 11 71 

1 X L^Cl X X 1 X X X U £<X 


I 


8 




r61 


Ndimbira 


Muzigura 


Abashambo 


Abakondo 


II 


. 6 . 




•62 


Rutagungira 


Rwabakika 


Abanyiginya 


Abahindiro 


I 


. 26 . 


1 




rv WaDigWl 


Vjallaya 


» 


/-\Deneganaya 


II 

11 






■64 


Rwagacondo 


Rwamajombora 




A bahindiro 


I 


. 26 . 


5 


■65 


Ruhandagugu 


Rwangarambe 


Abacyaba 


Abagumyangabo 


XI 


. 4 , 




66 


IVl II cpm H n ca n co 

ITlU^V^lll'^llgdll^ \J 


r\ wa sa na n 1 71 

i V V V ex 0 Ci 1^ CX 11 1 <^ 1 


lianvicTinva 
i X. ucxxiy jg iiiy cl 


ixUdI iiiy viriZ.d 


1 


74 


7 


67 


» 


» 


» 




I 

1 


74 


7 


68 


Nturo P. 


N vin m 1 ca nn 

i ^Vll iilll ^ Cl U \J 




/a na 5s ti a 
/xUdxl dlld 


1 

i 


73 


y 


6') 




» 


» 




I 

1 


73 


7 


70 


ocrii y diiiuiiciici 


i\J vi vi n ri w"\ATf^ 




r^uaiiinairo 


1 

1 


7A 


1 
1 


71 


Ka m J ma 

1^0 11 \JL 111 Cl 


ri va ha 0"a no 






I 

i 


1 7 


1 

1 


72 


Nyantabana 


Kabare 


Abega 


Abakagara 


V 


. 7 . 


3 


73 


Gihinira 


Nyandekwe 


» 


Abagagi 


V 


. 2 . 




74 


1 \ U Uci VJOiC^<X 


( »a ri T*i or^i 7A 


» 




v 


1 




75 


Rwangeyo 


Ruhamanya 


Abagesera 


A hazirankpnrif* 

X X Cl Cl X J ^ X 1 \^ \^ 


Vlll 

V 1 I i 


1 




76 
77 


Kabeja 


Kajuga 


Abanyiginya 


Abenegitori 


I 


. 14 . 




78 


Kabano 


Gakwandi 


Abega 


Abakiza 


V 


. 12 . 


8 


79 


Nyamuhama 


Rushenyi 


Abega 


Abakongori 









222 



1 



6-) PROVINCE DU NYANTANGO. 



480 


I 


Rusengesi 


Déogratias 


Muterahejuru 


481 


2 


Gakoma 


Tarcïsse 


Rugwizangoga 


482 


3 


Nzaratsi 


Silas (Prot.) 


Kageruka 


483 


4 


Murambi 


Evariste 


Gafranga 


484 


5 


Muhigi 


Apollinaire 


Ngamije 


485 


6 


Ruganda 


Ladislas (Prot.) 


Ngwije 



7°) PROVINCE DU RUKOMA, 



noD 


1 
1 


Vjinara 


Alphonse 


m II ZI 




? 


ï 1 r\ *^ 

ixuiiaa 


L/ecgr allas 


Cl ■ L 

oeKanmDwa 


HOJ 


ri 

D 


Gitima 


Camille 


lyarwego 




4 


Gaseke 


/-\inanase 


Nyabirungu 


490 


5 


Remera 


Eléazar 


Budenderi 


491 


6 


Nyamirembe 


J, Népomucène 


Bushayija 


492 


7 


Cyeza 


Sylvestre 


Burasa 


493 


8 


Gishyesh>e 


Jérémie 


Cacana 


494 


9 


Shori 


Gaspard 


Gafirigi 


495 


10 


Kirwa 


Modeste 


Gatana 


496 


11 


Kayenzi 


Bertrand 


Kambanda 


497 


Î2 


Karangara 


Joseph 


Kanyankore 


498 


13 


Kigese 


Gode.'^roid 


Muberuka 


499 


14 


Kamonyi 




Mureganshuro 


500 


15 


Kanyinya 


Antoine 


Mutimura 


501 


16 


Murehe 




Rukemampunzi 


502 


17 


Bugoba 


Augustin 


Rwigamba 


502 bis 


18 


Bunyonga 


Berchmans 


Sagahutu 


503 


19 


Kinyambi 


Tarcisse 


Sehene 



8° PROVINCE DU BUNYAMBIRmL 



504 


i 


Mugote 


Léonard 


Birasa 


505 


2 


Mugano 


Edmond 


Mugambira 


506 


3 


Sekera 


Onésiphore 


KaremangingD 


507 


4 


Rusi 


Apollinaire 


Rutambuka 


508 


5 


Akirabo 


Denys 


Nyatanyi 


509 


6 


Kibonwa 


François 


Bihinda 


510 


7 


Muko 


Hormisdas 


Rwabukwisi 


511 


8 


Rugarama 


Théodomir 


Biçakumuyange 


512 


9 


Nyagane 


Léonidas 


Sebmagana 


513 


10 


Mutakara 


Eustache 


Ntunda 


514 


11 


Nkore 


Egide 


Rwemarika 


515 


12 


Gifurwe 


Chrysostome 


Condo 


516 


13 


Musenyi 


Vénérajid 


Ruhamiliza 


223 











480 Ruzige 

AS] Kanyamugenge 

482 Murindahal 

483 Kab are 

484 Gakwaya 

485 Rwamihigo 



munyiginya 



Kavutse U 
Kagabo » 
Matungo » 
Nyamushanjagwa Bashambo 
Sarambuye Abanyiginya 
Rutukuzambuga » 



Abagunga 

Abenegitori 

Abaka 

Bayumbu 

Abazenga 

Abasigaye 



. 17.1 
. 14. 
. 22.1 
. 7. 

. 24.3 
. 22.3 



486 Karegeya 
487 

488 Be nempinga 

489 Mugimbaho 

490 Munigankiko 

491 Nyanjwenge 

492 Muzima 

493 Murangira 

494 Rwakayiro 

495 Nkundiye 

496 Rusanga 

497 Gisaza 

498 Butuyu 

499 Bazirasa 

500 1 ugirimana 

501 Bazirasa 

502 Rwamwa 

502 bis Ka regeya 

503 Kampayana 



1 Mvu n ZI n go m a 


Abanyiginya 


A L 1 

Abaka 


I. 22.1 


» 


» 


» 


1. 22. 1 


Nyilingabo 


» 


Abenegitori 


l. Î4. 


Rumenerangabo 


Abashambo 




U. D. 


Sekaryengo 


Abasinga 


Abahabwa 


X. 3. 


Rwangampuhwe 


Abakono 




V(. 


Ntembe 


Abanyiginya 


Abenegitori 


I. 14. 


Semuzana 


Abatsobe 


Abagarura 


IV. 6. 


Nyamulinda 


Abatsobe 


Ababona 


IV. 6. 


Nyagacura 


Abega 


Abagagi 


V. 2. 


Kanyamugenge 


Abacyaba 


Abasuka 


XI. 4. 


Mparaye 


Abanyiginya 


Abanana 


I. 23.2 


Kavenya 


Abanyiginya 


Abajiji 


I. 9.8 


Nkwaya 


Abazigaba 


Abaheka 


IX. 1. 


Pyuzumba 


Abanyiginya 


Abenegitori 


I. 14. 


N kway a 


Abazigaba 


Abaheka 


IX. I. 


Rukangirashyamba Abatsobe 


Abagarura 


IV. 2. 


Nkunzingoma 


Abanyiginya 


Abaka 


I. 22.1 


Ruhingika 


Abanyiginya 


Ibikore 


I. 23.5 



504 Ka nyemera 

505 Rwasamirera 

506 Kajeje 

507 Ruyundo 

508 Kajeje 

509 Sek arongi 

510 Kajeje 

511 Beza 

512 Bizimana 

5' 3 Nyirinkwaya 

514 Miteja 

515 Runiga 

516 Rukimbiri 



Kananga 

Mutima 

Rwambari 

Kajeje 

Rwambari 



Mbuto 
Magondo 
Giharamagara 
Rukindika 
Serutsinga 
Rwantabana 



Umunyiginya Abahindiro 
Umutsobe Ababona 



Umuzigaba 
Abashambo 
Abega 



Ab 



anyigmya 



Abaroha 

Abakagara 
Abakongori 
Abakiza 
Abah ondogo 



I . 26 
IV. 6 
IV. 
IV. 
IV. 



IV 
IV 
IX 
II 

V , 

V 

V 

m . 



6 . 

6 . 
6 . 
6 . 
6 . 
2 . 

6 . 

7 .12 

11 . 

12 . 8 

22^ 



517 

518 
519 



Bitandara 

Rwufi 

îCibum'^ge 



Afrodisi 
Ferdinand 



Makabuza 
Nyamuniga 
Muvara 



9- PROVINCE DU KABAGALl. 





i 


FCinihira 




BwanakweH 


^ 1 1 
jl 1 


L 


Bgeramvura 


l— lîl ri car H 


Gasekurume 


DLL 


'l 
J 


IVlWaKd 


Opooratias 


RwamuHnda 




A 


Caacu 


A Ipxis 


Nyemazi 


JL'J 


c; 


Mutara 


Déogratias 


Muyenzi 




A 
D 


i\ Komero 




Ruzagiriza 


J Lt' j 


7 


R i] ho na 


François 


Kanyamugenge 


bll 


8 


Remera 


Bénédicte 


Gashugi 


528 


9 


Joma 


Frederiko 


Kayiranga 


529 


10 


RwOga 


Ebedemelek (Adv.) 


Ruhorahoza 


530 


II 


Mwendo 


Edouard 


Murindaliabi 


531 


12 


Murama 


Ephrem (Adv.) 


Karera 


532 


13 


Bihembe 


Léandre 


Buzindu 


533 


14 


Gishweru 


Chrysologue 


Gashayija 


534 


15 


Ruhare 


Joseph 


Ngirincuti 


535 


16 


Nyabinyenga 


Froduald 


Sehene 


535/2 




Kiruri 


Faustin 


Ruremesha 


5 :0/2 




Kinihira 


Christophe 


R uhara 



VII.- T E 



T O I R E 



L PROVINCE DU MULERA. 



536 


1 


Ruhengeri 


Crépin 


Kamari 


537 


2 


Gakoro 


Antoine 


Mfizi 


538 


3 


Kabaya 


Népomucène 


Mwikarago 


539 


4 


Gacaca 


Faustin 


Kabano 


540 


5 


Rubangi 


Denys 


Seruhago 


541 


6 








542 


7 


Cyuve 


Henii 


Rwamirera 


543 


8 


Gihara 


Paul 


Kabeja 


544 


9 


Rukoro 


Pudensiana 


Mukarurengo 


545 


10 


Rutamba 


Ladislas 


Musuhuke 


546 


11 


Masanzu 




Musanganya 


547 


12 


Muko 


Patrice 


Munderi 


548 


13 


Muguri 


P.Claver 


Rwampungu 



225 



517 Bandora RuburiU . Abaryinyonxa I . 24 3 

518 Buki Muhabga Abasinga Abahabga X . 3 
„''19 Biçangabagabo Mitari Abaçyab^ Ababarake XI ^ 



520 Nturo 

521 Kaberuka 

522 Nturo 

5 23 Sentama 

524 Karamaga 

525 Ntagihitiro 

526 Mushakuzi 

527 Ru mata 

528 Nyagasaza 

529 Kabate nde 

530 Rwesampambi 

531 Kanyamuhinga 

532 Nkuba 

533 Rubandangabo 

534 oemavenge 

535 Rwamirama 
535/2 Rugemera 
520/2 Serukenyinkware 



Nyirimigabo 
Gakwandi 
Nyi rimigabo , 

» 

Sarambuye 

Bizigampunzi 

Kabajongwe 

Nshengerera 

Kavumvuri 

Ngamije 

Hurako 

Murinzl 

Katavaho 

Mushakamba 

Runyamahe 

Rushingwankiko 

Nyamushanja 

Mushyo 



Abanyiginya 


Abanana 


I . 23 . 




Abega 


Abalembo 


V . 12 . 


8 


Abanyiginya 


Abanana 


I . 23 . 


2 




» 


I . 23 . 


2 


» 


Abazenga 


I . 24 . 


3 


» 


Abanana 


I . 23 . 


2 


» 




1 . 23 . 


2 


Abanyiginya 


Ibikore 


I. 2i. 5 




» 


Abahindiro 


I. 26. 3 






Abasharangabo 


I. 23. 1 




» 


Abarabyo 


I. 24. 5 





Abaha 

Abazigaba 

Abasinga 

Abacyaba 

Abashambo 

Abega 

Abasinga 



Aba sagara 

Abagahe 
Abasuka 



Abak 



agara 



VII, 
IX. 
X. 
XI. 

II. 

V. 
X. 



4. 
3. 
4. 
6. 
6.1 



DE RU H ENGERI 



536 Gakwavu 
537 

538 Karinda 

539 Hingabugabo 

540 Munyambibi 
54! 

542 M uyovu 

543 Rugimbanshuro 

544 Kayi jamane 

545 Ruzirampuhwe 
54 S 

547 Karinda 

548 Rwa nyange 



lacinya 

» » 
Rushingwankiko Abaha 
Rubanzabigvvi Abashambo 
Rusezerangabo Abega 

Ruhanga Abanyiginya 

Rusangiza Abasinga 

Rukikampunzi Abega 

Rukingamubiri Abanyiginya 

» » 

Rushingwankiko Abaha 

Rwabanda Abagesera 



Abanyiginya Abahindiro 



Abab ungo 

Abacocori 
Aboshya 
Abagereka 
Ab a cocon 

Abaskete 



I. 26. 6 
I. 26. 6 
VII. . 
II. 6. 
V. 12. 3 

I. 17. 2 

X. 2. 

V. 3. 

I. 17. 2 

I. 17. 2 
VU. . 
XV. . 



226 



540 14 

550 15 
55! 16 



Tero 

Ruhengeri 
Gahunga 



Augustin 
P.Claver 
Charles 



Kavunderi 

Kabanda 

Kanyarwunga 



2o PROVINCE DU BUGARURA 



552 


1 


Muramba 


J.Berchmans 


553 


2 


Rwaza 


Albert 


554 


3 


Rugimbu 


François 


555 


4 


Musekera 


Faustin 


556 


5 


Gashaka 


Antoine 


557 


6 


Rutare I 


Boniface 


558 


7 


Rutare il 


Athanase 


559 


8 


Gitwa 


Gérin 


560 


9 


Nyundo 


Gaspard 


561 


10 


Rusayo 


Véronique 


562 


1 1 


Bushoka 


Herménégilde 


5b3 


12 


Muraiïdi 


Donat 


564 


13 


Bwishya 


Cléophas 



Rwabukamba 

Kabango 

Rugaruka 

Rwamirera 

Sezikeze 

Rukimbira 

Kinyogote 

Munyampeta 

Karegeya 

Mushambakazi 

Busokoza 

Kanakintama 

Karekezi 



3" PROVINCE DU BUHOMA-RWÀNKERI. 



565 


1 


Kageri 


J. Népomucène 


566 


2 


Busogo 


Georges 


567 


3 


Rukoma 


Izayasi 


368 


4 


Rurembo 


Théoneste 


569 


5 


Gasovu 


Fr. Xavier 


570 


6 


Nyantomvu 


Godefroy 


571 


7 


Kibwa 


Anthère 


572 


8 


Nkuri 


Denys 


573 


9 


Ryinyo 


Chrysostome 


574 


10 


Rusanze 


François 


575 


11 


Giscro 


Appriani 


576 


12 


Kabere 


Antoine 


577 


13 


Rubaka 


Antoine 


578 


14 


Mukingo 


Stanislas 


579 


15 


Cyanika 


Chrysostome 


580 


16 


Kabere 


Joseph 



Rwabulindi 

Gasasira 

Kamufozi 

Butwatwa 

Karemera 

Kayinamurd 

Ruzindana 

Nzamuye 

Buhirike 

Gasage 

Ngaboyamahina 
Munyandera 
Gashango 
Gakuba 

Ruvugayimi'sore 
Nkeramugaba 



4° PROVINCE DU BUK^VMBA NDORWA. 

581 1 Kagogo Quintili Bisamaza 

582 2 Rugarama Wenceslas Gahuriro 

583 3 Rutovu Trojan Ruzibiza 

227 



549 


Rukariza 


Senkesha 


Abanyiginya 


Abacocori 


1. 17.. 2 


JJ\J 


Gitsimbanyi 


iVlirinui 


Abega 


Abahenda 


V . 1 . 


551 


Muyovu 


Ruhanga 


Abanyiginya 


Abacocori 


I. 17. 2; 


55' 


SalcG 


.Sf*rii binrîo 


na n VI of 1 n va 

i E U eus jf 1 ^1 1 1 y Cl 


A nao'iincyfl 

* k C4 ^ u i 1 ^ Cl 


I. 17. 1 


553 




Ivl 1 1 OTATTl i \ 

IVl Ll^wllll-/ W Cl 


» 


A Ka vpo*a riQn lîiTi 


I 22 5 


554 




1 \ w ^lllCll l^Cl 






- 1 22 5 


555 


.S n vf*rf*7r> 


rv 11 CTO 


» 


A Ka va 


I 22 2 


556 


3aziga 


r\ M k a n cr a h a V n m h p 


; » 




I. 22. 2 


557 


Kanncanirp 


K. a n va m iicara 

l^CALJy C4iAlUKCtl.C4 


A hao'p'îpra 


A Karpo"Pva 


VllI. 1. 


558 


Ka viiamane 


Rukernarnnu x\7\ 

A ^ laA IV W 1 A X Cl 111 U 1 1^1 


Abega 


Abavu 


V. 5. 3 


559 


l\l viTl noranoO 




/\ ria c n vn r\Cï 

i \, L^dollOlllUv,/ 




il 6 

II* ^> 


560 


HinQ^abucrabo 

A A A AiAÇ^ VA »»f t-A 


r\u ban 7a hi c wi 

A \ U C4 1 A ^CA 1 K VV 1 


» 


Abatambiye 


II. 6. 


561 


Rugayizihabuka 


Rubanzabigwi 


» 


» 


II. 6. 


562 


» 


» 


» 


» 


II. 6. 




ivamanunga 


Rugayampunzi 


/Abakono 




V 1. 


564 


Gasherebuka 


Rubimburabigwi 


Abacyaba 




XI. 3. 


565 


Spnvaka7fîria 


IVI u s n vn 


/\ ba îsi ncra 

i L l-^d 31 1 


A ba Cl 1 m bi 


X. 1 , 


566 


C » Pi Pli ra cri 171 


R 1171 ra bcToba 


» 




X. I. 


«^67 




W wi n kPQ n a 

I. \ VV 1 11 ol ICI 


» 


» 


X. 1 , 


568 


rSi 1 Q n ?i k"! 1 


r\ n f ?î m Kn ka 

1 \ U tCAlllLJLlfV.Cl 


/A nan\7icyinva 
i k. iJaliy 1^ «iij' d 


A bnQn:^iranrrA br^ 

A ■«'dOllCil dl ll^dk^W 


I, 23. 1 


569 


1^ ciiiy ciuci^c%i«/ci 


h^ci i oiiiL-zi-tyc^ 




A na7PTioa 

A 1 !_/ d £^\Z 1 1 ^ d 


I. 24. 3 


570 


k_J U 11 U U 


M ri Pî GTft 

1 >( VaCA^C4.1i^ 


» 


AbaWa 


1. 22. 1 


571 


Hi ran r!"ï o va 


1 vUlldil^cl 


» 


/a, b a p n p n i* 1 


I. 17. 2 


572 


Mikura 


Npm 1 ni 


» 


» 


I. 17. 2 


573 




K 1 np Q n a 

1^1 1 1\I. oi ici 






I. 17. 2 


574 


fcjci Liiidoiiy <x 


Ivl non TY\ et 


J\ ri a o 1 l'V ri 1 
U dol L 


A r\p>nvanofa \'\r\ 
i\ij<xxiy diJ^dLJvJ 


1 8 

1 • ^ • 


575 


K a n T/a n /H ^ tA^rf* 
IV diiycimjcivvvc 


r\ 1 1 kl ka TYi Y\^^ n^yi 

1\ LlIVilVCLillLJllll^i 


ZV r\a G K a m r\r\ 
L/CL't?lXdlliLJL/ 




II 6 


576 


V il t^i m n VI 


IVl 1 1*1 n rH 1 
i vu 1 1 ilt^l 


/\ riPO'a 


Abanpnriiï 
X d i i 111.1 d 


V ! 




IVI bp'PO'pvi 


1 )vaKiinfla 

y Cl rv uA 1 1 CA 


A ba Konri 

/ A L> Cl rv i_/ i i V/ 




VI. 


578 


Karinda 


Rushingwankiko 


Abaha 




VII. . 


579 


Rukimbira 


Karinganire 


Abagesera 


Abaregeya 


VIII. 1. 


580 


Buyenge 


Ruhamanya 


» 


» 


VIII. 1, 



581 Mukama Mpamarugamba Abanyiginya Abahindiro 1. 26. 9 

582 Gakwavu Gacinya » » I. 26. 6 

583 Gasore Runanira » » 1. 26. 3 



228 



5â4 


4 




V pnarif 


rî 1 1 h arn n a n 

â \ ui^CillXMdllrl 




5 




j k^C3 11' LJCX^ L lo 








Hnram Kl 


A r>o 1 M n a 1 r p 




587 




Gitarago 


Augustin 


Murasandonyi 




O 


Gitare 


Ferdinand 


i\.aoanaa 


589 


9 


Kadehero 


J. Népomucène 


Gakwaya 


590 


10 


Murambi 


Ambroise 


Karema 




PROVINCE DE BUKONYA. 




591 


! 


Gatonde 


Canisio 


rsiQQvinlfn T-n i 

J_JloCft i lllIvUllll 


592 


2 


Kiraro 


Léonidas 




593 


3 


Kamasanza 


Sylvestre 


^\^VJ il Cl £.Ct 


594 


4 


Mwumba 




Ciii rnî 

u 1 1 1 1 1 CA 


595 


5 


Kiriba 


VJCl Cl I u 




596 


6 


Rusasa 


Dismas 


a n. V V Cl 1 1 VI 1 


597 


•> 


Busingo 


J. Berchmans 


i \ VV CllllCIllU u 


598 


8 


Cyibumba 


Ignace 




599 


9 


Kivune 


Cléophas 




600 


10 


Gahanga 


Célestin 


A \ u £a i K C4 1 A A n A A^ 1 


601 


11 


Janja 


Benoît 




602 


12 


Rwa 


Célestin 


Rukemba 




13 


Burega 


Valens 


ixuKunga 


604 


14 


Gakenke 


Athanase 


Karekezi 


605 


15 


Rusoro 


Pancrace 


Mu bashankwaya 


5° 


PROVINCE DU 


KIBALI - BUBERUKA 




606 


I 


Ruhinga 


hpaphrodite 


Kalima 


607 


2 


Gakenke 


Liervais 


Utumabahutu 


608 


3 


Rukoji 


Joseph 


]\ le n n n 1 Vf 


609 


4 


Gako 


Gabriel 


Sekanvambo 


610 


5 


Tandagura 


Cleri 


Karera 


61 i 


6 


Mataba 


Patrice 


rCimono'i 

X ^ X X X X V-/ XX C£ X 


6! 2 


7 


Kinyoni 


Quintilini 


A ^ CA A A A U ^1 A A i-> A 


613 


8 


Ruhinda 


Joseph 


Rukikatara 


614 


9 


Gihinga 


Ladislas 


Zimurinda 


615 


10 


Ramera 


Etienne 


r\ w 1 h a m a ci ca 


616 


11 


Mwasha 


Denys 


Rwatangabo 


617 


12 


Rutagara 




Tumbanya 


618 


13 


Bntare 




Buganura 


619 


(4 


Nyakayogera 


Raphaël 


Sempabwa 


620 


15 


Ndago 


Léonidas 


Ruhonnyo 


621 


16 


Gacundura 


Christophe 


Ruhunga 



\ 



:)84 Mukama 

385 Ntampuhwe 

586 Rwoganyr.nje 

587 Ryezembcre 

588 Mivunibi 

589 M unyangeyo 



IVlpamarugamba 

Sirnpenzvve 
Seburo 

Rusezerangabo 

Ndabaramiye 

Gaceba 



Abega 

Abasigi 

Abatsobe 



590 Rub anzambuga Rubonezambuga Abanyiginya 



Ab 



9 cocon 



Aba Dungo 
Abarera 
Ababyibushye 
Abenegatambira 



1. 26. 9 

I. 17. 2 

I. 17. 2 

V. 12. 3 
1. 8. 
IV. 7. 

I. 15. 2 



591 


Mpamarugâmba 


Mutijima 


Abanyiginya 


Abahindiro 


1 . 


26 . 


9 


592 


Rwihandagaza 


Rugahe 


» 


A baya 


1 . 


22 . 


2 


593 


» 


» 


» 


» 


I . 


22 . 


2 


594 


Rugamvu 


Nyantaba 


» 


Abasigaye 


I . 


22 . 


3 


595 


Rwakibibi 


Semirama 


•> 


Abenegitori 


I . 


14 . 




596 


Mbindo 


Kajigija 


Abahondogo 


Aba 


m . 






597 


Mukungu 


Sembogobogo 


Abanyiginya 


Abaganzu 


I . 


18 . 




598 


Rwambonera 


Rwampembwe 


» 


Abahindiro 


I . 


26 . 


2 


599 


Nyandekwe 


Mbonyinkebe 


» 


Abagunga ■ 


I . 


17 . 




600 


Kiretwa 


Murinzi 


» 


Abakobga 


I . 


9 . 




601 


Njyànjyari 


Ruvuzacyuma 


Abatsobe 


Ababona 


IV. 


6 . 




602 


» 


» 


» 


» 


IV. 


6 . 




603 


Rukikanshuro 


» 


» 


» 


IV . 


6 . 




604 


Rwanamiza 


Rukizamubiri 


Abaha 




VII . 






605 


Sebuhunyeri 


Gahuta 


Abanyiginya 


Abenegitori 


I . 


16 . 





606 


Serukenyinkware 


Mushyo 


Abasinga 


Abacumbi 


X . 


1 


607 


Cyuma 


Mucumbi 


» 


» 


X . 


1 


608 


Rwamugurwa 


Kineza 


Abacyaba 


Abimuka 


XI . 


3 


609 


Semanyana 


Ntabuye 


Umwega (mu 


hutu) Abaswere 


V . 


12 


610 


Bisura 


Rugayampunzi 


Abaha 


VII . 




611 


Ndangura 


Ruzage 


Abanyiginya 


Abenegatambira 


I . 


15 


612 


Ndekezi 


Nyankebe 


Abatsobe 


Abagarura 


IV . 


2 


613 


Gakwaya 


Ndangura 


Abanyiginya 


Abenegatambira 


I . 


15 


614 


Murama 


Nakamandwa 


Abakono 


Abajinja 


VI . 




615 


Sebgaduri 


Ruvuzo 


Abanyiginya 


Abahindiro 


1 . 


15 


616 


Rwabigwi 


Mukuyangondo 


Abaha 




VII . 




617 


Rusezerangabo 


Bihusi 


Abega 


Ababungo 


V . 


12 


618 


Nsibika 


Nyankebe 


Abatsobe 


Abagarura 


IV . 


2 


619 


Nyamurinda 


Mibindigiri 


» 


Ababyibushye 


IV . 


7 


620 


Rwabigarama 


Rwata 






IV . 




521 


Magunzu 


Rukeramihigo 


Abacyaba 




XI . 


3 



f' 



62.2 1 1 Gicuba 
623 18 Mutungu 



Mathias 
Evariste 



Karasira 
Kinyoni 



VIII. - TERRITOIRE 

1° PfeOVlNCE D'IMPARA. 



674 


] 

1 


^ K a n firi 


loQi^r^h 

1 Wo\^ il 






9 


r\ Il Ti vi 1 
1 \ UoU iiy u 


Annllinairf 


^^f*mii niincii 


676 


J 


NW»nlca 

1 ^ IVCIIJ IvCI 


1 é^oriolrl 

J — t Vw- \J w 1 \J 


rv w ativaï Kn O"! cTi 


627 


4 


Mugera 


Charles 


Sebarwanyi 




c 

J 


Bushenge 




Disanana 


629 


6 


Gafuba 


Landoald 


Nyabugabo 


630 


7 


Giheke 


Bernardin 


Munyurangabo 


6^1 


8 


Cyibumba 


Paul 


Rwamatembga 


632 


9 


Munyangurube 


Paterne 


Cyimikore 


633 


10 


Munyove 


Népomucène 


Kanuni 


634 


11 


Kigurwe 


Wenceslas 


Murekezi 


635 


12 


Rukunguri 


Bonaventure 


Bahenda 


636 


13 


Gabiro 


Willfrid 


Rwabukera 


637 


14 


Cyato 


Trojan 


Muhutu 


638 


15 


Muhari 


Alphonse 


Mugenzi 


639 


!6 


Cyamuti 




Nyampeta 


640 


17 


Nyamirunde 


Ladislas 


Karuyonga 




2° PROVINCE DU BIRU, 






641 


1 


Nyakarenzo 


Léonidas 


Binîga 


642 


2 


Ruhoko 


J. Berchmans 


Susa 


643 


3 


Kiranga 


Herman 


Senuma 


644 


4 


Mururu 


François 


Buhaya 


645 


5 


Murehe 


Claudien 


Kabaya 


646 


6 


Mushaka 


Paul 


Rurakaza 



3° PROVINCE DU BUKUNZI - BUSOZO, 



647 


1 


Mwezi 


Etienne 


Gitefano 


648 


2 


Rwabidege 


Léonidas 


Mugambi 


649 


3 


Matare 


Léonidas 


Mazimpaka 


650 


4 


Nyamubernbe 


Léonard 


Kabungo 


651 


5 


Gitambi 


Stanislas 


Rudahigwa 


652 


6 


Bugarama 


Innocent 


Rukara 



622 Muhyangeyci Ruziragugu Abega Abakiza V.12.8 

j623 Sebisaho Runiga » » V 18 8 



DE SHANGUGU 



Kanyemera 

Magaja 

Rwizihirwa 

Muhindangi ga 

Rwizibuka 

Rucibirungu 

Gasore 

Serutenge 

Mutugantambara 

Bishavu 

Ndoyi 

Rukeramiheto 

Semuterengeri 

Ngezahayo 

Ngirimandwa 

Rujura 

Gakemba 



Kananga 


AL ' ' 

Abanyiginya 


Al 1 1 * 

Abahmdiro 


I 


/26/4 


Murinzi 


» 


Al 1 

Abaka 


I . 


22. 1 


oemizengo 


>> 


Al * 

• Abanyemina 


I . 


24. 7 


i\ w a m wcjo 


Umushambo 




r T 

II . 


4. 


Rutishereka 


Abanyiginya 


Abenegitori 


i . 


14. 


Sekabaraga 


Abega 


Abadegede 


V . 


9. 


Gahama 


» 


» 


V . 


9. 


Gakombe 


Abanyiginya 


Abaganzu 


I . 


18. 


Sebakungu 


Abega 


Abadegede 


V . 


9. 


Nyiringango 


Abasinga 




X. 


1. 


Kakira 


» 




X. 


I. 


Bugabo 


Abashambo 




n. 


6. 


Rubyara 


Abagesera 


Abazoza 


VllI. 


I. 


Vuninka 


Abacyaba 


Abarundi 


XI. 


5. 


Rwabashi 


Abanyiginya 


Abongera 


XIV. 




Mwuhizi 


Abashingo 




XIII. 




Kanyaruhira 


Abasinga 


Abasita 


X. 


5. 



•41 Rwampfizi 

i4Z Rut^rira 
.43 

i44 » 

45 Cyimbuzi 

46 N tumwa 



Gitimbiri 
Kib ugun^a 



Rwamiheto 
Birori 



Abega 
Abanyiginya 



Abashi 



Abahanya 

Abakobga 



V . 12.5 
I . 9. I 
I . 9. 1 
9. I 
9. I 



I 



XVI 



47 Nya mwasa 

48 Munyarubindo 

49 lya muremye 

50 Ruteke 

51 Kajwiga 

52 Gasazi 



Kibindi 

Ruziraguhunga 

Magaja 

M uvunyï 

Nkubito 

Muhizi 



Abanyiginya 



Ababanda 
Abazigaba 
Abash ambo 



Abaya 

Abasigaye 

Abaka 

Abahuge 

Abakondo 

Abatabar» 



I . 22. 2 
1 . 22. 3 
I . 22. I 
XII . . 
IX . 4. 
II. 6. 



232 



633 


7 


Kaboza 




Mugengano 


654 


8 


Mwegera 


Sébastien 


Mudabari 


655 


9 


Nyabitsimbo 


Célestin 


Mahenehene 




10 


Rasaniro 




Ix t à. — - ■ ■ _ L _ A. _ 

INtemabiti 




PROVINCE D'IKESHÀ. 






657 


1 


Kirambo 


Ambroise 


Gakoko 


658 


2 


Muramba 


J. Chrysostome 


Bagirishya 


659 


3 


Buhoro 


Modeste 


Segikwiye 


660 


4 


Nyakabingo 


Gérard 


Sebuhura 


661 


5 


Nyamasheke 


Paterne 


Mugabombwa 


662 


6 


Cyiya 


Léonidas 


Gakwavu 


663 


7 


Rwumba 


Georges 


Tiabayiiuka 


OD''r 


8 


Bitare 


Gaétan 


l\ KiKabanizi 


5° 


PROVINCE DU RUSENYl - ITABIRE. 




665 


I 


Gishyita 


Project i 


Fundi 


666 


2 


Kirimbi 


Gallican 


Karimumvumba 


667 


3 


Nyarutagara 


Frédéric 


Muhindangiga 


668 


4 




Eduard 


Gahutu 


669 


5 


Mpembe 


Médard ] 


Rwagitinywa 


670 


6 


Rusenyi 


Oscar 


Kalisa 


671 


7 


Ntanga 


Léonard 


Sembwa 


672 


8 


Gitsimbwe 


Raphaël 


Nyiragahu 


673 


9 


Nyamatsinda 


Théodomir 


Rwamasirabo 


674 


10 


Nduba 


Wenceslas 


Kanywabahizi 


675 


11 


Bulemo 


François 


Kigwira 


676 


12 


Nyagatare 




Sarambuye 


677 


13 


Muramba 


Claver 


oahaha 


678 


14 


Tema 


Pasteur 


Bukoko 


679 


15 


Bisesero 


Froduald 


Kajyugu 


680 


16 


Butimbo 


Paul (Adv.) 


Kanyabigega 



233 



Kanyantmia 
6')4 \'taou^ciraniro 
6Ï5 Ndongozi 
636 Gikunwa 



Mukara 
Bihutu 
Rwema 
Rugina 



\bagcsera 



Abaclfgede 
>> 

Abazoza 
Abasozo 



V. 9. 
V. 9 



VIIL 
VIII. 



U57 


Shamurenzi 


Rukezamubeto 


653 


Muhô rrivanjunga Ryingonia 


0; ' 


Ntampnhwe 


Mzira Satin vi 




R wam ulima 


.Sp ba ^ii on oTi 


66 1 


K.arera 


Hamp n va 


DOZ 


Ki^l!"na 


Munanira 


66 ) 


Ruyogoza 


Buki 


/ f' /I 
664 


Nsabimana 


lyezc 


6^5 


Rwagataraka 


R vvidegemSya 


666 


Ruyogoza 


Ëuki 


667 


Ntabukiianiro 


B bu tu 


668 


Ntagwabira 


Mugurwangoma 


669 


Kcl.i ima 


Rubiin burabigwi 


670 


Nyangezi 


fslukomeza 


671 


Mab joi byi 


Nyagaahi 


G/1 


Snarubungo 


Senzikurnva 


673 


Runanira 


Rukeramihigo 


674 


Kivura 


Nzogiroshya 


675 


Kamanzi 


Rwema 


676 


Kayijamahe 


Bijogo 


677 


Rvvamfizi 


Gitirrbiri 


678 


Ruliirna 


iNtaganzwa 


6/9 


Kanyamugenge 


Kajeje 


689 


Rugirababiri 


Nzigi ye 



Abanyiginya 


Abanama 


I. 


16. 


A.basna m hn 




II 

U. 


Il 
0. 


Al nanvicyriva 

1 .\'-'*^iii_yi^.nyC4 


y AOdninCiiro 


1 

1. 


1 

ZO. ! 


Abacyaba 






1 


Aban viginya 


* * LJCiicT^a 11 j n Q iro 


f 

1 , 


1 j. 


Abasinga 


/\ n A r* \A7a 

i M.LJC*.t LCIU VV u 


Y 


J . 


» 


» 


V 
A.. 


J. 


Abacyaba 


/\ Kg ni n ri 1 




A 
T. 


Abega 


Abakagara 


V. 


7. 


Abasinga 


Abababwa 


X. 


3. 


Abega 


Abadegede 


V. 


9. 


Abanyiginya 


Abasharangabo 


I. 


23. 1 


» 


Abaryinyonza 


I. 


24.2 


» 


Abaka 


I. 


22.1 


» 


Abanyabyinsbi 


I. 


16.4 


Abacyaba 




XI. 


3. 


Abagesera 


Abakombe 


VIII. 


7. 


Abasinga 


Abagahe 


X. 


3. 


Abagesera 


Abazoza 


VIII. 


1. 


Abasinga 


Abagahe 


X. 


3. 


Abega 


Abahanya 


V. 


12.5 


Abatsobe 




IV. 


8. 


» u 


AbabonaJ 


IV. 


6. 


Abacyaba 




XI. 


3. 



234 



Liste alphabétique des chefferies* 



N. 641 Gihunya 



N. 117 



N. 27 Kabagali 



N. 351 



N. 255 

Ikesha jsj 557 

N. 624 



N. 520 

Kanage 228 



N. 282 Kibari N 606 

N 291 ^- 

N ^QA Kingogo N. 235 

^- Marangara [sf 42 1 

N. 300 Mayaga n'. 439 

^; Migongo N 

^60 Mirenge n' 324 

N. 20 Mubari N. 330/2 

N. 565 Mulera n. 536 

M loi N. 141 
Mvejuru I 

N- 647 Ndiza n" 452 

N. 398 Ndorwa-Est N.* 164 

^'-^ Ndorwa-Ouest N 154 

M IV. N.' 466 

N. 414 Nyakare N. 68 

Nyantango isj_ 4gQ 

N. 201 Nyaruguru gQ 

Jj. 130 Rukaryi jsj 3^,3 

Rukiga 96 

M ?\l Rukoma 405 

'^'6 Rusenyi fyj 5^5 



23$ 



Liste alphabétique des chefs et sous chefs* 



Babeya 


M 
IN . 


7Q 


Badege 


M 


475 


Bagambake 


Kl 


Hjj 


n • • 1 

Bagirishya 


IN , 




T"l " • 1 

Bagirishya 


IN . 


^^^^ 


Baginshya 


IN . 




Bahenda 


IN . 




Bahungu 


Kî 
IN . 




Banganibiki 


N 
IN . 


47? 


Bashosho 


N 

IN . 


J 1 O 


Bayijane 


IN . 


1 J u 


Bicakumuyange 


N 


51 1 


Bideri 


M 
IN . 




r~\* 1 * 1 

Bihinda 


M 
IN . 




Bikina 


M 
IN . 




Bikuramucyi 


Kl 
IN . 


Jjy 


Bikuramucyi 


M 
IN . 


I 


Bikuramucyi 


Kl 
IN . 


401 


Biniga 


M 
IN . 


UT 1 


Biraro 


M 
IN . 




Birasa 


M 
IN . 




Birasamasha 


N 


759 


Birekeraho 


Kl 
iN . 


7Q4 


Birenge 


Kl 
IN . 


1 

1 oo 


Birikunzira 


Kl 
IN . 


4Q 


Bisamaza 


M 


JyJ * 


Bisanana 


N 


628 


Bisannkumi 


N 


591 


Biseruka 


IN . 


438 

^ jyj 


Bishokaninkindi 


M 
IN , 


48 


Bishumba 


Kl 
IN . 


1 4R 
1 '■ru 


Bitangisake 


M 

IN , 


. uo 


Bitege 


N 


393 


Biyenzi 


M 
IN 


77^^ 


Biyenzi 


N 

IN 


J L\J 


Dyimbwa /\ntoine 


N 


.411 


Byimbwa Antoine 


N. 


. 396 


Bizuru 


N 


. 127 


Bizuru 


N, 


. 440 


Bu baya 


N- 


6M 


Bucakara 


N 


. 9 


Budengeri 


N 


. 489 


Budeyi 


N 


. 292 



'm 



DUgcinurci 


N. 618 




N. 289 


Dunin Kc 


N. 573 


W n 1 1 va 
\_j UXl li I d. 


N. 478 


DUKOKO 


N. 374 


DUKU Da 


N. 446 


DUKuru 


N. 25 


Bukuzagara 


N. 382 


Burabyo 


N 759 


Burasa 


N 491 


Bushayija 


NI 490 


Bushoza 


Kl '^(O 
IN . j\jL 


FI 

Butare 


Kl ^A4 


Butera 




Butwatwa 


Kl 


Duyonzd 


N. 77 




N. 532 


RwaTïPî kwpli 

1 ,J VV QllC* JlV VV *.* 


N. 520 


R w a n K ?i Ti K an 


N. 168 


1 J w a 1 1 IV vy 


N. 403 




N. 99 


1 *** ^ >^ ^ 


N. 492 




N. 515 


( on ri 


N. 447 


v-*y a D li K.U 1 1 1 uc 


N. 388 




N. 85 


«.^yiniiKorc 


N. 632 


r unai 


N. 663 


r uruniijd 


N. 344 


r UlUIIl Ud 


N. 247 


Vjacaca 


N. 327 


VjacaKure 


N. 16 


oaciny ci 


N. 255 


Gacu 


N. 213 


Vjaiaranga 


N. 483 




N. 493 


Gahene 


N. 20/2 


Gahigankwavu 


N. 279 


Gahigi 


N. 307 


Gahigiro 


N. 719 


Gahitsi 


N. 150 


Gahiza 


N. 304 


Gahondogp 


N. 185 



N. 582 


C ht ka7i 


N 7Q\ 

IN . 4 7 1 


N. 120 


Liasnoncrn'rp 


N 1 

IN. 1 


N. 668 




l N . JZ,/ 


N. 109 


C la^nn cri 




N. 424 




IN. J7tO 


N. 311 


C i?i ^ niicyi 


IN . 


N. 350 




IN . tUT' 


N. 267 


c «a^ira ho 


IN. 


N. 425 




IN. i&JO 


N. 369 


^JCI Lu 111 LJ*! I CL 


iN . J 


N. 34 


Gatana. 


N 4Q4 


N. 657 


^1—1*^1 V LA LA LA£_ A 




N. 578 


Gatare 


N 777 

IN. 


N. 426 


VJCl 1. CAl 1 


M 4ilS 


N. 470 




N 1 


N. 53 


VJCl LCli dj' lilct 


1 N . D\jy 


N. 640 


Vw* c» l ^ 


IN . / J 


N. 380 


Gatun7i 


IN. 1 1 U 


N. 596 


Gatwa 


N 1 79 

IN. t / y 


N. 23 


Gat wa 


IN, ^ y 


N. 662 


C il n Tm 


M 74 A 


N. 28 


Gisa 


N ^7 


N. 22 


Vjlocl^a,ra. 




N. 409 


Gisnvenopcrprî 




N. 589 


Gitam narn 

L A A A L_/ ^A A V/ 


IN, UQ 


N. 329 


Gitefana 


N 647 


N. 574 


Gombaniro 


N 449 


N. 406 


Gumira 


M 77ft 

IN, L. Ê Kj 


N. M 


Gumira 


N 594 


N. 33 


Habakurama 


N 450 

IN, ^ J\j 


N. 341 


Hao'uma 

A A £^ 1>4 X A A LA 


N 47 1 


N. 314 


Hamufiara 

• A LA M, H, A LA LA A LA 


N 1 7^ 

IN, 1 / 


N. 473 


Higiro 


N 169 


N. 30 


Hitiyise 


IN. J\J\J 


N. 288 


1 nam na^i 

A KJ^A A A A la/ A 


IN. jyy 


N. 566 


1 Icwa nii 

A XV TV d U U 


IN . jjy 


N. 361 


i varwpco 

1^ Ci 1 vv 


N 4ft7 

IN. tO/ 


N. 521 


rCabappina 

X & LA I^LA \_ A X A LA 


N 325 


N. 416 




I N . ^ 


N. 87 


Kananfiana 

A ^ n u A 1 Cl i J CL 


N SI 

IN . J 1 


N. 577 


K. a Ka n<yo 


IN , JO J 


N. 533 


Kabango 


N 553 

IN, J J J 


N. 198 


Kabano 


N. 539 


N. 211 


Kabarari 


N. 332 


N. 209 


Kabatsi 


N. 342 


N. 244 


K^baya 


N. 645 



238 





N. 224 




N. 543 




N, Î58 




N. 200 


IX a. D C 1 U IS. d 


N. 441 


le o "7 Ci 


N. 114 


Te'' fi rM VI m 


N. 95 




N. 116 




N. 131 


le o rM l 'rt a 


N. 58S 


fCa KllTI 0"0 
IX cl U uxlg^-' 


N. 650 


ICa nn rame 


N. 395 




N. 1^3 




N. 42 




N. 322 


\C ^cfpk Ko 


N. 3 


jx.aga UU 


N. 394 




N. 482 


a O"! m Kll Tâ 
lXcig;iiii-i->*-'^* 


N. 303 


le «^rviivinr^^ 
rXdgUJ UUC 


N. 2M 


iXa JdlJL^ W C 


N. 142 


rC Q 111 O"! TA 


N. 14 


rvaj y ugu 


N. 679 


le *^ >-v'\ ""T 1 


N. 427 


«"irt fi T'» T 1 

ixamaii^i 


N. 438/2 




N. 177 


rxamanzi 


N. 176 


le r*T"V^OT^Tl 

ixamaiiz.1 


N. 65 


le *^ o fV 1 1 

rvaniarigu 


N. 2C8 


le fi o VI 


N. 536 


le ^ TYi a c r\ a r**1 


N. 191 


ix aiii uaiiuc» 


N. 495 


le »-» f^y^ o 

rxanioov/ 


N. 134 


le a TYi nrr>71 
IXailieii 


N. 567 


ICamuo^undu 


N. 313 


K amuQ'unâ'a 


N. 428 




N. 170 


rvcllll U^Tl 11^ 1 


N- 6U 




N. 563 


rvanaiiiugiic 


N. 18 


rvaiiciiiiLigii c 


N. 7^ 


Kananura 


N. 218 


Kangabo 


N. 104 


Kanimba 


N. 466/2 


Kanimba 


N. 226 


Kanonko 


N. 277 


239 





Kanubana 


N. 


402 


Kanuni 


N. 


633 


Kanyabigega 


N. 


680 


Kanyabugugu 


N. 


195 


Kanyabujinja 


N. 


272 


Kanyamugenge 


N. 


526 


Kanyampura 


N. 


431 


Kanyandekwe 


N. 


76 


Kanyangira 


N. 


317 


Kanyankore 


N. 


496 


Kanyankore 


N. 


97 


Kanyankore 


N. 


101 


Kanyarukiga 


N. 


232 


Kanyarwungo 


N. 


551 


Kanyoni 


N. 


265 


Kanywabahizi 


N. 


674 


Karagirwa 


N. 


155 


Karahamuheto 


N. 


595 


Karahamuheto 


N. 


199 


Karambizi 


N. 


21 


Karangwa 


N. 


353 


Karangwa 


N. 


356 


Karasira 


N. 


599 


Karasira 


N. 


622 


Karegeya 


N. 


560 


Karegeya 


N. 


140 


Karekezi 


N. 


604 


Karekezi 


N. 


56 


Karekezi 


N. 


564 


Karekezi 


N. 


386 


Karekezi 


N. 


435 


Karema 


N. 


590 


Karemangingo 


N. 


203 


Karemangi ngo 


N. 


506 


Karemera 


N 


569 


Karenzi 


N 


125 


Karera 


N. 


610 


Karera 


N 


531 


Karima 


N 


. 84 


Karima 


N 


. 606 


Karimba 


N 


. 126 


Karimunda 


N 


. 27 


Karimum vum ba 


N 


. 666 


Karimumvumba 


N 


. 69 


Karingabo 


N 


. 222 


Karinganire 


N 


. 457 



rvarisa 


N. 670 


Mazimpaka 


N. 


649 


Rarisa 


N. 282 


Mazina 


N. 


86 


ls.arisa 


N. 135 


Mbaraga 


N. 


228 


Raromba 


N. 308 


Mbonyumushi 


N. 


129 


Rarugarama 


N. 285 


Mbwaga 


N. 


379 


ls.arubogo 


N. 166 


Mibirizi 


N. 


81 


Karuranga 


N- 377 


Migereka 


N. 


17 


Rarure; wa 


N. 432 


Mihigo 


N. 


161 


rwaryabgite 


N. 117 


Miravumba 


N. 


78 


Rashugera 


N. 436 


Misingo 


N. 


112 


Ratabarwa 


N. 164 


Mifari 


N. 


39 


Ivatabandama 


N. 360 


Mfizi 


N. 


486 


Katarabirwa 


N. 462 


Mfizi 


N. 


537 


Ravunderi 


N. 549 


Mpamo 


N. 


184 


Rayigamba 


N. 478 


Mpiga 


N. 


316 


ly • 1 
Rayihura 


N. 80 


Mubashankwaya 


N. 


60 > 


Rayijuka 




Muberuka 


N. 


497 


ly 

Rayinamura 


N. 370 


Mudabari 


N. 


654 


jy ' 

Rayinamura 


N. 103 


Munderi 


N. 


547 


Rayinamura 


N. 293 


Mugabo 


N. 


302 


Rayitaba 


. N. 420 


Mugabombwa 


N. 


661 


Rayitsinga 


N. 187 


Mugambi 


N. 


S43 


Rayombywa 


N. 343 


Mugambira 


N. 


505 


Rayonga 


X T O O "7 

N. 387 


Mugemana 


N. 


2:3 


Rayumba Al. 


X T A C 

N. 452 


IVlugengano 


N. 


653 


Rayumba An. 


N. 372 


Mugiraneza 


N. 


264 


Razimoto 


X T ^11^ 

N. 229 


IVlugunga 


N. 


172 


Rigwira 


N. 675 


Muhama 


N. 


410 


Rimongi 


X T /'Il 

N. 61 1 


Muhùnika 


N. 


384 


Ty • 

Rimonyo 


XI o 1 r\ 

N. 310 


Muhaya 


N. 


205 


Rimonyo 


X T ~> A f 

N. 34:) 


Muhcnnyi 


N. 


29 


Rimonyo 


N. 439 


Muhindangiga 


N. 


667 


Kinyakura 


N. 2!5 


Mukarubenga 


N. 


54 i 


Kinyogote 


N. 553 


Mukiga 


N. 


45 + 


Rinyoni 


N. 623 


Mukiga 


N. 


124 


Kivumu 


N. 319 


Mukimbiri 


N. 


417 


Mahenehene 


X T ^ r ^ 

N. 655 


Mundende 


N. 


358 


Matiinga 


N. 89 


Munyakayanza 


N. 


93 


Makabuza 


X T r \ ^ 

N. 517 


IVlunyampeta 


N. 


559 


Makuza 


X T /A 

N. 230 


Munyankmdi 


N. 


47 


Makuza 


N. 405 


TV yr 

IVlunyaneza 


N. 


576 


m « < 1 

Manihura 


X T X / C\ 

N. 169 


IVlunyaneza 


N. 


130 


Many wa 


M OA 


IVlunyaneza 


N 


221 


Manzi 


N. 409 


Munyanshongore 


N. 


334 


Marirosi 


N. 413 


Munyejabo 


N. 


248 


Mazimpaka 


N. 4 


Munyurangabp 


N. 


630 



240 



Munzenzi 


IN . 


Oy 


Murara 


IN . 


1 74 


xviur dbcinQoxiy i 


N 




IVIureganshu ro 


iN . 




Muveganshuro 


IN . 


1 


Mureganshuro 


Kl 
IN . 




Murekezi 


M 
IN. 


Dj4 


Muremyangango 


N 




Murenzi 


M 
IN. 


1 07 


Murigande 


IN . 




Murindahabi 


M 
IN . 




Ivlurunganwa 


M 
IN . 


11 â 

Li 


Murungika 


IN . 


I "ï? 
1 JL 


Musanganya 


IN . 




Mushambakazi 


M 
IN . 


jD I 


Mushumba 


M 
IN . 


7 


IVIusliuru 


i N . 


1 j 1 


Musonera 


IN . 


7n 


TV /T 

Musonera 


IN . 


Li J 


Musuhuke 


M 
IN . 




Musukampinga 


M 
IN . 


1 1 J 


iVluieranejuru 


M 
IN . 




Mutimura 


Kl 
IN . 


4QQ 


ivluvara 


N 

IN . 




iViuvuny 1 


N- 




Mwikarago 


N 


J J(J 


Mwumvaneza 


Kl 
IN . 


! 77 


Muyenzi 


Kl 
- iN . 




Muyombana 


M 
IN . 


ZO 1 


Nagapyisi 


Kl 
IN . 




iNano 


Kl 
IN . 


A'XI 


Namahungu 


Kl 
IN . 


•2 1 
J 1 


N damage 


Kl 
IN . 




Ndamage 


Kl 
IN . 




Ndaruhutse 


M 

IN. 


1 1 
1 D 


Ndaruhutse 


Kl 
IN . 


J 1 J 


Ndemeza 


Kl 
In . 


^^7 


Ndongo 


N 


1 OA 
1 UO 


IN don 


\1 
iN . 


700 


Ngaboyire 


Kl 
IN . 


J 1 J 


Ngaboyisonga 


Kl 
IN . 


J07 


Ngainije 


IN . 


ARA 


Ngarambe 


Kf 
IN . 


1 07 


Ngenzi 


N. 


90 


Ngirinshuti 


N. 


534 


Ngirumpatse; 


N, 


430 


241 







INgoga 


In . 


Al A 

4.^4 


M 

INgwije 


N. 


485 


Kr 

INjongo 


M 

N. 




Ml - 1 

INkaka 


K T 

N. 


249 


INkeramugaba 


N. 


580 


IN KiKabanizi 


In . 


DDH- 


Kll 

JNkongon 




458 


Nkubana 


M 

In. 


1 A C 

\ 4d 


INkubito 


M 

IN. 


A 1 C 

4 1 D 


Nkuranga 


M 

IN. 


4d9 


INkusi 


M 

In. 


/ICC 

455 


INsanzabagaïawa 


N. 


ol 


INsanzabaganwa 


M 

In. 


cm 
59Z 


INtagozera 


r\ 1 

N. 


zd9 


iN tagozera 


NT 

N. 


350 


iNtemabiti 


TV' 
I\. 


656 


Mj. j 

iNtunda 


M 

In. 


)Ar\ 
z60 


Kl 4-* . v% J 

IN tunda 


Kl 
IN . 


7 1 7 


Nturo 


M 

IN. 


1 Q 
1 7 


iNturo 


Kl 
IN . 


Afin 


Numugabo 


Kl 
IN . 




Nyabirungu 


Kl 
,(N . 


nOO 


INyabutsitsi 


M 
IN. 


A 1 ") 
4 1 Z 


Nyagatare 


M 
IN . 


1 A7 


Nyakiminika 


M 
IN . 


loi 


Nyamakwa 


M 
IN. 


i uu 


Nyasïiucenshera 


M 
IN . 


77 1 


Nyamuniga 


Kl 
IN. 


7 tO 


Nyamwasa 


NT 
IN . 


GQ 
OO 


Nysngezi 


Kl 
IN . 


9n 1 

ZU 1 


Nyanjobe 


Kl 
IN . 


7U7 


Nyarugabo 


Kl 
IN . 


DZ7 


Nyarushoka 


Kl 
IN . 




Nyarwaya 


Kl 
IN . 


1 1 7 


Nyarwaya 


Kl 
IN . 


A 
0 


INyarwaya 


M 
IN . 


'2/IQ 

:)4o 


iNyatanyï 


M 
IN . 


7U0 


Nyemazi 


NI 
IN . 


jLj 


Nyirakabuga 


Kl 
IN . 


9AA 
ZOO 


Nyiridandi 


Kl 
IN . 


Al A 


M • • 1 

iNyiringondo 


M 

IN. 


10 A 


M • ■ I 

iNyinnkwaya 


M 

IN. 


1 Cil 

lUz 


Nyombayire 


N. 


122 


Nzamuye 


N. 


572 


Nzaramba 


N. 


44 


Rubambana 


N. 


584 



o 1 

Kubangura 


N. 


57 


Kukakaz? 


■ ■ N. 


508 


Kubangura 


N. 


ICC 


D 1 

Kukara 


N. 


2t/ 


D L 

Kubanro 


M 

IN. 


1 DO 


D 1 

Kukarft 


M 

iN. 


032 


Kubayiza 


M 
I\. 


1 yl 


Kukara 


IN. 


3/ 3 


i f \ubayiza 


X T 

N. 


238 


î~> 1 1 i 

Kukebesha 


X T 

N. 


476 


Kubayiza 


N. T 

N. 


206 


o 1 

KukemcimpunLi 


X T 

N. 


500 


Kubmdamayugi 


N. 


349 


n 1 

Kukemampunzi 


X I 

N. 


37 


Kucamaneke 


N. 


321 


Kukemba 


X T 

N. 


602 


Kucibigango 


M 


1 3/ 


Kukikatara 


X I 

N, 


513 


Kucibigango 


M 


370 


Kukimbira 


X T 

N. 


'~i H 1 


Kucira 


N. 


335 


Kukimbira 


X T 

N. 


362 


Kucyahana 


N. 


83 


Kukinga 


X I 

N. 


306 


Kudahigwa 


N. 


1 35 


Kukorereka 


X T 

N. 


63 


Kudahigwa 


N T 

N. 


651 


r> 1 1 • I 
Kukubayihunga 


X 1 

N. 


105 


o 11 

Kudakemwa 


N. 


4^6 


Kukunga 


X T 

N. 


603 


i~> 111 
Kudakubana 


N. 


1 07 


Kupiya 


X T 

N. 


214 


Kurangura 


M 

IN. 


3 1 


Kusangwa 


X I 


46 


n 1 

Kugando 


IN. 


385 


Kuremesha 


N . 


535/2 


Kugaruka 


M 
IN . 




D • J 

Kurinda 


M 

IN. 


202 


Kugasira 


M 

IN. 


1 y/ 


Kunnda 


In . 


3o 


Kugemintwaza 


IN. 




Rusagara 


N. 


1 


Kugenza 


IN. 




P ..... L^-,^ 
Kusakaza 


M 

IN. 


646 


Kugennyange 


M 

IN. 


3o6 


Kusezera 


N. 


163 


Kugennyange 


M 

N. 


1 46 


D L • 1 • 

Kushishi 


X 1 

N. 


40 


Kugennyange 


IN . 




Kush) a 


[M. 


i 1 o 


Kugigana 


IN . 


A 1 i 

4 1 4 


Kusine 


X T 

N. 


296 


Kugumire 


IN. 


30 1 


Kusine 


N. 


*>b S 


Kugwizangoga 


N. 


74 


Kusine 


N. 


91 


Kugwizangoga 


M. 


4o 1 


o ■ ' 11 

Kusingizandekwe 


N. 


92 


o 1 

Kuhago 


IN. 


392 


D I 

Kusurabeza 


X 1 

N. 


326 


D 1- •!; 
Kuhamiliza 


IN . 


J 1 O 


Kutaboba 


N. 


276 


Kuhara 


IN. 




D 1. 

Kutagarama 


X T 

N. 


16^ 


1 

Kuhararamanzi 


M 

IN. 


24 1 


Kuîagayisaso 


N. 


1 7 1 


Kuhigira 


M 

IN. 


1 90 


KiJtagiragaiiU 


N. 


4 "il 


Kuhonnyo 


M 

• IN. 


620 


Kutagiragahu 


N. 


297 


o 1 1 

Kuhorahoza 


M 

N. 


144 


i"j , 11 
Kutarnbuka 


N. 


507 


o 1 1 

Kuhorahoza 


K I 

IN. 




Kuîamu 


N. 


204 


n I 1 
Kuhorahoza 


N, 


d29 


Kutanesnwa 


N. 


:>30 


Kuhumuhza 


M 

N. 


2i9 


Kutaremara 


N. 


33 i 


Kuhumuhza 


[N. 


Ivy 


Kutaremc^ra 


N. 


27 


Il 1 1 • 
Kuhumuhza 


K T 

IN. 


A A 1 

443 


Ku) enzi 


N. 


98 


o 1 1 • 

Kuhumuliza 


N I 

N. 


1 1 Ci 

1 1 9 


o 1 

Kwamugabo 


N. 


3z3 


Ruhunga 


IN . 




Kwamuningi 


N. 


422 


Ruhunga 


N. 


233 


Rwamuîiin^i 


N. 


2-5 


Ruhuriro 


N. 


391 


Rwamulinda 


N. 


522 


Rujura 


N. 


639 


Rwanyabahara 


N. 


217 



?42 



Rwanyabugigira 


N. 


626 


Segatwa 


N. 


378 


Rwanyindo 


N. 


256 


Segahwege 


N. 


598 


Rwanyindo 


N. 


383 


Segikwiye 


N. 


659 


Rwatangabo 


N. 


616 


Sehene 


N. 


503 


Rwemalika 


N. 


514 


Sehene 


N. 


535 


Rwemalika 


N. 


418 


Sehene 


N. 


66 


Rwigamba 


N. 


501 


Sekanyambo 


N. 


609 


Rwigarura 


N. 


111 


Sekarimbga 


N. 


479 


Rwigema 


N. 


193 


Sekubumba 


N. 


180 


Rwigema 


N. 


96 


Semabinga 


N. 


2 


Rwitsibagura 


N. 


58 


Sematuro 


N. 


262 


Rwiyamirira 


N. 


331 


Sembwa 


N. 


671 


Rwubusisi 


N. 58/2 


Sempabuka 


N. 


619 


Rwubusisi 


N. 


398 


Sempundu 


N. 


231 


Sabushi 


N. 


178 


Semuhungu 


N. 


625 


Sagahutu 


N. 


502 


Semurima 


N. 


365 


Sahaha 


N. 


677 


Semushi 


N. 


419 


Saramembe 


N. 


223 


Sendashonga 


N. 


153 


Samari 


N. 


54 


Senjojo 


N. 


601 


Samugabo 


N. 


299 


Sentama 


N. 


36 


Sarambuye 


N. 


676 


Senuma 


N. 


643 


Sayinzoga 


N. 


61 


Seruhago 


N. 


540 


Sebagangari 


N. 


298 


Seruhuga 


N. 


64 


Sebakiga 


N. 


242 


Seruvumba 


• N. 


216 


Sebarwanyi 


N. 


627 


Setako 


N. 


210 


Sebgitabure 


N. 


7 


Sezikeyi 


N. 


408 


Sebgitabure 


N. 


268 


Sezikeyi 


N. 


556 


Sebigomba 


N. 


147 


Susa 


N. 


642 


Sebinagana 


N. 


512 


Tanganika 


N. 


167 


Sebiraza 


N. 


293 


Tubayijuka 


N. 


663 


SebisKwi 


N. 


182 


Tumbanya 


N. 


617 


Sebicocero 


N. 


50 


Twaliirwa 


N. 


281 


Sebudandi 


N. 


312 


Urayaha 


N. 


24 


Sebuhura 


N. 


660 


Utumabahutu 


N. 


607 


Sebuyege 


N. 


15 


Uzaribara 


N. 


212 


Scdede 


N. 


45 


Zimurinda 


N. 


614 



243 



I 



TABLE DES MATIERES 



PRÉFACE, par M. Georges Sandrart, Résident du Ruanda 
AVANT PROPOS du premier essai de ce travail fait en 1942 

INTRODUCTlorxj 

PREMIERE PARTIE 

APERÇU GÉNÉRAL SUR LES HAMITES (BIMANUKA) ET LES NOBLES (BATUTSI) 

AU RUANDA. 

CHAPITRE L Généralités sur le Ruanda 

; 1) Les races au Ruanda 

2) Esquisse rapide sur les Batutsi 

3) Comment délimiter et classer les clans Batutsi ? 

4) Parallélisme des noms de clans dans les trois rar^es 

5) Proportion des clans batutsi par rapport à la race et par rapport 
aux clans bahutu. 

CHAPITRE II. Aperçu général sur les premiers Hamites arrivés 

au Ruanda, qu'on nomme"Les Bimanuka». 

1) Les origines des Hamites de Sabizeze à Gihanga 

2) A quelle date pourrait-on situer la venue des Bimanuka 
ou premiers hamites, au Ruanda? 

CHAPITRE III. Gihanga 

1) Quelques mots sur Gihanga 

2) Quelques coutumes qui, dit-on, remontent jusqu'à Gihanga 

3) Quelques objets très anciens conservés à la Cour et privilèges 
de la dynastie 

4) Les vaches dites sacrées: Inyambo 

5) Les danseurs : Intore (pages) 

i CHAPITRE iV. Essai de classification des clans batutsi 
APPENDICE : Totems et tabous chez les Ruandais 



DEUXIEME PARTIE 



LES GÉNÉALOGIES DES HAMITES ET AUTRES NOBLES AU RUANDA 

AVERTISSEMENT 2 1 
I. Les Banyiginya 

1) Ancêtres de Gihanga 23 

2) Liste chronologique des Rois et des Reines Mères 24 

3) Table générale des rois et de leurs fils qui ont fait souche 2ô 
Détail des Généalogies 

1.8. Ndahiro I. Ruyange 28 
Aperçu sur les Basindi 

1.9. Ndoba 32 
Aperçu sur les descendants du Mwami Ndoba 

1.13 Cyilima Rugwe 35 

1.14 Kigeri I. Mukobanya 40 
Aperçu sur ses descendants 

1.15 Mibambwe I Sekarongoro 45 
Aperçu sur ses descendants 

1.16 Yuhi 11 Gahima 47 
Apetçu sur ses descendants 

1.17 Ndahiro 11 Cyamatara 
Aperçu sur ses descendants 

1.18 Ruganzu 11 Ndori 53 
Aperçu sur ses descendants 

1.19 Mutara 1 Semugeshi 54 
Aperçu sur ses descendants 

1.20 Kigeli 11 Nyamuheshera 56 

1.21 Mibambwe II Gisanura 57 

1.22 Yuhi m Mazimpaka 57 

1.23 Gyilima II Rujugira 66 

1.24 Kigeli m Ndabarasa 72 
I. 25 Mibambwe Sentabyo 80 
I. 26 Yuhi IV Gah indiro 80 
I. 27 Mutara II Rwogera 85 
I. 28 Kigeli IV Rwabugiri 87 
I. 29 Yuhi V Musinga 87 

IL Les Bashambo 92 

Les Bayumba 93 



245 



m. Les Bahondogo 103 

IV. Les Batsobe 106 

V. Les Bega I 16 

VL Les Bakono 138 

VI i. Les Baha 141 

XIII. Les Bagesera 143 

IX. Les Bazigaba 152 

X. Les Basinga 16! 



Les Basizi 

Les Barenge Bacu Tibi 
XI. Les Bacyaba 
XIII. Les Baba naa 

XIII. Les Bashingo 

XIV. Les Bongera 

XV. Les Baskete 

XVI. Les clans d'origine inconnue 
Les Bungura 
Les Batsibura 
Les Bashigatwa 
Les Bashi t 
Chefferie Mubari 

TROISIEME PARTIE 

TERRITOIRES, CHEFFERIES ET SOUS-CHEFFERIES DE LA RÊSIDÉNCE 



DU RUANDA. 

I. Territoire d'Astrida 195 

II. Territoire de Biumba ' 199 

m. Territoire de Kisenyi 205 

IV. Territoire de Kibungu 209 

V. Territoire de Kigali 213 
y\. Te rritoire de Nyanza 219 

VII. Territoire de Ruhengeri 225 

VIII. Territoire de Shangugu 231 

LISTE ALPHABÉTIQUE DES CHEFFERIES 236 

LISTE ALPHABÉTIQUE DES CHEFS ET SOUS-CHEFS ' 237 

246 



173 
183 
185 
186 
187 



191 
192 
192 
192 
192 



UNIVERSITY OF CALIFORNIA LIBRARY 
Los Angeles 

This book is DUE on the last date stamped below. 



hk 1' 



1 



NOV 0 1 ZOffl 



m 



HEHEWABLE 



. DEC i 7 1997 
DUE 2 WKS FRO 



^ DATE RECEIVED 



it /A 



Form L9-50m-4,'61(B8994s4)444 



t